[15/08/2016] Glen More

Courant l’été, au gîte notamment, on avait évoqué qu’un jour je vienne jouer dans la maison à la campagne de Pierre, Jacques, François, etc… histoire de faire une partie, déjà mythique rien que de l’imaginer, des Aventuriers du Rail avec leur maman, cette dernière adorant ce jeu et passant beaucoup de temps avec ses enfants, à y jouer donc. L’occasion était belle et prévue ce jour du 15 aout…
Malheureusement, un tantinet de fatigue chez la plus sage d’entre nous (il faut dire que c’était canicule) nous a contraint à abandonner nos plans.
Déçu je suis…

Du coup, après le repas, on se rabat sur Glen More, un jeu auquel je n’avais joué qu’une fois, avant d’avoir le jeu moi-même (d’où l’absence de compte-rendu de partie jusqu’à maintenant).
J’ai hâte qu’on remette notre partie des AdR…

GLEN MORE

La "petite" boîte Alea trône fièrement devant celle, plus imposante, mais plus derrière quand même, des Aventuriers du Rail... :-(
La « petite » boîte Alea trône fièrement devant celle, plus imposante, mais plus derrière quand même, des Aventuriers du Rail… 🙁
Le plateau central contient l'étalage des tuiles de paysages que l'on va pouvoir construire dans son domaine, à partir d'un astucieux système de temps que j'apprécie toujours autant : on avance jusqu'à la tuile de son choix et on ne rejouera qu'à partir du moment que tous les pions nous auront dépassé. Ci-dessus, par exemple, c'est à moi-même de jouer (en vert) car je suis le dernier sur la piste. Le dé est utilisé à 3 joueurs pour pourrir un peu la situation : quand c'est à lui de jouer, il avance jusqu'à la tuile indiquée par la face obtenue après un lancer (1, 2 ou 3 cases) et... la défausse !
Le plateau central contient l’étalage des tuiles de paysages que l’on va pouvoir construire dans son domaine, à partir d’un astucieux système de temps que j’apprécie toujours autant : on avance jusqu’à la tuile de son choix et on ne rejouera qu’à partir du moment que tous les pions nous auront dépassé. Ci-dessus, par exemple, c’est à moi-même de jouer (en vert) car je suis le dernier sur la piste. Le dé est utilisé à 3 joueurs pour pourrir un peu la situation : quand c’est à lui de jouer, il avance jusqu’à la tuile indiquée par la face obtenue après un lancer (1, 2 ou 3 cases) et… la défausse !
François joue le pion blanc, Jacques le rouge. Ce sont des (quasi) experts du jeu : je vais souffrir ! ;-)
François joue le pion blanc, Jacques le rouge. Ce sont des (quasi) experts du jeu : je vais souffrir ! 😉
Ne maîtrisant pas trop les tenants et les aboutissants du jeu, je me focalise sur les boucheries, me disant qu'après tout, les PV gagnés seront gagnés... Ci-dessus, donc, on peut voir qu'avec mes pâturages de bœufs (marron) en haut, juste à côté du boucher correspondant, tout comme ceux des moutons (blancs) en bas, juste à côté du boucher correspondant également, ça pourrait bien payer...
Ne maîtrisant pas trop les tenants et les aboutissants du jeu, je me focalise sur les boucheries, me disant qu’après tout, les PV gagnés seront gagnés… Ci-dessus, donc, on peut voir qu’avec mes pâturages de bœufs (marron) en haut, juste à côté du boucher correspondant, tout comme ceux des moutons (blancs) en bas, juste à côté du boucher correspondant également, ça pourrait bien payer…
Nous arrivons assez vite en fin de première époque, sur les trois que comptera la partie. Je me rends compte que mes petits camarades, François en tête, ne se prive pas pour aller chercher assez loin certaines tuiles de châteaux et autres Lochs. En fait, je néglige un paramètre me semble-t-il : la taille de son village doit être la plus petite possible sous peine de pénalités (par rapport aux autres) !
Nous arrivons assez vite en fin de première époque, sur les trois que comptera la partie. Je me rends compte que mes petits camarades, François en tête, ne se prive pas pour aller chercher assez loin certaines tuiles de châteaux et autres Lochs. En fait, je néglige un paramètre me semble-t-il : la taille de son village doit être la plus petite possible sous peine de pénalités (par rapport aux autres) !
Petite vue de mon domaine après le décompte...
Petite vue de mon domaine après le décompte…
En cours de deuxième âge, je me lance dans la distillerie, ce qui devrait être lucratif aussi. Mais, mais, mais, je néglige un second paramètre, encore plus crucial que le premier : je ne vis qu'avec un villageois sur mon domaine et je suis quasiment bloqué pour activer des tuiles !!! Et, encore pire, vais-je pouvoir construire lors du 3ème âge ?
En cours de deuxième âge, je me lance dans la distillerie, ce qui devrait être lucratif aussi. Mais, mais, mais, je néglige un second paramètre, encore plus crucial que le premier : je ne vis qu’avec un villageois sur mon domaine et je suis quasiment bloqué pour activer des tuiles !!! Et, encore pire, vais-je pouvoir construire lors du 3ème âge ?
Ca cogite, chez François, afin d'optimiser ce qu'il doit faire en vue décompte imminent...
Ca cogite, chez François, afin d’optimiser ce qu’il doit faire en vue décompte imminent…
Petite vue de ma situation en fin de deuxième âge. J'ai, clairement, perdu du temps... :-( Heureusement que mon château me fait doubler mes villageois exilés de mon domaine... Ça sauve les apparences ;-)
Petite vue de ma situation en fin de deuxième âge. J’ai, clairement, perdu du temps… 🙁 Heureusement que mon château me fait doubler mes villageois exilés de mon domaine… Ça sauve les apparences 😉
Le troisième âge est en cours et Jacques semble clairement le mieux placé...
Le troisième âge est en cours et Jacques semble clairement le mieux placé…
Le domaine de François, en fin de partie.
Le domaine de François, en fin de partie.
Celui de Jacques...
Celui de Jacques…
Et le mien, avec un idiot de villageois encore sur mon domaine ! :-(
Et le mien, avec un idiot de villageois encore sur mon domaine ! 🙁

Durée de la partie : 1 heure 15 minutes – Note de cette partie : 14 / 20

Scores de la partie :

PV Tuiles Argent Taille du
village
Total
François (blanc) 21 15 12 0 48
Jacques (rouge) 50 10 5 -3 62
Ludo le gars (vert) 32 0 0 -3 29

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le système de temps qui passe, toujours aussi passionnant à vivre dans un jeu,
– Les diverses manières de jouer, me semble-t-il,
– Les difficultés pour mesurer jusqu’où on peut aller sur la piste des tuiles.

On a moins aimé
– Les écarts de score : ça pique quand même à la fin,
– Un côté « très dirigé » que j’ai ressenti ce soir (notamment en fonction de la place de ses pions),
– La taille de la police de caractères utilisée : riquiqui…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ deux = 8