[14/02/2015] Die Staufer, Crash Cup Carambolage

Et revoici deux nouveautés d’Essen 2014 non encore découvertes par chez nous et qui nous faisaient bien de l’oeil…
La première, c’est Die Staufer, ni plus ni moins que le nouveau jeu de Andreas Steding, lequel a commis nombre de jeux particulièrement élégants avec toute l’information connue ou presque, et, à la limite, parfois de l’alambiqué : Norenberc, Hansa Teutonica, Kogge, Ins Innere Afrikas, tout ça c’est lui ! Oui, donc, forcément, on sait un peu à quoi s’attendre…
Ensuite, on découvre Crash Cup Carambolage, le seul jeu Haba que j’ai conservé dans ma ludothèque sitôt qu’il a été reçu ! D’habitude, ces jeux à boîtes jaunes vont directement chez mes gones, mais là, non, je lui avais senti un feeling à la Carabande qui n’était pas pour me déplaire et que je me voyais bien sortir entre adultes…

DIE STAUFER

Le roi Henri VI va parcourir les 6 régions de son royaume et nous l'accompagnons, avec nos familles, nobles et autres représentants...
Le roi Henri VI va parcourir les 6 régions de son royaume et nous l’accompagnons, avec nos familles, nobles et autres représentants…
L'ensemble des 5 manches de la partie est connu dès le départ ! Oui, ça en fait de l'information... Ainsi, on sait que, lors de la première manche, la région d'Hachen et celle du roi seront récompensées. Puis, le roi progressera de 3 régions en sens horaire. Lors de la seconde manche, ce seront les régions de Milano et la moins fournie en coffres qui le seront. Le roi se déplacera alors de 2 cases. Etc...
L’ensemble des 5 manches de la partie est connu dès le départ ! Oui, ça en fait de l’information… Ainsi, on sait que, lors de la première manche, la région d’Hachen et celle du roi seront récompensées. Puis, le roi progressera de 3 régions en sens horaire. Lors de la seconde manche, ce seront les régions de Milano et la moins fournie en coffres qui le seront. Le roi se déplacera alors de 2 cases. Etc…
En main, chaque joueur possède 3 cartes d'objectifs qu'il va essayer de réaliser en fin de partie. Les trois miennes sont les suivantes : être majoritaire dans la région d'Augsburg (12PV) ou 2ème (6PV), avoir des personnages placés comme sur la carte (7PV par paire réalisée) et, enfin, avoir placé mes personnages sur des cases de valeur 4... Ca donne à penser...
En main, chaque joueur possède 3 cartes d’objectifs qu’il va essayer de réaliser en fin de partie. Les trois miennes sont les suivantes : être majoritaire dans la région d’Augsburg (12PV) ou 2ème (6PV), avoir des personnages placés comme sur la carte (7PV par paire réalisée) et, enfin, avoir placé mes personnages sur des cases de valeur 4… Ca donne à penser…
La première manche s'achève suite à la dernière action réalisée par Pierre (rouge). La technique de pose d'un personnage est très vicieuse : pour placer son noble à Hachen, il a dû avancer d'une région en sens horaire à partir du roi et, donc, déjà, payer 1 représentant rouge en haut de la région d'Hachen. Mais ce n'est pas tout... Pour avoir le droit de se placer sur une case de valeur 7, il a dû placer 6 autres représentants, à partir de cette région, un à un sur les régions suivantes en sens horaire. Enfin, plutôt, il aurait dû : mais comme il avait une tuile de coffre ramenant un coût de déploiement à seulement 1, il n'a, en fait, rien payé de plus. Vous commencez à saisir comme le jeu peut prendre la tête ?
