[15/02/2004] Habana Taxi

Participants
– Vincent, encore en course pour un ultime jeu ce soir,
– Sophie, idem,
– Jérôme, idem et oui, si, si, c’est possible 😉
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Dans la série petits jeux sans prétention, dans la lignée de Toc Toc Toc ! joué précédemment, je propose une petite partie de découverte de Habana Taxi de Dominique
Ehrhard, édité par le tout nouveau Erudia Jeux.comm. En fait, je me dois d’insister un poil, sachant qu’il est déjà fort tard, mais vu que ce jeu semble convenir excellement à ce type de contexte ludique (fin de soirée, bonne ambiance) je le sors malgré les réticences initiales.
En quelques minutes j’explique la règle pour 4 joueurs et nous attaquons la partie, en tenant compte des particularités liées à cette configuration : 4 cartes événements
par personne et 2 taxis.


Incroyable : tous les joueurs ont choisi le taxi jaune pour voyager
! Moralité : les cartes événements éventuellement
positionnées et la somme d’argent misée par chacun détermineront
ceux qui bénéficieront des sites visités…


Un exemple de cas où les joueurs qui grimpent dans le taxi jaune
avec moi ont intérêt à ne pas avoir payé le
moins. En effet, la carte parasite rejette du taxi le joueur s’étant
montré le plus avare…


L’ambiance est assez quelconque autour de cette partie, avec des
phases de réflexion tactique pour rien lorsqu’une carte événement
vient ruiner toute considération logique…


Une photo générale de la situation
une fois la partie terminée…

 

Décompte final
Durée de la partie : 30 minutes – Mise en place du
jeu : 5 minutes – Explication des règles : 10 minutes
Vincent remporte cette partie avec un total de 34 points (2X15+4), devant Sophie
et Ludo le gars avec 33 points (2X15+3 et 2X14+5 respectivement) et Jérôme
avec 30 points (2X12+6).

Débriefing
A l’issue de la partie, le sentiment général est plus que réservé.
Vincent, malgré sa victoire, estime que l’on réfléchit
pour rien, que le jeu est compliqué (cartes événements)
sans pour autant que l’on puisse gérer quoi que ce soit et, au final,
il n’a pas aimé des masses. Jérôme, Sophie et moi, sans
pour autant s’exprimer comme Vincent, n’avons pas non plis accroché à
ce jeu, que nous avons trouvé aléatoire au possible et réellement
peu passionnant.

Au niveau des enseignements du jeu, ceux-ci sont assez clairs et peu encourageants
:
– Dépenser son argent comme un malade ne nous a pas semblé rédhibitoire
et Vincent, pourtant en 3ème position sur 4 au niveau des dépenses,
ne pourra que confirmer cette opinion (il a gagné la partie). D’ailleurs,
afin d’éviter des cartes événements destructrices, il vaut
mieux n’être jamais le dernier à donner de l’argent dans un taxi
partagé.
– Ensuite, pourquoi jouer une carte événement lié à
un taxi alors qu’on ne peut pas du tout prévoir avec qui on va être
? Comme le nombre de tours est faible, il doit falloir en placer une environ
une fois sur deux, mais après cela reste de la chance complète
pour que cela tombe à un moment où vous n’êtes pas seul
dans le taxi…
– Enfin, on se demande encore comment la règle peut être aussi
peu précise sur des cas concrets (sur lesquels je ne reviendrais pas,
le sujet ayant été débattu dans les forums internet). Juste
une nouvelle imprécision : imaginons un taxi accueillant 2 personnes,
dont l’une des deux a placé une carte Parasite (rejet du joueur payant
le moins). Si l’autre joueur s’en doute (notamment parce que le premier insiste
pour payer plus que lui), est-il possible qu’il mette plus d’argent que la somme
initialement prévue pour payer le taxi (du genre pour un taxi qui coute
9 $ : on obtient un total de 11 parce que le premier veut payer 5 $ et que le
second refuse de payer moins de 6$…) ? Vous me direz peut-être que le
temps imparti pour négocier est de 3 minutes, alors s’ils ne se mettent
pas d’accord, tant pis pour eux ; mais je trouverais cela un peu tiré
par les cheveux, sachant qu’ils voulaient payer plus que le prix de base (un
chauffeur refuserait-il un pourboire ?).

Au final, Habana Taxi ne nous aura pas laissé un souvenir impérissable,
loin de là, et c’est plutôt dommage pour un jeu dont l’idée
de base était franchement séduisante et où les mécanismes
paraissaient très sympa. A ré-essayer mais je suis inquiet…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


deux − 1 =