[14/11/2015] Bretagne, Discoveries

Parmi les nouveautés d’Essen 2015, figure la belle boîte de Bretagne auquel nous n’avions pas encore joué. Valérie, ludophile de plus en plus présente, se sent très très motivée pour m’accompagner dans cette partie de découverte, en compagnie de Charles-Louis. Ensuite, nous refaisons un Discoveries, probablement le jeu que j’ai préféré dans la catégorie jeu moderne intermédiaire sorti aux alentours d’Essen…

BRETAGNE

Oh la belle magnifique que voilà ! On est directement immergé dans le thème, c'est le cas de le dire...
Oh la belle magnifique que voilà ! On est directement immergé dans le thème, c’est le cas de le dire…
En haut, vous pouvez constater que la météo actuelle est clémente tant aujourd'hui que demain, ce qui veut dire qu'il n'y aura pas de malus à la construction. En revanche, nous savons d'ores et déjà que les phases plus ardues de météo nous attendent pour la suite de la partie...
En haut, vous pouvez constater que la météo actuelle est clémente tant aujourd’hui que demain, ce qui veut dire qu’il n’y aura pas de malus à la construction. En revanche, nous savons d’ores et déjà que les phases plus ardues de météo nous attendent pour la suite de la partie…
Vue rapprochée d'un phare bleu en cours de construction : le joueur blanc a placé le rez-de-chaussée (tuile avec des ressources dépensées au dos), puis j'ai placé le premier étage (avec le paiement comme indiqué au dos + 1 bois) et enfin le joueur blanc a ajouté le deuxième étage. Le nombre d'ouvriers laissés dessus permettra, lors du décompte de ce phare, d'être majoritaire pour bénéficier de PV, mais pas que... En effet, on peut aussi se placer sur l'un des ports de la zone géographique (pour obtenir un revenu de début de tour) et/ou jouer des cartes de bonus, toujours lors du décompte. Si on préfère retirer de suite des ouvriers, on peut, pour empocher 2 PV par ouvrier. Ca se calcule...
Vue rapprochée d’un phare bleu en cours de construction : le joueur blanc a placé le rez-de-chaussée (tuile avec des ressources dépensées au dos), puis j’ai placé le premier étage (avec le paiement comme indiqué au dos + 1 bois) et enfin le joueur blanc a ajouté le deuxième étage. Le nombre d’ouvriers laissés dessus permettra, lors du décompte de ce phare, d’être majoritaire pour bénéficier de PV, mais pas que… En effet, on peut aussi se placer sur l’un des ports de la zone géographique (pour obtenir un revenu de début de tour) et/ou jouer des cartes de bonus, toujours lors du décompte. Si on préfère retirer de suite des ouvriers, on peut, pour empocher 2 PV par ouvrier. Ca se calcule…
Fin du deuxième tour de jeu avec une première phase de décompte des phares à venir...
Fin du deuxième tour de jeu avec une première phase de décompte des phares à venir…
Le verso des tuiles propose une magnifique illustration des phares construits, avec, ici, le phare d'Eckmuhl que nous venons d'achever. A noter que le placement de départ respecte la situation historique (mais on peut aussi jouer sans cette facette en les plaçant au hasard)...
Le verso des tuiles propose une magnifique illustration des phares construits, avec, ici, le phare d’Eckmuhl que nous venons d’achever. A noter que le placement de départ respecte la situation historique (mais on peut aussi jouer sans cette facette en les plaçant au hasard)…
Charles-Louis, joueur blanc, est en plein phase de réflexion sur un jeu qui peut provoquer un poil d'Analysis Paralysis...
Charles-Louis, joueur blanc, est en plein phase de réflexion sur un jeu qui peut provoquer un poil d’Analysis Paralysis…
La météo s'affole et les contraintes sont de plus en plus fortes : on doit défausser un cube et mettre trois ingénieurs pour participer à la construction d'un phare rouge par exemple !
La météo s’affole et les contraintes sont de plus en plus fortes : on doit défausser un cube et mettre trois ingénieurs pour participer à la construction d’un phare rouge par exemple !
Fin du cinquième et dernier tour, avec un ouf de soulagement général. Certes, le jeu est beau et donne envie, avec ses mécanismes assez originaux, mais qu'est-ce qu'il est lent et source de manipulations !!!
Fin du cinquième et dernier tour, avec un ouf de soulagement général. Certes, le jeu est beau et donne envie, avec ses mécanismes assez originaux, mais qu’est-ce qu’il est lent et source de manipulations !!!
Dans ce jeu, les joueurs vont  construire collectivement des phares sur la côte bretonne, en utilisant des ouvriers (cubes violets pour moi) et des matériaux de construction apportés par une barge (ici j'ai 1 unité d'argile, 2 de bois, 2 de sable, 2 ingénieurs et 2 francs). Chaque phare sera constitué d'un certain nombre d'étages, plus ou moins difficiles à construire en fonction de sa position géographique (phares bleus, blancs ou rouges) et de la météo actuelle.
