[17/10/2005] Tier auf Tier

Participants
– Tristan, trop content d’avoir un nouveau jeu, suite à
mon retour d’Allemagne,
– Maitena, ravie de jouer au jeu de son frère car, après, on jouera
au sien…
– Julie, qui voue une admiration sans faille aux jeux Haba,
– Ludo le gars, votre serviteur, fatigué.

Déroulement de la partie
A peine rentré d’Essen, pour la 4ème année consécutive, avec à la clé cette fois un mémorable voyage en avion aller-retour en 1 petit week-end, nous découvrons avec
Tristan et Maitena l’une des nouveautés Haba du salon : un jeu d’empilement d’animaux baptisé Tier auf Tier.
Je lis la règle aux studieux enfants attablés, ainsi qu’à la non moins studieuse Julie, puis nous attaquons cette partie avec Tristan en premier joueur pour lancer la construction pyramidale.


Tristan s’émerveille devant la beauté des animaux proposés
dans la petite, mais bien remplie, boîte jaune…


Les équilibres sont incontestablement précaires, et quand
on voit la position du « dino » vert sur le dos du serpent, on
se demande combien de temps il pourra tenir ainsi. A noter que le jet
du dé, générateur d’un peu de hasard c’est vrai,
apporte une jolie diversité au jeu, notamment lorsqu’on oblige
un adversaire à placer une de ses propres pièces (et s’il
en fait tomber, ben c’est pour lui !)…


Vous n’avez pas deviné ? Mais si, bien sûr, c’est Maitena
qui a gagné en ayant réussi à épuiser son
stock d’animaux en premier…


Maitena s’applique pour placer son mouton sur le dos du serpent…


Au tour de Julie de déposer délicatement son hérisson
sur un mouton…


Tristan s’applique incroyablement (jamais vu comme ça !) afin
de glisser un 3ème toucan entre les 2 qui se bécotent
sur la droite (le coquin !)…


Sitôt terminée, la partie se poursuit pour Tristan,
qui prolonge sa découverte du jeu en nourrissant ses bêtes…

Décompte final
Durée de la partie : 15 minutes – Mise en place du
jeu : 5 minute – Explication des règles : 10 minutes
Maitena remporte cette partie, devant Ludo le gars avec 1 animal résiduel,
Tristan et Julie avec 5 ou 6 animaux chacun.

Débriefing
Alors que je craignais que ce jeu fasse un peu double-emploi avec Zimbbos,
il s’avère que cette partie nous aura fortement enthousiasmé car
il y a ici une « vraie » règle, nettement plus ludique que celle
du jeu précédemment cité. Certes, les deux jeux adoptent
le même mécanisme et exploitent la même idée, mais
on a affaire, ici, à un jeu qui a certainement été étudié
de près avant son édition, avec un souci notable de ne pas trop
pénaliser le joueur qui fait chuter l’édifice. En effet, rien
de plus décourageant, pour un enfant, que de récupérer
l’ensemble des animaux tombés… De plus, grâce à la variété
des formes d’animaux et leurs sortes de « crans » dessinés sur
le dos de certains, on arrive à les positionner de manière alambiquée
et c’est ce qui donne à ce jeu un parfum inimitable. On y revient volontiers.

Une réponse à “[17/10/2005] Tier auf Tier”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


3 × trois =