La première manche s’achève suite à la dernière action réalisée par Pierre (rouge). La technique de pose d’un personnage est très vicieuse : pour placer son noble à Hachen, il a dû avancer d’une région en sens horaire à partir du roi et, donc, déjà, payer 1 représentant rouge en haut de la région d’Hachen. Mais ce n’est pas tout… Pour avoir le droit de se placer sur une case de valeur 7, il a dû placer 6 autres représentants, à partir de cette région, un à un sur les régions suivantes en sens horaire. Enfin, plutôt, il aurait dû : mais comme il avait une tuile de coffre ramenant un coût de déploiement à seulement 1, il n’a, en fait, rien payé de plus. Vous commencez à saisir comme le jeu peut prendre la tête ?
Voici ce que ça donne une fois l'ordre du tour de la deuxième manche établi...
Voici ce que ça donne une fois l’ordre du tour de la deuxième manche établi…
Là, nous sommes en fin de deuxième manche et, franchement, on a l'impression de jouer hyper mal ! On n'arrive pas à anticiper correctement ce qui va arriver, et, pourtant, tout est visible ! C'est assez déroutant comme sensation, rappelant pas mal le feeling de Norenberc du même auteur...
Là, nous sommes en fin de deuxième manche et, franchement, on a l’impression de jouer hyper mal ! On n’arrive pas à anticiper correctement ce qui va arriver, et, pourtant, tout est visible ! C’est assez déroutant comme sensation, rappelant pas mal le feeling de Norenberc du même auteur…
Tristan se la joue recrutement massif : il parvient à récupérer tous ses personnages !!! Il va falloir en faire quelque chose maintenant...
Tristan se la joue recrutement massif : il parvient à récupérer tous ses personnages !!! Il va falloir en faire quelque chose maintenant…
Voici donc la situation au moment du décompte de la troisième manche. Pour info, je couine comme un malade de voir Pierre qui est venu prendre, sans raison apparente, la case n°4, avec un noble qui plus est, de la région d'Augsburg dont j'ai besoin de la majorité en fin de partie...
Voici donc la situation au moment du décompte de la troisième manche. Pour info, je couine comme un malade de voir Pierre qui est venu prendre, sans raison apparente, la case n°4, avec un noble qui plus est, de la région d’Augsburg dont j’ai besoin de la majorité en fin de partie…
Fin de la quatrième manche, avec notamment un décompte à Palermo que Pierre parvient à provoquer à sa toute dernière action (ça a l'air top d'être dernier quand un décompte est lié au nombre max de cases occupées : on peut influer grandement sur la région qui sera décomptée). Ca n'arrange pas du tout, mais alors pas du tout, mes affaires, alors que lui, probablement, cela va le mener vers la victoire...
Fin de la quatrième manche, avec notamment un décompte à Palermo que Pierre parvient à provoquer à sa toute dernière action (ça a l’air top d’être dernier quand un décompte est lié au nombre max de cases occupées : on peut influer grandement sur la région qui sera décomptée). Ca n’arrange pas du tout, mais alors pas du tout, mes affaires, alors que lui, probablement, cela va le mener vers la victoire…
Augsburg sera donc décomptée, ainsi que la région du roi. Comment vais-je réussir à revenir sur Augsburg, alors que toutes les places sont prises à présent ? J'ai bien une idée, mais la réaliser, sans certitude en plus, me contraindra à ne rien faire d'autre... Vraiment dur ce jeu !
Augsburg sera donc décomptée, ainsi que la région du roi. Comment vais-je réussir à revenir sur Augsburg, alors que toutes les places sont prises à présent ? J’ai bien une idée, mais la réaliser, sans certitude en plus, me contraindra à ne rien faire d’autre… Vraiment dur ce jeu !
Bien, voilà mon astuce : je récupère un deuxième coffre violet pour les échanger contre cette carte de privilège, laquelle me permettra de me placer à côté d'un personnage sur une case... Vous me voyez venir ?
Bien, voilà mon astuce : je récupère un deuxième coffre violet pour les échanger contre cette carte de privilège, laquelle me permettra de me placer à côté d’un personnage sur une case… Vous me voyez venir ?
