[16/03/2019] Aux portes de Loyang, Ta Yü, Yokohama

Une fois par trimestre, ou plutôt trois fois par an, notre association propose une grande après-midi / soirée jeux sur un thème. En ce samedi, intitulée « Le péril jaune » (ce qui n’a rien à voir avec des gilets…), nous allons donc nous lancer dans plusieurs parties de jeux ayant en commun de se dérouler en Asie.
En ce qui me concerne, je jouerai à trois jeux différents sur l’ensemble de la journée, en plus du jeu du cuisiner auquel je m’attellerai dès 18h00, en réalisant un plat chaud dans un Wok pour rester dans le thème :
Aux Portes de Loyang, tout d’abord, un jeu auquel je n’avais joué qu’une fois il y a 5 ans, à deux joueurs avec Tristan (partie ici). J’avais super envie de profiter de cette thématique pour y rejouer et, en plus, avec davantage de joueurs,
Ta Yü, ensuite, un jeu de connexion plutôt méconnu, lequel se joue en moins d’une heure et par équipe de deux quand on joue à 4. Juste parfait quand on cuisine à côté… 😉
Yokohama, enfin, l’un des jeux DLP Games auxquels je n’avais pas encore joué, tant je ne parvenais pas à rentrer dans l’envie de lire la règle. Je remercie Pierre et François qui m’y ont initié ce soir, en compagnie de Caroline.

Et bien, avec tout ça, ça va en faire des photos et des commentaires ! Bonne lecture…

