[16/05/2020] Robinson Crusoé – Les Naufragés

« Ah oui, encore… 🙁 » diront peut-être certains, mais nous nous disons « Ah oui encore !!! 😉 » avec une grande banane sur le visage, contents que nous sommes de ressortir ce jeu ultra-immersif trois fois d’affilée…
En effet, nous revoilà en partance pour l’île maudite histoire de voir si nous parviendrons à mieux nous défaire que les deux fois précédentes des pièges qui nous y sont tendus…
Pour bien démarrer / anticiper nos tours, nous nous déterminons pour quelques axes de jeu :
Chasser davantage : pour nous nourrir, surtout avec mon nouveau personnage (voir plus loin), dans un premier temps, mais aussi pour profiter de la peau des bêtes et économiser du bois pour faire l’incontournable toit,
Produire un bois de dingue : en plaçant aussi vite que possible le +1 bois sur la tuile de notre camp, en construisant la hachette spécifique à ce scénario,
Récupérer beaucoup de détermination, pour mon cas personnel, pour être en mesure de profiter au maximum de mes capacités spéciales et combler mes lacunes de moral.
Voilà, vous savez presque tout, allons-y pour cette troisième aventure sur Robinson Crusoé – Les Naufragés

ROBINSON CRUSOÉ – LES NAUFRAGES

Et déjà notre 3ème partie en moins de 4 jours !
On décide, cette fois, de ne pas conserver nos deux mêmes personnages, alors j’opte pour le cuisinier, avec les pions jaunes, tandis que Leila prend mon personnage des deux premières parties, sous sa forme féminine, la cuisinière avec les pions orange.
Le cuisinier devrait pouvoir aider à récupérer nos précieux PV perdus, très difficile, constat que nous avons fait lors de notre dernière partie surtout. Je vous laisse lire ses 4 capacités spéciales…
Pour le reste, après la visualisation de la deuxième partie de la vidéo-règle de Yahndrev, avec quelques erreurs par contre, la mise en place se déroule sur du velours…
Ci-dessus, voici nos choix de premier tour : Leila ira avec Vendredi dans l’épave pour y récupérer une nourriture périssable et une autre qui ne l’est pas, je tenterai d’explorer une case adjacente à la plage, elle tentera de construire une petite arme de niveau 1, et, enfin, je vais aller récupérer 2 jetons de détermination et faire monter le moral du groupe de 1 (oui, mon personnage a l’air d’être assez haut et bas dans ses états d’âme, avec des petites tranches au niveau PV, autant prendre un peu d’avance sur le moral).
Première tentative d’exploration avec un échec cuisant de ma part…
Du coup, je fais une bonne vieille recette de grand-mère pour récupérer 1 PV et, tant qu’à faire, en donner un autre à Leila…
Au tour suivant, les explorations sont meilleures… Joli pistolet non ? Surtout qu’on en a déjà deux en stock (objet de départ) !!! Ça devrait nous permettre d’aller chasser cette histoire…
Oulhalha, ça a l’air de vouloir bien tourner ce soir, avec encore deux cartes de trésor particulièrement positives : un sabre qui donne un joli +3 en niveau d’arme à chaque utilisation (mais perte de 1 PV) et un hamac pour récupérer aussi un jeton de détermination si on se repose. Cool !
Confiants, nous allons à la chasse, en espérant récupérer de la nourriture, notamment pour que mon cuisinier puisse bien travailler, mais aussi pour obtenir de la précieuse peau pour nous projeter sur un abri puis un toit.
Bon, la bête est quand même un jaguar, qui plus est augmentée de 1 en force… Je décide d’utiliser un pistolet + celui que j’avais trouvé en exploration, pour avoir moi aussi un niveau d’arme de 6. La bête de nous réduit pas le niveau d’arme, ce qui est bienvenu, mais elle m’enlève forfaitairement 2 PV. Oui, OK, elle nous offre 4 unités de nourriture, mai c’est trop, et une peau.
Leila construit notre camp sur la tuile adjacente à la plage, très prometteuse car ouverte sur le reste de l’île…
Et une aventure marron, une !
Peu après, nous sommes contraints, par une autre carte, d’événement cette fois, de retourner face cachée une tuile d’île…
On sent qu’on n’est pas si bien en fait, manquant cruellement de nourriture pour profiter à plein de mon cuisinier… Du coup, on tente de se régénérer. Et notamment avec le hamac en ce qui me concerne…
Petite vue de la situation, alors que ça commence à craindre vraiment : nous abordons le tour 7 et, sans un meilleur toit, nous n’aurions rien pu faire ! Sans palissade et sans arme, on n’en mène quand même pas large…
Je n’ai plus que quelques misérables PV…
Et Leila aussi… Et dire que le moral est bas est un euphémisme…
Forcément, à un moment (en fait les tours 7 et 8), on utilise la baromètre pour voir comment va virer le temps… On limite -presque- la casse…
Il nous faut de la bouffe !!! Oui, clairement, on souffre de ne pas avoir la garantie vécue lors de nos parties antérieures d’avoir 2 bouffes de base par tour (grâce au collet ou aux biscuits). Et là, sans bouffe, je ne peux pas exploiter au mieux les capacités de mon cuisinier… 🙁
Nous planifions ce tour, le 7, en nous disant que c’est probablement le dernier…
Bon, au final, on survit encore et on a droit à un huitième tour. La carte événement nous contraint à déplacer notre camp, ouf ça va…
On n’a clairement plus grand chose à perdre, alors après le tour précédent où Vendredi a été explorer témérairement une tuile pour espérer (et obtenir) une carte de chasse, Leila va tenter de tuer la bête (améliorée) pour glaner de la bonne pitance et on devrait survivre au niveau météo + nuit. On a bien calculé les choses… même avec moins de 3 PV chacun !
Hop, c’est un tapir qu’elle révèle ! Ça devrait le faire !
Sauf que non !!! En effet, avec sa force de 3 + 1 du jeton bonus placé sur lui, il dépasse la force du pistolet (3), donc elle le tue, oui, mais elle prend une blessure et ce n’est pas fini…
En effet, il est stipulé sur sa carte que le niveau d’arme doit être abaissé de 1 mais on n’en a 0 !!! Du coup, requête non résolue, et encore 1 PV en moins pour Leila ! Comme elle n’en avait plus qu’un, elle succombe ! Et l’histoire retiendra que c’est un tapir, lors d’une chasse improbable, qui la terrassa…
Vue du plateau, en fin de partie. Cruel de ne pas aller voir si on aurait pu encore aller un peu plus loin, si on pouvait résoudre d’autres lieux, … Bouhhhh !!! On a perdu !
Le plateau de mademoiselle Leila…
Le mien, guère plus avantageux…
Et la fiche du scénario, décidément bigrement difficile et, ce soir, particulièrement frustrant, car on ne pensait se faire démonter aussi vite, après deux parties antérieures, où on croyait avoir appris, et une entame franchement très prometteuse…

