[13/06/2015] Caro

Un petit jeu abstrait au programme de l’après-midi : Caro. Ce jeu, sorti en 2012 en Allemagne par l’éditeur Goldsieber / Noris, est une curiosité qui n’a pas forcément fait beaucoup parler d’elle. Et pourtant, elle l’aurait mérité ! En effet, on a affaire à un petit jeu à la fois élégant et malin, esthétique et assez addictif je pense. Jouable de 2 à 4, nous avons découvert la configuration 2 joueurs, probablement la meilleure, mais cela reste à prouver (je me demande si on n’aurait pas une sorte d’effet à la Gipsy King en y jouant à 3 ou 4). Je vous raconte tout ça…

CARO

Jeu au magnifique matériel, quoique tout simple, ce Caro semble très malin car ses trois contraintes de pose promettent de savoureux calculs...
Jeu au magnifique matériel, quoique tout simple, ce Caro semble très malin car ses trois contraintes de pose promettent de savoureux calculs…
Au départ, Tristan a évidemment posé le caro le moins intéressant, à savoir le noir. J'ai placé un blanc contre lui et j'ai donc marqué 2PV.
Au départ, Tristan a évidemment posé le caro le moins intéressant, à savoir le noir. J’ai placé un blanc contre lui et j’ai donc marqué 2PV.
Quelles sont ces fameuses contraintes évoquées au départ ? 1/ Deux caros de même couleur ne peuvent jamais se toucher, 2/ Autour d'un même caro, seules deux caros de même couleur peuvent être posés, 3/ Sur toute diagonale, on ne peut avoir que trois caros de même couleur.
Quelles sont ces fameuses contraintes évoquées au départ ?
1/ Deux caros de même couleur ne peuvent jamais se toucher,
2/ Autour d’un même caro, seules deux caros de même couleur peuvent être posés,
3/ Sur toute diagonale, on ne peut avoir que trois caros de même couleur.
Il ne reste guère de caros à poser et je suis en passe de remporter finalement cette partie que Tristan aura quand même souvent menée... Mais attention, avec la règle du doublement des PV, il faut rester prudent : il lui reste encore un caro rouge caché sous ses mains !
Il ne reste guère de caros à poser et je suis en passe de remporter finalement cette partie que Tristan aura quand même souvent menée… Mais attention, avec la règle du doublement des PV, il faut rester prudent : il lui reste encore un caro rouge caché sous ses mains !
A son tour, le joueur actif pose exactement un caro (d'où le nom du jeu) sur la table, connecté aux précédents. Selon les caros adjacents, il marque les points indiqués ci-dessus. Lorsque plus personne ne peut jouer, la partie s'arrête. A noter que le premier joueur, quel que soit le tout premier caro posé, empoche 10 PV.
A son tour, le joueur actif pose exactement un caro (d’où le nom du jeu) sur la table, connecté aux précédents. Selon les caros adjacents, il marque les points indiqués ci-dessus. Lorsque plus personne ne peut jouer, la partie s’arrête. A noter que le premier joueur, quel que soit le tout premier caro posé, empoche 10 PV.
Au premier plan, vous pouvez voir qu'on dispose de 3 caros de chacune des 4 couleurs du jeu, ce qui nous fera poser au maximum 12 caros chacun. Le plateau qui se forme au centre ne doit pas excéder 6 caros par 6  en tout : il y a donc de la marge...
Au premier plan, vous pouvez voir qu’on dispose de 3 caros de chacune des 4 couleurs du jeu, ce qui nous fera poser au maximum 12 caros chacun. Le plateau qui se forme au centre ne doit pas excéder 6 caros par 6 en tout : il y a donc de la marge…
Petite vue des feuilles de scores livrées dans la boîte et de mon matériel restant : 1 caro rouge, 1 caro noir, 2 caros gris et 2 caros blancs. Le timing devient essentiel puisque le dernier caro d'une couleur que l'on pose double ses points. Aussi, dès que je poserai le rouge ou le noir, je doublerai tous les PV qu'ils me rapporteront...
Petite vue des feuilles de scores livrées dans la boîte et de mon matériel restant : 1 caro rouge, 1 caro noir, 2 caros gris et 2 caros blancs. Le timing devient essentiel puisque le dernier caro d’une couleur que l’on pose double ses points. Aussi, dès que je poserai le rouge ou le noir, je doublerai tous les PV qu’ils me rapporteront…
Et voici donc la configuration finale de cette très sympathique partie, sur un jeu abordable par tout un chacun et qui devrait séduire le plus grand nombre...
Et voici donc la configuration finale de cette très sympathique partie, sur un jeu abordable par tout un chacun et qui devrait séduire le plus grand nombre…

Durée de la partie : 20 minutes – Note de cette partie : 16 / 20

Scores :

Total
Tristan 141
Ludo le gars 149

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le matériel proposé, très agréable à manipuler et avec des caros assez gros pour être bien tenus en main,
– La règle, hyper simple et prometteuse en terme d’apprentissage et de progression,
– la configuration 2 joueurs, très directe et assez calculatoire
.

On a moins aimé
– Les points de règles un peu moins élégants : les 10V du 1er joueur au départ, les contraintes délicates à mémoriser au cours du jeu (risque d’erreurs : pénalités à celui qui en commet), …
– Le manque d’une aide de jeu illustrée pour les 3 contraintes au dos de celle des PV.

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


cinq × = 40