[15/10/2008] Ruée vers l’Or

Comme tout bon enseignant qui se respecte, le mercredi c’est pas d’école ! Du coup, dans le courant de l’après-midi, après avoir bien préparé les séances à venir avec mes élèves, et bien je propose à mes deux gnomes de nous lancer dans une petite partie de découverte d’un jeu glané au hasard d’un troc quelque chose : Ruée vers l’or. Ce jeu, au thème accrocheur et au matériel très sympa, comme souvent avec Ravensburger, fera donc notre bonheur pour notre fin d’après-midi ludique.

RUEE VERS L’OR :

 


Chaque joueur incarne un chercheur d’or qui va aller glaner ses précieuses pépites jaunes au coeur des montagnes environnantes. C’est un jeu méchant : on peut se faire attaquer par
des voleurs de grand chemin, voir par ses adversaires, plus intéressés par le gain rapide que par les fouilles longues et aléatoires…

Après 1 tour de jeu, Trsitan, pourtant premier joueur, n’a pas déplacé son chercheur d’or. Pourquoi ? Tout simplement parce que le déplacement se fait au dé et que sur un 1 on
déplace la locomotive d’une case et non pas son personnage. Lorsque la locomotive aura atteint le dernier tronçon de rails, la partie s’achèvera…

Comme mon personnage s’est arrêté sur un jeton face caché, je le découvre et tombe, par malchance, sur un voleur de grand chemin, qui plus est particulièrement costaud (valeur 5,
soit la plus grande du jeu)…

Comme j’avais jeté un 4 au dé et que le voleur était de force 5, j’ai dû fuir de 4 cases, ce qui m’a conduit sur un autre jeton, sur lequel j’ai révélé un nouveau voleur 5, puis de
même pour un voleur 4, avant, enfin, de gagner un combat contre le 4ème ! Guère de pépites dans le coin…

Maitena fait progresser son chercheur d’or bleu…

Petite vue générale au moment où Maitena, de retour dans sa maison, range en sécurité ses pépites collectées jusqu’alors. Au premier plan, mon butin non encore sécurisé…

Violente attaque de Maitena sur son frère, alors que celui-ci se dirigeait vers sa maison pour y ranger son butin…

Et voilà comment on enseigne la morale aux enfants : pillez votre voisin, cela vous sera profitable…

Oulhala que Maitena prend de l’avance, chèrement acquise à la sueur de son… surin 😉

Nouvelle vue générale, alors que la locomotive progresse bien lentement (4 cases seulement)…

J’ai réussi à mettre au frais quelques pépites de plus ainsi que des prisonniers (voleurs défaits). Maitena sait qu’elle va devoir aller fouiller elle-même et ne pas se contenter de
vulgaires pillages de voisins…

Tristan amasse lui-aussi quelques nouveaux jetons et la partie, quoique un peu longuette, est surtout sympathique par sa grande tension, ses coups fourrés et ses diverses tactiques
applicables…

Vue générale…

Maitena se rapproche de sa maison…

Ah, voilà que ça recommence : attaque entre Maitena et son père…

Elle va rentrer à sa maison avec un joli butin, encore une fois amassé de manière peu avouable…

Je tente bien de la rattraper, grâce aux radeaux salvateurs et rapides pour franchir les lacs…

Hop, je la rejoins à quelques encablures du village. Nouveau duel au dé…

Oui, oui, je couine encore ! C’est elle qui empoche le gros butin…

Révélation d’un voleur peu ordinaire : dessiné à la main par votre serviteur, il faut dire qu’il manquait quelques jetons dans le jeu…

Là, mon butin non encore acheminé dans ma maison va susciter les convoitises, tout particulièrement celles de Tristan à qui j’en ai bien piqué les 2/3…

Bon, il vient tenter de me reprendre le lot. Normal. Ce qui l’est moins c’est qu’entre les derniers conflits avec Maitena et celui-ci, j’accumule les 1 au dé ! Donc, je suis le roi
de la progression de la loco (et cela me ralentit en plus) et je suis le nullos de la gachette !

Et voilà le personnage orangé qui s’approche de sa maison avec son démentiel butin. Il ne manquerait plus que Maitena s’en empare…

Et non ! Cette fois, Tristan y parvient ! Et il devient un concurrent dangereux pour la victoire pour Maitena…

Joli empilement…

A mon tour de voler 6 pépites à Maitena et à les apporter dans ma maison. Dire que la locomotive n’est plus qu’à une case de la fin de partie. C’est juste de juste, sûrement le
dernier gain…

Vue générale de la belle tablée, alors que les choses vont sûrement se jouer sur pas grand-chose…

La vue finale alors que Maitena a, miraculeusement, réussi a revenir avec un ultime chargement ultra-précieux pour elle (si je lui avais subtilisé, j’aurais terminé avec 42 points,
elle 43 et Tristan 44)…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le thème du jeu : les chercheurs d’or et les voleurs, tout un programme !
– Le système de progression de la locomotive
, occasionnant parfois des surprises et des coups d’accélérateur,
– La possibilité d’attaquer les autres joueurs, ce qui offre pas mal de tactiques et coups bas envisageables,
– La place du hasard du dé, bien nivelé par le fait qu’on peut progresser presque comme on l’entend sur le plateau (et en plus avec les radeaux).

On a moins aimé
– Les enchaînements de retournement de jetons en cas de défaite contre un voleur (si on a bien interprété ce point de règle),
– La durée un peu longuette de la partie et le côté un peu vieilli du jeu.

Scores de la partie :

Pépites Voleurs Total
Maitena (bleu) 47 2 49
Tristan (jaune) 38 6 44
Ludo le gars (vert) 30 6 36

Note du jeu (sur cette partie) : 14 / 20

 

Durée de la partie : 1 heure 15 minutes

———————————————————————————————————————————————–

Une réponse à “[15/10/2008] Ruée vers l’Or”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 7 = douze