[16/04/2005] Maya

Participants
– Jérémie, beaujolois depuis peu et probablement un de nos futurs partenaires de jeux réguliers,
– Julie, qui fait une entorse à son réglement ludique en pratiquant un second jeu ce soir 😉
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Après 3 mois d’attente, je sors enfin Maya de son
étagère pour le faire découvrir ce soir et j’avoue que
je ne me pose pas trop la question de savoir si le jeu sera bon ou pas : il l’est
déjà si je me réfère les yeux fermés aux
avis pertinents de joueurs ayant à peu près la même sensibilité
ludique que moi et qui se sont exprimés sur Internet. Aussi, après
que j’ai exposé les règles limpides, et délicieusement
subtiles, de ce jeu de mise cachée et de placement, nous attaquons la
partie avec Julie en première joueuse.


Julie a placé ses deux cube rouges initiaux dans les 3ème
et 4ème pyramides, potentiellement de valeur 3-1 au premier niveau,
Jérémie a placé ses cubes bleux dans les 1ère
et 3ème pyramides, de valeur 3-1 au premier niveau, et Ludo le
gars a placé ses cubes verts dans les 1ère et 2ème
pyramide, de valeur 3-1 et 2-1 au premier niveau…


Les cartes ont été révélées, carrière
par carrière, de droite à gauche, et Jérémie
et Julie ont fait une grosse razzia sur les cubes (arrivé deux
fois à égalité, je me fais avoir car j’ai placé
mes cartes après eux). Julie, ayant récolté 11 cubes,
pourra bel et bien les transporter tous, Jérémie et moi
devant nous contenter de moins…


En cours de seconde manche, Julie tente de gérer son avance
et je me plante complètement en voulant tenter le tout pour le
tout : je n’ai conservé qu’une carte pour transporter mes pierres
(la 7) pensant ainsi priver de collecte mes adversaires tout en étant
sûr d’emporter 7 cubes. En fait, ils seront fort aise de trimbaler
malgré tout leur grosse dizaine de cubes respectifs…


Une vue en fin de troisième et dernière manche, où
je remonte énormément au score, mais sans pouvoir rivaliser
avec Julie qui avait pris trop d’avance au premier tour. A noter que j’encaisse
le pactole sur le plus haute niveau de 3 pyramides sur 4, Julie 2 sur
4 et Jérémie 1 sur 4…


Chacun d’entre nous a réalisé le placement caché
de 6 cartes sur les 8 que l’on avait en main, conservant ainsi 2 cartes
pour pouvoir transporter les pierres collectées (Jérémie
et moi avons estimé la quantité possible à 10 pierres,
Julie, plus ambitieuse, ayant opté pour 11 pierres). La capacité
maximale de cartes a été atteinte sur les deux premières
carrières (5 sur chaque), alors que les 3 dernières ont
été moins prisées lors de cette manche…


Une fois la phase de construction de la première manche réalisée,
on constate que Jérémie et moi avons commis l’erreur de
nous battre pour réaliser des égalités en bas (première
pyramide), ce qui a laissé le champ libre au second niveau à
Julie qui va collecter moult récompenses (d’autant plus que Jérémie
a « gâché » certains cubes en faisant des coups
doubles obligeant à payer un cube de pénalité)…


Une vue en fin de seconde manche, alors que j’ai malgré tout
réussi à rentabiliser au mieux mes malheureux 7 cubes
convoyés pour cette manches. Ne soyez pas surpris de voir un
cube au niveau 3 alors que le niveau 2 de toutes les pyramides n’est
pas complet, cela s’explique par un cube de bonus que j’ai gagné,
suite à la complétude du niveau 2 de Palenque où
j’étais majoritaire. Ceci est formidable pour les points que
j’encaisse (4 !)…


Une vue de la configuration finale du jeu…

Décompte final
Durée de la partie : 1 heure 15 minutes – Mise en place du jeu : 10 minute – Explication des règles : 20 minutes
Julie remporte cette partie avec un total de 51 points, devant Jérémie
avec 41 points (et 20 pierres sur les pyramides) et Ludo le gars avec 41 points
également (18 pierres en jeu). Le détail est le suivant :

Manche 1
Manche 2
Manche 3
Total
Jérémie (bleu)
7
15
18 + 1
41
Julie (rouge)
17
14
17
51
Ludo le gars (vert)
7
13
21
41


Débriefing
Quel bon petit jeu, ma foi… Avec la pose de cartes cachées sur des
carrières, suivi d’un placement délicat à effectuer sur
les pyramides, on a affaire à un jeu fin qui se révèle
vraiment tendu à tout moment. On hésite, on se tâte, on
prend un risque, on se dit que là c’est trop tard, que là c’est
trop tôt, bref on cogite bien comme il faut et ce jeu c’est du tout bon
!
On notera que l’avance de Julie obtenue sur la première manche (10 points
quand même) sera maintenue jusqu’à la fin, puisqu’elle gagne avec
10 points d’avance sur Jérémie et moi qui terminons à égalité.
Avec un peu plus de connaissance du jeu, je suis persuadé que nous aurions
contre-carré plus efficacement sa collecte initiale d’or et que les scores
auraient été nettement plus serrés (un peu comme celui
de Jérémie et de votre serviteur). Ce jeu doit faire partie de
la famille de ceux qui se terminent dans un mouchoir de poche. Gage de qualité
? Ici, oui, n’en doutons pas et il me tarde déjà de le ressortir…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


8 − cinq =