[15/01/2023] Ark Nova

Et encore une partie de LE jeu Ark Nova auquel nous ne pouvons pas ne pas jouer ! Je la fais courte, donc : voici encore un compte-rendu de partie à rallonge ! Bonne lecture…

ARK NOVA

Ce jeu ne nous rend-il pas un peu fous ?
En tout cas, voici une nouvelle partie à vous mettre sous la dent avec votre taureau de serviteur ! 😉
Les trois projets de conservation de cette partie : une espèce (les Prédateurs) et deux lieux (Australie et Amériques). Intéressante combinaison…
Les jetons pentagonaux jaune pour cette partie…
Leila opte pour le plateau numéro 3, ultra-efficace, du Lac d’argent.
De mon côté, mon choix se porte sur le plateau numéro 9 du Zoo géographique. Il est rigolo de noter que Leila a rejeté le plateau numéro 10 du Centre de soins… 😉
Ma main de 4 cartes conservées en début de partie, avec surtout un prédateur asiatique (le Tigre de Sumatra), très couteux mais très rentable, peut-être trop ambitieux si tôt dans la partie.
Également un Ara rouge toujours sympa et américain ainsi qu’un Boa constrictor, américain lui aussi. Et, évidemment, un Mécène, facile à jouer, à voir sa rentabilité par la suite, l’Expert Asie…
Mes deux cartes d’objectif, toutes deux plutôt tentantes : le Zoo architectural, dans le style « je remplis tout mon zoo », et le Zoo de grands animaux, l’une de mes préférés, avec l’incitation à jouer de grosses belles bêtes ! 😉
Allez, premier tour que j’entame : Association au niveau 3, avec un partenariat dont j’aurai forcément besoin, celui des Amériques. Je n’aurais pas joué cette carte si vite si Leila n’avait pas eu Association placée en 5, et donc potentiellement preneuse de cette tuile.
Peu après, je joue mon Mécène facile, l’Expert Asie, en attendant de « meilleures » cartes…
Ce Ara rouge, fraîchement accueilli dans mon zoo, m’a permis d’ajouter un kiosque et deux pavillons, ce qui donne de l’ampleur à mon domaine…
De son côté, Leila joue la méchante, m’envoyant un Mamba vert de l’Ouest, porteur de venin, dans ma face…
Se lancerait-elle sur les reptiles ?
Voilà, voilà, je couine un peu car ça va me ralentir… même si ce n’est pas dramatique non plus !
Fin de la première manche.
A mon tour de jouer du serpent !!! Leila va subir la constriction de mon Boa constrictor. Et oui, je suis aussi gentil avec elle qu’elle l’a été avec moi ! 😉
Leila poursuit son zoo très reptilien avec le Lézard à collerette…
Fin de la deuxième manche.
Tout est encore à faire…
Leila, non contente de son vivarium à reptiles construit plus tôt dans la partie, se paie le luxe de construire la grande volière ! Celle-ci sera suivie dans pas si longtemps du troisième bâtiment spécial, le parc animalier, histoire de boucler la boucle en ayant construit les trois bâtiments spéciaux du jeu !
Un Tamarin-lion doré et un Raton laveur rejoignent peu après mon zoo. Vous aurez noté qu’un soigneur a dû intervenir, sur la droite, auprès de mon Boa constrictor visiblement un peu agressif… 😉
Leila accueille ensuite un Taipan du désert et, l’un de nos chouchous, le Bec-en-sabot du Nil !
Premier projet de conservation soutenu : les Amériques au niveau maximal ! Je ne suis pas mécontent d’y arriver avant la fin de la troisième manche.
Fin de la troisième manche… Les écarts se creuseraient-ils ?
A noter cette sorte de grand mur de pavillons / kiosques dans mon zoo, assez hallucinant…
La quatrième manche peut débuter. Je vous présente cette vue peu académique, juste parce que j’ai un impérieux besoin de l’Ornithorynque du bas !
Il faut qu’il soit bien examiné par les soigneurs avant de rejoindre mon zoo… 😉
Mais qu’est-ce qu’on est bien entre père et fille !!!
Deux animaux des continents spécifiés sur mon plateau de Zoo géographique qui valident les bonus, ça c’est top de chez top ! Grâce à mon Ornithorynque et à mon Marabout d’Afrique c’est chose faite… Plus qu’un animal d’Asie pour terminer l’obtention de ces bonus et remporter celui d’un point de conservation supplémentaire !
