[13/03/2009] Mow, Dice Town

Avec la venue de mon paternel en ce vendredi 13 au soir, nous nous lançons dans deux petites parties une fois le repas terminé. Ce sera un peu la Cathala mania ce soir, avec pas moins de deux jeux créés ou co-créés par ce lascar des montagnes : Mow, tout d’abord, et Dice Town ensuite. Un bon moment, mais on était tous un peu fatigués …

MOW :

 


Mow se prononce « Mo » si j’en crois Bruno. Bon, en même temps, il est assez bien placé pour en parler, donc on va lui faire confiance…

La partie démarre vite et fort, comme vous pourrez le constater sous peu…

Un troupeau que je qualifierais de sévèrement constitué de mouches ! Malheur à qui le prendra… Quoi ? C’est moi ? Aïe, aïe, aïe, ça commence mal…

Bonne ambiance sur cette partie, où je mange comme un malade les mouches des trouepaux de vaches ! Il faut dire qu’avec 0 carte spéciale en main en première et dernière manche, cela
est assez difficile à contrer…

S’il y en a bien une qui se moque éperduement que j’attire les mouches (dans le jeu, hein ;-), c’est bien Pitocha, notre tout-nouveau tout-beau animal familier…

Et encore un troupeau savamment dosé en mouches. Devinez qui va se l’adjuger…

Julie et Gérard sont bien les seuls à pouvoir espérer remporter cette partie qui se sera, au final, jouée en 3 manches seulement. Il faut dire qu’avec les mouches que j’ai
sympathiquement accueillies, il en restait fort peu pour eux et le jeu s’est accéléré…

Ca c’est de la manche finale ! Pas moins de 49 mouches pour votre serviteur ! Certains seraient dégoûtés du jeu (uniquement des cartes spéciales en manche 2 pour moi !), mais c’est bon, je résiste, le plaisir est ailleurs…
Bilan synthétique :

On a aimé
– L’ambiance très fun du jeu,
– Le matériel proposé : illustrations super sympas, boîte de format minimal, règle limpide,
– La prise de risque à bien sentir : quand faut-il placer une carte créant un gros trou ? quand faut-il jouer une carte spéciale ?

On a moins aimé
– Le hasard frustrant (si, si, je le dis quand même 😉 lorsque l’on n’obtient des cartes spéciales que lors d’une seule manche…

Scores de la partie :

   Manche 1 Manche 2 Manche 3 Total
Gérard 6 33
14 53
Julie 15 25
11 51
Ludo le gars
52 13
49 114

Note du jeu (sur cette partie) : 15 / 20


Durée de la partie : 45 minutes

 

———————————————————————————————————————————————– 

DICE TOWN :


Visage pâle, rendez-vous à Dice Town pour en découdre avec 5 dés de poker ! Premier tour et concentration de pépites en ce qui me concerne, alors qu’avec 4 valets Gérard prendra 2
cartes du General Store, moins une que Julie va lui subtiliser avec ses dames. A noter que Gérard prend le shériff grâce à la carte General Store qu’il a pu conserver…

Ca y va en jets de dés, ça y va également en fatigue côté Julie. Bon, la partie est très sympa mais ne génère pas autant d’ambiance qu’à plus de joueurs et/ou jouée dans un
contexte plus festif. Mais c’est bien sympa, je confirme…

Au premier plan, on voit que, ce soir, je mise beaucoup sur les pépites (pas moins 9 en 3 tours) et je ne paie jamais (ou alors 1$) pour garder plus d’un dé. Mon idée est de savoir
maîtriser ce que je garde afin de ne pas gaspiller les précieux dollars et de me dire qu’il y aura toujours un tirage final gratuit, alors pourquoi se presser ?

Julie revient bien au niveau des pépites, alors que Gérard et moi nous envolons au niveau des terrains. A noter qu’une carte General Store que j’ai piochées (parmi 3 puisque j’avais
3 valets) est le fameux canasson de 8 points (les autres cartes étaient le 5 et un 3 je crois), et je l’ai encaissé en faisant la moue… 😉

Il ne reste plus que 4 cartes Terrains avant la fin de partie, dont 3 visibles. A ce moment du jeu, n’ayant été pillé qu’une seule fois (les dames ne font pas recette chez mes
adversaires et/ou je mise dessus moi-même), je totalise un nombre délirant de terrains de valeur…

Ultime jet de dés, avec une seule carte de terrain disponible. Et oui, au tour précédent, seules 3 avaient été prises. A noter que lors de cette partie, en raison de la
configuration 3 joueurs probablement, aucun de nous n’a eu recours au docteur BadLuck. Dommage…

Mon cheval de 8 points, que personne ne m’avait vu prendre ou même soupçonné. Ca, c’est précieux…

La partie est terminée et chacun a étalé ses terrains. A droite, els miens, par valeur. Sans commentaire…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le thème du jeu (le Far West) parfaitement en phase avec le système de jeu (des combos de poker),
– L’intérêt de savoir maîtriser ses pulsions conservatrices : on n’est pas tenu de tant payer que ça, pour peu que l’on se dise qu’on obtiendra bien quelques dés sympas au
prochain jet de dés…

On a moins aimé
– La non utilisation du docteur BadLuck ce soir. Est-ce récurrent à 3 joueurs ?

Scores de la partie :

   Pépites Dollars Terrains Sherif Total
Gérard 6 3 (7)
22 0 31
Julie 9 7 (14)
3 5 24
Ludo le gars
12 0 (0)
48 0 60

Note du jeu (sur cette partie) : 14 / 20


Durée de la partie : 1 heure

 

———————————————————————————————————————————————–

Une réponse à “[13/03/2009] Mow, Dice Town”

  1. Hello,

    Effectivement, le doc Badluck intervient très peu voire jamais à 3, c’est même indiqué dans la FAQ à la fin de la règle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ trois = 6