[15/12/2018] Le Lièvre et la Tortue, La Guerre des Boutons, Orléans + Neue Ortskarten 1 à 5

Une fois par trimestre, notre association de jeux de société propose une grande journée thématique sur un sujet précis. Aujourd’hui, nous l’avons baptisée « Douce France », avec comme thème central, les jeux qui se déroulent en France.

Diapositive 1

Nous pensions qu’il y en avait beaucoup mais, au final, nous avons dû intégrer des jeux proches comme, par exemple, les deux premiers auxquels je joue aujourd’hui : Le Lièvre et la Tortue et La Guerre des Boutons. Ensuite, en soirée, nous ressortons l’un des tout meilleurs jeux auxquels j’ai joué cette année, à savoir le fabuleux Orléans accompagné de ses 15 tuiles d’extension que je m’étais procurées dans l’été. Partie un peu longue mais un régal…

LE LIÈVRE ET LA TORTUE

Deux parties simultanées du Lièvre et la Tortue (enfin du Lièvre et du Hérisson pour ma table au premier plan !), ça valait bien une photo générale de la salle, tant c'est rare !!!
Deux parties simultanées du Lièvre et la Tortue (enfin du Lièvre et du Hérisson pour ma table au premier plan !), ça valait bien une photo générale de la salle, tant c’est rare !!!
Leila est première joueuse avec son pion orange, donc elle va vite consommer une salade (bien vu !), puis Fabrice, en bleu, joue son tour, suivi de Pierre, en rouge, Christian, en jaune et, enfin, votre serviteur en vert.
Leila est première joueuse avec son pion orange, donc elle va vite consommer une salade (bien vu !), puis Fabrice, en bleu, joue son tour, suivi de Pierre, en rouge, Christian, en jaune et, enfin, votre serviteur en vert.
Comme souvent à 5 avec ce jeu, la partie se déroule assez lentement, mais ce n'est pas pour autant qu'on va s'endormir... ;-)
Comme souvent à 5 avec ce jeu, la partie se déroule assez lentement, mais ce n’est pas pour autant qu’on va s’endormir… 😉
Dans le style "Je recule pour mieux avancer", il se pose là, ce jeu !
Dans le style « Je recule pour mieux avancer », il se pose là, ce jeu !
Magnifique, et prévisible pour celui qui, comme moi, connais bien le jeu, progression de Pierre, avec la défausse de 210 carottes (il en avait 211 en main !) pour rallier la salade où se trouve à présent son pion rouge...
Magnifique, et prévisible pour celui qui, comme moi, connais bien le jeu, progression de Pierre, avec la défausse de 210 carottes (il en avait 211 en main !) pour rallier la salade où se trouve à présent son pion rouge…
Comme cette photo en atteste, la personne la plus proche de l'emporter est bel et bien Leila ! En effet, son pion orange n'est plus qu'à quelques encablures de l'arrivée et elle a déjà consommé ses 3 salades... Les autres pions sont sur la droite, assez loin, et avec des salades pou tout le monde, le mien étant encore plus loin (caché par la main de Pierre) !
Comme cette photo en atteste, la personne la plus proche de l’emporter est bel et bien Leila ! En effet, son pion orange n’est plus qu’à quelques encablures de l’arrivée et elle a déjà consommé ses 3 salades… Les autres pions sont sur la droite, assez loin, et avec des salades pou tout le monde, le mien étant encore plus loin (caché par la main de Pierre) !
J'aurais bien avancé aussi vite que Pierre tout à l'heure, mais je n'avais, au moment opportun, que 204 carottes au lieu des 210 requises... :-( Un peu plus tard, du coup, je peux me permettre une jolie défausse de 190 carottes pour rallier une carte lièvre, espérant piocher la carte qui me ferait progresser d'un rang (donc doubler Leila d'une case). Fichtre de fichtre, quand ça veut pas ça veut pas, la carte que je pioche me rembourse mes 190 carottes !!!!!! Du coup, je suis au plus mal avec beaucoup beaucoup trop de carottes pour m'en défausser avant l'arrivée...
J’aurais bien avancé aussi vite que Pierre tout à l’heure, mais je n’avais, au moment opportun, que 204 carottes au lieu des 210 requises… 🙁 Un peu plus tard, du coup, je peux me permettre une jolie défausse de 190 carottes pour rallier une carte lièvre, espérant piocher la carte qui me ferait progresser d’un rang (donc doubler Leila d’une case). Fichtre de fichtre, quand ça veut pas ça veut pas, la carte que je pioche me rembourse mes 190 carottes !!!!!! Du coup, je suis au plus mal avec beaucoup beaucoup trop de carottes pour m’en défausser avant l’arrivée…
Cette fois, c'est fait : Leila remporte cette partie, au nez et à la barbe des cadors du jeu de société qui sont attablés avec elle ! Bravo, bravo, fille...
Cette fois, c’est fait : Leila remporte cette partie, au nez et à la barbe des cadors du jeu de société qui sont attablés avec elle ! Bravo, bravo, fille…
Pierre a terminé deuxième. Là, on va bien rire encore un peu, avec Fabrice qui est sur la dernière case du parcours mais qui ne peut pas arriver puisqu'il a trop de carottes en main et qu'il ne peut pas non plus reculer puisque la case hérisson placée derrière lui est occupée par Christian. Vous savez ce qu'il se passe dans ce cas là ? Regardez la photo suivante, vous saurez tout !
Pierre a terminé deuxième. Là, on va bien rire encore un peu, avec Fabrice qui est sur la dernière case du parcours mais qui ne peut pas arriver puisqu’il a trop de carottes en main et qu’il ne peut pas non plus reculer puisque la case hérisson placée derrière lui est occupée par Christian. Vous savez ce qu’il se passe dans ce cas là ? Regardez la photo suivante, vous saurez tout !
Fabrice est contraint de recommencer le parcours du début !!!!! Certes, il n'a plus de salade, mais il redémarre avec son stock initial de carottes, c'est à dire 98, et il couine de chez couine... Quelle rigolade !!!
Fabrice est contraint de recommencer le parcours du début !!!!! Certes, il n’a plus de salade, mais il redémarre avec son stock initial de carottes, c’est à dire 98, et il couine de chez couine… Quelle rigolade !!!
Après mon arrivée, on décide d'un commun accord de s'arrêter là, Christian étant classé 4ème et Fabrice 5ème.
Après mon arrivée, on décide d’un commun accord de s’arrêter là, Christian étant classé 4ème et Fabrice 5ème.

