[12/08/2003] Can’t Stop

Participants
– Arlette, ma mother peu attirée par les plaisirs ludiques mais qui accepte une petite partie ce soir,
– Julie, plutôt joueuse quand même, et qui note que cela faisait bien longtemps que l’on n’avait pas sorti ce jeu,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Les soirées où mon illustre maman accepte de jouer à un jeu de société ne sont pas légions.
Et pour cause : elle n’aime guère se trouver autour d’une table en train de pousser des pions ou de jeter des dés. Mais ce soir, elle se laisse aller à une partie de Can’t Stop, l’un des meilleurs jeux de Sid Sackson.

J’expose la simplissime règle du jeu
à ma mère, alors que nous nous répartissons les pions
: jaune pour Arlette, vert pour Julie (quelle coquine, c’est ma couleur
d’abord !!!) et orange pour moi.
Le jeu débute après une petite dizaine de minutes et Julie
s’en donne à coeur joie dès l’entame : placement de 3 marqueurs
verts, dont l’un au 3ème étage !


Arlette fait progresser l’un des marqueurs blancs, au nez et à
la barbe du pion vert de Julie présent dans la même colonne…

La partie est agréable, comme toutes
les parties de ce jeu fort convivial, même si les prises de risques
ne sont pas très marquées.
A ce petit jeu, je pense qu’Arlette se révélera être
celle qui en prendra le plus, surtout en milieu de partie, alors que je
tenterai un coup de folie dans la deuxième moitié du jeu
en tentant de clôturer la colonne 2 en un seul coup ! J’y étais
quasiment obligé, en regard à ma mauvaise disposition sur
le plateau, mais j’ai échoué !


Mère et fils en plein affrontement ludique…

Il reste vraisemblablement moins de 2 tours
pour que Julie réussisse à avoir 3 marqueurs de sa couleur
au sommet des colonnes.
Je joue alors sur les combinaisons de dés, afin de rentrer les
marqueurs blancs avec parcimonie (un à un si possible), mais cela
s’avère guère concluant.
De son côté, Arlette ne réussit pas à terminer
plus d’une colonne, ce qui est fort dommage en regard de sa position assez
forte sur le plateau.


Une vue rapprochée du plateau mettant en évidence les
formidables avancées jaunes dans les colonnes 9 et 10 (à
condition de s’arrêter bientôt évidemment 😉


Julie et sa posture ludique légendaire lorsqu’elle joue en
extérieur…


La situation en milieu de partie : certes j’ai un pion en haut, mais
le positionnement global de Julie est nettement plus prometteur, alors
qu’Arlette reste en embuscade…

Vers le milieu de partie, Julie et Arlette
commencent à prendre le large et je me retrouve à la traîne.


Une vue aérienne – on ne se refuse rien 😉

Sans difficulté, Julie parvient à
faire monter son troisième marqueur en haut d’une colonne et
elle achève ainsi la partie sur une belle victoire.


Devinez qui a gagné ?

Décompte final
Julie remporte cette partie avec les colonnes 6, 8 et 12,
tandis qu’Arlette a gagné la colonne 7 et que j’ai obtenu la colonne
3.

Débriefing
Sympathique, ce jeu de prise de risque convient à tous les publics. Ou
presque… ;-)) Humour, humour ;-)))

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


cinq × = 10