[12/11/2011] Monster Falle, Coney Island

Toute petite soirée jeux en ce grand week-end du 11 novembre, en raison des anniversaires répétés de nos marmots… Ce soir donc, une petite partie de découverte du très prometteur Monster Falle (en fin de soirée entre adultes un tantinet émêchés, cela peut donner) puis une seconde partie de Coney Island, histoire de le revoir assez
rapidement.

 

MONSTER FALLE :

 


Flanqué du logo du Spiel des Jahres pour les plus jeunes, ce Monster Falle a de l’allure ! Nous avons affaire à un jeu d’adresse et de rapidité, qui se joue par équipes de deux
tournantes, avec un vrai défi pour les allergiques aux mouvements coordonnés avec les mains…

Tristan est le partenaire de Françoise sur cette vue, et chacun d’eux doit gérer les poignées placées devant lui afin de faire progresser le monstre vers la case trouée du centre
du plateau. Le truc, c’est qu’on se plante parfois, comme ici Françoise qui intervient, par réflexe, sur l’une des poignées opposées de Tristan…

Lorsque le monstre est tombé dans le trou, on pioche une nouvelle carte de départ (avec un monstre illustré) et on repositionne la figurine dessus, prête à parcourir à nouveau le
dédale en direction du centre…

Rien de tel qu’une bonne petite vidéo pour se faire une idée du truc, surtout que l’on agit en temps limité (très limité !) avec 30 secondes pour collecter un maximum de
cartes…


Fabirce est le gardien du temps lorsque Tristan est associé à Françoise et il se prépare à crier un magnifique et retentissant « Piège à monstres ! ».

Ah, j’en rigole encore…


On ne dirait pas comme ça, mais c’est bien difficile de jouer en parfaite coordination, sachant que toute chute du monstre le ramène à sa position de départ et qu’il y a souvent
plusieurs chemins pour parvenir au but…

La partie est terminée après que nous avons joué trois fois avec le même équipier. A ce petit jeu, Fabrice et moi avons consitué la meilleure équipe (record à battre de 6 cartes
amassées en 30 secondes !) mais il l’emporte au final, ayant mieux réussi avec son autre partenaire que moi avec le mien…
Bilan synthétique :

On a aimé
– La très grande originalité du mécanisme, hyper ludique et vraiment fun !
– L’impression que ce jeu est parfaitement intergénérationnel, mais pas que : je le vois super bien tourner en fin de soirée entre adultes (à confirmer)…

 

On a moins aimé
– Le jeu est-il vraiment solide ?

 

Scores de la partie :

 

Tristan – Françoise : 7
Françoise – Fabrice : 12
Fabrice – Ludo le gars : 16
Ludo le gars – Tristan : 10

 

Note du jeu (sur cette partie) : 15 / 20


Durée de la partie : 20 minutes

 

 

 

 

———————————————————————————————————————————————–

 

CONEY ISLAND :

 


Pas de doute : on va bel et bien installer le plus beau parc d’attractions de Coney Island ce soir !

Même s’il est très fonctionnel et fort lisible, le matériel a quand même tendance à être un poil austère. Avec un thème pareil, on aurait aimé desillustrations plus grandes et
invitant plus au rêve…

La situation en fin de premier tour de jeu…

Un peu plus tard, Françoise et moi possédons chacun deux cartes de personnages…

Françoise vient d’installer la première attraction de la partie, de taille 2, recouvrant ainsi deux artistes, possédés évidemment par Fabrice (bleu) et moi (orange). A noter que,
pendant ce temps, et au contraire de notre partie précédente, Tristan est hyper paisible avec son journaliste, engrangeant PV sur PV, sans être trop inquiété. Mais que faisons-nous
?

Françoise récupère son revenu, alors que sur la piste de score, Fabrice et moi semblons un peu devant. Mais cela ne veut rien dire, n’oublions pas que Tristan possède déjà 5
journaux devant lui, synonymes de 10 à 15 PV… M’enfin, ce soir, je peux vous dire que l’on parle, l’on baratine, l’on tente d’influencer les autres, un vrai jeu de pourris !!!

Une deuxième attraction a été ajoutée, celle-ci m’affectant encore d’un artiste retiré (en compagnie de Tristan, jaune)…

Il est plus étonnant, ce soir, de voir que les cases deviennent chères : on est contraint (Tristan ou moi), d’ajouter de nouvelles tuiles de chantier pour espérer placer de nouveaux
artistes…

Avec sa magnifique attraction de taille 4, qu’elle positionne sur deux artistes à elle + un à Fabrice et un à moi, Françoise recolle au score. Tout le mystère réside sur la
véritable position du marqueur de Tristan qui cumule 6 ou 7 journaux…

Discrètement, avec pas mal de bagoût pour se montrer moins beau qu’il n’est vraiment, notre ami Fabrice possède à présent quatre personnages devant lui ! Un vrai butin ma foi…

La partie ne devrait plus être loin de se terminer, puisque l’on est aux alentours de 50 points sur les 60 à rallier…

tristan vient d’ajouter une attraction recouvrant un artiste de Fabrice et un des siens…

Ca y est la partie est finie, et voici la situation de Tristan, avec ses 7 journaux roses, potentiellement porteurs de 14 à 21 PV…

Bien revenue dans la partie, Françoise aurait presque pu espérer mieux, elle qui n’a pas eu de chance dans la pioche d’un cube tout à la fin…

Il devrait bel et bien l’emporter ce malin de Fabrice…

Ma situation n’est pas mauvaise mais j’ai été trop souvent victime de mes petits camarades (artistes retirés, personnages pris) pour espérer finir devant…

Vue du plateau central avant l’ajout des PV liés aux journaux amassés et avant les pénalités liées aux artistes encore sur le terrain…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le thème du jeu, qui me branche toujours autant,
– La fluidité du système de jeu, avec des tours qui s’enchaînent hyper vite,
– La tension, perpétuelle, très palpable…

 

On a moins aimé
– La trop grande proximité des scores au final, sachant donc que tout le monde peut gagner et que cela se jouera sur rien,
– L’impossiblité de se défendre contre les attaques adverses (rares dans un jeu allemand, donc un bon point, mais pas hyper plaisant ici)…

 

Scores de la partie :

  

 

Piste de score Journaux Artistes Total
Tristan (jaune) 41 17 -1 57
Françoise (violet) 50 7 -7 50
Fabrice (bleu) 60 0 -2 58
Ludo le gars (orange) 52 3 -3 52

 

 

Note du jeu (sur cette partie) : 15 / 20


Durée de la partie : 1 heure 30 minutes

 

 

 

 

———————————————————————————————————————————————–

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× 4 = trente six