[16/03/2022] Ark Nova

Grand grand jour aujourd’hui avec la vraie découverte en partie complète et à la maison, dans notre Paradis Jeux, d’un des jeux les plus attendus depuis bien longtemps : Ark Nova !
Je ne vous fais pas languir plus longtemps : voici un compte-rendu fleuve, ultra-détaillé, avec pas moins de 35 photos commentées ! Bonne lecture…

ARK NOVA

Notre précieux !!! Leila lui fait même un gros bisou ! 😉
Le plateau est installé, tout en longueur ! C’est bigrement impressionnant, non ? Et tout au bout, sur la gauche, vous voyez ce que je vois ? Vous le verrez mieux sur la photo suivante…
Un sabot !!! Oui, un sabot de croupier pour maintenir la pioche des 212 cartes animaux + mécènes + projets de conservation du jeu ! Ça va être la régalade de jouer avec un tel outil…
Je vous raconte un peu les règles…
Chacun dispose d’un plateau individuel sur lequel il va aménager petit à petit un zoo. Tout autour des zones de pose de bonus : en retirant des cubes de projets soutenus à gauche, en ajoutant des tuiles de partenariat avec d’autres zoos ou d’universités à droite. On y trouve aussi, tout à fait à droite, un bloc note sur lequel on stocke nos biens (un bénévole et 25 sous pour démarrer) ainsi que trois bénévoles non actifs pour le moment.
En-dessous, les 5 cartes étalées correspondent à nos cartes action, placées au hasard sauf la première (Animaux), avec une puissance de résolution liée à leur position.
Chacun a pioché 8 cartes depuis le sabot puis en a conservé 4. Voici les miennes, avec notamment l’ambitieux Spécialiste de la biodiversité, mais qui pourrait bien me mettre à l’abri du besoin pendant un bon bout de temps, tout en me permettant de recouvrir les rochers et les zones d’eau si besoin. La suivante, intitulée Recherche, est un projet que je compte jouer plus tard, une fois que j’aurai amassé plusieurs icônes de microscope. Ça me paraît jouable avec les tuiles universités qui en rapportent assez facilement 3…
Mais tout ça n’est pas pour tout de suite !
Le plateau ci-dessus s’appelle le plateau Association et il donne les possibilités en fonction de la puissance de cette action Association. C’est également autour de lui qu’on retrouve les projets à soutenir : e, bas les trois de base, en haut la place pour accueillir ceux qu’on peut y ajouter. A noter que les 6 cubes rouges bloquent certaines cases car nous jouons à deux joueurs…
La partie a débuté et Leila vient de construire un enclos de taille 4…
De mon côté, j’ai joué l’action Association avec une puissance de 5 pour récupérer une tuile université avec deux microscopes. Si vous avez bien lu le début du compte-rendu, cela doit être logique pour vous… 😉
Un peu après, j’installe un Ours Lippu dans mon enclos initial de taille 3. Ce n’est pas l’animal du siècle mais il pourra se révéler utile puisque je peux replacer ma carte Association sur la 5ème colonne, ce qui me paraît judicieux. J’ai juste négligé le fait que je n’ai qu’un seul bénévole et que, du coup, je ne pourrai pas en profiter avant la seconde manche ! 🙁
Alors ça c’est fort : Leila, qui adore les singes en tous genres, se retrouve à jouer cette carte de mécène de Primatologue !
Quoi ? On me souffle dans l’oreillette qu’un chimpanzé se serait échappé de son zoo !!!
Le marqueur de café arrivant au bout de sa piste (très courte à deux joueurs !), nous allons procéder à l’enchaînement des effets à réaliser pour clore cette première manche.
A cet instant, nous n’avons pas vraiment avancé : case 9 sur la piste d’attrait pour Leila et 7 pour moi, générant un revenu de 12 pour Leila et 11 pour moi, tandis que sur la piste de conservation, seule Leila a réussi à avancer d’une case verte ! Je me réserve… vous le savez… 😉
Allez, ça y est, je démarre vraiment : en jouant ma fameuse carte Spécialiste de la biodiversité, qui avait requis que ma carte Mécène soit face améliorée et de puissance 5, j’empoche pas moins 32 sous en raison de mes nombreux rochers et points d’eau de mon zoo !!! Ah oui, quand même… Ça contraste avec le flux tendu financier qu’on semble vivre à ce jeu !
Sincèrement, on se fait sacrément plaisir ! Bravo à Super Meeple d’avoir sorti ce jeu en VF, avec tout ce texte de dingue, magnifiquement traduit par Antoine Prono (Transludis) ! Félicitations…
Petite vue de mes animaux installés dans mon zoo : mon Ours Lippu, un Tapir de Malaisie et un Loup.
Leila, de son côté, poursuit sa spécialisation dans le zoo de primates, avec une nouvelle carte de mécène qui l’autorise à placer le Rocher des Babouins…
J’investis, peu après, dans le projet de conservation que j’ai en main depuis le début de la partie, histoire de désemplir ma main justement, mais pas que… Cela me permet de retirer un cube de la zone de gauche de mon plateau individuel, d’où un bonus que je choisis (1 point sur la piste de conservation à chaque phase de revenu), et le gain de 3 points d’un coup sur cette même piste !
Ça décolle enfin ! Je choisis de retourner une autre de mes cartes action sur sa face améliorée et je me rapproche des bonus suivants…
Ah, joli Tigre de Sumatra, non, dans mon zoo ? Avec le gain de 10 sous grâce à la tuile jaune récupérée le long de la piste de conservation. Et, dans le même tour (action Animaux de puissance 5 = deux animaux jouables) : un Flamant nain qui me booste aussi…
Leila devient experte dans la recherche d’informations dans la règle… 😉
Sur le plateau Association, je viens d’investir dans un deuxième projet (Habitats dispersés) et je fais un don (ma carte est sur sa face améliorée) : en posant ces deux cubes, outre le fait que je progresse vraiment sur la piste de conservation, je récupère deux bonus qui se trouvaient sous mes cubes !
Comme la partie s’achèvera dès qu’un joueur aura fait se rejoindre ses deux marqueurs (pistes d’attrait et de conservation), on peut dire que mon avance sur la piste verte commence clairement à inquiéter Leila…
Un peu plus tard…
J’aime bien placer mes animaux deux par deux ! Ci-dessus, pour un paiement assez hallucinant de 49 sous (un peu moins avec diverses remises), je place un Rhinocéros blanc et un Dugong ! Je ne vais pas être très loin du but…
Et Leila combote encore et toujours… On se régale autant l’un que l’autre, ça c’est clair !
On s’approche du money-time : mes deux marqueurs ne sont plus si loin l’un de l’autre…
Leila réussit à compléter toutes les cases de son zoo, même les deux qui nécessitaient qu’elle ait retourné sa carte Construction sur son autre face ! Bravo, ça fait 7 points d’attrait d’un coup, sans compter que tous les bonus de son plateau ont, de fait, été pris également…
Je joue une action Association de puissance 5+1+1 = 7 déterminante…
Je place un bénévole sur la case 2 pour obtenir 2 points de réputation puis un autre sur la case 5 pour soutenir un nouveau projet ET faire un don !
Mes deux marqueurs se sont faits « coucou » 😉 et Leila a rejoué un tour : partie terminée !
Le domaine de Leila, vu de loin…
Et son zoo de plus près…
Le mien, vu de loin également…
Et de près !
Pour terminer, voici le plateau Association une fois la partie terminée..

