[15/02/2012] Macao

Non content d’avoir découvert, avec une grande réussite et un immense plaisir ludique, Macao avant-hier, Tristan me supplie autant que possible d’y revenir dès aujourd’hui ! Et
pourtant, sachez qu’hier il avait été échaudé par une partie avortée de Luna, pour cause de règle trop touffue et de possibilités trop nombreuses… Comme quoi, d’un Feld à l’autre…

 

MACAO :

 


Le matériel est installé en quelques minutes et nous n’avons pas besoin de nous replonger : un régal quand même…

Notre choix initial doit se porter sur l’une des 4 cartes proposées. Pas facile facile, elles sont toutes intéressantes…

Après avoir opté pour la carte Abbé, super utile en fin de partie, je mise sur l’Ecole en me disant que je vais grapiller ainsi quelques pièces lorsque je l’aurai activée…

Tristan fait le choix de ses cubes lors du 1er tour de jeu…

Petite vue en fin de 1er tour, avec un quartier de AMcao investi par chacun de nous deux. Cela sent le coup de démarrage par excellence sur ce jeu…

La partie est très fluide, très prenante et assez rapide : c’est ainsi que je conçois les moments ludiques les plus plaisants…

Petite vue générale alors que Tristan a réussi a s’implanter dans deux quartiers contigüs et à prendre un peu d’avance au score (j’ai stupidement oublié d’utiliser le Péage !)…

Les choses sérieuses vont commencer puisque nos réserves de cartes sont pleines. Ouf pour moi : je vais pouvoir en construire une ce tour, mais ça passe juste. Les raisons : les
cartes Parchemins proposées sont en général assez onéreuses et on fait des choix de « grosses » cartes, utiles certes, mais surtout difficiles à construire…

Nous en sommes au 5ème tour sur 12 et j’ai fait le trou sur le mur d’enceinte pour me garantir l’enviée place de 1er joueur…

Fin de 6ème tour et donc atteinte de la moitié de la partie. Pas moins de 4 quartiers acquis pour Tristan et 5 pour moi, en sachant que ceux de Tristan sont quasiment tous reliés. A
noter que mon gone a pas mal fait avancer son navire aujourd’hui (souvenir de la dernière partie ?) mais qu’il a également empoché pas moins de 2 jetons de -3 PV à cause des cartes
excédentaires sur son plateau…

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il va y avoir du cube lors des tours à venir…

J’ai plein de denrées à livrer et deux cartes fort utiles à construire : le marché sur la soie et celui sur le jade, chacun doublant mes PV lorsque je livrerai les dites-denrées…

Tristan a réussi la jolie prouesse de connecter ses 6 quartiers jaunes alors que je parsème les miens, obsédé par la denrée qui se trouve dessus…

Premier gros coup pour votre serviteur : j’empoche 16 PV grace à ma carte activée et mon petit doigt me dit que ce n’est pas fini…

Au tour de Tristan de livrer pour la première fois, dans ce 9ème tour de jeu (bien tard encore une fois)…

Allez, c’est parti. Il va même réussir le joli coup de passer avant moi sur le jade, me privant de la lucrative case à 5 PV qui m’aurait permis d’en marquer 10…

La situation juste avant le dernier tour de cette partie où je commence clairement à m’imposer (voir la piste de score à gauche)…

14 cubes en stock pour moi dont 12 que je vais devoir utiliser, au minimum, pour livrer mes dernières denrées…

Petite vue de mon plateau, alors que je me contre-fiche de ces 4 cartes non activées : mon Abbé, choisi lors du tour initial, me protégera de la grosse pénalité de 12 PV !

Petite vue de la situation juste avant que je réalise mon circuit maritime pour livrer du papier, du thé, des poteries et du jade. Tant pis pour la porcelaine, je ne pouvais pas
faire mieux…

Afin de voir le trajet emprunté par mon navire, j’ai égrenné des cubes sur les cases de mer et de ports parcourues. Le gain est éloquent : pas moins de 21 PV sans compter le bonus
de 1 PV par tuile livrée, grâce à ma carte Tonnellerie…

Le plateau, une fois la partie terminée, avec aucun nouveau quartier pour moi (j’ai privilégié les déplacements de mon navire) et une magnifique zone obtenue par Tristan (8
quartiers reliés) !

Les cartes activées par Tristan…

Son plateau individuel et ses deux jetons de – 3 PV. En revanche, il a réussi à activer toutes ses cartes. Bravo !

Mes cartes activées, peu nombreuses mais très complémentaires, il faut dire qu’avec l’Abbé j’avais de la marge…

Mon plateau avec 4 cartes non activées mais non pénalisantes…
Bilan synthétique :

On a aimé
– La fluidité de l’ensemble, surtout lorsqu’on enchaîne les parties,
– L’impression que ce n’est pas le nombre de cartes réalisées qui déterminent le vainqueur : ne pas se tromper de but !
– Toujours le fameux système de cubes affectés en fonction des dés.

 

On a moins aimé
– Une relative impression de répétitivité d’une partie sur l’autre : les quartiers les moins onéreux sont achetés au plus vite (1er/3 de la partie), puis on réalise des cartes
nombreuses (2ème/3 et 3ème/3 du jeu), puis on se rue sur les livraisons (3ème/3 du jeu). A voir ce qui se passerait si on jouait différemment…

 

 

Scores de la partie :

  

 

Piste Pénalités en cours de jeu Cartes non activées Quartiers Bonus de cartes Total
Tristan (jaune) 57 -6 0 16 0 67
Ludo le gars (orange) 75 0 -12 10 12 85

 

 

Note du jeu (sur cette partie) : 17 / 20


Durée de la partie : 1heure 45 minutes

 

 

 

 

———————————————————————————————————————————————–

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


5 + trois =