AUX PORTES DE LOYANG

J'en connais un qui a vraiment la tête de l'emploi, non ? Romain, fidèle à ses habitudes lors de nos journées thématiques, est effectivement arrivé déguisé, pour notre plus grand plaisir...
J’en connais un qui a vraiment la tête de l’emploi, non ? Romain, fidèle à ses habitudes lors de nos journées thématiques, est effectivement arrivé déguisé, pour notre plus grand plaisir…
Voici ma zone individuelle en début de partie, après que j'ai opté pour de la courge lors de l'ensemencement initial et que j'ai récolté et retourné la carte de champ suivante...
Voici ma zone individuelle en début de partie, après que j’ai opté pour de la courge lors de l’ensemencement initial et que j’ai récolté et retourné la carte de champ suivante…
Nous jouons cette partie de (re)découverte à 3 joueurs, Véronique, Romain et moi-même. On va passer un sacré bon moment, notamment avec la phase de constitution de cartes à l'étalage, particulièrement originale...
Nous jouons cette partie de (re)découverte à 3 joueurs, Véronique, Romain et moi-même. On va passer un sacré bon moment, notamment avec la phase de constitution de cartes à l’étalage, particulièrement originale…
Voici donc le bilan de ma zone individuelle en fin de premier tour sur les 9 qui constitueront notre partie. J'ai déjà échoué à la livraison de mon client régulier qui demande du blé et du poireau, mais, comme on a tous droit à un échec par client, ça n'a pas d'autre conséquence que de m'avoir fait retourné le petit marqueur circulaire sur sa face rouge. Après, si je me rate à nouveau, ce sont des pénalités de 2 yuens qui me seront infligées...
Voici donc le bilan de ma zone individuelle en fin de premier tour sur les 9 qui constitueront notre partie. J’ai déjà échoué à la livraison de mon client régulier qui demande du blé et du poireau, mais, comme on a tous droit à un échec par client, ça n’a pas d’autre conséquence que de m’avoir fait retourné le petit marqueur circulaire sur sa face rouge. Après, si je me rate à nouveau, ce sont des pénalités de 2 yuens qui me seront infligées…
Fin de troisième tour...
Fin de troisième tour…
Jolie combinaison de livraisons terminées : j'ai achevée celle du bas, pour mon client occasionnel qui voulait deux courges et un haricot, pour un gain de 9 yuens, avant de terminer de livrer mon client régulier du haut, pour un gain de 8 yuens. Ca va faire du bien à mes finances tout ça ! Il faut dire qu'on a toujours l'impression qu'on ne va pas réussir à s'en sortir en début de partie sans prendre d'emprunt...
Jolie combinaison de livraisons terminées : j’ai achevée celle du bas, pour mon client occasionnel qui voulait deux courges et un haricot, pour un gain de 9 yuens, avant de terminer de livrer mon client régulier du haut, pour un gain de 8 yuens. Ca va faire du bien à mes finances tout ça ! Il faut dire qu’on a toujours l’impression qu’on ne va pas réussir à s’en sortir en début de partie sans prendre d’emprunt…
La partie se poursuit et les scores sont carrément serrés, même si Véronique a pris un poil d'avance au niveau de ses yuens. On notera que le système de progression sur la piste individuelle de PV est vraiment tendue et originale aussi : on avance d'une case pour 1 yuen mais, si on veut progresser davantage, il faut ensuite payer le coût indiqué sur la case (exemple : la case 5 requiert un paiement de 5 yuens pour être atteinte) !
La partie se poursuit et les scores sont carrément serrés, même si Véronique a pris un poil d’avance au niveau de ses yuens. On notera que le système de progression sur la piste individuelle de PV est vraiment tendue et originale aussi : on avance d’une case pour 1 yuen mais, si on veut progresser davantage, il faut ensuite payer le coût indiqué sur la case (exemple : la case 5 requiert un paiement de 5 yuens pour être atteinte) !
J'opte pour la prise de cette carte de client régulier, peu après, histoire d'avoir encore des choses à faire dans cette partie, car le risque est grand de s'endormir, c'est-à-dire de laisser retomber la pression et, de fait, se diriger tout droit vers la défaite... Déjà que, là, ça ne va pas être facile...
J’opte pour la prise de cette carte de client régulier, peu après, histoire d’avoir encore des choses à faire dans cette partie, car le risque est grand de s’endormir, c’est-à-dire de laisser retomber la pression et, de fait, se diriger tout droit vers la défaite… Déjà que, là, ça ne va pas être facile…
A cet instant, je sais que j'ai irrémédiablement perdu toute chance de l'emporter, ayant raté le coche de planter du blé dans un champ et sachant que je n'en ai plus dans mon magasin ! En toute logique, malgré la remontada de Romain, Véronique devrait quand même finir devant, elle qui a toujours une dizaine de yuens de plus que les autres (et nous sommes sur la même case de la piste de score).
A cet instant, je sais que j’ai irrémédiablement perdu toute chance de l’emporter, ayant raté le coche de planter du blé dans un champ et sachant que je n’en ai plus dans mon magasin ! En toute logique, malgré la remontada de Romain, Véronique devrait quand même finir devant, elle qui a toujours une dizaine de yuens de plus que les autres (et nous sommes sur la même case de la piste de score).
Fin de partie ! Je termine effectivement dernier mais, Ô surprise, Véronique se fait doubler sur le fil par ce diable de Romain !!!
Fin de partie ! Je termine effectivement dernier mais, Ô surprise, Véronique se fait doubler sur le fil par ce diable de Romain !!!
La zone de Véronique, une fois la partie achevée. Elle aussi, mais plus tard que moi, a subi une sorte de gros coup de mou dans ses productions et ses ventes. Je n'en reviens pas car je ne m'étais rendu compte de rien, il faut dire que la situation de chacun n'est pas très lisible aux yeux des autres...
La zone de Véronique, une fois la partie achevée. Elle aussi, mais plus tard que moi, a subi une sorte de gros coup de mou dans ses productions et ses ventes. Je n’en reviens pas car je ne m’étais rendu compte de rien, il faut dire que la situation de chacun n’est pas très lisible aux yeux des autres…
Les éléments de Romain, lequel a su profiter, au final, de ses très nombreuses cartes d'assistants qu'il avait accumulées lors des tours précédents. Ça lui a permis de boucler brillamment sa remontada...
Les éléments de Romain, lequel a su profiter, au final, de ses très nombreuses cartes d’assistants qu’il avait accumulées lors des tours précédents. Ça lui a permis de boucler brillamment sa remontada…
Et voici donc ma zone individuelle, avec trois cartes d'assistants totalement inutiles et une grande frustration de ne pas avoir trouvé de solution pour récupérer un blé lors du dernier tour de jeu. C'est d'ailleurs assez dingue de se sentir aussi bloqué pour un seul satané blé !!!
Et voici donc ma zone individuelle, avec trois cartes d’assistants totalement inutiles et une grande frustration de ne pas avoir trouvé de solution pour récupérer un blé lors du dernier tour de jeu. C’est d’ailleurs assez dingue de se sentir aussi bloqué pour un seul satané blé !!!

