[12/07/2014] Ursuppe, Hacker

Soirée jeux ludophile ce soir, chez Fabrice, avec quatre joueurs acharnés attablés : Fabrice (évidemment !), Jean-Luc, Tristan et moi-même. J’ai apporté 4 gros jeux et fait choisir mes partenaires, lesquels s’entendent très rapidement pour découvrir l’ancêtre Ursuppe, que je ne suis pas mécontent de faire de découvrir à mon gone. Mais on aura quand même l’impression que le jeu a pris une sorte de coup de vieux, avec un déroulement assez répétitif… Dommage.
Ensuite, pour terminer la soirée, nous découvrons tous ensemble Hacker, un jeu de cartes extrêmement original qui nous aura plutôt séduit, même si on n’aurait pas envie d’y jouer toutes les semaines…

URSUPPE

Le look de la boîte de Ursuppe me plaît toujours autant, après près de 15 ans de bons et loyaux services... Et puis, c'est quand même de là que vient le logo de mon site, hein !
Le look de la boîte de Ursuppe me plaît toujours autant, après près de 15 ans de bons et loyaux services… Et puis, c’est quand même de là que vient le logo de mon site, hein !
La mise en place du plateau a eu lieu : deux cubes de chaque couleur par case et chaque joueur a positionné ses deux amibes initiales sur deux cases différentes de la soupe primordiale. Au centre, la carte indique que sans mouvement voulu des amibes, celles-ci se laisseront dériver d'une case vers l'ouest...
La mise en place du plateau a eu lieu : deux cubes de chaque couleur par case et chaque joueur a positionné ses deux amibes initiales sur deux cases différentes de la soupe primordiale. Au centre, la carte indique que sans mouvement voulu des amibes, celles-ci se laisseront dériver d’une case vers l’ouest…
Fin du premier tour de jeu, avec une nouvelle carte centrale qui se trouve, par hasard, être la même pour la deuxième manche ! Je commence à m'inquiéter de mon choix initial d'être dernier : que c'est dur de doubler les autres avec le fait qu'on ne compte pas les cases occupées sur la piste de score...
Fin du premier tour de jeu, avec une nouvelle carte centrale qui se trouve, par hasard, être la même pour la deuxième manche ! Je commence à m’inquiéter de mon choix initial d’être dernier : que c’est dur de doubler les autres avec le fait qu’on ne compte pas les cases occupées sur la piste de score…
Oui, le plateau est bien chargé, oui, ça c'est clair ! Fabrice, Jean-Luc et Tristan se rendent également compte qu'on ne peut pas espérer tout maîtriser dans ce jeu, même si toutes les informations sont visibles...
Oui, le plateau est bien chargé, oui, ça c’est clair ! Fabrice, Jean-Luc et Tristan se rendent également compte qu’on ne peut pas espérer tout maîtriser dans ce jeu, même si toutes les informations sont visibles…
La disparition de l'amibe rouge a eu pour effet de rajouter deux cubes de chaque couleur pour nourrir les autres. C'est le cycle de la vie et de la mort...
La disparition de l’amibe rouge a eu pour effet de rajouter deux cubes de chaque couleur pour nourrir les autres. C’est le cycle de la vie et de la mort…
Le meilleur à ce jeu, au moins pour le moment, est Tristan, lequel a réussi à prendre le gène de Résistance (chacune de ces amibes peut vivre jusqu'à 3 blessures au lieu de 2, ce qui lui permet de prendre de l'avance au score)...
Le meilleur à ce jeu, au moins pour le moment, est Tristan, lequel a réussi à prendre le gène de Résistance (chacune de ces amibes peut vivre jusqu’à 3 blessures au lieu de 2, ce qui lui permet de prendre de l’avance au score)…
Les scores semblent vouloir s'étirer...
Les scores semblent vouloir s’étirer…
Quant à Jean-Luc et ses amibes rouges, la vie est dure, très dure même...
Quant à Jean-Luc et ses amibes rouges, la vie est dure, très dure même…
Les éléments de Fabrice une fois la partie terminée, avec notamment 4 cartes de gènes, dont une carte de Résistance qu'il aura finalement achetée trop tard...
Les éléments de Fabrice une fois la partie terminée, avec notamment 4 cartes de gènes, dont une carte de Résistance qu’il aura finalement achetée trop tard…
Tristan et sa ribambelle de cartes de gènes ! En plus, ce veinard, a pu profiter que la carte 6 de mutation soit sortie au troisième tour de la partie, lorsqu'il ne craignait pas grand chose...
Tristan et sa ribambelle de cartes de gènes ! En plus, ce veinard, a pu profiter que la carte 6 de mutation soit sortie au troisième tour de la partie, lorsqu’il ne craignait pas grand chose…
Cela faisait bien longtemps (on en perd l'habitude) que nous n'avions pas joué avec du matériel exclusivement en allemand. Ci-dessus, vous pouvez admirer les cartes de gènes de l'étalage, classées par coût d'achat (de 2 à 6 points d'énergie) avec les gènes supérieurs tout à fait à droite.
