[15/08/2019] Dungeon Academy

Nouveauté reçue pendant que nous étions en vacances, ce Dungeon Academy nous faisait bien de l’œil depuis notre retour… Du coup, Leila et moi, pour ne pas perdre la main ludique, nous lançons dans cette petite partie de découverte. Tranquilles…

DUNGEON ACADEMY

Découverte d’un nouveau jeu, pour cette première partie « de reprise » une fois rentrés de vacances…

 

Dans ce jeu, chaque joueur essaie de faire passer son diplôme d’aventurier à son personnage : la conjuratrice pour Leila. Deux types de marqueurs sont utilisés : les points de vie rouges et les points de mana bleus (en fait, ce sont les mêmes, ils sont bifaces).

 

De mon côté j’interprète la voleuse, laquelle a une répartition équilibrée de ses marqueurs.

 

Une partie se déroule en 4 manches, correspondant aux 4 emplacements de donjons (carrés de 4 par 4) de sa feuille individuelle. A chaque manche, il faudra être capable de parcourir au mieux le donjon central pour tuer un maximum de monstres, sans se retrouver avec un score négatif dans l’un ou l’autre de ses marqueurs. Et en ayant en tête de favoriser, à chaque fois, un type de monstre différent. Le jeu se déroule en simultané, en un temps éclair de 1 minute, lors duquel il faudra tracer au crayon sur sa feuille, en anticipant ses pertes et gain de ressources…

 

Ça va vite, très vite…

 

Petit exemple en fin de première manche, avant qu’on résolve le niveau pour chacun de nous. Pour Leila, on place la figurine d’aventurier dans le donjon, sur le dé du bord correspondant à sa case d’entrée, puis on va le faire suivre le chemin qu’elle a tracé en retirant ou ajoutant des ressources et en cochant les monstres tués. Ensuite, on fera de même pour moi.

 

On empoche autant de points de gloire que le nombre de monstres tués + les points de gloire correspondant au type de monstre spécifique choisi (petit, gros, bleu ou rouge). Enfin, on prend un trésor chacun, en commençant par le joueur qui a terminé son tracé en premier (moi, donc, sur cette manche).

 

A noter que lorsqu’on rate un niveau, on ne marque aucun point de gloire mais qu’on reprend toutes ses ressources au niveau de départ, ce qui n’est pas le cas lors d’un succès.

 

Après 4 manches on additionne tous ses points de gloire pour déterminer le vainqueur. Ci-dessus, la feuille de Leila en fin de partie…

 

Et la mienne…

Durée de la partie : 35 minutes – Note de cette partie : 13 / 20

Scores de la partie :

  Total
Leila (la conjuratrice) 19
Ludo le gars (la voleuse) 33

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La tension vraiment très présente tout au long de la fameuse minute de tracé de chaque manche,
– L’originalité du jeu, même si son feeling se rapproche d’un Kreuz & Quer ou d’un Loony Quest,
– Le matériel proposé, notamment cet improbable donjon central avec couvercle pour recueillir les dés…

On a moins aimé
– L’impression de ne pas pouvoir observer ce que font les autres, tout en étant bien stressé soi-même (il faut aimer ça),
– L’absence totale d’interaction puisqu’on joue totalement dans son coin,
– La crainte que les parties se ressemblent beaucoup, malgré les différents aventuriers proposés…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 2 = onze