[13/08/2003] Zum Kuckuck !

Participants
– Jérôme, presque endormi pendant l’explication des règles mais qui va finalement beaucoup aimer ce petit jeu,
– Olivier, alias Lolive, séduit lui aussi par ce petit jeu sans prétention,
– Vincent, très à son aise dans ce type de jeu de cartes, fun et agréable,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Pour terminer notre soirée ludique, j’avais programmé une partie de Zum Kuckuck, que je soupçonnais aussi bon, voire meilleur, que son descendant Land Unter, que j’avais découvert à Toulouse, lors du salon du jeu, en mars 2003.
Je ne regrette absolument pas d’avoir enfin testé la petite boîte bleue FX Schmid, car le jeu est sensationnel et super marrant.


Puisque sur mes cartes défense apparaissent 5,5 koucoudous,
je dois tenter de protéger une couvée de 5 oisillons des
attaques répétées des méchants coucous…

Elémentaire à jouer, Zum Kuckuck
enflamme les esprits plus la partie avance, chacun commençant à
se souvenir du contenu des mains de cartes des autres joueurs. Par exemple,
le jeu initial de Vincent s’avère particulièrement délicat
à gérer, malgré une couvée plus importante
que les autres (6 koucoudous au lieu de 5), car il ne possède que
la carte 1 pour contre-balancer un jeu pratiquement constitué en
totalité de cartes comprises entre 20 et 40 ! Ceci explique pourquoi
il s’est fait éliminer lors de la première manche d’ailleurs…
Ah, j’ai marqué 3 points avec son jeu lors de la manche suivante
? Pur hasard certainement 😉


Une vue rapprochée de la table en cours de troisième
manche…

Le début de partie, en l’occurrence la première manche des 4 que nous jouerons puisque nous sommes 4 joueurs, est une étape d’apprentissage pour mes adversaires.
Il est donc assez normal que je réussisse un sans-faute, en conservant
l’ensemble de ma couvée et en bénéficiant du bonus
de 1 point accordé au joueur possédant la plus petite
carte de Portée sur sa pile.
Remarquons que ce sera plus difficile pour mes adversaires sur mon propre
jeu lors des manches suivantes.


Que de cartes sur la table pour cette troisième manche…

Alors que se profile la dernière
manche, Vicent réalise un formidable retour au niveau des scores,
en réalisant successivement 4 points lors de la seconde et 6
lors de la troisième, ce qui le place à 3 points de votre
serviteur. La lutte va être acharnée, pour notre plus grand
plaisir.

Les cartes se succèdent, les prises
de risque se suivent et la situation semble sourire à Vincent
qui n’a plus qu’un petit point de retard à mi-parcours. Mais,
j’avais estimé important de conserver de bonnes cartes pour la
fin et Vincent se retrouve alors dans l’obligation de perdre des koucoudous
et, par la même, la partie.
Mais qu’est-ce qu’on s’est bien amusé…

Décompte final
Je remporte cette partie avec un total de 14 points, devant
Vincent avec 12 points, suivi de Jérôme et Lolive, chacun avec
5 points.
Le détail, manche par manche, est le suivant (les couleurs de fond signale
la même main de cartes) :

Manche 1
Manche 2
Manche 3
Manche 4
Total
Jérôme
3
0
– 1
3
5
Lolive
1
3
– 1
2
5
Vincent
– 1
4
6
3
12
Ludo le gars
6
3
3
2
14

Le détail, main de
cartes par main de cartes, est le suivant :

Main de cartes
Points marqués
Moyenne par manche
14
3,5
11
2,75
3
0,75
8
2

Débriefing
Zum Kuckuck est un jeu formidable : on joue pour le plaisir mais les échanges
successifs des mains de cartes génèrent une sorte de compétition
franchement ludique. On en redemande !
Chacun des joueurs présents a adoré le jeu et il est bien dommage
que celui-ci ne soit plus édité dans cette version, car il en
vaut vraiment la peine. En tout cas, il est nettement plus fin et amusant que
6 nimm’t auquel il s’apparente
pourtant. Son seul défaut par rapport à celui-ci est le fait d’être
limité à 5 joueurs. Mais bon, est-ce vraiment un défaut ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


5 × cinq =