[15/04/2021] The Colonists

Ma grande folle de Leila ne s’arrête plus…
Alors que, juste après le repas de midi, je lui pose la question de ce qu’elle voudrait faire cet après-midi, elle, coquine dans le regard, lève les yeux en direction du Paradis Jeux, d’un air entendu.
A ma question : « Oui, mais tu aimerais jouer à quoi ? Tu as une idée ? », la réponse fuse : « Ben, pourquoi pas le même qu’hier ?…
Déjà, je souris, puis elle enchaîne : « On attaque dans combien de temps ? ». Moi, je lui dis que je n’en sais rien et, elle, de renchérir : « Parce que, si on n’attaque pas trop tard, on pourrait peut-être… » … « … jouer sur deux âges ? » conclus-je…
Elle est complètement folle et je le lui indique mais, rien à faire, ce sera The Colonists sur deux âges ou ce ne sera rien !!!
Faible que je suis, je me laisse faire et on s’y lance à 16h50 (un poil tard à mon avis, mais nous verrons bien).
😉

THE COLONISTS

Deux âges !!! Non, vous ne rêvez pas, et c’est même Leila qui a insisté pour y passer ! Complètement folle, cette fille…
Voici les quatre colonies piochées au hasard ce soir :
– Alchemist Colony : on commence à bien la connaître, avec la possibilité de prendre du bois ou de l’argile indifféremment à l’âge 1, et de faire de même avec les planches et les briques à l’âge 2.
– Altruist Colony : basée sur la charité, cette colonie permet de mendier 2 bois ou 1 argile en début d’année + avoir une réserve de plus à l’âge 1, et elle accroît le pouvoir de mendicité en autorisant 1 planche ou 1 brique à l’âge 2, tout en offrant une production de 1 nourriture.
– Lord Colony : voici la colonie pour ceux qui ne veulent pas se soucier des actions des tuiles où ils avancent ! A l’âge 1, on peut prendre 1 bois ou 1 argile si on renonce à l’action, 1 planche, 1 brique ou 1 nourriture à l’âge 2, tout en n’ayant plus besoin de payer de quelconque taxe !
– Schollar Colony : maximisant le pouvoir des cartes, cette colonie sert de bibliothèque à l’âge 1 et produit 1 carte de développement, tandis qu’à l’âge 2, elle renforce l’Institute.
Le jeu est mis en place…
Nous sommes presque en fin d’hiver de la première année et Leila tâtonne…
De mon côté, j’y suis allé sur une Forester House et 1 ferme…
Incroyable : Leila transforme deux fermes en deux flats dès l’hiver de la deuxième année ! Je lui dis même que c’est sûrement trop tôt, beaucoup trop tôt, car elle perd des possibilité d’actions avec seulement deux fermes…
Je me lance dans les ambassades en me mettant au niveau 1 de l’Altruist Colony…
Pour la première fois depuis que Leila a découvert le jeu, il y a donc 48 heures, elle se sent contraint de venir sur une case où se trouvait mon Steward et elle me paie une taxe !
Le plateau en fin de premier âge !
Le domaine de Leila au même moment…
Et le mien, avec de la force de frappe au niveau des fermes (8 quand même !) et des entrepôts (les 3 y sont)…
Le deuxième âge peut commencer : la carte de marché nous permet de vendre, ironiquement car on n’en pas vu la couleur pour moment, du minerai de fer, les trois tuiles sont prêtes pour la fin d’année (avec une erreur que nous corrigerons par la suite, car celle du bas est censée figurer uniquement à l’âge 3) et les cartes de développement ont également été renouvelées…
Très rapidement, je passe au niveau 2 de l’Altruist Colony, histoire de profiter du rabais lié au pion rose : en début de chaque demi-année, je pourrai le déplacer de deux cases maximum et il m’offrira en réduction pour chaque tour la quantité de ressources qui figure sur sa case (sans condition), donc le plus souvent du bois ou de l’argile…
A noter que Leila a construit une ambassade de niveau 1 de la même colonie…
Je le place au marché du haut et le déplace sur une tuile où sont récupérables deux unités d’argile : ce sera ma ristourne si je réalise des actions où de l’argile est requis.
Leila accélère son développement lors de la deuxième moitié de l’âge 2, au point d’avoir bientôt moins de cases vides que moi ! A noter, également, qu’elle a construit un Théâtre qui lui génère 2 PV par année…
Petite vue de mon domaine alors que je ne vais pas tarder à me lancer dans les Flats pour, ensuite, modifier mes entrepôts et les faire activer par deux citizens jaunes…
Et hop, de deux niveaux pour les deux colonies sur lesquelles j’ai misé !
Au premier plan, vous pouvez voir que j’ai réussi mon pari sur les entrepôts activés par des citizens. Leila, en arrière-plan, tente d’optimiser également mais ça devient dur pour elle, elle le reconnaîtra sans souci post-partie… Moi je trouve qu’elle s’en sort admirablement bien ! Bravo ma ch’tiote 🙂
La dernière année va débuter, le moment de mettre en œuvre sa stratégie en 6 coups !
Pour moi, ce sera de rajouter 3 Flats (ou 1 et un Appartment) et un Théâtre, afin d’employer les 5 citizens jaunes que j’aurai alors. C’est le plan !!!
Puis la fin de partie est là…
Le domaine de Leila, une fois la partie terminée… Elle a insisté pour qu’on produise malgré le fait que la partie soit terminée, bon, on l’a fait mais c’était inutile en dehors de l’or… Et, si Leila a deux citizens jaunes couchés, c’est juste parce qu’elle a transformé un Flat en Appartment pour gagner 3 PV supplémentaires…
Mon domaine, également en fin de partie, avec l’atteinte des objectifs de mon plan détaillé un peu plus haut… Très belle partie, jouée à un bon rythme et Leila est clairement bluffante !

Durée de la partie : 3 heures 5 minutes (1 heure 5 minutes + 2 heures) – Note de cette partie : 19 / 20

Scores de la partie :

Bâtiments Ambassades Améliorations Dollars Fermiers (verts) Citadins (jaunes) Total
Leila (orange) 54 2 1 15 10 24 106
Ludo le gars (noir) 59 4+4 0 14 10 30 121

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La durée parfaite de la partie sur deux âges : 1 heure pour le premier + 2 heures pour le deuxième, c’est très encourageant !
– La vision à plus long terme par rapport à une partie sur un seul âge, même si on sent que le jeu en a encore sous la pédale !
– Le plaisir, immense…

On a moins aimé
– Leila, un poil limite, sur la fin, tant de paramètres à gérer et à anticiper, mais ça n’a pas du tout affecté son plaisir et son envie d’y revenir ! C’est bien là l’essentiel…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


7 × six =