Durée de la partie : 2 heures 45 minutes – Note de cette partie : 16 / 20

Scores de la partie :

Piste Yuens
Véronique 17 11
Romain 17 13
Ludo le gars 17 3

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le système de constitution d’un étalage de cartes (sorte de draft visible assez déroutant),
– L’acquisition choisie de PV, provoquant une sorte de courses chez les joueurs,
– Les deux types de clients (régulier ou occasionnel) ce qui génère des stratégies différentes,
– La partie qui se déroule en plusieurs étapes : lent démarrage, montée en puissance, retombée,
– La qualité irréprochable du matériel,
– La difficulté pour savoir si on joue bien à un instant t…

On a moins aimé
– Le nombre quand même trop important de manipulation de ressources / cartes,
– Les scores qui terminent tous à égalité, avec départage à l’argent,
– Les cartes d’assistants, entièrement textuelles et pas faciles à bien interpréter parfois…

————————————————————————————————————
TA YÜ

Si ce jeu n'est pas dans le thème, je ne m'y connais pas ! Nous jouerons à 4, donc par équipe de deux, Romain avec Béatrice, Véronique avec moi. Aucune communication n'est autorisée pendant que son partenaire joue son tour, sous peine de le perdre et que ce soit l'adversaire suivant qui le prenne !
Si ce jeu n’est pas dans le thème, je ne m’y connais pas ! Nous jouerons à 4, donc par équipe de deux, Romain avec Béatrice, Véronique avec moi. Aucune communication n’est autorisée pendant que son partenaire joue son tour, sous peine de le perdre et que ce soit l’adversaire suivant qui le prenne !
Le plateau, entièrement vide au départ, sur lequel nous allons placer, à tour de rôle, de magnifiques tuiles couleur crème, en bakélite, afin de créer des canaux qu'on va tenter de faire rejoindre ses deux côtés attitrés (en face de chaque membre d'équipe), via les symboles de vagues si possible...
Le plateau, entièrement vide au départ, sur lequel nous allons placer, à tour de rôle, de magnifiques tuiles couleur crème, en bakélite, afin de créer des canaux qu’on va tenter de faire rejoindre ses deux côtés attitrés (en face de chaque membre d’équipe), via les symboles de vagues si possible…
A son tour, on doit jouer la tuile piochée contre une tuile déjà posée, en faisant correspondre les canaux. Simplissime ! Mais pas simpliste du tout...
A son tour, on doit jouer la tuile piochée contre une tuile déjà posée, en faisant correspondre les canaux. Simplissime ! Mais pas simpliste du tout…
Fin de premier grand tour de table. Vous constaterez que les tuiles ont trois sorties de canaux, via deux ou trois côtés le plus souvent. Dommage qu'on n'ait oublier de tenir compte du fait que les tuiles avaient un relief en forme de cercles concentriques au dos pour en indiquer le type... Ça aurait pu aider parfois !
Fin de premier grand tour de table. Vous constaterez que les tuiles ont trois sorties de canaux, via deux ou trois côtés le plus souvent. Dommage qu’on n’ait oublier de tenir compte du fait que les tuiles avaient un relief en forme de cercles concentriques au dos pour en indiquer le type… Ça aurait pu aider parfois !
Pour l'instant, il n'y pas beaucoup de tuiles jouées mais on aimerait déjà donner son avis à son partenaire...
Pour l’instant, il n’y pas beaucoup de tuiles jouées mais on aimerait déjà donner son avis à son partenaire…
Première connexion d'un bord à l'autre, réussie par l'équipe Véronique / Ludo. Comme nous relions un symbole de vague, cette arrivée compte pour 2, alors qu'en face nous ne marquerons que 1. Le calcul des PV, à la fin de la partie, sera la multiplication des points d'un bord par l'autre. Pour le moment nous avons donc 2 x 1 = 2 PV.
Première connexion d’un bord à l’autre, réussie par l’équipe Véronique / Ludo. Comme nous relions un symbole de vague, cette arrivée compte pour 2, alors qu’en face nous ne marquerons que 1. Le calcul des PV, à la fin de la partie, sera la multiplication des points d’un bord par l’autre. Pour le moment nous avons donc 2 x 1 = 2 PV.
Certaines tuiles, piochées pile au bon moment par une vilaine adversaire (n'est-ce pas Béatrice...), permettent de ruiner nos espoirs : la tuile qu'elle a posée en haut à gauche, ci-dessus, en témoigne immédiatement... :-(
Certaines tuiles, piochées pile au bon moment par une vilaine adversaire (n’est-ce pas Béatrice…), permettent de ruiner nos espoirs : la tuile qu’elle a posée en haut à gauche, ci-dessus, en témoigne immédiatement… 🙁
La partie prend du temps à s'achever, comme il est resté longtemps de possibilités de connexion ultimes. Cette fois, ça y est, finito !
La partie prend du temps à s’achever, comme il est resté longtemps de possibilités de connexion ultimes. Cette fois, ça y est, finito !
En bas, la tuile que je n'ai pas pu placer, ce qui provoque instantanément la fin de partie.
En bas, la tuile que je n’ai pas pu placer, ce qui provoque instantanément la fin de partie.

