[17/09/2014] Norenberc

Et bien voilà : après deux ans sans l’avoir ressorti, non sans y avoir songé plus d’une fois, voici que ce très bon Norenberc refait irruption sur notre table de jeu ! Yes ! Il est vrai que notre seule et unique partie nous avait bien plu, même si on avait trouvé le jeu un poil bizarre à maîtriser. On aura, disons-le tout net, la même impression après cette petite partie à 2…

NORENBERC

Le look du matériel me plaît toujours autant ! Comme on n'est que deux à jouer, nous utilisons seulement trois guildes (une de plus que de joueurs donc)...
Le look du matériel me plaît toujours autant ! Comme on n’est que deux à jouer, nous utilisons seulement trois guildes (une de plus que de joueurs donc)…
Fin de première manche sur les quatre que comporte la partie. On a recruté 3 invités en tout, avec, en ce qui me concerne, deux artistes de rue particulièrement lucratifs au moment d'empocher quelque argent...
Fin de première manche sur les quatre que comporte la partie. On a recruté 3 invités en tout, avec, en ce qui me concerne, deux artistes de rue particulièrement lucratifs au moment d’empocher quelque argent…
Sur cette vue, vous pouvez facilement vous rendre compte que Tristan a récupéré pas mal d'invités et autres artisans... Trop peut-être ?
Sur cette vue, vous pouvez facilement vous rendre compte que Tristan a récupéré pas mal d’invités et autres artisans… Trop peut-être ?
En cette fin de manche, je suis assez blindé en cordonniers et je suis très satisfait également de mes 4 blasons différents...
En cette fin de manche, je suis assez blindé en cordonniers et je suis très satisfait également de mes 4 blasons différents…
La partie se poursuit et Tristan commence à couiner de son manque de pièces. Du coup, il est quasiment bloqué, ne pouvant pas investir et rentabiliser ses ouvriers. C'est dur, hein...
La partie se poursuit et Tristan commence à couiner de son manque de pièces. Du coup, il est quasiment bloqué, ne pouvant pas investir et rentabiliser ses ouvriers. C’est dur, hein…
Petite vue de mes éléments à ce même instant...
Petite vue de mes éléments à ce même instant…
En recrutant ce brasseur depuis les étages, je m'assure d'être majoritaire sur cette guilde, sachant que les deux brasseurs du bas, cumulés, ne permettent pas à Tristan de me redépasser.. Certes, il me coûte plutôt cher (3 gâteaux), mais il le vaut bien. Ca, c'est fait ;-)
En recrutant ce brasseur depuis les étages, je m’assure d’être majoritaire sur cette guilde, sachant que les deux brasseurs du bas, cumulés, ne permettent pas à Tristan de me redépasser.. Certes, il me coûte plutôt cher (3 gâteaux), mais il le vaut bien. Ca, c’est fait 😉
Les éléments de Tristan une fois la partie achevée...
Les éléments de Tristan une fois la partie achevée…
Le souvenir que nous avions du jeu se confirme : on doit sans arrêt calculer pour optimiser un tant soit peu ses gains, ceux-ci étant souvent assez faibles : j'achète par ci, je revends par là, à moins que je ne dépense mes denrées pour héberger un "invité". On prend, déjà, beaucoup de plaisir...
Le souvenir que nous avions du jeu se confirme : on doit sans arrêt calculer pour optimiser un tant soit peu ses gains, ceux-ci étant souvent assez faibles : j’achète par ci, je revends par là, à moins que je ne dépense mes denrées pour héberger un « invité ». On prend, déjà, beaucoup de plaisir…
Oui, vous les voyez au premier plan, mes deux artistes me rapporteront un total de 8 pièces supplémentaires en fin de chaque manche, ce qui n'est pas neutre du tout (on n'en touche que 3 sinon)...
Oui, vous les voyez au premier plan, mes deux artistes me rapporteront un total de 8 pièces supplémentaires en fin de chaque manche, ce qui n’est pas neutre du tout (on n’en touche que 3 sinon)…
Fin de deuxième manche...
Fin de deuxième manche…
Celui-là, je l'aime bien : non seulement il me permet d'empocher mon premier brasseur mais, surtout, il me fait récupérer un ouvrier supplémentaire...
Celui-là, je l’aime bien : non seulement il me permet d’empocher mon premier brasseur mais, surtout, il me fait récupérer un ouvrier supplémentaire…
Fin de la troisième manche, avec des durées de plus en plus longues (normal : de plus en plus d'ouvriers à placer !). Sur le plan de la dynamique du jeu, le fait que les joueurs gèrent leur propre régulation financière, sans filet, crée des situations assez douloureuses, un peu à la Container, ce qui peut faire que le jeu risque de ne pas fonctionner à tous les coups...
Fin de la troisième manche, avec des durées de plus en plus longues (normal : de plus en plus d’ouvriers à placer !). Sur le plan de la dynamique du jeu, le fait que les joueurs gèrent leur propre régulation financière, sans filet, crée des situations assez douloureuses, un peu à la Container, ce qui peut faire que le jeu risque de ne pas fonctionner à tous les coups…
Nous sommes au coeur de la quatrième manche et je flaire le bon coup pour prendre deux majorités sur trois au niveau des artisans. De son côté, Tristan sort juste la tête de l'eau au niveau finance, alors il respire !
Nous sommes au coeur de la quatrième manche et je flaire le bon coup pour prendre deux majorités sur trois au niveau des artisans. De son côté, Tristan sort juste la tête de l’eau au niveau finance, alors il respire !
Fin de la dernière manche ! On va pouvoir passer à la phase de comptage des points...
Fin de la dernière manche ! On va pouvoir passer à la phase de comptage des points…
Et les miens...
Et les miens…