Cela faisait bien longtemps (on en perd l’habitude) que nous n’avions pas joué avec du matériel exclusivement en allemand. Ci-dessus, vous pouvez admirer les cartes de gènes de l’étalage, classées par coût d’achat (de 2 à 6 points d’énergie) avec les gènes supérieurs tout à fait à droite.
Ayant obtenu le chiffre le plus grand au dé, j'ai décidé de me placer en dernier sur la piste de score, afin de choisir en premier ma carte de gène. Comme souvent, je m'approprie une de celles que j'aime bien : Mouvement 1 (possibilité de jeter deux dés au lieu d'un et de choisir celui de mon choix lors d'un mouvement voulu)...
Ayant obtenu le chiffre le plus grand au dé, j’ai décidé de me placer en dernier sur la piste de score, afin de choisir en premier ma carte de gène. Comme souvent, je m’approprie une de celles que j’aime bien : Mouvement 1 (possibilité de jeter deux dés au lieu d’un et de choisir celui de mon choix lors d’un mouvement voulu)…
Mon deuxième gène de cette partie, particulièrement compatible avec celui de Mouvement 1, est celui de Vitesse : je peux déplacer mes amibes une seconde fois sans payer le deuxième coût. J'en suis assez content, mais on verra que cela ne résoudra pas mes problèmes de me nourrir systématiquement en dernier...
Mon deuxième gène de cette partie, particulièrement compatible avec celui de Mouvement 1, est celui de Vitesse : je peux déplacer mes amibes une seconde fois sans payer le deuxième coût. J’en suis assez content, mais on verra que cela ne résoudra pas mes problèmes de me nourrir systématiquement en dernier…
Ah, je crois que la première amibe à trépasser sera rouge : avec deux blessures, celle du centre va disparaître...
Ah, je crois que la première amibe à trépasser sera rouge : avec deux blessures, celle du centre va disparaître…
Et voici mon troisième gène de cette partie, peut-être déterminant pour résoudre mes problèmes de nourriture : Substitution (je peux manger 2 cubes + 2 cubes au lieu de 1+ 1+ 1, ce qui peut effectivement me faciliter la vie)...
Et voici mon troisième gène de cette partie, peut-être déterminant pour résoudre mes problèmes de nourriture : Substitution (je peux manger 2 cubes + 2 cubes au lieu de 1+ 1+ 1, ce qui peut effectivement me faciliter la vie)…
Vue générale du plateau alors que Tristan a bien réussi son coup : il fait un trou d'une case sur la piste de score, ce qui le rend plus difficile à rattraper. De mon côté, j'ai réussi à doubler Jean-Luc, ouf, je ne me nourris plus en dernier :-)
Vue générale du plateau alors que Tristan a bien réussi son coup : il fait un trou d’une case sur la piste de score, ce qui le rend plus difficile à rattraper. De mon côté, j’ai réussi à doubler Jean-Luc, ouf, je ne me nourris plus en dernier 🙂
Oulha, les choses s'accélèrent : Tristan est toujours devant et il ne lui reste plus que 4 cases à parcourir pour clore la partie. De mon côté, malgré pas mal d'efforts, je ne parviens pas à doubler Fabrice...
Oulha, les choses s’accélèrent : Tristan est toujours devant et il ne lui reste plus que 4 cases à parcourir pour clore la partie. De mon côté, malgré pas mal d’efforts, je ne parviens pas à doubler Fabrice…
Ca y est, la partie s'achève suite au dépassement de la dernière case normale de la piste de score. In extremis, je parviens à doubler Fabrice, mais pas Tristan, toujours à une case du deuxième... A noter que le pauvre Jean-Luc s'est clairement fait larguer au score...
Ca y est, la partie s’achève suite au dépassement de la dernière case normale de la piste de score. In extremis, je parviens à doubler Fabrice, mais pas Tristan, toujours à une case du deuxième… A noter que le pauvre Jean-Luc s’est clairement fait larguer au score…
Les éléments de Jean-Luc, avec seulement deux cartes de gènes et deux points d'énergie : il doit encore s'en vouloir de ne pas avoir acheté la dernière carte d'Intelligence au dernier tour, me la laissant de manière providentielle...
Les éléments de Jean-Luc, avec seulement deux cartes de gènes et deux points d’énergie : il doit encore s’en vouloir de ne pas avoir acheté la dernière carte d’Intelligence au dernier tour, me la laissant de manière providentielle…
Et mes éléments à la fin, avec 0 point d'énergie résiduel et 0 amibe ! Tout est optimisé mais ça n'a pas suffi... Bravo à mon gone !
Et mes éléments à la fin, avec 0 point d’énergie résiduel et 0 amibe ! Tout est optimisé mais ça n’a pas suffi… Bravo à mon gone !

