[13/04/2024] Moon Adventure, Twinkle

En ce samedi 13 avril, nous nous rendons à Mâcon pour exporter notre thématique trimestrielle, cette fois sur la SF, au sein du club des Game Trotter que je salue au passage !
Seulement deux petites parties pour moi, mais de sympathiques moments sur des jeux auxquels je ne rejouais pas : Moon Adventure et Twinkle. Ça ne vous dit rien ? Normal, ce sont des jeux du côté obscur de la force… Laissez-vous aller à la découverte ci-après !

MOON ADVENTURE

Saint Laurent, sur la rive opposée à Mâcon, offre un joli panorama sur la Saône et la ville qui accueillera le départ d’une étape du Tour de France cycliste le 4 juillet 2024…
En 1840, la crue avait été plus qu’impressionnante comme en témoigne l’inscription sur la pompe à eau. L’église a dû être inondée ou juste limite limite…
Et voici la salle occupée régulièrement par l’association Game Trotter, au sein de laquelle nous allons nous adonner aujourd’hui à une thématique co-organisée sur la Science Fiction…
Pour commencer, en ce qui me concerne, ce sera Moon Adventure, un jeu minimaliste coopératif, édité en 2022 chez Oink Games.
Le jeu est installé. Nous allons devoir, Julie, Pierre et moi, essayer de récolter 7 ressources indispensables sur la Lune en veillant à ne pas épuiser notre stock d’oxygène, sachant que, si un seul personnage meurt, nous aurons collectivement perdu…
La petite aide de jeu qui va bien, notamment pour ne pas commettre d’erreurs quant au coût des actions réalisables.
La partie promet d’être sympatoche, en espérant juste qu’elle ne dure pas aussi longtemps que la seule déjà effectuée sur ce jeu il y a deux ans…
Julie a pris son tour qui a consisté en :
– Choisir et dépenser une bouteille d’oxygène de son stock (avec 3 unités, elle a lancé 3 dés de valeur 1 à 3) pour obtenir son total de points d’action,
– Faire avancer son petit robot (pouvoir spécial de son personnage violet) de 2 cases maximum : c’est pratique car on ne compte pas la case quand on passe par-dessus une case occupée,
– Avancer de 2 cases,
– Construire une route (pour 3 points d’action) : le cube jaune est placé devant elle (ça aurait pu être derrière) et il ne sera pas compté pour aller plus loin.
Chacun de nous a procédé de même, avec un pouvoir particulier lié à son personnage :
– Pierre gagnera 3 PA quand ses dés présenteront la même valeur lors d’un lancer
– Je peux placer une OGS (réserve d’oxygène) devant ou derrière mon personnage pour un coût de 1 PA au lieu de 3.
Alors, où se trouvent les fameuses ressources à collecter ? Sous nos pas ! En effet, chaque tuile comporte une information en-dessous et elle peut être ressource verte (valide) ou ressource rouge (invalide). Le truc, c’est que les tuiles triangulaires ne contiennent que 3 ressources valides, les carrés 4 et les pentagones 5. Donc on a clairement envie d’aller loin et récupérer des pentagones mais encore faudra-t-il pouvoir revenir à la fusée…
Un peu plus tard, alors que Julie a foncé sur les pentagones, tandis que j’ai posé plusieurs OGS et que Pierre fait un peu la jonction entre les deux…
Aïe ! Pierre ajoute une carte rouge de catastrophe magnétique à la pioche, laquelle aura pour effet de détruire l’OGS où un joueur se ravitaillera lorsqu’elle sera piochée… Stressant ! de
La partie se tend : comment réussir à se ravitailler tous les trois sachant qu’il n’y a qu’une place par OGS et qu’il n’y en a pas beaucoup en jeu ?
Déjà deux OGS de détruites ! Ça semble extrêmement compliqué de continuer à avancer alors qu’il va falloir penser à sa survie en premier lieu…
On notera la présence d’une Jeep tout au bout de la piste, ce qui pourrait constituer un excellent moyen pour revenir rapidement pour 1 joueur… à condition de s’y rendre et de ne pas manquer d’oxygène quand même !!!
Pierre semble déconfit par ses jets de dés et ses pioches de cartes rouges… Il n’est pas le seul !
Aïe aïe aïe… Fin de partie en approche !
Cette fois, c’est mort, nous n’en sortirons pas vivants…
Une fois la partie terminée et perdue, nous consultons le verso de nos tuiles récupérées : nous en avions le bon nombre de valides !!! Ça attise encore plus les regrets tout ça…