Fin de la quatrième manche… Je commence à prévenir Leila que j’ai, cette fois, clairement pris de l’avance sur les deux pistes principales… Elle me répond que je n’ai pas à m’inquiéter ! OK alors… 😉
Ça combote, ça combote…
Oh oh, un Cheval pour son récemment construit parc animalier et, surtout, un toujours rentable Vautour indien !
De mon côté, j’ajoute un Semnopithèque entelle, avec 6 jolis points de conservation, et un Calao bicorne qui me rapporte la même chose.
Il y a bientôt plus de bâtiments que d’enclos dans mon zoo ! 😉 😉 😉
Fin de la cinquième manche. Je pronostique que la suivante sera la dernière…
Leila relâche son Bec-en-sabot du Nil et fait un don. A noter que, c’est plutôt rare pour être souligné, c’est son premier projet soutenu ! Et, de mon côté, j’ai déjà fait 3 dons mais avec un seul projet soutenu ! Pas classique, oui…
Je la suis sur les projets avec celui de l’Australie au niveau le plus bas… mais c’est toujours ça !
Allez, c’est le moment de sortir l’artillerie lourde ! J’y vais sur l’Ours lippu et le Tigre de Sumatra que j’avais déjà dès l’entame de la partie ! 14 d’attrait + 2 de conservation + 1 de réputation, sans compter la position 5 de ma carte Association, oui c’est très très efficace… 😉
Leila cogite pour ses derniers tours (deux ou trois ?)… En effet, mes deux marqueurs ne sont plus qu’à un pouillème de distance ! Et encore… pour info je viens de temporiser un tour en construisant deux ou trois enclos juste en bas, autour de mon pavillon, histoire de grappiller un point de conservation de plus sur ma carte d’objectif conservé…
Pour clore -vraiment- la partie, je soutiens un ultime projet, celui des Prédateurs au niveau du milieu…. et un don ! 😉
Leila termine également en allant soutenir un dernier projet : celui de l’Australie au niveau le plus élevé…. avec un don à la clé !
Voici donc la situation finale après dernier tour joué pour l’un et l’autre. Plus que le décompte à venir… Pas sûr que Leila croise ce soir 🙁
Le zoo de ma fille…
Le mien… Et dire que je n’ai pas utilisé mes deux cubes placés sur ma carte de Mécène de Programme mondial !
Fin de la partie après décompte. Leila me reproche (non, m’avoue sa frustration plutôt) d’avoir autant accéléré la partie et que je le fasse depuis quelques parties. Effectivement, c’est un truc que je sais de mieux en mieux faire et j’espère qu’elle parviendra à progresser sur ce point en préparant, au plus tôt, ses combos à venir pour les tours finaux !
Nos cartes d’objectif, avec celle de gauche que Leila a validée au niveau de 2 points de conservation, et celle de droite, donc la mienne, validée avec 3 points de conservation (à une case près, j’avais la totale mais je terminais la partie grâce aux 7 points d’attrait du zoo complété, et, donc, je n’aurai pas eu autant de points car je n’aurais pas rejoué Association !).
Pas de série « Les cartes qu’on aurait aimé jouer » ce jour, mais, plutôt, l’arrivée d’un nouveau copain dans notre diorama zoologique… Elle a joué cet animal quasiment au dernier moment et j’ai attendu pour le lui sortir, un peu comme pour le Lézard à collerette de la partie précédente.
Bienvenue au Diable cornu en notre maisonnée !!! Pas du tout une figurine classique, n’est-il pas ?

Durée de cette partie : 2 heures 40 minutes – Note de cette partie : 20 / 20

Scores de cette partie :

Attrait avant décompte Conservation avant décompte Attrait final Conservation finale Total
Leila (bleu) 53 14 donc 82 56 20 donc 64 56-64 = -8
Ludo le gars (noir) 68 22 donc 58 68 25 donc 49 68-49 = 19

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’envie de poursuivre mes conseils de progression auprès de ma fillotte toujours si au taquet avec LE jeu : préparer sa fin de partie encore mieux !
– L’incroyable sensation que ce jeu est aussi bon et plaisant à la 5ème qu’à la 20ème qu’à la 50ème, ou encore qu’à la 77ème partie !!!
– Le pur plaisir de parfaire à tout instant notre customisation de LE jeu

On a moins aimé
– ?

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


huit + 4 =