Dans ce jeu, les joueurs vont construire collectivement des phares sur la côte bretonne, en utilisant des ouvriers (cubes violets pour moi) et des matériaux de construction apportés par une barge (ici j’ai 1 unité d’argile, 2 de bois, 2 de sable, 2 ingénieurs et 2 francs). Chaque phare sera constitué d’un certain nombre d’étages, plus ou moins difficiles à construire en fonction de sa position géographique (phares bleus, blancs ou rouges) et de la météo actuelle.
Le plateau est chargé, certes, mais qu'il est beau ! On trouve tout autour les phares à construire (12 à 3 joueurs) et au milieu les zones d'acquisition de ressources (Brest, Quimper, Lorient). Nous sommes en fin de premier tour (sur 5) et peut voir que nous avons démarré 5 phares (dont un rouge que j'ai attaqué tout seul, convaincu qu'il faut profiter de la météo pour ça).
Le plateau est chargé, certes, mais qu’il est beau ! On trouve tout autour les phares à construire (12 à 3 joueurs) et au milieu les zones d’acquisition de ressources (Brest, Quimper, Lorient). Nous sommes en fin de premier tour (sur 5) et peut voir que nous avons démarré 5 phares (dont un rouge que j’ai attaqué tout seul, convaincu qu’il faut profiter de la météo pour ça).
Les manipulations de pions sont nombreuses et extrêmement fastidieuses (ah, les tuiles d'étages à remélanger lorsqu'un phare est décompté...). Franchement, ça nous gâche jusqu'au plaisir du jeu et ralentit les tours de manière impressionnante. A noter, également, que l'on trouve une certaine lourdeur et lenteur dans la construction des phares (en raison des contraintes et de l'ordre des actions à réaliser pour avoir toutes les ressources requises).
Les manipulations de pions sont nombreuses et extrêmement fastidieuses (ah, les tuiles d’étages à remélanger lorsqu’un phare est décompté…). Franchement, ça nous gâche jusqu’au plaisir du jeu et ralentit les tours de manière impressionnante. A noter, également, que l’on trouve une certaine lourdeur et lenteur dans la construction des phares (en raison des contraintes et de l’ordre des actions à réaliser pour avoir toutes les ressources requises).
Le premier phare à décompter est donc celui-ci : Charles-Louis (joueur blanc) est majoritaire et donc commence par décider si il joue des cartes de bonus (en défaussant 1 cube par carte jouée), puis c'est à mon tour. Ensuite, il décide s'il place un cube dans un port et je fais de même. Enfin, le joueur majoritaire marque 3PV (phare bleu) et les cubes sont récupérés.
Le premier phare à décompter est donc celui-ci : Charles-Louis (joueur blanc) est majoritaire et donc commence par décider si il joue des cartes de bonus (en défaussant 1 cube par carte jouée), puis c’est à mon tour. Ensuite, il décide s’il place un cube dans un port et je fais de même. Enfin, le joueur majoritaire marque 3PV (phare bleu) et les cubes sont récupérés.
Au premier plan, on peut voir que je commence à être pas mal fourni en Francs... Par contre, sur la piste de scores, je suis à la rue !
Au premier plan, on peut voir que je commence à être pas mal fourni en Francs… Par contre, sur la piste de scores, je suis à la rue !
Fin du troisième tour de jeu. Ca commence à être long cette affaire...
Fin du troisième tour de jeu. Ca commence à être long cette affaire…
Fin du quatrième tour. Nous trouvons le jeu de plus en fastidieux et long, en sachant que, en plus, nous nous rendons compte que nous commettons probablement une erreur qui, pourtant, accélère la partie : nous ne faisons jouer les ingénieurs sur les phares qu'au joueur qui est le premier à construire dessus dans un tour donné (alors qu'il semble que ce soit tous les joueurs qui doivent le faire) ! Je n'ose pas imaginer la lenteur supplémentaire...
Fin du quatrième tour. Nous trouvons le jeu de plus en fastidieux et long, en sachant que, en plus, nous nous rendons compte que nous commettons probablement une erreur qui, pourtant, accélère la partie : nous ne faisons jouer les ingénieurs sur les phares qu’au joueur qui est le premier à construire dessus dans un tour donné (alors qu’il semble que ce soit tous les joueurs qui doivent le faire) ! Je n’ose pas imaginer la lenteur supplémentaire…
Petite vue finale une fois résolus les décomptes des derniers phares...
Petite vue finale une fois résolus les décomptes des derniers phares…

Durée de la partie : 2 heures – Note de cette partie : 12 / 20

Scores :

Piste Bonus Tour Francs Ouvriers Total
Valérie (orange) 102 2 1 12 117
Charles-Louis (blanc) 93 1 3 12 109
Ludo le gars (violet) 68 4 7 10 89

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le look du jeu, servant à merveille un thème très original,
– Le fait de construire de manière collective les phares, avec l’obligation de ne pas se faire avoir…
– Les 3 niveaux de phares couplés à la météo : cela apporte de la variété et un peu de tension.

