[16/03/2002] Samurai

Participants
– David, respectable amateur des jeux de Knizia,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Histoire de se faire plaisir, une petite partie de Samurai tandis que David récupère son Urland et sa Citta.

David prend les verts et je prends les rouges.
Et en route pour la mise en place : choix de 5 tuiles chacun, placement des symboles sur le plateau et préparation des pioches respectives.
Je tente une stratégie basée sur la collecte de rizières et en deuxième choix de parures. Donc, je choisis comme tuiles de départ : 2 bateaux de 1, une rizière de 4, une parure de 2 et un samurai de 1.

Le début de partie permet à David de constater qu’il y a 3 criques pour placer ses bateaux, mais que, manque de bol, j’en ai pris deux… Enfin, on verra si cela me convient mieux aujourd’hui.

La partie est relativement équilibrée, et j’en déduis qu’à ce jeu, cela doit être inhérent
aux principes de règles. Aucun de nous deux ne prend d’avantage déterminant et c’est la collecte de bouddhas qui nous départagera, sachant que les parures se retrouvent par deux fois hors du plateau.

La partie s’achève par l’absence de parures sur le plateau

Décompte final
David remporte la partie avec 2 shoguns (parures et bouddhas).

Détails de la répartition
:

Symboles
David
Ludo le gars
Total
Parures
3
2
5
Bouddhas
3
2
5
Rizières
0
5
5
Total
6
9
15

Débriefing
Cette partie confirme le fait qu’il vaut peut-être mieux conserver ses bateaux en réserve pour les placer par surprise, plutôt que les implanter directement en tout début dans les criques.

Deuxièmement, cette partie met en évidence qu’avec un total de symboles largement inférieur à celui de son adversaire, il est possible de gagner la partie..

Enfin, cette partie aura montré que les conditions de fin de jeu (absence d’un type de symbole ou 4 symboles hors du plateau) peuvent faire basculer un décompte, si cette facette du jeu est anticipée par l’un des joueurs. Mais, pour moi, il était déjà trop tard, et le fait d’empêcher David de prendre un dernier bouddha en clôturant la partie par la prise de la dernière parure ne m’aura pas suffi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 4 = onze