[16/03/2007] Antique

Toute petite soirée ludophile ce soir, en ce qui me concerne, avec un bon jeu bien consistant au programme, plutôt que deux plus courts qui m’auraient laissé sur ma faim. Et comme je n’avais pas rejoué à Antique depuis plusieurs semaines et qu’il me tardait vraiment d’y revenir, mon choix se portera sans difficulté sur ce remarquable jeu. Une explication de règles plus tard, nous pouvons donc entamer la partie, avec Corinne qui jouera le peuple celte (couleur bleue), Thierry le peuple grec(couleur grise), Sylvain le peuple phénicien, en pagne, (couleur rouge) et Ludo le gars le peuple romain (couleur verte). La carte occidentale est choisie et les peuples sont tirés au hasard. Sylvain commence et on ne changera pas de premier joueur à chaque tour (contrairement
à notre partie de découverte).

ANTIQUE :

Fin de premier tour et on ne peut que constater que Sylvain et moi-même avons abordé la partie de la
même manière (production de fer), alors que le choix de Corinne s’est porté sur la production d’or et celui de Thierry sur le recrutement d’une légion…
Lorsque nous terminons le troisième tour, les positions de Sylvain et de moi-même sont identiques
(on a  produit de l’or au second et recruté au troisième). Corinne a produit du marbre puis du fer, quant à Thierry, il a commencé à balader sa légion afin de créer de
nouvelles cités en solitaire…
Tous en ordre de marche, sur la case 1 des personnages, avec un premier objectif réalisé chacun. A
noter que j’ai bifurqué de la stratégie de Sylvain voilà un tour ou deux. En arrière-plan, on peut admirer les nombreuses galères composant ma flotte, lesquelles sont en passe de
réussir l’occupation de 7 mers…
Sylvain paie quelques sous afin de créer une nouvelle cité. Sa stratégie consiste à posséder
beaucoup d’unités, afin de se répandre sur le plateau et de créer des cités en nombre. Quant à Thierry, le nombre de ses temples visibles ici ne laisse pas beaucoup de doutes quant
à son axe de jeu principal…
Petite vue générale de la situation, alors que je suis en avance d’une courte tête au nombre de
personnages (4, contre 3 à Thierry et 2 à Corinne et Sylvain). J’affine mes objectifs : être intouchable sur les progrès, aussi je conquiers un maximum de cités d’or et j’en produis
un maximum également…
Parmi mes progrès réalisés, on peut constater que j’ai misé sur les marchés et la monnaie, histoire
de me blinder en jetons de ressources pour la suite de la partie. Mais, comme pour tout le monde, il est bien dur d’être compétitif de partout (par exemple, j’ai réussi in-extremis
à renforcer mes armées)…
Mon premier temple, sur une cité d’or évidemment, et je compte bien en profiter un peu avant qu’il
serve de cible à rouge. J’y parviendrai une fois ou deux, mais perdrai également beaucoup d’unités dans la bataille (mais moins que sur la photo, car mes galères vont être déployées
pour atteindre les 7 mers contrôlées)…
La partie s’achemine vers son terme avec une avance importante de ma part maintenant (6 contre 3 à
mes adversaires du jour). En même temps, certains d’entre eux sont susceptibles de revenir assez vite dans la partie. Et je fais attention à ne pas aller trop vite en besogne, me
réservant un final précis : destruction d’un temple bleu suivi d’un achat de 2 progrès…
Thierry tente de protéger ses temples, du coup il recrute. En effet, s’il ne le fait pas, Sylvain va
aller se gaver en destructions de temples et se positionnerait mieux que lui pour la victoire.
Le tableau de progrès juste avant que je réalise mon grand final : je vais devoir acheter et la
roue et la voile pour 6 ors, puis acheter la route et la navigation pour 20 ors…
11 pièces d’argent et 15 ors = 26 ors précisément ! Ca passe et mes adversaires ne couinent même
pas, tant la flugurance de l’action les a scotchés. Pour la petite histoire, sachez que le tour précédent, j’ai payé 5 ors pour faire avancer mon marqueur de 8 cases et produire 8
ors (gain : 3 ors). C’était nécessaire, même si cela a failli paraître vraiment suspect…
Le tableau des progrès une fois mes marqueurs verts positionnés. Même si Sylvain était venu me
taquiner en en achetant un (la navigation), je gagnais quand même car l’achat de la monarchie et de la démocratie m’offrait le gain d’un personnage supplémentaire en raison des 8
progrès possédés. Et en plus, il n’avait pas les moyens…
Une vue de la situation finale de cette belle partie de 2 heures 30 (jouée tranquillos). Mes 9
personnages se décomposent comme suit : 5 progrès, 2 fois 5 cités, l’occupation de 7 mers et la destruction d’un temple.
Bilan synthétique :

On a aimé
– La fluidité du système de jeu
– Le choix à faire du moment où emballer la partie en tentant de finir : on temporise, se réserve quelques objectifs faciles, puis on tente d’en accomplir plusieurs à la fois
histoire de devenir intouchable ou presque !
– Le matériel du jeu, très tactile, à défaut d’être très lisible

On a moins aimé
– L’impression, permanente, que les attaques des uns contre d’autres joueurs peuvent vous avantager à un moment donné (et vice-versa si vous êtes attaqué alors que vous êtes
loin du compte)…

Scores de la partie :

 

 

Corinne (bleu – Celte) : 4 (3 temples, 2 cités, 1 progrès)
Thierry (gris – Grec) : 4 (3 temples, 2 cités, 1 progrès)
Lucarty (rouge – Perse) : 6 (3 cités, 1 progrès, 2 destructions)
Ludo le gars (vert – Romain) : 10 (2 cités, 5 progrès, 1 destruction, 1 sept mers)

Note du jeu (sur cette partie) : 17 / 20

———————————————————————————————————————————————–

2 commentaires à propos de “[16/03/2007] Antique”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


3 × = dix-huit