Voici donc la vue finale de cette partie, juste avant le décompte final...
Voici donc la vue finale de cette partie, juste avant le décompte final…
Au début de cette partie, le roi se trouve à Strasbourg. Par la suite, il passera de région en région pour inspecter chacune d'elles. Au-dessus de lui, vous pouvez voir l'ordre de ce premier tour de jeu, avec trois membres de famille par joueur : les bleus de Fabrice, les rouges de Pierre, les jaunes de Tristan et mes verts...
Au début de cette partie, le roi se trouve à Strasbourg. Par la suite, il passera de région en région pour inspecter chacune d’elles. Au-dessus de lui, vous pouvez voir l’ordre de ce premier tour de jeu, avec trois membres de famille par joueur : les bleus de Fabrice, les rouges de Pierre, les jaunes de Tristan et mes verts…
L'une des deux actions que l'on peut choisir à son tour est le recrutement d'unités. Celle-ci se résout grâce au petit plateau ci-dessus. On choisit une des 5 cases et on récupère les nobles et/ou représentants qui y sont indiqués, puis on empoche le coffre du dessous. Donc, déjà, vous imaginez bien que le choix de la case est lié au choix du coffre...
L’une des deux actions que l’on peut choisir à son tour est le recrutement d’unités. Celle-ci se résout grâce au petit plateau ci-dessus. On choisit une des 5 cases et on récupère les nobles et/ou représentants qui y sont indiqués, puis on empoche le coffre du dessous. Donc, déjà, vous imaginez bien que le choix de la case est lié au choix du coffre…
Voilà, la partie a démarré, et on peut dire que les choix sont particulièrement difficiles car, avec seulement 3 actions par manche par joueur, avec 5 manches en tout, il convient d'optimiser ses 15 actions !!! Ca paraissait pourtant simple : soit on, recrute soit on se déploie sur le plateau. Oui, mais ça c'était sans compter sur l'impact énorme des coffres disposés, sur les places prises par les autres joueurs, la position du roi par rapport aux régions visées et, bien entendu, l'atteinte de ses propres objectifs...
Voilà, la partie a démarré, et on peut dire que les choix sont particulièrement difficiles car, avec seulement 3 actions par manche par joueur, avec 5 manches en tout, il convient d’optimiser ses 15 actions !!! Ca paraissait pourtant simple : soit on, recrute soit on se déploie sur le plateau. Oui, mais ça c’était sans compter sur l’impact énorme des coffres disposés, sur les places prises par les autres joueurs, la position du roi par rapport aux régions visées et, bien entendu, l’atteinte de ses propres objectifs…
La désignation de l'ordre dur tour à venir est encore plus hallucinante de finesse et d'aspect vicieux : la piste rougeâtre de recrutement va être ramenée au centre à partir de la case 1, puis la piste verdâtre de déplacement / déploiement va être accolée en-dessous. Du coup, si on recrute tôt, on sera dans les premiers au tour suivant et, au contraire, si on se déploie tôt, on va se retrouver dans les derniers au tour suivant ! Un système de fou...
La désignation de l’ordre dur tour à venir est encore plus hallucinante de finesse et d’aspect vicieux : la piste rougeâtre de recrutement va être ramenée au centre à partir de la case 1, puis la piste verdâtre de déplacement / déploiement va être accolée en-dessous. Du coup, si on recrute tôt, on sera dans les premiers au tour suivant et, au contraire, si on se déploie tôt, on va se retrouver dans les derniers au tour suivant ! Un système de fou…
En défaussant deux coffres violets, je peux m'emparer d'une des cartes de privilèges proposées pour cette partie (la plupart sont en double). Celle-ci me permet de ne payer mes déplacements de personnages que de 1. Je pense que ce sera utile...
