[17/01/2021] Ginkgopolis

Bien titillés à l’idée d’y revenir très rapidement, et à 3 joueurs pourquoi pas, Leila et moi proposons à Julie de participer à notre partie de Ginkgopolis du jour.
Bonne lecture à vous !

GINKGOPOLIS

Partie de découverte pour Julie de ce jeu plutôt bien fichu et que j’ai nettement plus apprécié que lors de ma vraie découverte en 2012 ! Je comprends très bien l’avis de Yohann Levet en 2012 (voir sa vidéo ici) où il disait que c’est un jeu qu’il faut jouer plusieurs fois pour bien le comprendre et l’apprécier…
Le mini-plateau de 3 tuiles par 3 tuiles est mis en place, chacun a choisi sa première carte (et tuile parfois) et Julie débute la résolution de sa carte…
Petite vue de la zone en fin de premier tour, avec un sacré gros démarrage puisque nous avons construit tous les 3 : Julie sur la lettre H au niveau 1, Leila au niveau 2 et moi-même également !
Il faut un peu de temps à Julie pour s’approprier les mécanismes et bien comprendre l’enchaînement des actions lors des résolutions, mais elle ne va pas tarder à rentrer à fond dans le jeu !
Un peu après. A noter qu’il est vraiment étonnant de voir la vitesse avec laquelle la pioche se vide à 3 joueurs, puisque, comme indiqué dans la règle, on doit toujours défausser 7 cartes en reconstituant la pioche ! Mais, en fait, ça doit être pour que le jeu soit bien dynamique et que l’on puisse rapidement recouvrir des tuiles récemment posées.
Ce gain-là, de 4 cylindres à ma couleur, en posant la tuile rouge n°11 sur la lettre G, franchement il me plaît beaucoup ! Un peu moins à mes adversaires… 😉
Julie consulte l’effet d’une carte avant de faire son choix…
Petite vue de ma zone, alors que je stocke depuis le début de la partie la tuile jaune n°20, espérant avoir l’opportunité, à un moment donné, de recouvrir la tuile bleue n°20 qu’a posée Leila…
La pioche de tuiles ayant été épuisée, nous en avons redonné un certain nombre chacun : 3 pour Julie, 8 pour Leila (!!!) et 2 pour moi. Leila tente un joli coup en empochant, ainsi, 8 PV et prolongeant la durée de la partie, car elle se rend compte que je suis devant…
Cette fois la partie va se terminer car je vais poser mes 4 derniers cylindres, si Julie ne m’en rend pas, et même si Leila m’en rend juste après mon tour…
La configuration finale de cette très belle partie…
La zone de Julie…
Celle de Leila…
Et la mienne…

Durée de cette partie : 1 heure 30 minutes – Note de cette partie : 16 / 20

Scores de cette partie :

PV Cartes de fin Jetons « Changer sa main » Majorités des quartiers Total
Julie (noir) 26 1+1+3 4 17+1 53
Leila (orange) 31 8+9+7 2 4 61
Ludo le gars (vert) 18 7+16 4 6+8+11 70

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La fluidité du jeu une fois passée la première partie,
– La facilité pour expliquer le jeu quand on y a joué récemment (alors que c’est très ardu livret de règles en main, en raison d’un vocabulaire spécifique et de logiques particulières),
– Les stratégies diverses qu’on peut mener et terminer aux scores assez proches,
– L’originalité de la règle qui demande qu’on rende des tuiles, dont le nombre influera sur la durée à venir de la partie,
– La grosse envie d’y revenir…

On a moins aimé
– Une certaine place du hasard qui pourrait ne pas plaire : pour recouvrir une tuile, il faut bien avoir la carte en main et attention aux majorités fluctuantes dans les quartiers, en raison des tuiles qui peuvent changer de couleur et de l’éjection de cylindres de certains joueurs lors des derniers tours,
– Un maque de pureté de la règle avec cette défausse de 7 tuiles à chaque fois qu’on reconstitue la pioche à 2 et 3 joueurs…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


8 × = trente deux