[13/12/2023] The Glade, Disney Lorcana X 2

La découverte, aujourd’hui, d’un jeu sorti pour Essen 2023 et que je m’étais offert parce que j’adore les jeux de cet auteur / éditeur en général : The Glade !
Nous allons le découvrir entre père et fille, après que j’ai fini, laborieusement d’en lire la règle (bourrée d’exemples heureusement, mais longue et pénible à lire).
Ensuite, forcément, on termine par Disney Lorcana X 2 !

THE GLADE

La jolie boîte de The Glade trône sur la table du Paradis Jeux et, forcément, un jeu qui parle de forêt, de champignons et de petits animaux ne peut que nous donner envie…
Ne nous leurrons pas : nous avons affaire à un jeu purement abstrait habillé d’un thème bucolique plutôt à la mode. N’y cherchez aucune cohérence avec le pseudo-thème : il est totalement plaqué !
Le plateau central, visible ci-dessus, va servir de synthèse de ce qui a été joué par chacun des joueurs, sous la forme de tuiles de champignons (les bleus pour Leila, les verts pour moi), qui seront placées sur les cases correspondant aux manques lors de la création de sets (j’y reviens).
Chacun d’entre nous pioche 8 tuiles parmi les 128 du sac (d’ailleurs, j’ai dû improviser un sac de secours, celui de la boîte étant absent !!!) et les place sur son chevalet personnel.
Ci-dessus, vous pouvez voir les miennes, l’occasion de vous préciser les trois caractéristiques qu’on y trouve à chaque fois : un animal + un fruit + une feuille. Chaque caractéristique existe en 4 types différents et les tuiles sont en double (une à face grisée et une à face jaune pâle).
A son tour, en général, on va poser de 1 à 4 tuiles sur son plateau, dans l’idée de réaliser un set, c’est-à-dire un groupe de tuiles alignées avec un type identique et deux autres caractéristiques soit de même type soit de types totalement différents.
Ci-dessus, vous pouvez voir que j’ai joué deux tuiles strictement identiques : animal = crapaud, fruit = gland et feuille = chêne.
Aucune idée si c’est bien joué (je crois clairement que non car je ne pourrai jamais allonger ce set) mais voilà, c’est mon premier tour et, clairement, on nage un peu entre les contraintes et les axes de jeu à mettre en place pour que ce soit efficace…
Leila prend son premier tour également…
Lors de mon deuxième tour, je rajoute un set de trois tuiles, accolé au premier (mais j’aurais très bien pu le placer même de manière déconnectée ailleurs).
D’abord, je prouve que je crée bien un set de taille 2, verticalement (feuille = chêne et animaux différents + fruits différents).
Ensuite, pour le set de taille 3, il possède deux caractéristiques de types identiques (animal = écureuil et feuille = chêne) et une où tous les types sont différents (fruit = noisettes / gland / champignon).
C’est là qu’il va falloir être observateur car il faut identifier la tuile qui permettrait de compléter ce set pour qu’il soit de taille 4 : feuille = chêne, fruit = mûre, animal = écureuil…
C’est là qu’on va positionner un de ses marqueurs de champignon vénéneux sur la case en question sur le plateau central !
Comme j’avais 2 caractéristiques qui matchaient bien, j’ai même tourné mon marqueur sur sa face double.
Le jeu fait pas mal réfléchir et il est clairement pas évident à lire. Sincèrement, il oblige à se concentrer un maximum tout en n’apportant pas un plaisir ludique et intellectuel au sommet… On se demande toujours si on voit vraiment tout et si on ne peut pas faire mieux, ce qui génère clairement de l’Analysis Paralysis…
Petite photo pour montrer qu’on peut placer ses tuiles de manière non reliée. Le souci c’est que, en fin de partie, si mes trois tuiles en bas à gauche ne sont pas connectées aux autres, elles me feront perdre 1 PV…
Autre action possible, au lieu d’ajouter de 1 à 4 tuiles : revendiquer un marqueur de champignon en exhibant de derrière son chevalet une tuile qui correspond au « manque » de l’un des joueurs.
Leila, ci-dessus, me montre sa tuile hérisson + feuille d’érable + noisettes, ce qui correspond exactement à ce qui manquait à un de mes sets ! Elle va donc récupérer mon marqueur de champignon et le placer près de son plateau et me donner la tuile pour que je l’ajoute à mon set… si c’est possible ! Au pire, elle la placera sur son propre plateau.
Petite subtilité : Leila vient de jouer pas moins de 4 tuiles dans le même tour pour réaliser un set impressionnant ! Elle empoche directement un de ses marqueurs de champignons, face double (car deux caractéristiques validées) près de son plateau.
Et encore une subtilité à vous présenter : si, à un moment donné, on réussit à créer un « enclos » (une case vide totalement entourée orthogonalement de tuiles), on peut y poser une marqueur de champignon qu’on avait déjà stocké près de son plateau. Et, ce faisant, cela octroie une action supplémentaire au joueur qui le réalise).
Ci-dessus, je viens de profiter de cet enclos pour y placer un marqueur à ma couleur.
A noter que, en gros, ces marqueurs de champignons se bonifient au niveau PV quand ils transitent de la ligne en-dessous du plateau central pour aller sur le plateau central, puis dans le stock d’un joueur puis dans un enclos. On passe de 0 à 1 puis 2 puis 3 PV…
Leila est la reine du stockage de marqueurs…
On arrive bientôt en fin de partie… Ça dure un peu trop et, franchement, le plaisir n’est pas vraiment là…
Leila ayant posé son dernier marqueur de champignon, voilà la fin de partie arrivée !
Vue générale du plateau central en fin de partie donc…
Le domaine de Leila…
Elle va me mettre une rouste… 🙂
Et le mien…

