[14/01/2023] Woodcraft

Et voilà que, de manière assez rarissime, ce n’est pas LE jeu qui sort aujourd’hui sur la table de notre Paradis Jeux mais bel et bien une nouveauté que j’avais beaucoup apprécié de découvrir voilà une semaine et que je comptais bien présenter à Leila : Woodcraft !
Ah que voilà un jeu exigeant et bourré de paramètres, d’imbrications, d’impressions que l’on ne pourra absolument pas tout faire, un de ces jeux qui s’apprivoisent petit à petit pour le bonheur des amateurs…
Ce sera le cas aujourd’hui : Leila a été conquise pour sa partie de découverte et, en ce qui me concerne, encore plus séduit que ma première partie… Oui, un jeu à approfondir, clairement…
D’ici là, bon compte-rendu chers lecteurs ! Évidemment, je ne me refade pas toute la règle, repassez sur mon premier compte-rendu si vous voulez davantage de précisions…

WOODCRAFT

Woodcraft à la maison en mode artisans ébénistes pour Leila comme pour moi ! 😉
Voici les 4 cartes que j’ai conservées en main pour cette partie. Laquelle vais-je placer à droite de mon plateau (contrat à faire) ?
La roue est installée, avec les tuiles placées aléatoirement et les deux dés de chaque couleur lancé (de valeur élevée en général d’ailleurs, donc chers)…
Je me suis décidé pour ce contrat requérant que je défausse un dé marron de valeur 5 + un dé vert de valeur 1 pour être réalisé. Assez facile donc… L’idée est d’engranger un peu de sous pour la suite et d’avoir un premier outil ! Et un premier contrat aussi, en vue de la multiplication finale avec la réputation (sur laquelle je compte bien jouer davantage aujourd’hui)…
Au premier tour, Leila a choisi d’acheter deux dés et… je lui emboîté le pas en reprenant la même action qu’elle !
Et, tant qu’à faire, autant ne pas traîner et réaliser un premier contrat dès ce premier tour !
Au tour de Leila de réussir son premier contrat.
Elle adore les jeux à contrats (comme elle le dit) et elle a bien pigé, très rapidement, comment procéder dans ce jeu…
Elle m’étonnera toujours c’te fillotte !
La vilaine… La vilaine… En effet, elle a réalisé un contrat public, sur lequel elle a placé un de ses cubes orange et, comme je n’ai pu la suivre dessus (à la Grand Carnival), et bien elle sera la seule en fin de partie à scorer 12 PV sur cette carte !
Et nous voici -déjà- en phase de revenus après le quatrième tour joué. On n’est pas trop fortiche sur les revenus d’ailleurs… 😉
Vue générale de nos positions avant que Leila attaque le cinquième tour…
J’avais repéré ces deux cartes de contrat à prendre à l’étalage et j’avais calé ma stratégie sur cette combo assez violente : réaliser le contrat du petit meuble en payant le 6 jaune et les deux dés verts, avant d’enchaîner sur l’autre, la planche à découper, en utilisant le dé 4 marron obtenu sur le premier !!! En tout, cela me faisait 14 myrtilles + 4 noisettes + une lanterne + une scie + 2 points de réputation ! Juste un régal… prévu depuis deux à trois tours !
Et là, patatras !!! V’la ti pas que Leila s’empare de l’un des deux contrats, qu’elle valide aussitôt, et qu’elle me surcouiner gravement… 🙁 OK, je comprends pour ses 2 points de réputation, mais j’avoue que je suis assez dégoûté quand même…
Je me rabats sur ce contrat que je réalise quand même rapidement et qui n’est pas si mal avec ses 6 noisettes et ses 10 myrtilles…
Le jeu est exigeant, oui, certes, mais ça passe. Leila n’a pas l’air de le trouver trop complexe…
A noter qu’elle a invité son animal de compagnie à l’accompagner sur cette partie (Loulou…) !