En défaussant deux coffres violets, je peux m’emparer d’une des cartes de privilèges proposées pour cette partie (la plupart sont en double). Celle-ci me permet de ne payer mes déplacements de personnages que de 1. Je pense que ce sera utile…
Nous sommes donc à mi-partie, déjà, et on trouve que le jeu file à une allure folle...
Nous sommes donc à mi-partie, déjà, et on trouve que le jeu file à une allure folle…
Truc marrant, il jouera ses trois tours consécutivement lors de la prochaine manche, puisque ses trois membres de famille se retrouvent à la queue-leu-leu sur la piste de recrutement...
Truc marrant, il jouera ses trois tours consécutivement lors de la prochaine manche, puisque ses trois membres de famille se retrouvent à la queue-leu-leu sur la piste de recrutement…
Ca y est, Tristan joue ses trois tours consécutifs, mais qu'est-ce qu'il va attendre ensuite !!! De mon côté, je ne peux m'empêcher de gamberger sur la région d'Augsburg que je crains de ne pas réussir à prendre. Il faut dire que nous éprouvons des difficultés monstres à maintenir nos positions dans les régions, puisque toute région décomptée fait perdre les personnages placés sur les cases (ils retournent à la réserve générale). C'est même assez pénible de ne pas voir précisément comment s'y prendre...
Ca y est, Tristan joue ses trois tours consécutifs, mais qu’est-ce qu’il va attendre ensuite !!! De mon côté, je ne peux m’empêcher de gamberger sur la région d’Augsburg que je crains de ne pas réussir à prendre. Il faut dire que nous éprouvons des difficultés monstres à maintenir nos positions dans les régions, puisque toute région décomptée fait perdre les personnages placés sur les cases (ils retournent à la réserve générale). C’est même assez pénible de ne pas voir précisément comment s’y prendre…
Pour la dernière manche, Tristan se retrouve avec ses 3 pions d'affilée, vers la fin... De mon côté, avec ma prise de risque de ne placer qu'un représentant en dernière place à Augsburg, en prévision de mettre un noble en première place, je ne peux pas m'empêcher de couiner, à l'intérieur, contre Fabrice qui est venu prendre cette place qui m'importait tant... Mais avais-je le choix ? C'était ma seule manière d'y récupérer un coffre pour ne pas payer que 1 le coût de déploiement dans cette première case... Dur, dur, ce jeu !
Pour la dernière manche, Tristan se retrouve avec ses 3 pions d’affilée, vers la fin… De mon côté, avec ma prise de risque de ne placer qu’un représentant en dernière place à Augsburg, en prévision de mettre un noble en première place, je ne peux pas m’empêcher de couiner, à l’intérieur, contre Fabrice qui est venu prendre cette place qui m’importait tant… Mais avais-je le choix ? C’était ma seule manière d’y récupérer un coffre pour ne pas payer que 1 le coût de déploiement dans cette première case… Dur, dur, ce jeu !
La tension est, disons, palpable... ;-)
La tension est, disons, palpable… 😉
Victime d'un manque crucial de personnages, je suis contraint de venir placer mon noble avec mon représentant à Augsburg afin de prendre la majorité face à Pierre. Quel truc de fou ! En effet, il m'a fallu aller chercher encore un coffre pour réussir cette prouesse...
Victime d’un manque crucial de personnages, je suis contraint de venir placer mon noble avec mon représentant à Augsburg afin de prendre la majorité face à Pierre. Quel truc de fou ! En effet, il m’a fallu aller chercher encore un coffre pour réussir cette prouesse…
Ah oui, je ne l'avais pas signalé, mais je me suis lancé dans la stratégie des coffres marron : avec ces 5 coffres, je vais marquer 20PV...
Ah oui, je ne l’avais pas signalé, mais je me suis lancé dans la stratégie des coffres marron : avec ces 5 coffres, je vais marquer 20PV…