Durée de la partie : 1 heure 30 minutes – Note de cette partie : 16 / 20

Scores de la partie :

Carottes restantes Classement
Leila (orange) 4 1er
Fabrice (bleu) 5ème
Pierre (rouge) 8 2ème
Christian (jaune) 4ème
Ludo le gars (vert) 8 3ème

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le côté juste assez désuet du jeu,
– Les coups vicieux qu’on peut se faire entre nous,
– Le timing toujours aussi difficile à trouver,
– Le fait qu’une novice de 8 ans l’emporte sans contestation possible..
.

On a moins aimé
– La durée de la partie,
– L’attente entre les tours…

————————————————————————————————————
LA GUERRE DES BOUTONS

Elle est fière et vraiment contente de découvrir ce jeu, ma ch'tiote fillette !
Elle est fière et vraiment contente de découvrir ce jeu, ma ch’tiote fillette !
Voici le jeu mis en place pour la deuxième fois, après une première partie avortée au bout de 3 ou 4 tours car on avait commis quand même trop d'erreurs de règles... :-(
Voici le jeu mis en place pour la deuxième fois, après une première partie avortée au bout de 3 ou 4 tours car on avait commis quand même trop d’erreurs de règles… 🙁
Au premier tour, Leila, avec ses dés orangés, s'est placée dans la carrière de pierres, tandis que Fabrice avec ses dés bleus a investi sur une des cartes de pouvoirs et que j'ai mis un dé vert à l'école, sur la salle d'examen, afin que le joueur qui aura le plus de 4 en fin de manche, récupère la tuile de bonus associée.
Au premier tour, Leila, avec ses dés orangés, s’est placée dans la carrière de pierres, tandis que Fabrice avec ses dés bleus a investi sur une des cartes de pouvoirs et que j’ai mis un dé vert à l’école, sur la salle d’examen, afin que le joueur qui aura le plus de 4 en fin de manche, récupère la tuile de bonus associée.
Fin de première manche, avec une nouvelle erreur de règle, commise par Leila sans qu'on s'en rende compte : elle a placé un dé blanc à l'école ! Pas grave, on fait avec... Il faut dire que le jeu est assez piégeux et qu'on peut commettre très facilement des erreurs de ce type.
Fin de première manche, avec une nouvelle erreur de règle, commise par Leila sans qu’on s’en rende compte : elle a placé un dé blanc à l’école ! Pas grave, on fait avec… Il faut dire que le jeu est assez piégeux et qu’on peut commettre très facilement des erreurs de ce type.
Ce jeu peut se jouer debout...
Ce jeu peut se jouer debout…
Ah oui, ça oui, on voit bien que le président du club joue à fond le thème avec son accoutrement !!! ;-)
Ah oui, ça oui, on voit bien que le président du club joue à fond le thème avec son accoutrement !!! 😉
On passe un bien bon moment sur ce jeu passé inaperçu lors de sa sortie au printemps 2018. Et pourtant, c'est un Steding...
On passe un bien bon moment sur ce jeu passé inaperçu lors de sa sortie au printemps 2018. Et pourtant, c’est un Steding…
Comme lors de notre premier bout de partie avortée, Fabrice caracole en tête, avec déjà pas moins de 5 morceaux de cabane sur les 6 requis pour clore la partie (ou 6 étoiles de hauts faits).
Comme lors de notre premier bout de partie avortée, Fabrice caracole en tête, avec déjà pas moins de 5 morceaux de cabane sur les 6 requis pour clore la partie (ou 6 étoiles de hauts faits).
Leila est la reine des boutons... Par contre, au niveau blocage de Fabrice, elle est un peu moins douée... ;-)
Leila est la reine des boutons… Par contre, au niveau blocage de Fabrice, elle est un peu moins douée… 😉
Non, nous ne sommes pas, pas encore, en fin de manche, mais j'ai voulu immortaliser, ci-dessus, la situation au moment où je débloque complètement ! En effet, je me mets dans la tête que Fabrice croît qu'il va gagner mais qu'il va découvrir que non car, avant de récupérer la tuile dans la forêt pour placer son dernier morceau de bois, il va devoir ajouter un dé contre sa cabane car il a le plus de 6 sur le plateau (mouchard). Je me mets dans la tête qu'il va devoir placer ce dé contre le dernier tronçon, l'empêchant de construire du même coup. Je deviens fou, non ? A noter, également, encore deux grossières erreurs de dés blancs posés dans l'école... :-(
Non, nous ne sommes pas, pas encore, en fin de manche, mais j’ai voulu immortaliser, ci-dessus, la situation au moment où je débloque complètement ! En effet, je me mets dans la tête que Fabrice croît qu’il va gagner mais qu’il va découvrir que non car, avant de récupérer la tuile dans la forêt pour placer son dernier morceau de bois, il va devoir ajouter un dé contre sa cabane car il a le plus de 6 sur le plateau (mouchard). Je me mets dans la tête qu’il va devoir placer ce dé contre le dernier tronçon, l’empêchant de construire du même coup. Je deviens fou, non ? A noter, également, encore deux grossières erreurs de dés blancs posés dans l’école… 🙁
Fabrice cherche à comprendre ce que j'ai repéré et pas lui. Il peut bien chercher, puisque, comme déjà dit plus haut, je me fourvoie complètement... :-(
Fabrice cherche à comprendre ce que j’ai repéré et pas lui. Il peut bien chercher, puisque, comme déjà dit plus haut, je me fourvoie complètement… 🙁
Allez, trêve de blagues, la partie s'achève et Fabrice la remporte sans aucun souci...
Allez, trêve de blagues, la partie s’achève et Fabrice la remporte sans aucun souci…
La cabane de Leila, une fois la partie achevée...
La cabane de Leila, une fois la partie achevée…
Celle de Fabrice.
Celle de Fabrice.
Et la mienne...
Et la mienne…

Durée de la partie : 1 heure 30 minutes – Note de cette partie : 15 / 20

Scores de la partie :

Bois Étoiles Bilan
Leila (orangé) 4 0 défaite
Fabrice (bleu) 6 2 victoire
Ludo le gars (vert) 3 2 défaite

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le thème du jeu, plutôt bien retranscrit, avec les zones de jeu, les grands frères, le mouchard, …
– Le look de l’ensemble et la qualité des composants (boutons en bois !),
– Les diverses manières de jouer et la course sur deux axes pour l’emporter
.