Oui, clairement, je m’en sors plutôt pas mal avec les myrtilles (la monnaie du jeu)… C’est vraiment top car ce me permet de pouvoir investir quand je le souhaite (dés, ressources, améliorations) sans trop de difficultés, sans oublier de pouvoir acheter des PV en dernière phase de chaque tour…
Yes ! Je parviens à développer ma stratégie visée d’aller vite et haut sur la piste de réputation ! Je glane la tuile de bonus sur ce tour…
Deuxième phase de revenus à l’issue du tour 8. Nous avons, donc, dépassé la moitié de la partie puisqu’il y a 14 tours en tout… Que ça va vite !!!
L’atelier de Leila à cet instant. Il est assez incroyable de constater combien le jeu vérifie l’adage : « On ne peut pas tout faire » ! Je dirais que là, on pourrait dire « On ne peut presque rien faire ! ».
Rendez-vous compte : pas de nouveau assistant, ni bonification du bois, ni lame de scie, ni amélioration pour coller du bois ! Whaou, ça pique… Ah, ok, un deuxième pot d’arbre (jaune)…
Et mon atelier au même moment, avec trois lames de scie nouvellement installées (oui je comptais bien miser dessus), mais, pour le reste, à part le second port d’arbre, pas grand chose non plus…
Les contrats et les artisans de la seconde moitié de partie ont remplacé ceux de la première moitié…
Allez, je tente de miser -un peu- sur les assistants…
Pas mécontent de ce contrat validé, même si ce n’est pas pour obtenir le droit de scorer un contrat public: j’opte pour les noisettes et les myrtilles…
Leila observe avec plaisir les jolis dessins des réalisations que l’on pourrait choisir de prendre…
Je réussis -enfin- LE contrat que j’avais gardé en main jusqu’aux revenus d’après le tour 11 : en défaussant tous ces composants, je vais empocher 2 noisettes + 10 myrtilles et… 3 précieux points de réputation !
Leila sait que nous sommes clairement dans le money-time…
Et de trois assistants par chez moi…
Dernier tour avant le décompte. Ah, vous avez noté, j’ai atteint la seconde tuile sur la piste de réputation ! 😉
Et un joli contrat supplémentaire… Toujours pour 5 noisettes et 5 myrtilles finalement ! Ce ne sera pas la partie des contrats publics pour moi…
La roue au moment de la fin de partie…
L’atelier de Leila une fois la partie terminée…
Le mien. Je suis assez content d’avoir pu acquérir 4 améliorations sur les 7 que propose le jeu : deux pots + deux lames de scie… Pas trop mécontent de mes assistants non plus. Par contre, franchement déçu de mon nombre d’outils (zone du toit) au final…
Mais, je vous l’ai dit : on ne peut clairement pas tout faire du tout du tout du tout… 😉
La piste des PV avant le décompte final.
Et, pour finir, le plateau de piste de réputation surtout (avec un X2 pour Leila et un X4 pour moi)…

Durée de cette partie : 2 heures 30 minutes – Note de cette partie : 18 / 20

Scores de cette partie :

Piste Contrats publics Résidu Contrats X réputation Total
Leila (orange) 57 12 1 (18) 8 78
Ludo le gars (blanc) 72 0 1 (19) 16 89

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’impression que c’est le type de jeu où on progresse réellement à chaque partie, profitant de combos pour aller plus haut au lieu de se limiter aux actions initiales,
– La réputation qu’on peut quand même bien monter si on prépare tout ça (ne pas jouer un contrat avec 3 points de réputation de récompense trop tôt, car, sinon, il descendra avant d’être réalisé) !
– La bonne envie d’y revenir et de l’approfondir : il semble le mériter,
– La règle sans ambiguïté qu’on retient très bien même d’une partie à l’autre…

On a moins aimé
– Est-ce que les parties ne risquent pas de se ressembler après une huitaine / dizaine de parties ? Même avec les contrats publics ? A voir…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


1 + deux =