[15/03/2009] Iglooo, 6 nimmt Junior

Au Salon Primevère de Lyon, un salon sur l’écologie, le développement durable, l’agriculture bio et consorts, j’ai rencontré Nicolat Ruet et découvert, via ce sympathique auteur, un jeu abstrait très pur, très simple et très intergénérationnel. Ce jeu, c’est Iglooo, avec 3 O car on crée des pyramides de 3 disques. Après le salon, j’en ai reçu une boîte et on a donc rejoué à ce jeu avec mes enfants. En voici le déroulement…
Ensuite, une petite nouveauté Amigo, distribué par Gigamic, le tout-nouveau 6 qui prend pour les plus jeunes, à partir de 5 ans, baptisé 6 nimmt Junior, avec des poules, des lapins ou encore des mulots à la place des nombres de 1 à 104 du jeu originel…
Une bonne journée familiale.

IGLOOO :

 


Iglooo est un jeu conçu par un papa pour ses enfants et, au départ, c’était un jeu grandeur-nature. Pour le mettre en boîte plus facilement, le matériel a été réduit en taille et
Iglooo se présente donc comme un jeu d’empilement, plus proche du jeu de Nim que d’un vulgaire Badaboum. Le jeu auquel il me fait le plus penser est Lumberjack

A son tour, on place un disque coloré d’une des 4 couleurs de son propre stock. Soit il est placé au sol, ce qui termine le tour du joueur, soit il est placé en équilibre sur deux
disques préalablement placés à la condition que les 3 disques impliqués soient de couleur différente. Dans ce dernier cas, on peut rejouer…

L’une des manières d’empêcher le joueur suivant d’empiler en utilisant le disque que l’on vient de poser est de placer des disques de même couleur côte à côte…


Grâce au placement peu convaincant de Maitena, je réussis à enchaîner plusieurs tours de suite, comme en témoignent les nombreux disques formant ce mur…

Un peu plus de précisions quant aux règles et à la situation…


Le matériel, très sympa à manipuler, est parfaitement fonctionnel et semble propice aux variantes (plusieurs figurent dans la règle)…

La partie est très intéressante, les enfants essayant d’anticiper au mieux pour placer un maximum de disques et pour ne pas avantager le joueur suivant …

Bon, là, Tristan profite d’un oubli de ma part, mais je ne me plains pas, tant j’ai placé de disques lors de mon tour qui vient de s’achever…


Ah ben, là, par contre, Maitena va profiter clairement d’un placement hasardeux de son frère…

Et un, et deux, et trois, et quatre, et cinq, mais jusqu’où ira-t-elle ?

Moi, je pronostique jusqu’au bout. Et vous ?


Et voilà, la partie s’achève sur cette remontée fantastique et victorieuse de Maitena !
Bilan synthétique :

On a aimé
– La simplicité ultime de la règle,
– Le matériel proposé (la taille et l’épaisseur des disques sont incroyables),
– Le côté intergénérationnel du jeu
,
– Les blocages possibles de couleur si on ne se méfie pas (plus de jaune, par exemple, et on ne peut plus tout faire).

On a moins aimé
– L’emballement possible de la partie à partir d’un moment,
– La difficulté de ne pas faire d’erreur pour un plus petit face à un adulte.

Scores de la partie :

Tristan : 24
Maitena : 0
Ludo le gars : 7

Note du jeu (sur cette partie) : 14 / 20


Durée de la partie : 20 minutes

 

———————————————————————————————————————————————– 

6 NIMMT ! JUNIOR :


Voici la version « Junior » de cet indémodable jeu de Wolfgang Kramer. Un jeu de cartes où l’on doit essayer de ne pas ramasser de cartes. Est-ce vraiment différent dans cette version ? Et là, première surprise : la règle principale invite à ramasser le plus de cartes ! Seule la variante revient à la règle originelle…

Comme on est dans un jeu orienté enfants (dès 5 ans), on a affaire à des animaux plutôt qu’à des nombres. 4 étables attendent d’accueillir les animaux avant l’orage et il faut
qu’il y en ait 6 différents pour ramasser la file du bâtiment concerné. Bien sûr, quelques contraintes existent…

Je vais m’adjuger la rangée centrale puisque celle-ci accueille bien un specimen de chacune des 6 espèces. Certes, le poney est en double, mais cela ne pose pas de problème. 3
cartes, donc 3 PV en fin de manche…

Contrainte de placement pour une carte d’une seule espèce, appelons la E. L’espèce E doit être placée prioritairement dans une rangée ne la contenant pas. A défaut, elle est
placée où l’on veut…


A Julie d’ajouter une carte Poney dans une rangée qui ne requérait que cette espèce pour être close…

Hop ! Julie empoche pas moins de 5 cartes. Joli butin…

A Tristan de se gaver joyeusement…

Fin de première manche et grosse avance de votre serviteur…

Convaincus, Julie et moi, que le jeu doit être plus savoureux et plus tendu avec la variante inversée, nous faisons une seconde manche avec comme objectif de marquer le moins de
points possibles. Les rangées vont s’allonger… tant que ce sera autorisé par les contraintes de pose ! Tiens, je vous donne la contrainte de pose si la carte contient plusieurs
espèces : on choisit l’un des animaux représentés et on place la carte en respectant la contrainte précédente, mais si les 4 rangées contiennent déjà l’animal on doit regarder un
autre animal représenté sur la carte, avant de placer de son propre chef…

Lorsque les 4 rangées contiennent 3 ou 4 cartes, on arrive dans des situations tendues, car, parfois, on est obligé de prendre (typiquement quand une espèce manque partout et qu’on
la pioche, seule sur une carte)…

Maitena couine car elle encaisse des cartes, elle qui en a tant manqué lors de la première manche…

Ca rigole autour de la table, il faut dire que Maitena couine de chez surcouine…

Là, on sent bien que le jeu se tend et que le plaisir se renforce avec cette règle guère plus difficile et beaucoup plus méchante…


Toujours pas de nouvelle prise de rangées. Je vous laisse admirer celle du bas…

La partie va s’achever sous peu et les grande rangées se prennent à contre coeur…


Julie parachève les prises et clôt la partie…
Bilan synthétique :

On a aimé
– La possibilité de jouer à ce jeu avec ses enfants, car le système est très fun, il est joué rapidement
et il tient dans la poche (un palliatif à Kleine Fische pour nos vacances prochaines),
– Le look des cartes, bien plus sympas que les chiffres de la version de base,
– La règle experte à jouer directement !

On a moins aimé
– Le fait que le nombre de joueurs soit limité à 5 dans cette version (contre 10 dans la version initiale).

Scores de la partie :

Tristan : 5 puis 0
Julie : 5 puis 17
Maitena : 5 puis 18

Ludo le gars : 25 puis 10

Note du jeu (sur cette partie) : 14 / 20


Durée de la partie : 15 minutes par manche

 

———————————————————————————————————————————————–

Une réponse à “[15/03/2009] Iglooo, 6 nimmt Junior”

  1. Iglooo est très convaincant, en effet.
    J’ai immédiatement pensé à Tasso, même si les couleurs apportent un supplément en terme de stratégie (ne pas vider une de ses couleurs trop vite).

    Je vais vite essayer de me le procurer.

    Et j’imagine le plaisir qu’il doit y avoir à y jouer en grandeur nature, en plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


1 × trois =