[12/10/2007] Mystère à l’Abbaye, Deluxe Camping

En raison de la venue de ma collègue de l’école la semaine dernière, j’avais apporté Mystère à l’Abbaye (elle est une fan du Cluedo) mais nous avons finalement joué au Tour du Monde en 80 jours. Ce soir, donc, pour sa seconde incursion en terres ludiques caladoises, nous nous lancerons dans les mystères de l’Abbaye, afin de démasquer le coupable. L’ambiance du Nom de la Rose est bel et bien là, comme dans mes souvenirs, mais le déroulement assez chaotique de la partie et les difficultés pour prendre  correctement des notes auront raison de mon enthousiasme.
Ensuite, pour finir, une petite partie à 2 joueurs avec mon cousin de Deluxe Camping, pour se souvenir de nos épopées campings des années 90…

MYSTERE A L’ABBAYE :

Mes cartes en main au début de la partie : 3 franciscains et 1 hospitalier. Je ferai tout
mon possible pour ne jamais montrer Frère Cuthbert, histoire de laisser planer le doute sur cet homme pourtant déjà hors de cause …
Le grand problème de ce jeu c’est d’être capable de noter efficacement les informations
résultantes des questions et réponses entre joueurs. Ici, Laurent et Stéphane s’en donnent à coeur joie pour extraire la substantifique moelle de ce qui se dit…
Suite à la perte d’une de ses cartes en main, Cathy se débrouille remarquablement bien
pour se rendre illico presto à la bibliothèque et réaliser une combo franchement forte : non seulement elle pourra consulter toute la main de cartes d’un joueur mais en plus elle
choisira celui qui sera ainsi pressé d’informations…
Retour à l’église une fois les Mâtines effectuées et un événement particulier fait que 5
suspects sont immédiatement innocentés (1 carte au hasard dans la main de chaque joueur). Heureusement que mon frère Cuthbert n’a pas été pioché…
Lors des 4 tours suivants, le personnage de Laurent (rouge) ne quittera plus le mien d’une
semelle ! Du coup, nos informations s’entrecoisent à merveille, peut-être même trop…
Dans cette partie très difficilement contrôlable, une joueuse a de l’avance : Cathy. Et
comme ne gagne pas toujours celui qui identifie le coupable, je me lance dans une révélation très hasardeuse : le coupable est barbu (gain de 2 points si j’ai raison). Laurent tente
la même chose, mais de manière plus rationnelle : le coupable est gros….
Agnès réfléchit à fond puis utilisera une carte spéciale pour procéder elle-aussi à une
révélation : le coupable porte un capuchon. Cathy, extrêmment concentrée, ne va pas tarder à nous suivre aussi…
Cathy nous a rejoint et elle nous assène que le coupable est le novice Charles. Elle a
raison la bougresse ! Et pourtant rien n’était sûr du tout : elle a éliminé d’office les probabilités 1/2 et s’est basée sur nos révélations antérieures. Quand je repens à la
fantaisie de la mienne, j’aurais pu l’induire en erreur en annonçant que le coupable était glabre. Impressionnant…
Bilan synthétique :

On a aimé
– L’esprit du jeu, dans l’ambiance Nom de la Rose,
– La tension et la concentration qui montent avec l’avancée de la partie,
– La totale liberté de la forme des questions : esprit créatif et tortuexu, tu t’en donneras à coeur joie !
– Les possibilités de faire des révélations sans accuser de coupable, ce qui peut susciter des interrogations chez les autres joueurs et augmentent le stress.

On a moins aimé
– Le chaos quand même très présent, au travers de la rotation des cartes, des cartes spéciales, des événements, des pioches dans les mains…
– La quasi-impossibilité de prendre des notes correctement en raison de la totale liberté de la forme des questions.

Scores de la partie :

 

Laurent (rouge) :  2 points
Stéphane (noir) : 0 point
Agnès (jaune) : 2 points
Cathy (bleu) : 4 points
Ludo le gars (vert) : 2 points

Note du jeu (sur cette partie) : 13 / 20

———————————————————————————————————————————————–

DELUXE CAMPING :

Voici le plan du camping Deluxe une fois l’installation initiale des vacanciers effectuée : les 6
caravanes rouges de Laurent sont plutôt positionnées au centre du camping, accollées à la piscine et pas trop éloignées du casse-pied de service, alors que les 6 miennes
ont opté pour les terrains potentiellement les plus au bord.
Après quelques tours, Laurent craint vraiment de se retrouver isolé au centre, avec 3 caravanes
dans le même emplacement, et sans pouvoir en sortir et se défaire du casse-pied. De mon côté, je tente de placer des frontières qui me garantissent les bords tout en confinant
Laurent au centre. Logique…
Petite vue rapprochée pour admirer la « cage au casse-pied » centrale, jalousement gardée par 2
caravanes rouges 😉 Je me moque et je ne devrais pas…
Un peu plus tard : l’une des caravanes rouges du centre a réussi une très belle sortie au sud et
c’est l’enfermeur (moi) qui me retrouve de plus en plus enfermé ! Sic…
Oulhala… Je commence à bien couiner. En effet, les choses de dessinent assez mal pour moi :
écarté de la piscine et avec un seul glacier dans mes emplacements, je ne pourrai rien faire contre le doublement des points (piscine) de l’immense emplacement central de Laurent !
Fin de partie et très belle victoire de Laurent dans ce jeu ô comben tactique (surtout à 2 joueurs)
qui nous aura permis de passer un bon petit moment.
Bilan synthétique :

On a aimé
– L’extrême fluidité du jeu et ses règles tout à fait logiques, pour un jeu vraiment riche tactiquement, voire stratégiquement (ah… les double effets de chaque frontière
posée),
– Les situations inextricables desquelles on peut parvenir à se sortir (le retour de Laurent est splendide).

On a moins aimé
– ?

Scores de la partie :

 

 

Laurent (rouge) : 49
Ludo le gars blanc) : 39

Note du jeu (sur cette partie) : 18 / 20

———————————————————————————————————————————————–

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− 4 = deux