On a moins aimé
– La technicité de l’ensemble,
– Le côté piégeux des contraintes de pose des dés blancs…

————————————————————————————————————
ORLÉANS + NEUE ORTSKARTEN 1 A 5

Ah... revoilà Orléans... Un jeu parfaitement dans le thème de la journée pour le coup !
Ah… revoilà Orléans… Un jeu parfaitement dans le thème de la journée pour le coup !
Le jeu est mis en place, avec la première lecture de la carte de droite à faire, chacun dans sa tête, pour démarrer avec pertinence la partie.
Le jeu est mis en place, avec la première lecture de la carte de droite à faire, chacun dans sa tête, pour démarrer avec pertinence la partie.
Deuxième lecture de jeu à faire, puisque nous appliquons la variante d'un étalage de deux fois 3 cartes visibles pour les bâtiments.
Deuxième lecture de jeu à faire, puisque nous appliquons la variante d’un étalage de deux fois 3 cartes visibles pour les bâtiments.
Ça y est, la partie a débuté et voici mes choix de planification pour le premier tour. Avec les trois pions placés au village, je compte investir dans un marchand pour prendre mon premier bâtiment de la partie.
Ça y est, la partie a débuté et voici mes choix de planification pour le premier tour. Avec les trois pions placés au village, je compte investir dans un marchand pour prendre mon premier bâtiment de la partie.
Nous jouons à 4, Fabrice avec les bleus, Franck avec les jaunes, Florent avec les rouges et moi-même avec les verts.
Nous jouons à 4, Fabrice avec les bleus, Franck avec les jaunes, Florent avec les rouges et moi-même avec les verts.
Fin de premier tour. On peut voir que j'ai acheté une usine à tissu, sur laquelle je vais devoir placer au plus vite et régulièrement un savant (à récupérer d'abord) + un marchand. Les trois autres joueurs ont joué la même action : récupérer un artisan, ce qui leur a permis de placer un engrenage sur un fermier.
Fin de premier tour. On peut voir que j’ai acheté une usine à tissu, sur laquelle je vais devoir placer au plus vite et régulièrement un savant (à récupérer d’abord) + un marchand. Les trois autres joueurs ont joué la même action : récupérer un artisan, ce qui leur a permis de placer un engrenage sur un fermier.
Orléans est un jeu hyper fluide et logique mais qui peut donner à penser... N'est-ce pas Florent ? ;-)
Orléans est un jeu hyper fluide et logique mais qui peut donner à penser… N’est-ce pas Florent ? 😉
Après un tour plein de table (chacun a été premier joueur). On notera que nous avons tous un bâtiment, sauf Florent, et que je suis toujours le seul sans artisan, alors que mes camarades de jeu ont quasiment épuisé le stock ! Aïe aïe aïe...
Après un tour plein de table (chacun a été premier joueur). On notera que nous avons tous un bâtiment, sauf Florent, et que je suis toujours le seul sans artisan, alors que mes camarades de jeu ont quasiment épuisé le stock ! Aïe aïe aïe…
Oulhlala ! Ils ont été trop rapides pour moi : pas un seul artisan dans mon sac et, de fait, pas un seul engrenage ! Aïe, ça risque de piquer ça... :-(
Oulhlala ! Ils ont été trop rapides pour moi : pas un seul artisan dans mon sac et, de fait, pas un seul engrenage ! Aïe, ça risque de piquer ça… 🙁
On s'éclate sur ce super jeu ! Rien que d'en rédiger le compte-rendu, j'ai comme une irrésistible envie d'y rejouer !!!
On s’éclate sur ce super jeu ! Rien que d’en rédiger le compte-rendu, j’ai comme une irrésistible envie d’y rejouer !!!
Je suis le premier à envoyer un personnage sur les œuvres de bienfaisance : un savant pour contribuer au Traité de paix.