Durée de la partie : 45 minutes – Note de cette partie : 15 / 20

Scores de la partie :

Bord 1 Bord 2 Total
Romain / Béatrice 7 9 63
Véronique / Ludo le gars 7 8 56

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La qualité des tuiles, hyper agréables à manipuler,
– Le jeu en équipe,
– Les coups hyper vicieux qu’on peut se faire (mais ça ne plaît pas à tout le monde !).

On a moins aimé
– La fin de partie un peu longuette ce soir,
– Le hasard non maîtrisable dans la pioche des tuiles, mais bon, ce n’est pas très grave, il faut juste le savoir…

————————————————————————————————————
YOKOHAMA

Voilà ce que j'appelle du gros jeu, dans le sens qu'il fourmille de matériels modulaires, longs à installer et pas évident à avoir une vue d'ensemble.
Voilà ce que j’appelle du gros jeu, dans le sens qu’il fourmille de matériels modulaires, longs à installer et pas évident à avoir une vue d’ensemble.
Rendez-vous compte de la mise en place ci-dessus : un plateau en haut de piste de score, entouré de plusieurs plateaux qui contiennent des étalages de cartes (port, quai, laboratoire, centre de recherche), sans compter les deux plateaux sources de PV que sont les douanes et l'église, avec, en-dessous, pas moins de 18 (!) plateaux de lieux qu'on va pouvoir visiter durant la partie ! Ça en fait des choses à décortiquer, à lire et à prévoir !!!
Rendez-vous compte de la mise en place ci-dessus : un plateau en haut de piste de score, entouré de plusieurs plateaux qui contiennent des étalages de cartes (port, quai, laboratoire, centre de recherche), sans compter les deux plateaux sources de PV que sont les douanes et l’église, avec, en-dessous, pas moins de 18 (!) plateaux de lieux qu’on va pouvoir visiter durant la partie ! Ça en fait des choses à décortiquer, à lire et à prévoir !!!
Chaque joueur dispose d'un mini-plateau individuel sur lequel on stocke les éléments qu'on va pouvoir acheter pour les construire par la suite : des cubes d'assistants (gratuits), des magasins (coût de 2 Yen) et des maisons de commerce (coût de 4 à 7 Yen). Une fois achetés, ils sont placés au-dessus du plateau : ils deviennent disponibles. Au début de la partie, on a déjà quelques éléments comme vous pouvez le voir... Il y a 4 types de marchandises dans le jeu : du cuivre (rouge), de la soie sauvage (blanc), du thé (vert) et du poisson (bleu), sans compter une cinquième marchandise non désignée autrement que par "marchandise importée". Le personnage, visible en haut, sert à parcourir les lieux de la zone commune. A noter que, tout en bas du mini-plateau, figure un résumé des PV qu'on devra calculer en fin de partie.
Chaque joueur dispose d’un mini-plateau individuel sur lequel on stocke les éléments qu’on va pouvoir acheter pour les construire par la suite : des cubes d’assistants (gratuits), des magasins (coût de 2 Yen) et des maisons de commerce (coût de 4 à 7 Yen). Une fois achetés, ils sont placés au-dessus du plateau : ils deviennent disponibles. Au début de la partie, on a déjà quelques éléments comme vous pouvez le voir… Il y a 4 types de marchandises dans le jeu : du cuivre (rouge), de la soie sauvage (blanc), du thé (vert) et du poisson (bleu), sans compter une cinquième marchandise non désignée autrement que par « marchandise importée ». Le personnage, visible en haut, sert à parcourir les lieux de la zone commune. A noter que, tout en bas du mini-plateau, figure un résumé des PV qu’on devra calculer en fin de partie.
En début de partie, chaque joueur obtient une première carte de commande qu'il a sélectionnée parmi deux. Voici la mienne : l'Allemagne attend que je lui fournisse une unité de thé et trois unités de soie sauvage. Si j'y parviens, j'empocherai 4 PV sur la piste et une unité de marchandise importée. A noter que, lorsqu'on termine deux cartes du même pays (que ce soit des commandes ou des technologies), on récupère un agent étranger de ce pays. Ces derniers permettent la réalisation d'une action supplémentaire à un moment donné. Pas crucial mais ça peut booster les choses en fin de partie d'après ce qu'on a m'a dit...
En début de partie, chaque joueur obtient une première carte de commande qu’il a sélectionnée parmi deux. Voici la mienne : l’Allemagne attend que je lui fournisse une unité de thé et trois unités de soie sauvage. Si j’y parviens, j’empocherai 4 PV sur la piste et une unité de marchandise importée. A noter que, lorsqu’on termine deux cartes du même pays (que ce soit des commandes ou des technologies), on récupère un agent étranger de ce pays. Ces derniers permettent la réalisation d’une action supplémentaire à un moment donné. Pas crucial mais ça peut booster les choses en fin de partie d’après ce qu’on a m’a dit…
