[17/08/2019] Flying Kiwis X 3, Punto X 3

Deux nouveautés encore au programme ce jour, avec un jeu d’adresse absolument surexcitant, le tant attendu Flying Kiwis, joué trois fois de suite, puis la boîte la plus petit de ma ludothèque, à savoir Punto, par trois fois également…

FLYING KIWIS X 3

Enfin ! Ce Flying Kiws va être de sortie et ce n’est pas pour me déplaire, moi qui l’attendait depuis Essen… 2015 !
Dans ce jeu d’adresse, l’un des plus absurdes qui soit, il faut projeter ses kiwis sur une sorte de plage (la boîte séparées en cases), afin de les regrouper sous la forme d’un carré de 2 par 2. Le premier qui y parvient l’emporte ! C’est c_n hein ?. Donc juste excellent… 😉
Voici donc la plage, celle qui attire nos kiwis…
Et c’est parti, avec une sorte de catapulte de lancer pour projeter les kiwis sur la plage. A noter que le jeu est en simultané et que, si un de ses kiwis est recouvert par un kiwi adverse, le sien ne compte plus !
Petit exemple de réussite de votre serviteur lors de notre première partie du jour…
De même pour notre deuxième partie… Du coup, pour la troisième, allez je suis fou, je vais jouer et filmer en même temps !!! Voir ci-dessous…
Plus difficile cette troisième partie, mais ça y est quand même : les kiwis verts sont quand même les meilleurs ! 😉

Durée de ces parties : trois fois 3 minutes – Note de ces parties : 17 / 20

Scores de ces parties :

Partie 1 Partie 2 Partie 3
Leila (rose) défaite défaite défaite
Ludo le gars (vert) victoire victoire victoire

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’absurdité du thème,
– La qualité et l’efficacité des catapultes, lesquelles permettent de projeter les kiwis carrément loin,
– Le côté frénétique du jeu,
– Le feeling qui se rapproche clairement de Flix, ou de Balla Balla, en plus fun encore !

On a moins aimé
– Certains kiwis qui ont failli se noyer aujourd’hui…

————————————————————————————————————
PUNTO X 3

Le jeu le plus petit du monde : il tient dans le creux de ma main !
Et pratiquement, aussi, dans celle de Leila ! C’est dire…
Nous avons affaire à un jeu d’alignement, une sorte de dérivé du morpion, où chacun de nous doit réussir à aligner 5 symboles de sa couleur (orange + rouge pour Leila, bleu + vert pour moi), à deux joueurs, pour gagner. Le tout, dans un carré de 6 par 6 max.
A son tour, on pioche une carte de son deck personnel et on doit la placer soit contre une carte déjà posée, même en diagonale, soit par dessus une carte déjà posée, pour peu que celle-ci soit plus forte que celle recouverte. Ci-dessus, voici un exemple où je joue un 4 bleu sur un 1 rouge…
Je sais que j’ai perdu, à ce moment-là, Leila ayant déjà 4 cartes à elle alignées en diagonale, et mon 1 pioché m’empêchant de lui en recouvrir une seule. Hasard quand même… 🙁
On recommence, pour voir si la partie peut être plus maîtrisée…
Ça fait mal quand on peut recouvrir systématiquement les cartes adverses, n’est-ce pas Leila ?
Elle couine la demoiselle…
Victoire pour votre serviteur avec cet alignement bleu-vert en bas… A noter que nous commençons à voir que le fait de devoir jouer dans un carré de 6 par 6 peut créer des blocages sympathiques…
Allez, on y retourne, pour la belle…
Leila trouve, comme moi, qu’on ne maîtrise pas grand chose, mais que c’est plutôt plaisant.
Un peu comme lors de la première partie de cette journée, Leila ne peut pas m’empêcher de faire mon alignement, car elle a pioché un 1…
Et ça couine…

Durée des parties : trois fois 7 minutes – Note de ces parties : 12 / 20

Scores de ces parties :

Partie 1 Partie 2 Partie 3
Leila (orange + rouge) victoire défaite défaite
Ludo le gars (bleu + vert) défaite victoire victoire

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La petitesse extrême de la boîte, emportable vraiment partout,
– La simplicité et l’évidence de la règle,
– Les coups tactiques, plus riches que de pas mal de jeux d’alignement de ce type, puisqu’on peut briser une fourchette de 4 cartes en recouvrant une carte posée…
– Le fait de devoir jouer sur une surface déterminée (6 par 6 à deux joueurs).

On a moins aimé
– Le hasard très très présent,
– Les cartes qui ont tendance à glisser les unes sur les autres, voire sur la table (s’il n’y a pas de tapis),
– La place requise pour jeu, opposée à la taille de la boîte…

————————————————————————————————————

3 commentaires à propos de “[17/08/2019] Flying Kiwis X 3, Punto X 3”

  1. bonjour,
    petits rectificatifs :
    – Dans Flying Kiwis, les kiwis (qui ne savent pas voler) tentent de prendre (en loucedé) un avion en partance pour la plage, en se catapultant dans une caisse prête à y être embarquée.
    – Punto : à 2, on a 2 couleurs, mais il faut en aligner 1 seule pour gagner ! A la fin de la première manche, le gagnant écarte la plus forte carte de son alignement, qui lui sert de marqueur de PV et lui donne un handicap pour la suite. Le premier à 2 manche gagne la partie. Ainsi, le hasard est un peu lissé (mais ça reste quand même un jeu avec une grande part de chance).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


4 × deux =