Je suis le premier à envoyer un personnage sur les œuvres de bienfaisance : un savant pour contribuer au Traité de paix.
Fin du deuxième grand tour de table, donc pas loin de la mi-partie (il y a 18 tours en tout).
Fin du deuxième grand tour de table, donc pas loin de la mi-partie (il y a 18 tours en tout).
Ah ouhais ! Je suis assez content de mon coup : après avoir placé un chevalier sur l'élection du pape au tour d'avant (quand Florent commençait), je termine la zone en y envoyant deux moines (lorsque je commence), m'octroyant ainsi le précieux citoyen qui s'y trouvait ! En tout, pas moins de 9 pièces empochées (donc 9 PV quand même) et un facteur multiplicateur pour les (comptoirs + citoyens) x connaissance...
Ah ouhais ! Je suis assez content de mon coup : après avoir placé un chevalier sur l’élection du pape au tour d’avant (quand Florent commençait), je termine la zone en y envoyant deux moines (lorsque je commence), m’octroyant ainsi le précieux citoyen qui s’y trouvait ! En tout, pas moins de 9 pièces empochées (donc 9 PV quand même) et un facteur multiplicateur pour les (comptoirs + citoyens) x connaissance…
Des trucs de dingues arrivent parfois : je place 3 moines pour obtenir un chevalier !
Des trucs de dingues arrivent parfois : je place 3 moines pour obtenir un chevalier !
D'autres trucs de dingues arrivent parfois : j'ai pioché 7 jetons de mon sac, sans obtenir le moindre moine, alors qu'il me restait 5 moines et 1 marchand à l'issue de ma pioche !
D’autres trucs de dingues arrivent parfois : j’ai pioché 7 jetons de mon sac, sans obtenir le moindre moine, alors qu’il me restait 5 moines et 1 marchand à l’issue de ma pioche !
Béatrice nous a rejoints, en spectatrice, pour cette fin de partie endiablée, que semble quand même mener Franck, le roi de l'engrenage et des tuiles de bâtiments particulièrement complémentaires...
Béatrice nous a rejoints, en spectatrice, pour cette fin de partie endiablée, que semble quand même mener Franck, le roi de l’engrenage et des tuiles de bâtiments particulièrement complémentaires…
On arrive dans les meilleurs moments d'une partie : les derniers tours, un peu tard, où chacun y va de sa blagounette, de ses mimiques et c'est là qu'on adore vraiment les journées thématiques... ;-)
On arrive dans les meilleurs moments d’une partie : les derniers tours, un peu tard, où chacun y va de sa blagounette, de ses mimiques et c’est là qu’on adore vraiment les journées thématiques… 😉
Ça argumente, ça négocie, ça couine, ça râle, ça plaisante (ou pas !), ça se chamaille, ça joue, quoi, en fait !
Ça argumente, ça négocie, ça couine, ça râle, ça plaisante (ou pas !), ça se chamaille, ça joue, quoi, en fait !
Et ça continue de plus belle !!!
Et ça continue de plus belle !!!
Il ne nous reste plus qu'un tour... Last but not least !
Il ne nous reste plus qu’un tour… Last but not least !
Cette fois, ça y est, c'en est fini pour cette splendide, comme toujours, partie de Orléans ! On repère très vite que c'est Franck, le roi des manipulateurs pour utiliser les autres joueurs en tant que bras armé pour placer des comptoirs, qui va remporter la majorité des comptoirs sur la carte.
Cette fois, ça y est, c’en est fini pour cette splendide, comme toujours, partie de Orléans ! On repère très vite que c’est Franck, le roi des manipulateurs pour utiliser les autres joueurs en tant que bras armé pour placer des comptoirs, qui va remporter la majorité des comptoirs sur la carte.