Le hasard a désigné Pierre comme premier joueur, avec son personnage rouge qu'il s'apprête à placer pour jouer son tour, avant que Caroline en fasse de même avec son personnage bleu, François avec son rouge et moi-même avec mon vert. Lorsqu'on place (ou déplace son personnage), cela ne peut se faire qu'à la condition d'avoir un chemin continu d'assistants à sa couleur sur les lieux. Heureusement, à chaque tour, on en place, soit jusqu'à 3 sur des tuiles différentes, soit 2 exactement sur une même tuile. Par contre, quand on réalise l'action du lieu où se trouve son personnage, on retire (et récupère devant soi) tous ses assistants qui s'y trouvaient. J'y reviens sous peu...
Le hasard a désigné Pierre comme premier joueur, avec son personnage rouge qu’il s’apprête à placer pour jouer son tour, avant que Caroline en fasse de même avec son personnage bleu, François avec son rouge et moi-même avec mon vert. Lorsqu’on place (ou déplace son personnage), cela ne peut se faire qu’à la condition d’avoir un chemin continu d’assistants à sa couleur sur les lieux. Heureusement, à chaque tour, on en place, soit jusqu’à 3 sur des tuiles différentes, soit 2 exactement sur une même tuile. Par contre, quand on réalise l’action du lieu où se trouve son personnage, on retire (et récupère devant soi) tous ses assistants qui s’y trouvaient. J’y reviens sous peu…
Fin de premier tour de jeu. En ce qui me concerne, j'ai posé trois cubes verts (assistants) sur les lieux suivants : usine de soie, banque et port, puis ai placé mon personnage sur la banque pour en réaliser l'action avec une force de 2 (mon personnage + mon cube = 2). Cela veut dire que j'ai pris 2 Yen dans la banque, comme indiqué sur ce lieu (ils fonctionnent pratiquement tous de la même manière). A noter qu'avec une force de 4, j'aurais pu en plus y construire un magasin, et avec une force de 5, j'aurais pu y placer une maison de commerce en plus du bonus qui s'y trouvait.
Fin de premier tour de jeu. En ce qui me concerne, j’ai posé trois cubes verts (assistants) sur les lieux suivants : usine de soie, banque et port, puis ai placé mon personnage sur la banque pour en réaliser l’action avec une force de 2 (mon personnage + mon cube = 2). Cela veut dire que j’ai pris 2 Yen dans la banque, comme indiqué sur ce lieu (ils fonctionnent pratiquement tous de la même manière). A noter qu’avec une force de 4, j’aurais pu en plus y construire un magasin, et avec une force de 5, j’aurais pu y placer une maison de commerce en plus du bonus qui s’y trouvait.
Non seulement le jeu n'est pas un modèle de lisibilité (il y a trop de tout partout et du texte minuscule sur les cartes), mais en plus il semble offrir un nombre assez délirant de possibilités pour marquer des PV ou, simplement, récupérer telle ou telle marchandise à un moment donné. Exemple : la soie peut être récupérée, de base, dans les deux usines du plateau mais pas que puisqu'on peut aussi en prendre en tant que bonus sur certains lieux, avec la construction de magasins, etc, etc, etc...
Non seulement le jeu n’est pas un modèle de lisibilité (il y a trop de tout partout et du texte minuscule sur les cartes), mais en plus il semble offrir un nombre assez délirant de possibilités pour marquer des PV ou, simplement, récupérer telle ou telle marchandise à un moment donné. Exemple : la soie peut être récupérée, de base, dans les deux usines du plateau mais pas que puisqu’on peut aussi en prendre en tant que bonus sur certains lieux, avec la construction de magasins, etc, etc, etc…
Ne connaissant pas le jeu, je tente de ne pas prendre trop de risques, juste pour en saisir quelques subtilités. Mais, malgré tout, mon côté joueur ressurgit assez vite et j'en veux pour preuve que je suis le premier à aller sur le laboratoire, pour améliorer mes technologies. Bonne idée ? Mauvaise idée ? Aucune idée !!! ;-)
Ne connaissant pas le jeu, je tente de ne pas prendre trop de risques, juste pour en saisir quelques subtilités. Mais, malgré tout, mon côté joueur ressurgit assez vite et j’en veux pour preuve que je suis le premier à aller sur le laboratoire, pour améliorer mes technologies. Bonne idée ? Mauvaise idée ? Aucune idée !!! 😉
De ce fait, je récupère la carte exposition, qui me rapporte 10 PV immédiatement, mais également un agent étranger allemand puisque j'ai collecté un deuxième symbole du drapeau allemand.
De ce fait, je récupère la carte exposition, qui me rapporte 10 PV immédiatement, mais également un agent étranger allemand puisque j’ai collecté un deuxième symbole du drapeau allemand.
Clairement, on n'est pas dans un jeu facile facile... Mais est-il si maîtrisable que ça ? Il y a quand même pas mal d'interaction (pas habituel avec les jeux allemands en général, OK celui-là est japonais !) et on peut bien pourrir les autres en plaçant son personnage ou des magasins sur certaines tuiles de lieux pour les obliger à nous payer un dû en Yen.
