[12/08/2012] Pac-Man

Lors de nos vacances estivales, l’un de nos passe-temps favoris est de chiner une fois ou deux dans des vide-greniers locaux. Nous ne dérogeons pas à cette règle cette année non plus et nous en parcourons deux en tout et pour tout. Le premier, à Balbigny, se révéla fort décevant au niveau jeux. En revanche, le second, à Noirétable, se révéla nettement plus sympathique, avec l’acquisition, pour 2 petits euros, d’une jolie boîte de Pac-Man, un jeu que j’avais souvent regardé avec envie à Essen. Inutile de dire qu’il n’était pas envisageable de jouer à autre chose le soir-même…

 

PAC-MAN :

 


Ca c’est de le boîte vintage, spéciale fin des années 70 – début 80, avec un matériel qui ne peut que donner envie aux nouveaux quarantenaires que Julie et moi devenons…

Le matériel, installé, ne laisse planer aucun doute : chaque pac-man va tout faire pour collecter un maximum de billes, tout en évitant de se faire manger par les fantômes
jaunes, à moins que, bien sûr, on dispose d’une bille jaune préalablement gobée pour se venger…

Tristan déplace son pac-man en premier et il n’en est pas peu fier ! A noter que malgré son bon état général, ma boîte de jeu est orpheline de 6 billes blanches, remplacées
au pied levé par de petits cailloux…

Après un tour de jeu, chacun a gobé quelques billes et les fantômes ont commencé de se déplacer…

Le système de jeu est simple et efficace : on jette deux dés à 6 faces et on affecte l’un d’eux à son pac-man, l’autre à un fantôme. Et voilà…

Le jeu n’est pas du tout dénué de tactique… Maitena déplace d’abord son pac-man…

… puis un fantôme jaune pour aller manger le pac-man de Tristan ! Il doit lui donner deux billes en échange et il repartira de sa case de départ (en couinant, bien sûr
!)…

A mon tour de déplacer un fantôme, ceux-ci, au contraire des pac-mans des joueurs, ne pouvant pas utiliser les entrées et sorties du plateau.

Gob gob gob…

Grâce à ma bille jaune précédemment stockée dans ma boîte verte, je peux manger un fantôme et demander deux billes au joueur de mon choix (Maitena, évidemment, passablement
en tête sur cette partie)…

Alors que le jeu était très agréable, la partie a tendance à s’éterniser en raison de conditions de fin beaucoup trop ouvertes : plus aucune bille sur le plateau (or, les
jaunes reviennent quand elles sont utilisées)…

Les billes changent régulièrement de boîte sur la fin et, au final, tout le monde pourrait dorénavant l’emporter, sans aucune logique par rapport au déroulement de la
première moitié de la partie…

Enfin, l’un de nous se débrouille pour prendre l’ultime bille jaune, en faisant attention à ce qu’aucune autre ne soit revenue juste avant. La partie est donc terminée…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le look incroyable des composants du jeu : les pac-mans gobent vraiment les billes lorsqu’on appuie dessus,
– L’impression de se retrouver dans le jeu vidéo du même nom, ce qui pouvait paraître impensable,
– Le fun du jeu et les couinages lorsque les dés ne nous sont pas favorables,
– L’impression qu’on peut quand même se la jouer tactique.

 

On a moins aimé
– Une longueur évidente sitôt qu’il ne reste plus que 5 ou 6 billes blanches à gober. Je propose l’application de la variante suivante pour y remédier.

Variante pour raccourcir le jeu
Lorsqu’il ne reste plus que 5 billes blanches en jeu, les billes jaunes utilisées par la suite ne reviennent plus sur le plateau. 

 

 

Scores de la partie :

Julie (rouge) : 15
Tristan (jaune) : 13
Maitena (bleu) : 18
Ludo le gars (vert) : 14

Note du jeu (sur cette partie) : 15/ 20


Durée de la partie : 1 heure 15 minutes

 

 

 

———————————————————————————————————————————————–

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


6 − = trois