[13/06/2009] Bonnie & Clyde

Bonnie & Clyde n’auront donc pas uniquement inspiré le grand Serge avec sa magnifique chanson du même titre, superbement interprétée en duo avec Brigitte Bardot. Depuis quelques semaines, un jeu de société porte également ce nom évocateur. Evocateur des
gangsters mythiques des années 30 aux Etats-Unis, évocateur d’un univers frénétique et d’une histoire d’amour sans pareille. En tout cas, moi, cette boîte de jeu ne me laisse pas
insensible…
J’espère juste que le jeu est bon. Il est, dit-on, une variante du Rami. Bon, on verra bien, avec ma dame dès ce soir…

 

BONNIE & CLYDE :

 


Nous incarnons des membres de la police, lancés aux trousses de Bonnie & Clyde, et tentant de les attraper, ou, à défaut, de collecter un maximum de preuves. On notera la
présence d’une magnifique automobile, la même, à la couleur près, que celle qui est proposée dans l’extension de Cuba…

A droite, on a un plateau en long qui symbolise les 10 lieux de méfaits où ont agi Bonnie & Clyde. Sur chaque lieu, une carte face cachée (soit Bonnie, soit Clyde, soit une
carte quelconque). Devant soi, on peut jouer 3 cartes preuves du même lieu (une dénonciation) et regarder la carte placée sur le lieu portant le même numéro…

Au premier tour, Julie avait réalisé une dénonciation sur le lieu 7 et avait donc consulté la carte puis fait avancer la voiture d’une case. A présent, elle réalise une nouvelle
dénonciation, sur le lieu 3 où figure la voiture, et elle place donc ses cartes preuves tournées d’un quart de tour (4 points au lieu de 2 par carte) et elle va consulter la
carte…

Quel coup de chance ! Elle trouve directement la carte représentant Clyde Barrow et, comme la voiture se trouve sur cette case, elle peut directement l’embarquer. Hop, au trou, Mr
Barrow ! Ensuite, elle fera avancer la voiture d’un cran, sous les huées de son limier de mari qui peste contre ces 10 points miraculeusement gagnés…

Ayant procédé à une accusation (jeu d’une carte d’une série d’au moins 3 cartes déjà jouée par l’un de nous), Julie est en train d’hésiter à garder la carte du lieu en question. Le
souci, c’est que, comme elle hésite, je sais pertinemment que ce n’est pas Bonnie Parker ! Donc elle la garde en main…

Fin de manche, suite à l’épuisement de ma main, et nous comptons les points, à raison de 10 points pour Clyde, 4 points pour les cartes tournées, 2 points pour les cartes droites et
la valeur du lieu où se trouve la voiture pour celui qui a épuisé sa main (ça fait du bien, ça..  😉

La seconde manche démarre de manière analogue à la première, avec une Julie qui récupère la carte de Bonnie, directement et sans regard préalable, sur le lieu n°3. A croire que
Clyde & Barrow manigançaient vraiment quelque chose dans le Missouri en 1933…

Ma main de cartes alors que je m’apprête à réaliser deux accusations dans le même tour : une sur le lieu n°9, pour faire reculer la voiture, l’autre sur le lieu n°3, où se trouvera
alors la voiture. Bilan : 6 PV…

Ma zone individuelle où l’on voit bien que je compense la carte Bonnie par moult cartes dont pas mal tournées. Il faut dire que j’ai pioché comme un malade (avec des cartes Ted)
afin d’avoir beaucoup de séries…

Fin de seconde manche, celle-ci aussi terminée par votre serviteur, au nez et à la barbe de Julie qui se serait bien vue y parvenir ! Je reviens dans la partie…

Ayant 96 points sur les 100 à atteindre (contre 86 à Julie), je décide d’opter pour une stratégie différente de l’accumulation de cartes sur cette ultime manche : je vais tenter de
vider ma main au plus vite ! Ici, on voit bien, avec ma carte Ted Hilton séparatrice, que je vais pouvoir enchaîner 1 dénonciation (lieu 6), puis 2 accusations (lieux 1 et 6). Reste
à obtenir une carte 5 et une carte 10 et ce sera fait, en un seul tour !

Julie a voulu, elle aussi, photographier sa main de cartes et je vous la livre donc aussi sec. On y voit qu’elle accumule impressionnamment les cartes Ted Hilton (4 !) et qu’elle ne
peut donc pas terminer le jeu aussi rapidement qu’elle pourrait le souhaiter (elle n’y pense pas, elle me l’a dit post-partie, mais cela pourrait arriver dans le futur)…

Aucune carte devant moi et je ne fais que piocher une carte (ici la première de la défausse posée négligemment par Julie : un 5 !) et défausser une arte, attendant patiemment le
moment de la grande pose…

Alors que Julie élabore un plan pour la suite, j’ai enfin l’ensemble des cartes requises et je vais donc pouvoir toutes les jouer en un seul tour ! Ca va douiller au niveau des
points…

Et voilà la vue finale de cette partie, avec une progression de pas moins de 5 cases pour la voiture, et donc un rajout de points de 8 ! Elle couine encore la dame, mais se plaint
surtout de sa difficulté à bien anticiper le déplacement de la voiture, l’une des clés du jeu il est vrai. Je mets cet aspect au même niveau que le rythme à trouver entre : piocher
des cartes et vider sa main, sachant que plus les tours passent, plus il est facile de jouer plusieurs cartes dans le même tour grâce aux très nombreuses dénonciations…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Les cartes Preuves, superbes, et rendant un bel hommage à ce duo de choc : chaque série de cartes illustre le lieu selon une progression chronologique vraiment sympa,
– Le rythme à trouver, entre piocher et vider sa main, surtout que le jeu a tendance à s’accélérer,
– L’antinomie de sa main de cartes : on a besoin de cartes identiques pour créer une dénonciation, mais aussi de cartes différentes pour accuser plus facilement.

 

On a moins aimé
– La crainte que le jeu devienne assez incontrôlable à 3 joueurs, ou pire à 4,
– Trop d’inspecteurs en main empêche de vraiment vider sa main quand on le souhaiterait,
– Les difficultés pour se souvenir des points de règles liés aux effets des dénonciations et accusations, selon si la voiture y est ou pas.

Scores de la partie :

   Manche 1 Manche 2
Manche 3 Total
Julie 42 44
24 110
Ludo le gars 32+7 50+7
26+8 130

Note du jeu (sur cette partie) : 12 / 20


Durée de la partie : 1 heure 15 minutes

 

———————————————————————————————————————————————–

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 9 = quatorze