Durée de la partie : 2 heures – Note de cette partie : 16 / 20

Scores :

Piste Objectifs Coffres Total
Fabrice (bleu) 44 15+12 2+0 73
Pierre (rouge) 73 10+7 9+1 100
Tristan (jaune) 46 12+8+18 0+0 84
Ludo le gars (vert) 52 12 20+0 84

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le côté jeu à l’ancienne, avec ce système de majorité et de placement, sans bâtiment spéciaux…
– Le mécanisme d’ordre du tour, bien retors et donc bien séduisant,
– La bizarrerie du système de paiement en fonction de la position du roi, pour les déplacements et déploiements,
– Le renouvellement évident des parties, presque tout est amovible !
– Le croisement improbable entre Norenberc, du même auteur, et Strasbourg, de Stefan Feld..
.

On a moins aimé
– Les nœuds exagérés que le jeu fait au cerveau, alors que tout est, à priori, visible !
– Le côté minuscule et ridicule de la piste de score, modulo 25 !!!
– Les coups que l’on reçoit de manière absolument indirecte et qui peuvent ruiner nos objectifs : ça, c’est très très frustrant 🙁

————————————————————————————————————
CRASH CUP CARAMBOLAGE

Oui, après Die Staufer, il y a comme un écart de dingues... :-)
Oui, après Die Staufer, il y a comme un écart de dingues… 🙂
Tristan s'y essaie, mais il tire comme un sauvage ! Ben oui, il ne faut ni toucher aux barrières ni tomber de la table. Ca promet...
Tristan s’y essaie, mais il tire comme un sauvage ! Ben oui, il ne faut ni toucher aux barrières ni tomber de la table. Ca promet…
Yes ! Je suis le premier à avoir réussi à faire un tour de circuit. Il en faut trois pour gagner...
Yes ! Je suis le premier à avoir réussi à faire un tour de circuit. Il en faut trois pour gagner…
Fabrice, avec son bolide jaune, aura lui aussi toutes les peines du monde à doser sa force... D'habitude c'est Tristan qui prend les jaunes, peut-être un signe ?
Fabrice, avec son bolide jaune, aura lui aussi toutes les peines du monde à doser sa force… D’habitude c’est Tristan qui prend les jaunes, peut-être un signe ?
L'ergonomie du jeu et la rédaction de la règle ne sont pas ses points forts, mais bon, on s'en contentera. Ici, vous voyez les cartes conducteurs de chacun avec 0, 1 ou 2 jetons d'action récupérés lorsqu'on touche un marqueur sur la piste. Il y a du hasard et cela complique un peu le jeu. Bon, ce n'est pas très important...
L’ergonomie du jeu et la rédaction de la règle ne sont pas ses points forts, mais bon, on s’en contentera. Ici, vous voyez les cartes conducteurs de chacun avec 0, 1 ou 2 jetons d’action récupérés lorsqu’on touche un marqueur sur la piste. Il y a du hasard et cela complique un peu le jeu. Bon, ce n’est pas très important…
Pierre immortalise l'instant où l'homme sans tête, Ludo le gars, fait franchir la ligne d'arrivée de son troisième tour à son bolide vert ! Et, nouvelle interprétation des règles, on décide qu'il faut finir sans tomber de la table...
Pierre immortalise l’instant où l’homme sans tête, Ludo le gars, fait franchir la ligne d’arrivée de son troisième tour à son bolide vert ! Et, nouvelle interprétation des règles, on décide qu’il faut finir sans tomber de la table…
Le circuit est en place, les règles comprises avant même d'être vraiment lues : oui, chacun va bel et bien tenter de faire faire le tour de cette piste avec son bolide (disque vert pour moi). Ce qui est moins classique, et pour tout dire hyper attractif, c'est la méthode de propulsion : une ficelle que l'on tendra au moment opportun...
Le circuit est en place, les règles comprises avant même d’être vraiment lues : oui, chacun va bel et bien tenter de faire faire le tour de cette piste avec son bolide (disque vert pour moi). Ce qui est moins classique, et pour tout dire hyper attractif, c’est la méthode de propulsion : une ficelle que l’on tendra au moment opportun…
Le bolide rouge de Pierre vient de partir de sa ficelle et je crois qu'il va droit dans la barrière... ;-)
Le bolide rouge de Pierre vient de partir de sa ficelle et je crois qu’il va droit dans la barrière… 😉
L'idée de propulsion est absolument géniale ! Pourquoi ne pas y avoir pensé plus tôt ?
L’idée de propulsion est absolument géniale ! Pourquoi ne pas y avoir pensé plus tôt ?
Tristan se marre en arrière-plan, oui il y a de quoi... A quoi sert ce bloc de bois ? A devenir la deuxième excellente idée du jeu : on dispose de 2 blocs identiques, que l'on place comme bon nous semble, dans le but de faire des bandes, comme au billard ! Et là, c'est vraiment, vraiment, agréable à tenter...
Tristan se marre en arrière-plan, oui il y a de quoi… A quoi sert ce bloc de bois ? A devenir la deuxième excellente idée du jeu : on dispose de 2 blocs identiques, que l’on place comme bon nous semble, dans le but de faire des bandes, comme au billard ! Et là, c’est vraiment, vraiment, agréable à tenter…
On peut aussi se servir des blocs de bois pour faire des sortes de protection contre les chutes, pourquoi pas... Les règles ont quelques aspects flous, concernant notamment les cas de chutes accidentelles d'un bolide adverse ou l'acquisition ou non d'un jeton d'action lorsque, ce faisant, on a son deuxième accident. Mais bon, encore une fois, il suffit de se mettre d'accord et on est juste là pour s'amuser...
On peut aussi se servir des blocs de bois pour faire des sortes de protection contre les chutes, pourquoi pas… Les règles ont quelques aspects flous, concernant notamment les cas de chutes accidentelles d’un bolide adverse ou l’acquisition ou non d’un jeton d’action lorsque, ce faisant, on a son deuxième accident. Mais bon, encore une fois, il suffit de se mettre d’accord et on est juste là pour s’amuser…
Je termine donc mon troisième tour, alors que Pierre (lauriers n°2) en a fait deux, Fabrice (lauriers n°3) en a fait un et, Tristan zéro... :-)
Je termine donc mon troisième tour, alors que Pierre (lauriers n°2) en a fait deux, Fabrice (lauriers n°3) en a fait un et, Tristan zéro… 🙂

