[13/09/2008] Les Aventuriers du Rail – Scandinavie

Ca c’est de l’efficacité : reçu, par surprise, dans la matinée, ce nouvel opus des Aventuriers du Rail se retrouve sur la table le soir même ! C’est Days of Wonder qui va être content… Dans cette version initialement éditée pour les pays nordiques (Suède, Norvège, Finlande et Danemark), les choses ne changent guère, sinon que le jeu est réservé à un public de 2 à 3 joueurs et que le titre est à présent Les Aventuriers du Rail – Scandinavie. On attend donc une tension accrue, des voies moins nombreuses, et des petits aménagements, nouveaux, qui renforcent l’intérêt d’une version dédiée à aussi peu de joueurs. Qu’en est-il ? Lisez plutôt…

LES AVENTURIERS DU RAIL – SCANDINAVIE :


La couverture de la boîte est splendide et invite à la rêverie hivernale qui entoure les fêtes de Noël… Le look du pseudo-Père Noël avec son renne en bas à gauche est tout
simplement exceptionnel, avec son habit bleu et rouge et sa bonhommie légendaire. Un opus qui donne envie rien qu’à la boîte…

Premier tour et première action pour Julie : celle de placer un wagon noir sur une voie d’une seule case, certainement fondamentale pour l’une ou l’autre de ses 3 cartes objectifs
conservées en main (comme mon paternel et moi-même d’ailleurs : 3 cartes chacun)…

Julie et Gérard cogitent sur les emplacements les plus importants à ne pas rater. Quant à la lecture du jeu, les noms des villes ne sont pas des plus simples : heureusement que les
cartes objectifs possèdent une reproduction réduite de l’ensemble du plateau avec deux gros points rouges pour localiser, en gros, les positions…

Gérard vient de placer un très joli train de 4 wagons, lequel est relié à Tampere via un autre petit train d’un wagon unique. De prime abord, il me semble que réaliserv ses
objectifs ne soit pas trop difficile, pour peu, bien sûr, que l’on n’ait pas la malchance qu’un joueur place malencontreusement un tronçon pile-poil où vous aviez besoin de le
faire…

Ca c’est de la pioche découverte variée Messieurs Dames : 5 cartes bleues !!!

Belle partie, bien sympa, relativement simple au niveau règles : on passe un bon moment…

Les wagons noirs se sont répandus à vitesse grand V sur le bord ouest de la carte !!! Comme quoi, le petit bout de tronços noir de Julie, lors de son premier tour, n’était là que
pour nous engager sur une fausse piste… Coquine la miss !

Dans la foulée de Julie qui vient de le faire (en en gardant  une seule), je décide de piocher des cartes objectifs et prends le risque d’en conserver 2, sachant que mes 3
premiers sont atteints. C’est celui entre Helsinki et Kobenhavn qui m’inquiète le plus, sachant que le Danemark commence a être bien encombré…

Aïe ! Je couine… Mon paternel vient de me ruiner l’espoir de réussir mon objectif de valeur 10 en plaçant un tronçon, qui, selon ses dires d’ailleurs, est une erreur : il n’en a
pas besoin !!!

Bon, ben je sais maintenant que je vais chuter mon objectif de valeur 10, je vais donc devoir pallier ce problème en repiochant au moins une carte pour compenser…

Une vue des scores actuels et le fameux tronçon qui me fait râler entre Stockholm et Norkkoping (c’est également là que Julie avait placé son tout premier tronçon de la partie,
comme quoi…) !

Je pioche 3 cartes objectifs, fébrilement (et oui, il ne reste que quelques tours de jeu) et j’en ressors triomphalement une carte objectif providentielle : 11 points facilement
gagnés puisqu’il est déjà fait avant même que je ne rejoue ! Je vais donc pouvoir tenter de clore le jeu au plus vite, espérant que Julie aura elle aussi chuté au moins un
objectif…

Vue des scores avant l’ultime tour il ne me reste plus que 2 wagons à palcer) et révélation des objectifs de chacun…

Vue générale du jeu une fois la partie terminée : qui va gagner ?
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le look de la boîte de jeu et du matériel : la neige sur les wagons, l’ambiance glaciale et ventée, le Père Noël, …
Le renouveau des locomotives : elles ne sont plus des jokers purs mais servent sur certaines voies où elles figurent et/ou les tunnels. Très
intéressant,
– Le côté toujours agréable et fluide de jeu, donc si vous n’avez aucune version des AdR, celle-ci est bien sympa.

On a moins aimé
– Le manque de nouveautés pour ceux qui ont déjà d’autres opus du jeu,
– Le système hasardeux des tunnels : je ne suis pas fan,
– Le manque de possibilités, mais assumées, puisque l’on ne peut jouer à cette version qu’à 2 ou 3 joueurs.

Scores de la partie :

Julie (noir) : 110 (54 sur la piste +4+7+6+8+16+10-5 au niveau des objectifs + 10 car le plus d’objectifs
réalisés)

Gérard (violet) : 46 (46 + 10+7+11-10-18)
Ludo le gars (blanc
) : 106 (55 + 8+4+17+21+11-10)

Note du jeu (sur cette partie) : 16 / 20

Durée de la partie : 1 heure et 15 minutes

———————————————————————————————————————————————–

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


deux − = 1