Durée de cette partie : 1 heure 20 minutes – Note de cette partie : 14 / 20

Scores de cette partie :

Bilan
Julie + Pierre + Ludo le gars Défaite

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le côté toujours vérifié chez cet éditeur : un grand jeu dans une toute petite boîte !
– Les dilemmes que l’on se pose au fur et à mesure de la partie,
– La durée de la partie, bien plus conforme à ce que l’on pouvait attendre d’un jeu de ce type, parfait à 3 joueurs,
– La bonne envie d’y revenir maintenant…

On a moins aimé
– Les configurations à 4 et 5 joueurs qui risqueraient de vraiment être trop longuettes et poussives : on va trop attendre entre deux de ses tours je pense…

————————————————————————————————————
TWINKLE

Petit jeu, tout petit même, pour clore cet après-midi ludique : Twinkle. En compagnie de Julie, Nadine et Pierre, je vais redécouvrir ce jeu de dés grec complètement passé sous les radars en 2021…
Je rappelle brièvement les règles du jeu de base : chacun va créer des constellations de dés au départ de l’une de ses deux étoiles, afin de scorer un maximum avec les cartes d’objectif ci-dessus. Exemple :
– 1PV si on a un seul dé jaune, 3 si on en a deux, 6 si on en a trois,
– 4PV si on a deux dés bleus placés en « fourche » à la sortie d’une étoile ou d’un dé,
– …
Le tout, et c’est là le plus important, c’est qu’il n’y a que 5 dés en tout par couleur : un à 4 faces, un à 6 face, un à 8 faces (placé au centre de la table), un à 10 faces et un à 12 faces.
Voici donc la zone centrale au départ de laquelle chacun va faire partir ses constellations…
A son tour, soit on prend un dé à 8 faces du centre et on le place de manière valide dans ses constellations, soit on prend trois dés en tout (des dés à 8 faces du centre, ou d’autres en-dessous des cartes) et on les lance (comme le fait Nadine ci-dessus). Dans ce cas, on en choisit un pour l’ajouter à ses constellations et on repose les autres à leur place d’origine, en affichant la « bonne » face pour le dé 8…
Voici la vue de notre premier tour respectif sachant qu’on en jouera 7 en tout.
Qu’est-ce qu’une pose valide ? C’est assez simple :
– tout dé ajouté doit être de valeur inférieure à celui relié
– seule une fourche est autorisé à chaque « niveau ».
A noter qu’un bonus de 2 PV sera donné en fin de partie si le dé ajouté contient plus de faces que le dé précédent. Et ça, ça risque bien de faire la différence !
La partie se poursuit plaisamment, même si ce n’est pas le jeu de l’année. Il est très interactif et original, joli, ce qui est déjà pas mal…
La partie vient de s’achever avec cette sorte d’araignée multicolore en guise de constellations !
Le décompte final va avoir lieu…

Durée de cette partie : 30 minutes – Note de cette partie : 13 / 20

Scores de cette partie :

Noir Jaune Violet Vert Bleu Rouge Bonus Total
Julie (rose) 2 1 2 0 1 2 0 8
Nadine (gris) 5 3 1 6 0 0 0 15
Pierre (bleu) 1 0 5 5 4 2 2 19
Ludo le gars (orange) 0 3 0 3 4 4 4 18

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’originalité du jeu qui fait notamment s’arrêter les autres joueurs qui passent à proximité !
– L’interaction très claire et assez jubilatoire à 4 joueurs,
– La bonne envie d’ajouter les objectifs supplémentaires (bronze, argent, diamant) lors de futures parties…

On a moins aimé
– Le manque de contrôle qu’on a quand même,
– L’avantage conféré aux « premiers » joueurs car il y a toujours plus de choix que pour les autres (d’ailleurs l’ordre des scores le confirme : c’est Pierre qui avait commencé)…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


7 + six =