Durée de la partie : 2 heures – Note de cette partie : 15 / 20

Scores :

Piste
Fabrice (bleu) 43
Jean-Luc (rouge) 33
Tristan (jaune) 47
Ludo le gars (vert) 45

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’originalité du système de jeu et son thème, assez désopilant,
– Le côté vieil ancêtre que j’aime toujours faire découvrir ou redécouvrir…

On a moins aimé
– Le côté « coup de vieux » que Ursuppe a pris avec les années, notamment lié à une répétitivité des tours de jeu que j’avais oubliée,
– La longueur de la partie pour un jeu aussi chaotique,
– Le système de progression sur la piste de score : on avance groupé et ça ne change guère…
– Les cartes toutes en allemand (ou anglais au dos) : j’aurais intérêt à les franciser pour de bon quand même !

————————————————————————————————————
HACKER

Jouable à nombreux, ce mini jeu de cartes renferme une petite bombe d'ambiance ! Imaginez : deux zones de jeu, la table principale et la table secondaire, avec des allers et retours à faire régulièrement lors de la partie pour aller chercher des cartes sur l'une pendant que les autres joueurs vous pourrissent sur l'autre !
Jouable à nombreux, ce mini jeu de cartes renferme une petite bombe d’ambiance ! Imaginez : deux zones de jeu, la table principale et la table secondaire, avec des allers et retours à faire régulièrement lors de la partie pour aller chercher des cartes sur l’une pendant que les autres joueurs vous pourrissent sur l’autre !
Oui, c'est un jeu frénétique, dans lequel on profite de l'absence de l'un des joueurs pour placer, au plus vite mais aussi le plus discrètement possible, ses cartes virus sur les comptes des autres joueurs ! Comme les cartes ont toutes le même dos, bien malin qui saura déterminer l'identité du virus...
Oui, c’est un jeu frénétique, dans lequel on profite de l’absence de l’un des joueurs pour placer, au plus vite mais aussi le plus discrètement possible, ses cartes virus sur les comptes des autres joueurs ! Comme les cartes ont toutes le même dos, bien malin qui saura déterminer l’identité du virus…
Voici au premier plan la fameuse zone secondaire où se trouvent les billets à récupérer. Ici, Jean-Luc s'apprête à aller en chercher un, mais il va sûrement y aller à reculons, histoire de tenter de voir qui fait quoi...
Voici au premier plan la fameuse zone secondaire où se trouvent les billets à récupérer. Ici, Jean-Luc s’apprête à aller en chercher un, mais il va sûrement y aller à reculons, histoire de tenter de voir qui fait quoi…
Autant, au début, on n'avait pas mis trop de virus, autant lors des dernières manches, on se lâche !!! Le plus vicieux, c'est qu'on peut profiter de l'inattention d'un joueur en train lui-même de placer ses propres virus sur les comptes du joueur absent pour lui en mettre un sur un compte à lui ! Ca, j'adore...
