[14/08/2002] Puerto Rico

Participants
– Julie, qui récidive pendant ses vacances, sur sa demande, à Puerto Rico,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Disons le tout net : nous avons fait une entorse à l’un de nos principes ludiques, puisque nous avons tenté de jouer à 2 à un jeu initialement prévu pour un groupe de 3 à 5 joueurs.
Nos craintes de déception allaient-elles se révéler exactes ?
Dans tous les cas, merci à Rody, pour nous avoir proposé 2 variantes différentes sur son site. Nous avons retenu la variante qui consiste à utiliser un seul domaine par joueur, mais avec un tour de jeu original : le premier joueur prend un personnage, le deuxième en prend un autre et le premier joueur en choisit un troisième ce qui clôt le tour.

Nous nous munissons de notre domaine respectif, nous répartissons les éléments comme indiqué dans la variante et nous nous préparons à entrer de plein pied dans
le meilleur jeu de ces 5 dernières années…

La partie se déroule de manière fluide et ne souffre aucunement
du nombre réduit de joueurs. Mieux même : savoir que l’on
pourra prendre un second personnage dans la foulée de son adversaire
est un pur bonheur de plannification d’actions.Nous mettons à profit nos enseignements tirés de nos parties
précédentes (notamment celle jouée avec Laurent la
semaine passée), et je me décide à tenter une nouvelle
stratégie, abandonnant du même coup mon classique marchand-marché-comptoir.
Je vais essayer de produire des denrées diverses afin d’exporter
au maximum vers la vieille Europe. Ainsi, je récupère les
bâtiments mauves les plus pertinents : hospice, manufacture, …

De son côté, Julie fait preuve d’un jeu de réaction
par rapport à ma diversité : monoculture du maïs, puis
tentative de se lancer dans le café (mais je lui en chipe un sous
le nez, alors que je n’en ai pas besoin, gnark, gnark, gnark…). Elle
réussit très bien à se procurer des bâtiments
mauves intéressants (notamment 2 grands assez rapidement).

L’ensemble de la partie m’est favorable, avec des exportations massives
(5 tonneaux d’indigo à la fois) et des points de victoire qui s’entassent
sur ma rose des vents.


La partie est terminée…

La fin de partie voit Julie revenir dans le coup,
avec une diversité naissante (sucre, maïs et café), et c’est
pourquoi, après avoir acheté un deuxième grand bâtiment
mauve et l’avoir activé, je clos la partie.


Mes usines et bâtiments

Les usines et bâtiments de Julie

Mon domaine de plantations et carrières

Le domaine de plantations et carrières de
Julie

Décompte final
Je remporte la partie avec un total de 65 points, suivi
de Julie avec 56 points.

La répartition est
la suivante :

Dans l’ordre du tour…
Points de Victoire
Bâtiments
Bonus bâtiments
Total
Type de stratégie
Julie
24
21
6 + 5
56
Stratégie mixte : cultures restreintes
et bâtiments mauves nombreux
Ludo le gars
29
22
7 + 7
65
Diversité de production pour
exportations et utilisation des bâtiments mauves les plus adaptés

Débriefing
Ce fut la révélation : Puerto Rico est excellent à 2 joueurs,
car il révèle de nouvelles facettes fort passionnantes :
– Possibilité de tenter de plannifier une combinaison d’actions dans
le même tour,
– Même sans planification, il est nouveau de jouer un coup sur deux,
et donc de pouvoir quasiment réagir à tout instant,
– Au final, on joue plus, puisque la durée de la partie n’est guère
modifiée et que l’on n’est pas 5 à agir.

Cependant, au chapitre des bémols, nous pouvons dire que le jeu est
moins sujet à rebondissements, puisque justement il est possible de réagir
à tout instant : on a le temps de voir venir son adversaire. Dans la
même logique, l’ambiance est moins animée autour de la table.

Sur le jeu en lui-même, quel que soit le nombre de joueurs, j’ai réussi
à prouver qu’il m’était possible de gagner en élaborant
une stratégie différente de celle que j’utilise depuis que je
connais ce jeu. En effet, j’avais eu l’occasion de voir gagner Patricia, la
femme de David Lefebvre éminent surfeur internet, avec une stratégie
proche de celle-ci.

Décidément, je crois que ce jeu est universel…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ quatre = 13