[15/02/2014] Gueules Noires, Pelican Bay

Après trois mois sans y avoir rejoué, malgré la bonne impression initiale (en dépit d’un zeste de frustration que le jeu ne soit pas plus tendu), nous ressortons Gueules Noires, l’un des deux jeux sortis sur le thème des mines de charbon pour Essen 2013. L’autre jeu, Kohle & Colonie, m’attend sagement, enfin attend surtout que j’en aie fini de dépiauter cette règle de ouf !
Revenons à cette journée d’aujourd’hui. Après cette partie très agréable, nous poursuivons et terminons notre après-midi en découvrant Pelican Bay, un jeu de tuiles au look très aguicheur, presque enfantin mais c’est un leurre, et aux règles finalement pas si intuitives que ça… Je vous explique pourquoi dans le compte-rendu qui suit.
Bonne lecture…

GUEULES NOIRES

Ce jeu est quand même sacrément bien réussi au niveau de son adéquation thème - mécanismes. C'est un vrai plaisir de le faire découvrir à Maitena et Béatrice soir, surtout que Tristan voulait tellement y rejouer...
Ce jeu est quand même sacrément bien réussi au niveau de son adéquation thème – mécanismes. C’est un vrai plaisir de le faire découvrir à Maitena et Béatrice soir, surtout que Tristan voulait tellement y rejouer…
Au tout premier tour de la première manche, Béatrice (rouge) a choisi investir dans une tuile de mine, tout comme Maitena (bleu), alors que Tristan (blanc) a misé directement sur les 10 points d'action au sein de sa mine et que j'ai préféré (orange) rajouter une 4ème commande à mon stock...
Au tout premier tour de la première manche, Béatrice (rouge) a choisi investir dans une tuile de mine, tout comme Maitena (bleu), alors que Tristan (blanc) a misé directement sur les 10 points d’action au sein de sa mine et que j’ai préféré (orange) rajouter une 4ème commande à mon stock…
Fin de la première manche sur les trois que comporte la partie. Au score, clairement, je suis distancé, mais je ne m'inquiète pas : mes choix de prendre des moyens de transport de camion et train paieront plus tard et je n'ai pas encore livré ma commande avec 3 cubes noirs...
Fin de la première manche sur les trois que comporte la partie. Au score, clairement, je suis distancé, mais je ne m’inquiète pas : mes choix de prendre des moyens de transport de camion et train paieront plus tard et je n’ai pas encore livré ma commande avec 3 cubes noirs…
Ah ben ! C'est bizarre ça ! Pile poil ce que je fais !!! Du coup, cette livraison sera très lucrative en PV immédiats et en PV à venir lors des deux décomptes de fin de manche...
Ah ben ! C’est bizarre ça ! Pile poil ce que je fais !!! Du coup, cette livraison sera très lucrative en PV immédiats et en PV à venir lors des deux décomptes de fin de manche…
Fin de la deuxième manche lors de laquelle je suis passé devant au score. Tristan sera premier joueur pour la troisième, ce qui m'arrange bien, je serai deuxième, moi qui ai été dernier lors des deux premières...
Fin de la deuxième manche lors de laquelle je suis passé devant au score. Tristan sera premier joueur pour la troisième, ce qui m’arrange bien, je serai deuxième, moi qui ai été dernier lors des deux premières…
Maitena, qui a passé deux manches à n'investir que sur les berlines grises, se lance sur les noires ! Oulha, quel talent ;-)
Maitena, qui a passé deux manches à n’investir que sur les berlines grises, se lance sur les noires ! Oulha, quel talent 😉
La mine de Béatrice et ses 7 livraisons réalisées...
La mine de Béatrice et ses 7 livraisons réalisées…
Les éléments de Tristan, avec 6 livraisons effectuées et une résiduelle...
Les éléments de Tristan, avec 6 livraisons effectuées et une résiduelle…
Voici ma mine en début de partie, avec les 3 cartes de livraison que j'ai choisies : deux de camion (avec des cubes noirs et gris) et une de train (avec un cube marron). Mon idée stratégique est de me placer rapidement sur les cubes noirs, les camions et les trains. Ensuite, on verra bien, tant le jeu laisse la possibilité de faire quand même bien ce qu'on veut (on n'est jamais vraiment bloqués contrairement à beaucoup d'autres)...
Voici ma mine en début de partie, avec les 3 cartes de livraison que j’ai choisies : deux de camion (avec des cubes noirs et gris) et une de train (avec un cube marron). Mon idée stratégique est de me placer rapidement sur les cubes noirs, les camions et les trains. Ensuite, on verra bien, tant le jeu laisse la possibilité de faire quand même bien ce qu’on veut (on n’est jamais vraiment bloqués contrairement à beaucoup d’autres)…
Ce jeu a ceci d'extrêmement puissant qu'il tourne comme une horloge, sans aucun retour à la règle, sans difficulté pour appréhender les mécanismes et en n'étant pas trop tendu, ce qui plaît beaucoup à Béatrice, laquelle réussit ici ses deux premières commandes...
Ce jeu a ceci d’extrêmement puissant qu’il tourne comme une horloge, sans aucun retour à la règle, sans difficulté pour appréhender les mécanismes et en n’étant pas trop tendu, ce qui plaît beaucoup à Béatrice, laquelle réussit ici ses deux premières commandes…
Voici ma mine avant d'attaquer la seconde manche. On notera que j'ai en ma possession tous les cubes pour les camions, voire que j'ai même 3 cubes jaunes en attente... De là à imaginer que je vais me ruer sur une commande jaune livrable par camion, il n'y a qu'un pas... ;-)
Voici ma mine avant d’attaquer la seconde manche. On notera que j’ai en ma possession tous les cubes pour les camions, voire que j’ai même 3 cubes jaunes en attente… De là à imaginer que je vais me ruer sur une commande jaune livrable par camion, il n’y a qu’un pas… 😉
C'est vrai que le jeu est très plaisant, très interactif (avec les actions qui coûtent d'autant plus cher qu'il y a du monde dessus) et qu'il se déroule en une heure et quart. Nickel pour un bon moment !
C’est vrai que le jeu est très plaisant, très interactif (avec les actions qui coûtent d’autant plus cher qu’il y a du monde dessus) et qu’il se déroule en une heure et quart. Nickel pour un bon moment !
Ma mine éblouissante :-) avant d'attaquer la troisième manche. Il faudra notamment penser à équilibrer les deux côtés de nos mines et à vider nos berlines avant la fin de la partie pour scorer sur le plus grand nombre de berlines vides de chaque couleur...
Ma mine éblouissante 🙂 avant d’attaquer la troisième manche. Il faudra notamment penser à équilibrer les deux côtés de nos mines et à vider nos berlines avant la fin de la partie pour scorer sur le plus grand nombre de berlines vides de chaque couleur…
Vue finale du plateau après cette belle partie. Il reste à observer les mines de chacun...
Vue finale du plateau après cette belle partie. Il reste à observer les mines de chacun…
Celle de Maitena et ses 6 livraisons réalisées...
Celle de Maitena et ses 6 livraisons réalisées…
Ma mine, avec 7 livraisons réalisées et 1 restante...
Ma mine, avec 7 livraisons réalisées et 1 restante…