On a moins aimé
– La lourdeur de l’ensemble des manipulations de matériel,
– La lenteur globale de déroulement : c’est long pour pouvoir construire ne serait-ce qu’un étage !
– Un manque de fluidité et des aspects artificiels : en quoi le choix des barges modifie-t-il vraiment quelque chose ?
– Quelques imprécisions dans la règle…
– Le manque de matériel par moments (Francs sur notre partie, mais j’ai lu que ça arrivait aussi sur d’autres composants sur le net).

————————————————————————————————————
DISCOVERIES

Retour à Discoveries après quelques semaines : on s'était tellement régalés la première fois que j'en avais très très envie...
Retour à Discoveries après quelques semaines : on s’était tellement régalés la première fois que j’en avais très très envie…
Un joli petit parcours réalisé par votre serviteur, avec l'enchaînement de deux cartes : 2 rivières, 3 montagnes puis 1 rivière. Bon, je ne suis pas très en avance alors ça ne fait pas de mal...
Un joli petit parcours réalisé par votre serviteur, avec l’enchaînement de deux cartes : 2 rivières, 3 montagnes puis 1 rivière. Bon, je ne suis pas très en avance alors ça ne fait pas de mal…
Vincent combote. Ca, il adore ! L'utilisation des dés gris, combinée aux effets des cartes indiens, apporte un réel intérêt à la prise de ces cartes, sans parler du fait qu'elles agissent aussi pour le nombre de tipis.
Vincent combote. Ca, il adore ! L’utilisation des dés gris, combinée aux effets des cartes indiens, apporte un réel intérêt à la prise de ces cartes, sans parler du fait qu’elles agissent aussi pour le nombre de tipis.
La zone de Vincent, une fois la partie achevée...
La zone de Vincent, une fois la partie achevée…
Les éléments de Laurent... sans oublier les capsules de bières ! :-)
Les éléments de Laurent… sans oublier les capsules de bières ! 🙂
Par contre, clairement, je suis tombé sur deux malades ce soir, ce qui va provoquer une sorte de partie euphorique et interminable ! Dans le genre clones, je voudrais Lucarty et Laurent Chtivival... N'est-ce pas Vincent ? Pauvres de nous... ;-)
Par contre, clairement, je suis tombé sur deux malades ce soir, ce qui va provoquer une sorte de partie euphorique et interminable ! Dans le genre clones, je voudrais Lucarty et Laurent Chtivival… N’est-ce pas Vincent ? Pauvres de nous… 😉
Oui, oui, il y a de l'ambiance ce soir...
Oui, oui, il y a de l’ambiance ce soir…
Les dernières cartes indiens/voyages ont été placées à l'étalage (côté voyages), donc la partie va s'achever sous peu. Après avoir beaucoup galéré et m'être senti en retard (aucun ou un seul indien pendant trop longtemps), je termine mieux et ça devrait se jouer sur pas beaucoup...
Les dernières cartes indiens/voyages ont été placées à l’étalage (côté voyages), donc la partie va s’achever sous peu. Après avoir beaucoup galéré et m’être senti en retard (aucun ou un seul indien pendant trop longtemps), je termine mieux et ça devrait se jouer sur pas beaucoup…
Celle de Lucarty...
Celle de Lucarty…
Ma zone finale, avec cinq cartes indiens finalement... Ca aussi ça me fait remonter au niveau des tipis !
Ma zone finale, avec cinq cartes indiens finalement… Ca aussi ça me fait remonter au niveau des tipis !

Durée de la partie : 2 heures 30 minutes – Note de cette partie : 17 / 20

Scores :

Cartes Séries Tipis Total
Vincent (blanc) 30 8 6 (8) 44
Lucarty (rouge) 32 15 6 (8) 53
Laurent (bleu) 39 3 0 (7) 42
Ludo le gars (jaune) 35 8 12 (10) 55

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’évidence du jeu et sa fluidité extrême,
– Le côté hyper-agréable des dés et de leur utilisation simple mais pas basique,
– La tension au niveau des scores au final, alors que je me sentais si loin…

On a moins aimé
– La durée de cette partie de dingues… même si on s’est bien marré évidemment !
– La crainte que la majorité sur les tipis soit un poil déterminante (à vérifier).

————————————————————————————————————

3 commentaires à propos de “[14/11/2015] Bretagne, Discoveries”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 4 = cinq