Durée de la partie : 1 heure 30 minutes – Note de cette partie : 15 / 20

Scores :

Citadins Artisans Bonus +30 Toutes guildes Plus riche Blasons Total
Tristan (jaune) 0 3+5+3 0 5 0 14 30
Ludo le gars (vert) 7 5+3+5 0 5 5 9 39

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le look de l’ensemble des composants du jeu,
– Sa règle simplissime au service d’une très grande liberté (même si ça peut dérouter et même faire douter !),
– Les parties qui ne doivent pas se ressembler de trop avec les tirages de tuiles (artisans et citadins),
– Les possibilités tactiques offertes par le coffre en lieu et place d’un paravent pour cacher son argent : on peut bluffer en se créant un relief en empilant des pièces par exemple…
– La bonne jouabilité bien tendue à deux joueurs.

On a moins aimé
– L’impression que cette fameuse liberté peut conduire à un blocage du jeu si les joueurs n’y prennent pas garde (l’engrenage économique doit être bien mis en route pour que ça tourne),
– Le mal à la tête généré par le jeu, dû à une relative austérité,
– Les scores trop serrés à mon goût : il est bien difficile de prendre une quelconque avance et tout fluctue tout le temps !

————————————————————————————————————

4 commentaires à propos de “[17/09/2014] Norenberc”

  1. Salut Ludo,

    On aime beaucoup Norenberc par ici mais nous le trouvons toujours très difficile à jouer. Ce jeu a une capacité à rare à avoir une mécanique de jeu qui détourne complètement les joueurs des objectifs pour gagner. Nous avons affaire à un jeu de majorités alors qu’on pourrait croire que c’est un jeu d’argent (limite boursier).

    En tous les cas, on aime vraiment beaucoup à 5 joueurs. En duel par contre, Caro et moi avons quasi détesté. L’interaction et la tension tellement fortes à 5 (et même 4) est complètement absente à 2 je trouve. Nous n’avons même pas terminée la partie de découverte à 2. Tu devrais réessayer à 4 minimum, et bien ancrer dans la tête de tous les joueurs quels sont les objectifs du jeu. Sinon on peut effectivement se retrouver dans un jeu qui tourne en rond et où les joueurs ne comprennent rien à ce qu’il font.

  2. Hello, merci pour ce CR.
    Un jeu que j’aimerais sortir plus souvent, mais qui ne sort pas car – je confirme le propos précédent – on a aussi trouvé la config 2 joueurs limite au niveau intérêt.
    Comme il n’y a que 3 guildes, les bonnes affaires sont rares, il y a peu de choix dans les invités, le scoring en fonction du nombre de blasons différents en prend un coup, etc.
    Notre seule partie à 5 joueurs a montré un tout autre visage (quoique un poil long à mon goût…mais quand c’est bon…) : de vrais dilemmes dans la partie programmation, la possibilité de faire des coups d’attente, des secondes et troisièmes places à aller « chercher », et j’en passe.

    • Tiens, ça c’est marrant : nous on a plutôt bien aimé la config deux joueurs, trouvant qu’on maitrise assez bien ce qui se passe. A plus, la crainte est assez marquée de trouver le jeu bordélique…

      • C’est vrai que ça part un peu plus dans tous les sens, l’ordre du tour change en permanence notamment. Mais les gains en termes d’accroissement des possibilités compensent largement à mes yeux cet effet un peu foufou, et c’est adepte du contrôle qui parle…
        Mon conseil est donc de ne pas avoir peur de le sortir à 4, si tu en as l’occasion ! (ou à 5 mais la durée de partie devient excessive je trouve)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ huit = 17