Durée de la partie : 1 heure 15 minutes – Note de cette partie : 16 / 20

Scores :

Piste Argent Cubes Livraisons Equilibre Total
Béatrice (rouge) 95 0 1 0 0 96
Maitena (bleu) 96 1 0 0 -2 95
Tristan (blanc) 102 1 0 -1 -2 100
Ludo le gars (orange) 122 1 1 -1 -2 121

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’adéquation thème / mécanismes, assez rare pour être souligné dans un jeu allemand,
– La fluidité de l’ensemble et sa logique interne, évidente,
– La possibilité de mener sa barque comme on le souhaite, sans que les autres puissent vous en empêcher totalement (mais ça peut couter plus cher…),
– L’interaction sur les cases d’action, avec ce sympathique et simple système qui consiste à payer un ouvrier de plus.

On a moins aimé
– Le manque de tension, pour moi uniquement, puisque je préfère les jeux tendus du slip 🙂

————————————————————————————————————
PELICAN BAY

Voici un jeu magnifique mais ô combien en décalage avec le côté bucolique de son thème ! Sur ce point de décalage, il me fait penser au Petit Prince sorti chez Les Ludonautes et pour lequel on se sentait un poil trompé par cet écart, ou encore au Lièvre et la Tortue, avec son look plus qu'enfantin et recelant un jeu bien retors...
Voici un jeu magnifique mais ô combien en décalage avec le côté bucolique de son thème ! Sur ce point de décalage, il me fait penser au Petit Prince sorti chez Les Ludonautes et pour lequel on se sentait un poil trompé par cet écart, ou encore au Lièvre et la Tortue, avec son look plus qu’enfantin et recelant un jeu bien retors…
Voici la vue après que nous avons tous joué un tour. Il est à remarquer que l'auteur s'est encombré (et nous encombre avec !) des ponts liant les paysages, entre certaines plages ou entre certaines jungles. Du coup, la lecture du plateau qui se construit est assez délicate. Ajoutez à cela qu'avec les deux tuiles en main, il faut forcément jouer un coup optimal et vous comprendrez que le jeu peut faire mal à la tête, qu'on attend entre chaque tour et qu'on ne peut pas prévoir grand chose...
Voici la vue après que nous avons tous joué un tour. Il est à remarquer que l’auteur s’est encombré (et nous encombre avec !) des ponts liant les paysages, entre certaines plages ou entre certaines jungles. Du coup, la lecture du plateau qui se construit est assez délicate. Ajoutez à cela qu’avec les deux tuiles en main, il faut forcément jouer un coup optimal et vous comprendrez que le jeu peut faire mal à la tête, qu’on attend entre chaque tour et qu’on ne peut pas prévoir grand chose…
Mais ce n'est pas tout... Vous ne me croyez pas ? Ecoutez plutôt... Les joueurs désignés au hasard au début 1er et 2ème dans l'ordre du tour étant désavantagés, ils possèdent un pélican aveugle, lequel peut être joué une seule fois sur une paysage agrandi mais non clôturé, histoire de le marquer, puis de procéder comme si on avait placé un pélican (donc, le plus souvent, on rejoue). Ici, je joue le mien très rapidement pour empocher 25 points en tout (réussissant à fermer un autre paysage en cascade)... Mais que c'est compliqué !
Mais ce n’est pas tout… Vous ne me croyez pas ? Ecoutez plutôt… Les joueurs désignés au hasard au début 1er et 2ème dans l’ordre du tour étant désavantagés, ils possèdent un pélican aveugle, lequel peut être joué une seule fois sur une paysage agrandi mais non clôturé, histoire de le marquer, puis de procéder comme si on avait placé un pélican (donc, le plus souvent, on rejoue). Ici, je joue le mien très rapidement pour empocher 25 points en tout (réussissant à fermer un autre paysage en cascade)… Mais que c’est compliqué !
La partie s'approche de son terme, celle-ci s'achevant lorsque la pioche de réserve sera entamée. Enfin presque...
La partie s’approche de son terme, celle-ci s’achevant lorsque la pioche de réserve sera entamée. Enfin presque…
Voici la vue du plateau juste avant le tour final, lors duquel je joue en premier, suivi par Tristan, Maitena et Béatrice (nous nous tenons en 10 points). Notez aussi qu'on manque presque de place...
