[17/04/2008] Fussball-Spiel

Certains jeux sortent pour Essen (exemple : le cru 2005), chez de grands éditeurs (exemple : Kosmos), juste avant de grands événements mondiaux (exemple : la coupe du monde de foot en Allemagne en 2006), et pourtant ils restent totalement inconnus des joueurs. Et quand je dis totalement inconnus, je ne trahis pas la réalité de la chose… Pensez : ce jeu « Das dampfhammerharte Fussball-Spiel » (que je nommerai plus aisément Fussball-Spiel) est l’un de ceux qui est resté le plus énigmatique de ma ludothèque depuis plus de 2 ans, le temps que je déniche une sorte de traduction anglaise sur le BGG. A noter que la fiche de ce jeu sur le BGG et sur TricTrac est quasiment non renseignée : 0 possesseur du jeu aux States et 1 seul en France (salut à toi Superdéfi 🙂
Alors ? Que vaut ce jeu de foot qui fait penser à la mode actuelle Foot2Rue ? Et bien, si on ne s’est pas trop gourré dans les règles, disons que le système, prometteur au départ, semble au final assez bancal avec des contraintes de déplacement des joueurs trop fortes. J’expose tout ça ci-après, en utilisant un match joué avec Tristan pour expliciter ma
pensée…

FUSSBALL-SPIEL :

La boîte de jeu
présente des garçonnets et mes des filles en train de taper dans le ballon dans un terrain vague aménagé en terrain de foot. Même les cages sont rustiques : de simples cailloux
blancs…
Le match va pouvoir
commencer, Tristan jouant les pièces bleues et moi les rouges. Le quadrillage du terrain permet de mouvoir les joueurs en ligne droite ou en diagonale, tout comme le ballon…
Tristan se concentre
sur l’attaque, avec l’intrusion d’un de ses joueurs dans ma surface de réparation. Pour info, sachez que le ballon est plutôt dans la sienne 😉 …
Et voici une attaque
fulgurante de votre serviteur ! A noter qu’il n’y a pas de notion de hors jeu, les seules contraintes étant de ne pas excéder 4 joueurs d’une même couleur dans la surface et de ne
pas avoir de joueurs dans la zone des 6m en fin de tour…
L’une des premirèes
difficultés rencontrées est la quasi-impossibilité de surprendre le gardien adverses puisque l’on ne peut pas tirer dans le ballon ET déplacer des joueurs dans le même tour : c’est
l’un ou l’autre. Et comme tout joueur arrête la balle lorsqu’elle lui arrive dessus (gardien y compris), il ne reste donc au défenseur qu’à placer le gardien entre la cage et le
ballon. Sauf si, comme sur cette photo, on atteint l’une des 2 cases offrant 2 tirs possibles (soit tout droit, soit contre le poteau rentrant)…
Et c’est le but
!!!!!!!! Grâce à mon annonce de frapper au but, je peux espérer marquer, à condition de réussir un jet de dé correct. La flèche du dé orange en ligne droite indique que le ballon va
au raz du sol, les valeurs 4 et 5 montrant la force du tir (nombre de cases). Une grande question va alors se poser : doit-on procéder à un ré-engagment au centre du terrain ou
repartir de la cage ? Nous optons pour cette seconde solution, la trouvant moins fastidieuse et surtout plus en accord avec l’esprit de foot de rue…
Tristan n’a pas de
chance avec ses jets de dés ! Pour espérer prendre la balle à l’adversaire, il faut que l’un de ses joueurs puisse se déplacer en ligne droite, en atteignant précisément la case où
se trouve le ballon avec un seul des 2 dés jetés. Là, il faut jeter un dé chacun, le plus fort désignant le joueur qui s’empare du ballon (c’est là qu’il rate tous ses jets, le
pauvre :-(…
Séance assouplissement
en prévision de la fin du match !
Ce qui nous dérange le plus, clairement, c’est la contrainte de déplacement en ligne droite pour les joueurs. Pour le ballon tiré, cela se comprend, mais pour les joueurs cela
induit que si l’on se place intelligemment balle au pied, l’autre joueur ne peut jamais espérer le reprendre…  Du coup, nous abandonnons cette contrainte, autorisant donc des
zigzags, et cela libère le jeu qui devient beaucoup plus sympa…
Tristan passe à
l’attaque pour les derniers instants de cette première mi-temps (on n’en fera qu’une). Autre point qui nous chagrine un peu : l’interdiction de mixer tir et déplacement de joueurs.
En effet, et comme précisé plus haut, cela interdit les effets de surprise à proximité du gardien et oblige à venir se placer sur l’une des deux cases à double trajectoires.
Peut-être faudrait-il trouver là aussi un aménagement de règle…
Tristan n’aura pas
réussi à marquer lorsque la mi-temps arrive. Et pourtant je viens de commettre une erreur grossière, puisque j’ai oublié de déplacer mon gardien lorsqu’il était en position de tir !
C’est là un des points forts du jeu : obliger les joueurs, à l’aide d’un sablier, à prendre leurs tours en 30 secondes chrono ! Ainsi, la rapidité d’exécution peut provoquer des
erreurs et libérer des espaces. Au final, en autorisant plus de souplesse dans les déplacements des joueurs et les tirs, on devrait pouvoir mieux apprécier ce
jeu…
Bilan synthétique :

On a aimé
– L’esprit foot de rue de cette simulation : pas de touche, …
– Le temps limité à 30 secondes pour exécuter son tour.

On a moins aimé
– Les contraintes de déplacement des joueurs (ligne droite),
– L’obligation de choisir entre tirer et bouger ses pions,
– L’aspect un poil trop calculatoire pour un jeu de ce type (peut-être cela disparaît-il avec les aménagements de règles proposés).

Aménagements proposés
– Ne pas obliger les joueurs à se déplacer en ligne droite : on peut zigzaguer.
– Ne pas obliger à choisir entre tirer dans le ballon et déplacer des joueurs : on peut affecter un dé plein à l’un et l’autre dé à l’autre.
– Oui à l’obligation d’annoncer si on tire au but, à condition d’effectivement rapprocher le ballon de la cage même si on voit bien que le tir est raté.
– Pas d’engagement au centre du terrain : on repart du gardien mais il dégage le ballon avec 3 dés et forcément au-dessus des joueurs.

 

Scores de la partie :

Tristan (bleu) : 0
Ludo le gars (rouge) : 1

Note du jeu (en l’état des règles) : 11 / 20

Durée de la partie : 1 heure

———————————————————————————————————————————————–

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


4 × = seize