[14/07/2021] Polynesia, Fillit

Poursuite de nos vacances à Oléron, avec la découverte d’une nouveauté que je vous détaille très largement ci-après, Polynesia, avant de poursuivre par le toujours excellent Fillit

POLYNESIA

Découverte du nouveau gros jeu sorti chez Gigamic, avec lecture de la règle en direct, ainsi que la préparation du jeu. Ca se passe dans les îles, d’où notre envie d’y jouer ici, à Oléron…
Le plateau est divisé en îles reliées par des routes constructibles ou déjà construites (les orange en bas à droite). Le volcan de droite menaçant d’entrer en éruption, notre but va être de faire fuir au plus vite notre population (Leila joue les bleus et moi les gris)…
Chaque joueur dispose d’un plateau individuel où se trouve son stock de bateaux (pour représenter les routes qu’il aura construites) et de population (avec des valeurs qui rapporteront des PV en fin de partie si les pions ont été sauvés)…
En début de partie, trois cartes spécifiques sont piochées, ce qui renouvelle clairement le jeu, probablement, un oeu à la Kingdom Builder… Voici donc les nôtres ci-dessus.
Chaque tour de jeu comporte trois manches d’action, avec le choix de 4 actions possibles : construire une route (un bateau), voyager (déplacer des pions de population), peupler (ajouter de nouveaux pions de population depuis sa réserve) ou encore pêcher (pour refaire du stock de coquillages ou de poissons, les deux monnaies du jeu). Ci-dessus, vous pouvez voir que nous avons tous les deux fait voyager trois pions de populations chacun. Pourquoi trois ? Tout simplement parce que la force de l’action dépend de la manche : 3 pour la première, 2 pour la seconde et 1 pour la troisième. Dilemmes et sacs de nœuds d’efficacité au programme…
Fin de la troisième manche d’action du premier tour. Vous remarquerez qu’une ressource est placée à côté du bateau sur les routes construites. La raison ? En cas d’utilisation de cette route par l’adversaire, il doit vous payer la ressource indiquée…
Après les trois manches d’actions, nous passons aux étapes de « nettoyage » : piocher un cube du sac (lave si cube rouge, pierre si cube gris, ou deux pioches de plus si cube noir), puis défausse de tous les jetons d’un type au choix du premier joueur, avant de refaire du stock en fonction des jetons de gain sur les îles où on a des pions voire des jetons collectés devant soi. On change de premier joueur et, zou, c’est reparti !
Cube rouge pioché ci-dessus, donc on s’approche de la fin de partie qui surviendra quand 6 cubes rouges auront été piochés. Il y a de la marge quand même…;-)
Vue générale au moment d’aborder le second tour de jeu !
Quand on atteint en premier une île avec un pion de population, on empoche le ou les jetons qui s’y trouvent : j’en prends deux avec des tortues (PV en fin de partie), le carré parce qu’il était sur l’île d’arrivée, l’hexagonal parce que j’ai atteint en premier l’archipel de deux îles associées.
Pas toujours très lisible (routes constructibles surtout) et un peu austère (carrés inesthétiques placés sur les îles), le jeu nous plaît bien parce qu’il est simple d’accès et semble assez riche, mais on ne peut pas dire qu’il nous fasse l’effet « wahou » qui aurait pu survenir…
Vue générale un peu plus tard, alors que 3 cubes de laves sont déjà sortis…
Leila s’excite…
Et le volcan menace de plus en plus…
BOUM !!!
Vue finale alors qu’on va procéder au décompte…

Durée de la partie : 1 heure 15 minutes – Note de cette partie : 14 / 20

Scores de cette partie :

Plateau Îles Jetons carrés Jetons hexagonaux Cartes Total
Leila (bleu) 7 3 1 0 0+0 11
Ludo le gars (gris) 7 2 2 4 0+3 18

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La simplicité de la règle,
– L’impression que le jeu a une profondeur certaine,
– Le renouvellement des parties en fonction des cartes,
– La force des actions liée à la manche où elles sont choisies !

On a moins aimé
– Les tons choisis pour le plateau et, surtout, les jetons à dominante blanche,
– Le manque de lisibilité des routes constructibles…

————————————————————————————————————
FILLIT

on jeu de l’année 2020 de sortie au camping ! Quel super jeu quand même… On opte pour la mise en place dite B, Leila avec les éléments bleus et moi les verts, dans cette version dite « standard » par son créateur Ryo Nakamura…
Le jeu est mis en place, la partie va débuter… Miam miam !
Je crois pouvoir affirmer que Leila adore ce jeu…
J’ai clairement pris l’ascendant mais Leila n’étant pas ultra-concentrée, elle… me déconcentre !!! Je ne la sens pas cette partie finalement…:-(
Elle se prend la tête car je suis encore assez devant. Mais pour combien de temps ?
Non…:-( Elle a eu ma peau la bougresse ! Bravo fille, mais quand même, hein, la prochaine fois on joue sérieux de bout en bout…;-)

Durée de la partie : 20 minutes – Note de cette partie : 20 / 20

Scores de cette partie :

Total
Leila (bleu) 0
Ludo le gars (vert) 4

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’excellence non démentie du jeu, particulièrement à deux joueurs,
– Les différentes versions du matériel en fonction du lieu et du moment : il y en a pour tout le monde…

On a moins aimé
-?

————————————————————————————————————

8 commentaires à propos de “[14/07/2021] Polynesia, Fillit”

  1. Je me renseigne à la source…
    Mais je ne comprends décidément toujours pas pourquoi le jeu n’a pas été localisé en France !!!
    Je te tiens au courant…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 8 = treize