[12/05/2006] Niagara + extension

Avant d’aller rendre visite aux Ludochons de Bourgoin Jailleux le lendemain, une petite soirée ludophiles, qui se finira, contre toute attente, fort tard… Au programme, le test de l’extension pour Niagara, celle qui permet de jouer jusqu’à 6 et qui propose moult petits ajouts aux périples déjà vécus dans cette descente infernale. Et puis, parce que finalement on l’aime bien ce jeu, une petite (grosse ?) partie de test de la carte d’Euskadi (pays basque) pour Age of Steam.

NIAGARA EXTENSION :

Avec l’extension de Niagara, ce ne sont pas quelques minutes d’explications qui sont nécessaires, mais nettement plus : plein de petits points de règles à ajouter. Le matériel, comme toujours, est de toute beauté, et je salue tout particulièrement la qualité du castor en bois sculpté !
Jouée à 5, cette partie aura été sympathique, mais un poil expéditive finalement, avec une victoire qui se concrétise grâce à un meilleur usage de la double barque (très, trop ?, fort).
 L’une des nouveautés proposées par cette extension: l’élan magique qui peut être emprunté par le joueur dont l’une des barques débute son déplacement sur l’une des 2 cases à l’extrême aval de la rivière. L’intérêt ? D’ajouter 2 points au déplacement de cette barque.
 Une vue générale alors que le gisement violet n’accueille plus qu’une seule pierre et que la victoire se jouera donc plus probablement aux 5 pierres différentes ou aux 7 pierres quelconques. A noter que cette partie présente la particularité de ne pas être sujette aux intempéries (le nuage est très statique).
La partie approche de son terme et plusieurs joueurs sont à même de l’emporter. On appréciera le regroupement de 7 barques sur la même tuile de rivière ! En aval, juste avant la chute, on remarquera la meilleure nouveauté de cette extension : la présence d’un tourbillon d’eau, dont le rôle est de corser la difficulté pour remonter vers les pontons.
 Une vue de la configuration finale, juste après que Romain nous a assommé par une victoire peu anticipée. Il vient de faire ressortir ses 2 barques, chargées de pierres blanches et il l’emporte avec 4 pierres blanches. Comme quoi…
A noter que le castor n’a strictement rien eu à faire (ramener le nuage à 0 lorsqu’il s’est emballé).
Bilan synthétique :On a aimé
– Le fun généré par les chutes du Niagara
– La qualité tip top du matériel
– La tuile tourbillon qui donne un piment supplémentaire au jeu
On a moins aimé
– Le peu de valeur ajoutée des très nombreux petits ajustements proposés par l’extension et qui alourdissent les explications
– La trop grande puissance des barques à 2 places
– Le trop grand nombre de jetons par joueur, favorisant les déplacements, et qui semblent déséquilibrés (le 7 est vraiment fort, surtout combiné à l’élan magique)
Scores de la partie :Jacques (rouge) : 2 pierres violettes
Romain (noir) : 4 blanches, 1 violette
Mauricette (marron) : 1 bleue, 1 rose
Pierre (bleu) : 3 violettes, 1 jaune, 1 bleue, 1 blanche
Ludo le gars (vert) : 2 violettes, 1 jaune, 1 blanche
Note du jeu : 11 / 20 

———————————————————————————————————————————————–

Et juste pour le plaisir, une petite photo à l’issue de notre partie d’Age of Steam sur la carte Euskadi que je suis en train de peaufiner… A noter que le français (vert) l’emporte très largement sur l’espagnol (rouge) et le basque (noir) : 10271 – 42 ! Un vrai bon moment, comme toujours sur cet excellent jeu…

2 commentaires à propos de “[12/05/2006] Niagara + extension”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


cinq − 2 =