Le plateau de Fabrice, en fin de partie, avec une jolie production diversifiée de denrées et énormément d'engrenages (7 !!!)...
Le plateau de Fabrice, en fin de partie, avec une jolie production diversifiée de denrées et énormément d’engrenages (7 !!!)…
Les éléments de Franck, notre héros du jour, avec ses 4 engrenages, subtilement disposés, et, surtout, ses fameuses tuiles de bâtiments qui ont tant fait couiner Fabrice : - L'écluse : à chaque batelier récupéré, il pouvait choisir la piste où il progressait (souvent celle de la connaissance, même en l'absence de savant), - Le tribunal : il s'en servi plein de fois, pour le coût d'un chevalier posé, pour déplacer un marchand d'un joueur adverse (moi le plus souvent) vers une ville adjacente, contre le paiement d'une pièce mais en récupérant la denrée sur la voie empruntée. C'est ainsi qu'il a utilisé les autres pour placer des comptoirs gênant un autre adversaire... Subtil ! - L'observatoire : utilisé une seule fois, il lui a permis de rallier la 5ème étoile sur la piste de connaissance, moyennant la pose d'un fermier  + un chevalier + un moine.
Les éléments de Franck, notre héros du jour, avec ses 4 engrenages, subtilement disposés, et, surtout, ses fameuses tuiles de bâtiments qui ont tant fait couiner Fabrice :
– L’écluse : à chaque batelier récupéré, il pouvait choisir la piste où il progressait (souvent celle de la connaissance, même en l’absence de savant),
– Le tribunal : il s’en servi plein de fois, pour le coût d’un chevalier posé, pour déplacer un marchand d’un joueur adverse (moi le plus souvent) vers une ville adjacente, contre le paiement d’une pièce mais en récupérant la denrée sur la voie empruntée. C’est ainsi qu’il a utilisé les autres pour placer des comptoirs gênant un autre adversaire… Subtil !
– L’observatoire : utilisé une seule fois, il lui a permis de rallier la 5ème étoile sur la piste de connaissance, moyennant la pose d’un fermier + un chevalier + un moine.
Les éléments de Florent, avec une production de pinard de dingue ! Et sinon, il a manqué un peu de lucidité quand il a utilisé sa carrière, dépensant trop de pièces (donc de PV) pour construire des comptoirs à distance sans récupérer les denrées du chemin. il aurait pu (dû ?) s'en servir de manière plus méchante, en venant construire sur nos villes où se trouvaient nos marchands...
Les éléments de Florent, avec une production de pinard de dingue ! Et sinon, il a manqué un peu de lucidité quand il a utilisé sa carrière, dépensant trop de pièces (donc de PV) pour construire des comptoirs à distance sans récupérer les denrées du chemin. il aurait pu (dû ?) s’en servir de manière plus méchante, en venant construire sur nos villes où se trouvaient nos marchands…
Mes éléments post-partie. Clairement, je n'en reviens toujours pas d'avoir construit un seul bâtiment, même si je l'ai utilisé à fond, et de ne pas avoir le moindre engrenage ! En fait, ma stratégie axée sur le tissu m'a énormément bouffé mes ressources humaines et je n'ai pu utiliser aussi bien le village que j'aurais dû... A se souvenir pour une prochaine partie.
Mes éléments post-partie. Clairement, je n’en reviens toujours pas d’avoir construit un seul bâtiment, même si je l’ai utilisé à fond, et de ne pas avoir le moindre engrenage ! En fait, ma stratégie axée sur le tissu m’a énormément bouffé mes ressources humaines et je n’ai pu utiliser aussi bien le village que j’aurais dû… A se souvenir pour une prochaine partie.