Clairement, on n’est pas dans un jeu facile facile… Mais est-il si maîtrisable que ça ? Il y a quand même pas mal d’interaction (pas habituel avec les jeux allemands en général, OK celui-là est japonais !) et on peut bien pourrir les autres en plaçant son personnage ou des magasins sur certaines tuiles de lieux pour les obliger à nous payer un dû en Yen.
Allez, j'innove à nouveau en étant le premier à aller faire un tour aux douanes, ce qui fait couiner Pierre qui voulait y aller sous peu, lui qui a déjà placé trois assistants rouges en cet endroit !
Allez, j’innove à nouveau en étant le premier à aller faire un tour aux douanes, ce qui fait couiner Pierre qui voulait y aller sous peu, lui qui a déjà placé trois assistants rouges en cet endroit !
Ayant défaussé une unité de marchandise importée aux douanes, je peux y placer un cube  qui me rapporte 5 PV et me donne le droit de récupérer deux éléments de mon mini-plateaux. En outre, en fin de partie, le joueur qui aura le plus de cubes sur ce plateau marquera 8 PV, le second 4 PV. Et oui, il y a aussi de la notion de majorité dans ce jeu gloubi-boulguesque !
Ayant défaussé une unité de marchandise importée aux douanes, je peux y placer un cube qui me rapporte 5 PV et me donne le droit de récupérer deux éléments de mon mini-plateaux. En outre, en fin de partie, le joueur qui aura le plus de cubes sur ce plateau marquera 8 PV, le second 4 PV. Et oui, il y a aussi de la notion de majorité dans ce jeu gloubi-boulguesque !
Quand je disais qu'on pouvait clairement se gêner, je n'avais pas menti ! Je n'aimerais pas être à la place de Pierre dans la configuration ci-dessus...
Quand je disais qu’on pouvait clairement se gêner, je n’avais pas menti ! Je n’aimerais pas être à la place de Pierre dans la configuration ci-dessus…
Après avoir été à l'initiative des douanes, je recommence avec l'église en y plaçant le premier cube ! Là encore, ce sont des bonus immédiats mais aussi des PV à la fin en fonction de la majorité des cubes placés. Autre info visible sur cette photo, il y a trois cartes d'objectifs que jaune (François) a validé alors que Caroline en a validé deux, Pierre et moi aucune !
Après avoir été à l’initiative des douanes, je recommence avec l’église en y plaçant le premier cube ! Là encore, ce sont des bonus immédiats mais aussi des PV à la fin en fonction de la majorité des cubes placés. Autre info visible sur cette photo, il y a trois cartes d’objectifs que jaune (François) a validé alors que Caroline en a validé deux, Pierre et moi aucune !
Ca sent la fin de partie sous peu, celle-ci se produisant à la fin du tour où un joueur a construit ses 8 magasins ou ses 4 maisons de commerce, ou les cartes de commande viennent à manquer, ou 6 assistant ont été placés sur les douanes ou 6 sur l'église...
Ca sent la fin de partie sous peu, celle-ci se produisant à la fin du tour où un joueur a construit ses 8 magasins ou ses 4 maisons de commerce, ou les cartes de commande viennent à manquer, ou 6 assistant ont été placés sur les douanes ou 6 sur l’église…
Voici la situation finale de cette partie, survenue parce que 6 assistants se trouvent sur les douanes.
Voici la situation finale de cette partie, survenue parce que 6 assistants se trouvent sur les douanes.
Les éléments de Pierre, une fois la partie achevée...
Les éléments de Pierre, une fois la partie achevée…
Ceux de Caroline. Remarquez qu'elle a construit ses 4 maisons de commerce, ce qui aurait aussi clôt la partie...
Ceux de Caroline. Remarquez qu’elle a construit ses 4 maisons de commerce, ce qui aurait aussi clôt la partie…
Les éléments de François, alias Sanjuro...
Les éléments de François, alias Sanjuro…
Et les miens ! Avec 4 pays différents sur mes cartes, je suis assez satisfait pour une première partie, tout comme les quelques PV que je vais marquer en lien avec les majorités sur l'église et les douanes. Par contre, je me fais fichtrement avoir sur le bonus de technologie, où tout le monde pensait que Caroline et moi allions marquer 5 PV chacun : et bien non, l'égalité pour la deuxième place est résolue par la position du joueur par rapport au premier joueur ! Si, si... ;-(
Et les miens ! Avec 4 pays différents sur mes cartes, je suis assez satisfait pour une première partie, tout comme les quelques PV que je vais marquer en lien avec les majorités sur l’église et les douanes. Par contre, je me fais fichtrement avoir sur le bonus de technologie, où tout le monde pensait que Caroline et moi allions marquer 5 PV chacun : et bien non, l’égalité pour la deuxième place est résolue par la position du joueur par rapport au premier joueur ! Si, si… ;-(