Voici la vue du plateau juste avant le tour final, lors duquel je joue en premier, suivi par Tristan, Maitena et Béatrice (nous nous tenons en 10 points). Notez aussi qu’on manque presque de place…
On est dans un jeu de tuiles, hexagonales, dans lequel on va essayer de marquer un maximum de points liés à la taille des paysages qu'on agrandit. Il y a trois types de paysages : la plage, la mer et la jungle. A son tour, à partir de sa main de deux tuiles, on en pose une ou deux pour agrandir un même paysage : celui qu'on marquera (1 point par tuile le composant). Un peu comme dans Einfach Genial de Knizia. Et le jeu est presque aussi abstrait...
On est dans un jeu de tuiles, hexagonales, dans lequel on va essayer de marquer un maximum de points liés à la taille des paysages qu’on agrandit. Il y a trois types de paysages : la plage, la mer et la jungle. A son tour, à partir de sa main de deux tuiles, on en pose une ou deux pour agrandir un même paysage : celui qu’on marquera (1 point par tuile le composant). Un peu comme dans Einfach Genial de Knizia. Et le jeu est presque aussi abstrait…
Alors, en plus, il y a les pélicans. Oui, sinon le jeu serait vraiment abstrait... Alors, comment fonctionnent-ils ? Accrochez-vous... Lorsqu'on ferme un paysage, on y pose un pélican issu de la réserve neutre ou du stock d'un adversaire et on le scorera juste après le point suivant : soit on rejoue un tour entier (en complétant sa main à 2 tuiles), soit on score en même temps le plus grand paysage également agrandi en clôturant le dit-paysage ! En pratique, on rejoue souvent. Ensuite, on gagne le pélican (chacun vaudra 3 points en fin de partie)...
Alors, en plus, il y a les pélicans. Oui, sinon le jeu serait vraiment abstrait… Alors, comment fonctionnent-ils ? Accrochez-vous… Lorsqu’on ferme un paysage, on y pose un pélican issu de la réserve neutre ou du stock d’un adversaire et on le scorera juste après le point suivant : soit on rejoue un tour entier (en complétant sa main à 2 tuiles), soit on score en même temps le plus grand paysage également agrandi en clôturant le dit-paysage ! En pratique, on rejoue souvent. Ensuite, on gagne le pélican (chacun vaudra 3 points en fin de partie)…
Oui, le look des composants est hyper agréable. Oui, le système de jeu est intéressant au départ. Mais plus la partie avance, plus on a l'impression d'être tributaire de la pioche et plus on a du mal à envisager toutes les solutions offertes par ses tuiles. C'est assez désagréable, au final, et tous les joueurs attablés ont bien senti le contraste avec le premier jeu pratiqué ce soir...
Oui, le look des composants est hyper agréable. Oui, le système de jeu est intéressant au départ. Mais plus la partie avance, plus on a l’impression d’être tributaire de la pioche et plus on a du mal à envisager toutes les solutions offertes par ses tuiles. C’est assez désagréable, au final, et tous les joueurs attablés ont bien senti le contraste avec le premier jeu pratiqué ce soir…
Encore un système de dingue : on termine le tour en cours (ça d'accord) puis on procède au tour final en changeant l'ordre des joueurs en fonction de l'ordre inverse des scores !!! Et honnêtement, j'ai du mal à comprendre pourquoi encore favoriser ceux qui ont déjà le plus de points. Bizarre...
Encore un système de dingue : on termine le tour en cours (ça d’accord) puis on procède au tour final en changeant l’ordre des joueurs en fonction de l’ordre inverse des scores !!! Et honnêtement, j’ai du mal à comprendre pourquoi encore favoriser ceux qui ont déjà le plus de points. Bizarre…
Oui, les tuiles dépassent de la table ! Il était temps que cela s'arrête... D'autant plus que, avec l'immense mer de valeur 30 et la grande plage de valeur 27, une tuile que, par chance, on peut poser ou que,par malchance, on ne peut pas poser, change radicalement les scores de chacun. Bref, décevant :-(
Oui, les tuiles dépassent de la table ! Il était temps que cela s’arrête… D’autant plus que, avec l’immense mer de valeur 30 et la grande plage de valeur 27, une tuile que, par chance, on peut poser ou que,par malchance, on ne peut pas poser, change radicalement les scores de chacun. Bref, décevant 🙁