Durée de cette partie : 1 heure 40 minutes – Note de ces parties : 17 / 20

Scores de la partie :

Bilan
Leila (menuisière) + Vendredi + Ludo le gars (cuisinier) Défaite au 8ème tour

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’impression d’apprendre à chaque partie…
– La difficulté du jeu et l’impression de ne plus savoir du tout comment faire : ah, elle nous a fait très mal cette grosse rouste ce soir alors qu’on se sentait bien partis et que la météo était plutôt clémente !
– La durée de cette partie,
– La règle qui passe nickel maintenant : encore un doute sur certains points, mais c’est gérable

On a moins aimé
– L’impression qu’on s’acharne, vers la fin, pour ne pas mourir, et ce n’est pas le plus agréable…

————————————————————————————————————

3 commentaires à propos de “[16/05/2020] Robinson Crusoé – Les Naufragés”

  1. Bonjour et merci pour tous ces retours de parties.
    je pense que ce scénario « Les Naufragés » n’est pas le plus facile pour débuter contrairement à son intitulé scénario N°1.
    Je vous propose de commencer avec le scénario « Jenny » plus abordable.
    Bonne continuation.

  2. Oui c’est clair que ce jeu est dur dur… Nous on joue souvent à 3 joueurs et qd on a qque chose qui commence a etre identifié comme une pénurie/risque possible on essaie de mettre le paquet dessus, avec prise de risque modérée puis maximale si c’est la cata au premier essai… ca nous a permis de nous en sortir … Parfois… Mais ce scenar c’est clair qu’il faut essayer d’avoir un bon petit camp et qques ressources en nourritures pas trop loin avant de se lancer ds le bois…. On a jamais réussi en essayant de rusher sur le bois… trop dur…

    Aller bon courage qd meme j’espère que tu ne vas pas etre degouté du jeu avant d’avoir essayé les autres scenars…. 😉

  3. Pas dégouté du tout, on a enchaîné tellement de parties que les comptes-rendus que vous lisez je les ai rédigés il y a plus d’un mois…………… 😉
    Et on a gagné, parfois, à certains scénarios, ça va venir !

    Merci des coms les gens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 9 = dix