[17/09/2016] Euphrat & Tigris

Séance grand classique en cet après-midi ludophile, avec la présentation du kniziesque Euphrat & Tigris à Jean-Luc, avec Tristan qui, lui, a déjà joué à ce jeu à 3 ou 4 reprises (mais je n’aurais jamais cru !). Bonne lecture…

EUPHRAT & TIGRIS

Et revoici la boîte mythique estampillée Hans im Glück...
Et revoici la boîte mythique estampillée Hans im Glück…
En fin de premier tour de cette partie à 3, avec Jean-Luc qui utilise l'arc (placement de son chef noir et d'une tuile rouge ), Tristan qui joue le lion (placement de son chef bleu et d'une tuile bleue), tandis que je joue évidemment la vache sacrée (placement de mon chef noir et d'une tuile rouge).
En fin de premier tour de cette partie à 3, avec Jean-Luc qui utilise l’arc (placement de son chef noir et d’une tuile rouge ), Tristan qui joue le lion (placement de son chef bleu et d’une tuile bleue), tandis que je joue évidemment la vache sacrée (placement de mon chef noir et d’une tuile rouge).
Oui, on n'est clairement pas nombreux aujourd'hui : 3 en tout !!!
Oui, on n’est clairement pas nombreux aujourd’hui : 3 en tout !!!
Hyper rapidement Tristan s'amuse à construire le premier monument de cette partie. Ça va nous donner une partie clairement atypique ça...
Hyper rapidement Tristan s’amuse à construire le premier monument de cette partie. Ça va nous donner une partie clairement atypique ça…
Non content d'avoir construit très rapidement un monument rouge / bleu, Tristan parachève son oeuvre en en construisant un noir / vert peu de temps après ! Du coup, des interrogations se posent : ne devrait-on pas se focaliser sur l'obtention des cubes qu'ils génèrent ? Je n'aime pas trop me laisser dicter mon jeu...
Non content d’avoir construit très rapidement un monument rouge / bleu, Tristan parachève son oeuvre en en construisant un noir / vert peu de temps après ! Du coup, des interrogations se posent : ne devrait-on pas se focaliser sur l’obtention des cubes qu’ils génèrent ? Je n’aime pas trop me laisser dicter mon jeu…
Jean-Luc commence à pester contre la pioche des tuiles, jamais de la "bonne couleur" ! Je l'avais prévenu, au départ, qu'il fallait s'adapter à sa pioche et ne pas vouloir à tout prix quelque chose. Mais bon, c'est assez classique comme réaction...
Jean-Luc commence à pester contre la pioche des tuiles, jamais de la « bonne couleur » ! Je l’avais prévenu, au départ, qu’il fallait s’adapter à sa pioche et ne pas vouloir à tout prix quelque chose. Mais bon, c’est assez classique comme réaction…
Ah, le voici le gros conflit externe qui va certainement bouleverser la donne...
Ah, le voici le gros conflit externe qui va certainement bouleverser la donne…
Et au final, bof, car les deux conflits résolus ont pas mal fractionné le jeu sans que l'on en ait vraiment profité : mon chef bleu a giclé (sans profiter du monument donc) et le chef noir de Jean-Luc aussi (sans profiter du monument non plus). Finalement, Tristan se retrouve renforcé dans ses positions...
Et au final, bof, car les deux conflits résolus ont pas mal fractionné le jeu sans que l’on en ait vraiment profité : mon chef bleu a giclé (sans profiter du monument donc) et le chef noir de Jean-Luc aussi (sans profiter du monument non plus). Finalement, Tristan se retrouve renforcé dans ses positions…
La bagarre fait rage sous les yeux du chef dominant en arrière-plan (n'est-ce pas mon gone !). A noter que nous allons passer à une phase à nouveau un peu délirante, à savoir qu'on va jouer nos 6 tuiles de catastrophes, ce qui est loin d'être fréquent (enfin, chez nous)...
La bagarre fait rage sous les yeux du chef dominant en arrière-plan (n’est-ce pas mon gone !). A noter que nous allons passer à une phase à nouveau un peu délirante, à savoir qu’on va jouer nos 6 tuiles de catastrophes, ce qui est loin d’être fréquent (enfin, chez nous)…
Voici la situation finale de cette partie, lors de laquelle j'ai eu l'impression de revenir un peu sur la fin sur Tristan, mais sans trop d'espoir quand même...
Voici la situation finale de cette partie, lors de laquelle j’ai eu l’impression de revenir un peu sur la fin sur Tristan, mais sans trop d’espoir quand même…
Mon butin du jour, après la fin de partie survenue aux trésors... Et qu'on ne vienne pas me dire que j'ai eu tout le temps plein de tuiles rouges, hein ! ;-)
Mon butin du jour, après la fin de partie survenue aux trésors… Et qu’on ne vienne pas me dire que j’ai eu tout le temps plein de tuiles rouges, hein ! 😉

Durée de la partie : 2 heures 30 minutes – Note de cette partie : 19 / 20

Scores de la partie :

Bleu Vert Rouge Noir Trésors Score
Jean-Luc (arc) 6 8 9 10 1 7
Tristan (lion) 27 18 14 16 3 16
Ludo le gars (vache sacrée) 10 13 24 20 4 13

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La diversité des parties : deux monuments en quelques tours puis toutes les catastrophes jouées, on n’est pas dans du classique !
– La simplicité de la règle, permettant de se consacrer à sa stratégie sans s’encombrer de points particuliers,
– L’obligation de s’adapter à sa pioche,
– Le bluff, ou la prise de risque, qu’il faut savoir gérer.

On a moins aimé
– La durée vraiment trop longue de cette partie ce soir,
– L’ambiance un peu gâchée si les joueurs se plaignent trop de la pioche…

————————————————————————————————————

2 commentaires à propos de “[17/09/2016] Euphrat & Tigris”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


2 × = dix