Durée de cette partie : 1 heure 45 minutes – Note de cette partie : 12 / 20

Scores de cette partie :

Marqueurs à soi (au centre + chez l’adversaire) Marqueurs dans sa réserve Marqueurs dans ses enclos Bonus pour ses marqueurs retournés Groupes non connectés Total
Leila (bleu) 5 + 2 10 12 4 -2 31
Ludo le gars (vert) 2 + 4 0 15 2 -1 22

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La qualité des tuiles en bois,
– Le grand nombre d’exemples dans la règle,
– Le côté jeu abstrait de combinaison et de ruse dans la pose, qui plaira presque assurément aux amateurs de Rummy Kub, Quirkle et autre Scrabble
.

On a moins aimé
– Le livret de règle très pénible à lire,
– Le thème plus que plaqué,
– L’Analysis Paralysis inévitable avec le sentiment qu’on risque de rater un meilleur coup si on ne fait pas attention,
– Un côté assez pénible à jouer, peu agréable (pour nos goûts),
– L’absence du sac en tissu dans ma boîte…

————————————————————————————————————
DISNEY LORCANA X 2

Que serait vraiment une bonne journée ludique sans qu’on termine par du Lorcana ? 😉
Allez, cette fois, on commence par l’ouverture d’un booster chacun (les 11ème et 12ème de notre display)… Vous avez vu comme on a été raisonnable dans notre ouverture ?
Rigolo ce tirage en simultané : j’obtiens la Reine de cœur basique et Leila la Reine de cœur alter !
La deuxième carte rare / super rare / légendaire de Leila va lui apporter un superbe moment d’émotion : l’icône légendaire apparaît en-dessous de sa carte rare améthyste ! 🙂 J’espère que sa couleur correspondra à l’une de ses encres habituelles…
Oh le joli Sisu bleu !!! C’est juste parfait pour Leila… 🙂
Petite vue de son tirage : 2 cartes bleues (dont une légendaire), 3 cartes rouges et 2 grises. Ça va pas mal…
De mon côté, OK j’ai obtenu une jolie Foil améthyste de la Fée bleue et une commune émeraude plutôt pas mal, mais bon, sinon, rien de folichon par rapport à mes couleurs habituelles : 2 violettes + 2 vertes + 1 bleue…
Allez, cette fois, c’est la partie de LE jeu 2023 ! Voici ma main de départ, avec que des cartes violettes dites donc ! A noter que j’ai choisi un mulligan à 0, persuadé que j’obtiendrais moins bien en changeant des cartes…
Premier tour effectué. Elle adore la Glace à l’eau cette fille… 😉
Un peu après, avec des Amis de l’au-delà qui sont passés me voir… 😉
Les deux cartes Raiponce et la Glace à l’eau, ça combote pas mal ! Mais je vais les gérer ces deux cartes ambre sans attaque… 😉
Voilà, ça c’est du vidage de board mesdames et messieurs !!!
Je me permets même de blinder le mien avec même un Maître Hibou pourtant faiblard, juste pour que Leila se rende compte qu’elle va devoir intervenir à son tour…
Avec 14 d’éclats de Lore et un nombre de cartes de dingue, sans parler de Tui qui vient d’arriver, et bien, ma foi, ça me plaît bien…
Au final je remporte cette première partie du soir…
On y retourne ! Voici ma main de départ, toujours bien intéressante à jouer. J’apprécie bien l’association Saphir / Améthyste…
Premier tour effectué…
Heihei est quand même une carte plutôt intéressante avec son retour en main. A noter que jouer Maléfique indésirable, avec 3 / 6 / 3 c’est quand même assez puissant…
Un petit « Je suis coincé  » plus tard, Leila ne pourra pas redresser sa Jasmine tandis que je vais bien bien lorer…
… jusqu’à ce que je remporte la partie !
Ah mais alors, son deck fonctionnerait-il un peu moins qu’attendu ? En tout cas, le mien tourne vraiment pas mal et me ravit… 😉

Durée de ces parties : 20 minutes + 20 minutes – Note de ces parties : 20 / 20

Scores de ces parties :

Partie 1 Partie 2
Leila (Ambre / Saphir) 14 7
Ludo le gars (Saphir / Améthyste) 21 24

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le renouvellement des parties et le plaisir d’inventer de nouvelles combos !
– Le stress / plaisir d’ouvrir des boosters au compte-gouttes…

On a moins aimé
– ?

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


7 × = vingt huit