Durée de cette partie : 4 heures 15 minutes – Note de cette partie : 18 / 20

Scores de cette partie :

Attrait avant décompte Conservation avant décompte Attrait final Conservation finale Total
Leila (bleu) 78 6 donc 102 83 7 donc 100 83-100 = -17
Ludo le gars (noir) 69 22 donc 58 75 24 donc 52 75-52 = 23

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’incroyable mine d’informations sur les animaux et les zoos dans leur ensemble, avec une gestion très fine de multiples paramètres !
– Le pari osé de sortir un jeu avec un look aussi tranchant par rapport à la production actuelle,
– Les très nombreuses stratégies qu’on peut développer semble-t-il,
– La quasi-obligation de savoir s’adapter, même si suivre une stratégie dès l’entame est important (mais plutôt dans le style : grands axes de jeu),
– L’impression qu’on a vu qu’un tout petit aperçu de ce que ce jeu a dans le coffre (types d’animaux, jetons de constriction par exemple, …),
– La super méga grosse envide d’y revenir, maintenant que le plus dur est passé (voir points négatifs ci-dessous) !

On a moins aimé
– La difficulté, lors d’une vraie première partie, pour ne pas être un peu noyé sous les nombreuses icônes avec des effets dans tous les sens (et recours à la règle fréquents),
– La durée un peu excédentaire peut-être, même si cela ne nous a pas gênés le moins du monde (on sait bien qu’on s’engage pour de bon quand on attaque Ark Nova)…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


un + = 5