[16/10/2022] The Gardens

Une seconde nouveauté Matagot à vous présenter en ce joli mois d’octobre : The Gardens, un jeu d’abord plutôt classique, dans la ligne d’un Miyabi ou d’un Cascadia (ce sera notre verdict final en tant que « ressemblances »).
Nous allons nous déplacer à Sidney, en Australie, histoire de créer les plus beaux jardins à proximité des monuments emblématiques de ce pays. Le jeu propose plusieurs niveaux de règles et un mode solo. Ça donne envie, même si on ne pense pas que l’originalité soit au cœur de ce jeu…
Bon visionnage de notre partie…

THE GARDENS

Découverte de cette nouveauté Matagot / Grail Games ce jour, à 4 joueurs, en version de base, en compagnie de Joris, Maitena et Leila…
Chacun dispose d’un plateau individuel sur lequel il va placer 24 cartes durant la partie, représentant des « paysages » : arbres colorés remarquables, ruisseaux et/ou fontaines, bancs, statues et autres chemins. Le truc sympa ? On doit construire une carte sur chaque ligne par manche (donc 8 manches en tout) en sachant qu’on doit partir de la colonne centrale et faire se déplacer le meeple de cette ligne jusqu’à la carte posée. C’est ainsi qu’on scorera des PV durant la partie… d’autres étant remportés en fin de partie.
L’étalage, à 4 joueurs, est constitué de 3 lignes de 4 cartes, chacun en choisissant une par ligne sur une manche. Le truc moins sympa ? Les illustrations des cartes sont plutôt envahissantes et sujettes à erreur de lisibilité… Bon, on s’y fera au fur et à mesure de la partie, mais, au début, ça déroute vraiment !
Entre joueurs débutants, nous jouons sur la règle dite de base, celle où les cartes de décompte durant la partie et à la fin sont prévues d’avance. Les 3 du haut sont celles en cours de jeu, les 4 d’en-dessous pour la fin. A noter que le plateau double-couche est vraiment du plus bel effet pour cranter les tuiles à leur emplacement…
Pas facile de vous les présenter de suite, mais disons que, de manière générale, on score des PV lorsque son meeple se déplace jusqu’à la carte posée en passant par des cartes de même type (en comptant sa carte de départ + celle d’arrivée). J’y reviendrai, rassurez-vous…
Leila est la première joueuse pour la première manche et elle ne sait pas trop quoi faire… surtout que la station de soins pour animaux, à droite, la distrait un peu… 😉
Fin du premier tour de la première manche. Pour ma part, en jaune à droite, j’ai choisi de placer une carte de la ligne du bas, avec un banc, donc j’ai marqué 2 PV car c’est le nombre de cartes / paysages déjà placés autour d’elle. Une fois déplacé, le meeple est couché pour se souvenir qu’on s’en est déjà servi.
La vue des scores au moment de la fin de la manche (3 cartes placées), sachant qu’il me manque 1 PV (les deux palmiers du haut me rapportent 3 PV et pas 2)…
Mon plateau, donc, en fin de première manche.
Tout l’art, et la manière, sera de faire parcourir un maximum de cartes à chaque meeple sur sa ligne, histoire de scorer plus souvent plus de PV. Autrement dit, tenter de jouer un coup à droite et un coup à gauche, d’une manche à la suivante, si possible…
Le jeu est ma foi plus surprenant qu’on ne s’y attendait au départ, avec un joli twist en lien avec le déplacement des meeples d’un bout à l’autre d’une ligne… si l’on peut !
Fin de la deuxième manche, avec un rectangle parfait pour moi pour le moment ! En vue de la fin de la partie, mon ruisseau de trois de long est plutôt lucratif : 5 PV !
Et je ne vous ai pas encore parlé des statues… Ces dernières ne rapportent rien pendant la partie mais elles font gagner 10 PV par joueur qui en a moins que vous à la fin ! Ça semble très lucratif et non négligeable… 😉
Joris devient premier joueur pour la troisième manche et il sait déjà qu’il va continuer sa main-mise sur les statues… mais je le suis de très très près !!! 😉
Maitena commence à faire de l’AP 😉
A mi-partie…
Je profite de cette photo pour vous parler des PV en fin de partie :
– 1 / 3 / 6 / 10 PV pour 1 / 2 / 3 / 4 couleurs d’arbre différentes par ligne,
– 2 ou 5 PV pour les ruisseaux,
– 1 PV par tronçon de chemin le plus long dans son domaine,
– les PV des statues comme évoqué plus haut.
A mi-partie, donc, voici les plateaux de chacun.
Je vous montre le plateau de Joris, lequel devrait bien souffrir d’avoir tout rempli le côté droit de son plateau… Et oui, clairement, ses meeples auront moins de possibilités de scorer sur la fin.
On peut se prendre un peu la tête… surtout qu’il convient de bien regarder ce qu’ont besoin les autres joueurs !
Le dernier étalage de la partie, avec une huitième manche entamée par Maitena…
Les scores finaux avant le décompte final…
Le plateau de Joris, joueur de couleur naturelle.
Celui de Maitena, joueuse bleue…
Celui de Leila, joueuse mauve…
Et le mien, joueur jaune !

Durée de cette partie : 1 heure 15 minutes – Note de cette partie : 15 / 20

Scores de cette partie :

Piste Arbres Ruisseaux Chemins Statues Total
Joris (naturel) 47 3+0+1 7 10 30 98
Maitena (bleu) 58 3+3+10 10 15 0 99
Leila (mauve) 47 1+6+1 14 8 10 87
Ludo le gars (jaune) 67 6+6+1 9 3 20 112

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le look du jeu, même si cela a une revers : sa lisibilité !
– Le système original, pour le coup, de faire passer, si possible, ses meeples de gauche à droite puis l’inverse, pour bien scorer,
– Les différents modes de règles pour aller plus loin : on essaiera rapidement celle sur les monuments car ils paraissent indispensables !
– L’interaction qui règne, même si elle est indirecte le plus souvent, et ça fait du bien…

On a moins aimé
– Le côté « jeu qui ne révolutionne rien » !
– Le manque de lisibilité de l’ensemble,
– La règle qui comporte quand même trop de répétitions, ça en devient un poil fatigant…

————————————————————————————————————

2 commentaires à propos de “[16/10/2022] The Gardens”

  1. Ouais bof… ça ressemble en effet pas mal aux jeux cités dans ton article.

    Petite remarque ergonomique : depuis que tu as changé de tapis de jeu, je trouve que le matériel des jeux présenté est moins mis en valeur car le fond est trop présent sur les photos…

    • Ah, enfin quelqu’un qui parle de mon tapis !!! 😉
      Certes, j’en conviens, autant il peut être super immersif et très agréable quand on joue à Ark Nova, autant il peut rendre les autres jeux moins lisibles. Ça m’est déjà arrivé de placer par dessus un autre tapis uni, mais pour The Gardens, ça m’avait échappé…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× 4 = vingt