[14/08/2007] Linie 1

Avant-dernier jour des vacances et partie de Linie 1, l’un des rares jeux juliesques et, qui plus est, emporté en vacances ! J’avais déjà découvert ce jeu, plusieurs années auparavant, lors d’un week-end ludique organisé par Rêves de Jeux à moins que ce ne soit lors d’une journée de la FONA à la Maison des Jeux de Saint-Fons, et j’avais bien apprécié le mécanisme à la fois de construction de réseaux, de bluff et de course.
Une partie, ce soir, plus que frustrante comme vous pourrez le découvrir… et pourtant on s’est fait plaisir.

LINIE 1 :

Chacun de nous obtient une carte de ligne (la 4ème pour moi) et une liste de 3 gares à relier (B
H L pour moi). De quoi philosopher… 😉

 

Après 2 tours : je ne tente pas forcément de relier mes gares tout de suite, préférant placer
de-ci de-là quelques tronçons en angle, autant pour créer un réseau « large » que pour voir si Julie mord à mes tentatives pour contrecarrer ses plans…
A son sourire contraint, je devine que Julie est effectivement gênée par mes quelques tronçons
posés « pour voir ». Du coup, j’en rajoute une couche !
La partie est fort agréable et je réussis à progresser tout en étant certain d’êmbêter ma
partenaire : nickel…
Il ne me manque plus qu’une seule tuile à placer pour relier mes 3 gares et atteindre les entrée et
sortie n°4. D’ailleurs, je l’ai devant moi !
Julie sait que la partie est perdue pour elle, alors elle essaie de terminer au mieux. De mon côté,
tant qu’à faire, je vais tenter de me créer un raccourci au centre pour éviter la gare K dont je n’ai pas besoin…
Et hop voilà mon raccourci central réussi. Je vais pouvoir faire avancer mon tram. Mais comme je
suis un gros benet, dans l’histoire, j’ai oublié de poser ma dernière tuile de liaison pour atteindre la sortie 4 : je l’ai gâchée pitoyablement pour créer mon raccourci suscité en
ayant complètement oublié de la poser, en priorité, vers cette fameuse sortie…
Je couine comme un beau diable, car j’ai beau piocher et repiocher, rien n’y fait : plus trace de
la moindre tuile plaçable !!! Et même en cherchant à contourner le problème, je ne trouve strictement aucune issue à cette bêtise délirante ! Du coup, arrive ce qui devait arriver :
c’est Julie qui me prouve, en dévoilant sa carte, qu’elle a réussi, elle, l’ensemble de son réseau !
Et vas-y que son tram rouge progresse sur le parcours…
Gagné pour elle ! Mais frustrant pour tous les deux…
La fameuse zone où j’ai méchamment déliré…
Et mon raccourci débile…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le système de jeu très abordable mais qui oblige à bien calculer son coup quand même
– Les grandes possibilités de placement
– Le bluff inhérent à ce jeu et les possibilités de gêne de l’adversaire
– La bonne jouabilité à 2 pratiquants

On a moins aimé
– L’erreur bête qui ne pardonne pas et qui contraint à attendre un coup de bol de la pioche !

Scores de la partie :

 

Julie (ligne 1) : gagné
Ludo le gars (ligne 4) : perdu

Note du jeu (sur cette partie) : 16 / 20

———————————————————————————————————————————————–

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


3 + deux =