Durée de la partie : 30 minutes – Note de cette partie : 17 / 20

Scores :

Nombre de tours
(au moment de la désignation du vainqueur)
Classement final
Pierre (hippopotame rouge) 2 2ème
Fabrice (cochonne jaune) 1 3ème
Tristan (pirate bleu) 0 4ème
Ludo le gars (canard vert) 3 1er

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le côté génial de la propulsion des bolides avec une simple ficelle : l’auteur, qui a déjà créé Tic Tac Troll ou encore Yay ! n’en est pas à son coup d’essai au niveau bonnes idées…
– L’utilisation autorisée des blocs pour faire des bandes et/ou des protections,
– La possibilité de jouer à ce jeu absolument partout : pas besoin de la piste comme à Carabande,
– Les possibilités infinies de circuit, avec l’ajout d’éléments extérieurs au jeu,
– Le fun généré par ce jeu qui, j’en suis certain maintenant, convient au moins aussi bien aux adultes quand ceux-ci sont encore de grands enfants qu’aux vrais enfants..
.

On a moins aimé
– La rédaction des règles, assez pitoyable,
– Le manque d’intérêt des deux autres règles proposées dans la boîte, surtout la première,
– La difficulté pour les enfants de jouer à ce jeu avec réussite… Y’a qu’à voir mon grand Tristan 😉 !

————————————————————————————————————

Une réponse à “[14/02/2015] Die Staufer, Crash Cup Carambolage”

  1. Die Staufer : merci pour ce CR, comme d’habitude j’ai l’impression d’avoir les mêmes impressions que toi…
    Cette piste de score est vraiment cheap en effet, à la limite du ridicule. Tout ça pour économiser sur le coup de production en faisant tout rentrer dans des punchboard identiques…
    Je te rejoins sur le côté arbitraire de se faire perturber dans son objectif « secret » ou pas, paramètre qui ne me semble pas très maitrisable dans les deux sens (pour le perturbateur comme le perturbé).
    Pas hyper convaincu par l’équilibre des objectifs avec un pattern de placement, les plus compliqués rapportent certes plus, mais ils sont d’autant plus couperets. A confirmer avec plus de parties.
    Avec tout ça on pourrait penser que je n’ai pas aimé, mais… en fait, j’ai adoré quand même 🙂
    Mécaniquement c’est top, quelle élégance, quelle inventivité sans pourtant une invention majeure…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


neuf − = 5