Autant, au début, on n’avait pas mis trop de virus, autant lors des dernières manches, on se lâche !!! Le plus vicieux, c’est qu’on peut profiter de l’inattention d’un joueur en train lui-même de placer ses propres virus sur les comptes du joueur absent pour lui en mettre un sur un compte à lui ! Ca, j’adore…
Sur la table principale, chaque joueur dispose ses 3 comptes principaux sous lesquels il placera ses billets de banque, récupérés sur la table secondaire. Fabrice joue les cartes marron, Jean-Luc les bleues, Tristan les jaunes et moi-même les vertes. Au départ, chacun a deux billets, déjà placés sous les comptes de son choix...
Sur la table principale, chaque joueur dispose ses 3 comptes principaux sous lesquels il placera ses billets de banque, récupérés sur la table secondaire. Fabrice joue les cartes marron, Jean-Luc les bleues, Tristan les jaunes et moi-même les vertes. Au départ, chacun a deux billets, déjà placés sous les comptes de son choix…
Pour ne pas se trouvé infecté, il faut être en mesure d'identifier le nom des personnes ayant posé les virus sur ses comptes, en commençant par le dernier posé. Si on a raison, on rend le virus à son propriétaire, si on se trompe, celui-ci peut choisir un billet du compte. Limpide et fun, clairement...
Pour ne pas se trouvé infecté, il faut être en mesure d’identifier le nom des personnes ayant posé les virus sur ses comptes, en commençant par le dernier posé. Si on a raison, on rend le virus à son propriétaire, si on se trompe, celui-ci peut choisir un billet du compte. Limpide et fun, clairement…
Allez, vas-y Jean-Luc, non on ne profitera pas de ton absence...
Allez, vas-y Jean-Luc, non on ne profitera pas de ton absence…
Et voici l'ultime photo de cette partie, sachant qu'il était quasiment impossible pour moi de faire des photos tout en jouant ! Mais j'espère vous avoir donné l'envie d'essayer ce petit jeu de rien du tout mais si original...
Et voici l’ultime photo de cette partie, sachant qu’il était quasiment impossible pour moi de faire des photos tout en jouant ! Mais j’espère vous avoir donné l’envie d’essayer ce petit jeu de rien du tout mais si original…

Durée de la partie : 15 minutes – Note de cette partie : 15 / 20

Scores :

Total
Fabrice (marron) 8
Jean-Luc (bleu) 4
Tristan (jaune) 13
Ludo le gars (vert) 19

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’incroyable originalité de mini jeu de cartes : une petite bombe dans un petit paquet !
– Les coups en douce qu’on peut tenter de faire à ses petits copains,
– Le thème du jeu, assez bien retranscrit,
– Le fun du jeu, clair et palpitant !
– La portabilité du jeu…

On a moins aimé
– Les éventuelles situations litigieuses, notamment sur ce qui est autorisé et interdit quand on pose les virus, même s’il ne faut pas trop se prendre la tête,
– Pas forcément envie d’en faire 50 parties de suite…

————————————————————————————————————

Une réponse à “[12/07/2014] Ursuppe, Hacker”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 5 = douze