Durée de la partie : 1 heure – Note de cette partie : 11 / 20

Scores :

Total
Tristan 133
Maitena 127
Béatrice 128
Ludo le gars 120

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le look des composants du jeu,
– La première impression lorsqu’on pose nos tuiles : simple, agréable, fluide (1/4 de la partie)…

On a moins aimé
– L’absence de thème,
– Les mécanismes inutilement alambiqués, voire bizarres,
– La durée excessive de la partie, mais c’est logique vu qu’on ne peut quasiment pas prévoir avant son tour et qu’on a intérêt à trouver le meilleur coup,
– Le décalage entre le look du jeu et sa prise de tête,
– La place très importante du hasard (une trentaine de points qu’on a ou pas lors de nos derniers tours selon les poses de tuiles possibles ou pas),
– La difficulté pour lire le jeu.

————————————————————————————————————

12 commentaires à propos de “[15/02/2014] Gueules Noires, Pelican Bay”

  1. Salutations.

    Il existe un troisième jeu sur le thème des mines qui est sorti à Essen en 2013.
    Il s’agit de ROCKWELL, de l’éditeur belge Sit Down!
    Si vous avez l’opportunité de l’essayer, donnez-m’en des nouvelles !

    Au plaisir et bons jeux !

    BC

    • Pour te répondre, j’ai découvert Rockwell la semaine dernière, et je l’ai commandé dans la foulée. Du beau matériel, des mécanismes qui s’imbriquent très bien (enchères à poing fermé pour l’ordre du tour, pose de pions, exploration et prise de ressources, phase de marché, phase d’amélioration + des objectifs à faire) : je n’ai pas vu le temps passé lors de ma première partie. Et je le préfère à Gueules Noires.

    • De rien ! Je ne pense pas que ma critique du jeu soit très engageante… En même temps, à part peut-être moi, il est certain que les autres joueurs n’ont pas envie d’y revenir… C’est dommage, il mérite peut-être d’être approfondi et souffre de tant d’artificialité…

  2. Bonjour à tous
    Concernant « Gueules noires », je n’ai pas testé, mais à la vue de la vidéo le jeu parait sympa mais semble manquer cruellement de tension.
    Pour ceux qui souhaitent un jeu sur les mines, beaucoup plus tendu, je conseillerai fortement « Magnum Sal » que je possède et que mes amis joueurs « velus » ont particulièrement apprécié. Il existe même une extension « Muria » qui apporte encore un plus réel. On y trouve une grosse interaction et une tension réelle pour remplir les contrats. Au lieu d’extraire du charbon, il s’agit de sel de différente qualité.
    A découvrir car passé relativement inaperçu.
    Encore Bravo pour ton compte-rendu qui démontre la belle fluidité des mécanisme. C’est vrai qu’avec certains auteurs, on a rarement de mauvaises surprises !

  3. Kolhe and Kolonies est dans mon top 3 des jeux d’Essen de cet année. Ça nous a pris 3 parties pour finalement en jouer une sans erreurs de règles 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


huit − = 2