Durée de la partie : 3 heures 15 minutes – Note de cette partie : 19 / 20

Scores de la partie :

Ressources Argent Comptoirs + Citoyens Étoiles Total
Fabrice (bleu) 3+10+9+8+5 43 5+1 4 102
Franck (jaune) 1+0+3+20+20 43 7+4 6 153
Florent (rouge) 0+4+25+4+0 34 4+2 5 96
Ludo le gars (vert) 0+0+9+4+35 35 4+2 4 107

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le jeu idéal par excellence en 2018 !

On a moins aimé
– L’oubli, ce jour, de l’interdiction de placer plus d’un engrenage par lieu !!! Je vais me faire une pancarte à glisser dans la boîte…

————————————————————————————————————

3 commentaires à propos de “[15/12/2018] Le Lièvre et la Tortue, La Guerre des Boutons, Orléans + Neue Ortskarten 1 à 5”

  1. Bonjour,

    Bravo pour vos parties commentées toujours très sympa à suivre !
    J ai deux questions sur la variante bâtiments :
    – où l’avez vous trouvée ?
    -on révèle toujours 2×3 bâtiments quel que soit le nombre de joueurs ?

    Passez de joyeuses fêtes et bon jeu.

    Jeff

    • Salut Jeff !

      Pour te répondre, on l’a déjà trouvée là : http://www.ludolegars.fr/04082018-orleans/ mais je pense m’être inspiré de ce que j’ai lu sur BGG. 🙂
      En tout cas, clairement, cela permet d’éviter 3 écueils :
      – Niveler le niveau de chaque joueur : on n’a pas accès à toutes les tuiles de lieux, donc on doit gérer en fonction de ce qui sort
      – Obliger à revoir ses stratégies : on ne peut pas appliquer sa grosse stratégie bourrin qu’on maîtrise bien, on devra faire en fonction des tuiles de l’étalage
      – Ça évite, aussi, des temps de réflexion qui peuvent s’allonger de manière démesurée, surtout lorsqu’on a, comme moi, pas mal de tuiles d’extension

      Au final, essayer cette variante, c’est clairement de chez clairement l’adopter !!!

      Pour le nombre de tuiles à l’étalage, rien à changer en fonction du nombre de joueurs : on remplace immédiatement la tuile prise par le joueur qui vient d’en acquérir une.

  2. J’ai aussi toujours autant de plaisir à ressortir ma version du lièvre et du « hérisson » mêle si depuis je possède la réédition/rethématisation de Purple Brain.

    Tu nous le vends tellement bien cet Orléans qu’il va vraiment falloir que j’en fasse une partie pour l’essayer…

    Joyeuses fêtes à toi et à ta famille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


deux + 3 =