Durée de la partie : 2 heures 15 minutes – Note de cette partie : 14 / 20

Scores de la partie :

Piste Eglise Douanes Technologies Pays Résidu Total
Pierre (rouge) 51 0 8 0 4+2 1 66
Caroline (bleu) 78 6 0 5 4+2 3 98
François (jaune) 74 0 0 10 12+4 3 103
Ludo le gars (vert) 69 3 4 0 8 2 86

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La modularité hallucinante du jeu !
– La logique interne du jeu, une fois qu’on a compris la règle et passé outre les innombrables informations qui jalonnent le jeu,
– Le look des composants…

On a moins aimé
– Le trop grand nombre de possibilités pour obtenir les mêmes choses,
– Les effets, nombreux et alambiquées, des cartes et des lieux,
– L’interaction un poil trop présente à mon goût…

————————————————————————————————————

3 commentaires à propos de “[16/03/2019] Aux portes de Loyang, Ta Yü, Yokohama”

  1. Je partage tes remarques sur Yokohama : c’est un très bon jeu de gestion, mais beaucoup trop frustrant à 4 joueurs (cf. la photo où Pierre est pratiquement « bloqué »). Trois joueurs semble être un bon compromis (assez de liberté d’action, mais les autres joueurs peuvent quand même nous mettre des bâtons dans les roues).

  2. Pas un bon feeling sur çe jeu Yokohama, ca me semble trop complexe dans le sens trop de paramètres à gérer..Loyang j’aime beaucoup Un Rosenberg souscote selon moi

Répondre à Ludo le gars Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


9 × six =