[13/08/2011] Vampire der Nacht

Cédant aux demandes incessantes de Tristan, lequel voulait à tout prix jouer à ce jeu se pratiquant dans le noir avec des jetons phosphorescents, nous nous lançons dans une petite partie de Vampire der Nacht. L’obscurité n’est pas totale, mais c’est surtout lorsque je fais mes photos, avec le flash évidemment, que nous avons l’impression de nous tuer les yeux 😉

 

VAMPIRE DER NACHT :


logomaitetris.jpg

 


C’est vrai qu’il a de la gueule ce jeu, avec sa boîte qui sert de support et son matériel violet/vert qui promet une belle empoignade nocturne…

Julie utilise la baguette afin de faire progresser le vampire pour qu’il fasse tomber des gousses d’ail en dehors du plateau et surtout pas dans les trous de son château…

Tristan fait de même, en utilisant la faible lueur verdâtre pour visualiser la position des trous…

Au tour de Maitena de déplacer prudemment le vampire…

A mon tour dorénavant, et je suis véritablement minable, faisant tomber moult gousses d’ail dans les trous du château…

Improbable position d’équilibre d’un jeton gousse d’ail, lequel survivra à tout mon tour de déplacement du vampire jusqu’à ce que je réussisse à faire sortir un jeton du plateau !

Julie va gagner la partie et Maitena tente un coup très difficile, à savoir qu’elle essaie de disposer les deux seuls jetons restants côte à côte afin de les faire choir ensemble du
château. Ce faisant, elle égaliserait sa mère…

Fin de la partie après que Maitena a réussi son joli coup final. En ce qui me concerne, j’ai vraiment été mauvais, sans avoir été emballé par ce jeu que je trouve trop longuet, trop
répétitif et, surtout, peu fun (on doit jouer avec un temps limité à chaque tour pour éviter les coups trop prudents et les phases d’observation à la lueur de la baguette)…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le matériel proposé, superbe,
– Le système de jeu original et assez féérique
.

 

On a moins aimé
– La lenteur du jeu, lequel a tendance à se jouer avec une prudence extrême, vraiment peu agréable à vivre,
– L’impossibilité de revenir dans la partie lorsqu’on accuse 3 ou 4 gousses d’ail de retard : dommage que la règle ne propose pas une variantes à la « stop ou encore », toujours en
temps limité…

 

Variantes
Temps limité : chaque joueur dispose de deux minutes maximum pour faire son tour
Stop ou encore : tant qu’aucun jeton n’est tombé dans les trous et que le temps n’est pas terminé,
le joueur peut continuer à jouer.

 

Scores de la partie : 

 

Julie : 8
Maitena : 8
Tristan : 5
Ludo le gars : 3

 

Note du jeu (sur cette partie) : 12 / 20

 

Durée de la partie : 30 minutes

 

 

 

———————————————————————————————————————————————–

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 1 = sept