[17/12/2016] 504 – 123, Crabs !

Journée ludique très importante pour moi puisque, enfin, je découvre l’œuvre majeure de Friedemann Friese, cet auteur un peu fou qui a créé un jeu à tiroirs, et pas que deux ou trois ! Non, en effet, il a tout simplement inventé un jeu qui comporte 504 règles différentes, lesquelles s’assemblent, s’imbriquent, avec la plus grande logique, dans un joyeux système qui rappelle les personnages en trois parties des livres de notre enfance. Forcément, avant d’attaquer un tel monument, il faut s’y préparer, et il m’aura ainsi fallu plus d’un an pour y parvenir ! Mais cette fois ça y est, 504 est bien sur la table… La règle jouée aujourd’hui est baptisée, tout simplement 123, puisqu’elle combine les mécaniques 1, 2 et 3 !
Ensuite, nous découvrons un jeu taïwanais sorti pour Essen 2016, à savoir un jeu de cartes bien malin qui s’appelle Crabs !
Je vous propose de découvrir ces deux jeux, à votre tour, en lisant mon compte-rendu…

504 – 123

L'énorme boîte de 504 est -ENFIN- sortie ! On va pouvoir déguster la première règle des 504 que contient la boîte, à savoir la règle 123...
L’énorme boîte de 504 est -ENFIN- sortie ! On va pouvoir déguster la première règle des 504 que contient la boîte, à savoir la règle 123…
Pour pouvoir installer correctement le jeu, en fonction de la configuration requise (comprenez : la règle choisie), il me fallait trouver un système de rangement efficace. Je vous propose celui que vous pouvez voir ci-dessus, à savoir un sac par numéro référencé dans la règle, ce qui fait que, par exemple pour la règle 123, on aura besoin d'installer les numéros 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14 et 33. J'ai même poussé le truc jusqu'à isoler dans chaque sac les sous-éléments (par exemple, dans le numéro 14, les personnages sont classés par couleur)...
Pour pouvoir installer correctement le jeu, en fonction de la configuration requise (comprenez : la règle choisie), il me fallait trouver un système de rangement efficace. Je vous propose celui que vous pouvez voir ci-dessus, à savoir un sac par numéro référencé dans la règle, ce qui fait que, par exemple pour la règle 123, on aura besoin d’installer les numéros 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14 et 33. J’ai même poussé le truc jusqu’à isoler dans chaque sac les sous-éléments (par exemple, dans le numéro 14, les personnages sont classés par couleur)…
Ce qui est bien avec la règle 123, dite règle pour la première partie, c'est qu'elle est intégralement détaillée dans le livret de règles : pas besoin de compiler les effets de la mécanique n°1 (Pick Up & Deliver), de la n°2 (Course) et de la n°3 (Privilèges). Et, au final, la règle de 123 tient uniquement sur les deux pages que vous voyez ci-dessus...
Ce qui est bien avec la règle 123, dite règle pour la première partie, c’est qu’elle est intégralement détaillée dans le livret de règles : pas besoin de compiler les effets de la mécanique n°1 (Pick Up & Deliver), de la n°2 (Course) et de la n°3 (Privilèges). Et, au final, la règle de 123 tient uniquement sur les deux pages que vous voyez ci-dessus…
Petite vue du composant n°35, le Livre des Mondes, avec en haut la mécanique n°1, au milieu la mécanique n°2 et en bas la mécanique n°3. Comme déjà mentionné, l'ensemble des infos ci-dessus est repris exceptionnellement dans la règle générale puisque c'est la règle de découverte du jeu...
Petite vue du composant n°35, le Livre des Mondes, avec en haut la mécanique n°1, au milieu la mécanique n°2 et en bas la mécanique n°3. Comme déjà mentionné, l’ensemble des infos ci-dessus est repris exceptionnellement dans la règle générale puisque c’est la règle de découverte du jeu…
A Essen, l'éditeur 2F Spiele a eu la gentillesse de m'offrir cet immense plateau sur lequel on peut facilement positionner les tuiles en jeu (pour notre partie, ce sera la configuration n°3 en bas à droite). Seul bémol, le papier du plateau, plié, a tendance à faire se soulever les tuiles et, du coup, ce n'est pas aussi réussi que cela devrait. J'hésite presque à coller ce plateau sur du carton plume que je plierai alors en quatre. Ou alors, j'envisagerais bien de le rouler (mais ce sera très grand). A voir...
A Essen, l’éditeur 2F Spiele a eu la gentillesse de m’offrir cet immense plateau sur lequel on peut facilement positionner les tuiles en jeu (pour notre partie, ce sera la configuration n°3 en bas à droite). Seul bémol, le papier du plateau, plié, a tendance à faire se soulever les tuiles et, du coup, ce n’est pas aussi réussi que cela devrait. J’hésite presque à coller ce plateau sur du carton plume que je plierai alors en quatre. Ou alors, j’envisagerais bien de le rouler (mais ce sera très grand). A voir…
Voici donc la configuration que nous allons construire, avec les tuiles de cité numérotées et clairement positionnées, de même que certaines tuiles d'eau, sachant que les autres tuiles seront placées aléatoirement.
Voici donc la configuration que nous allons construire, avec les tuiles de cité numérotées et clairement positionnées, de même que certaines tuiles d’eau, sachant que les autres tuiles seront placées aléatoirement.
Et voilà le résultat ! Pas mal, hein...
Et voilà le résultat ! Pas mal, hein…
Pour cette partie de découverte, nous jouons à 3 joueurs, Jean-Luc avec les éléments bleus, Angélique avec les violets et moi-même avec les verts.
Pour cette partie de découverte, nous jouons à 3 joueurs, Jean-Luc avec les éléments bleus, Angélique avec les violets et moi-même avec les verts.
Petite vue après le tour de pose de notre capitale (élément en forme d'étoile), sur laquelle on a aussi placé notre chariot. Comme Angélique est première joueuse, c'est Jean-Luc qui a choisi la sienne en premier, puis moi-même puis la Grande... Ensuite, on a placé nos 9 personnages sur les 9 autres cités. Le but sera de livrer des denrées (une produite par cité) aux cités qui en ont besoin (les 4 autres denrées non produites), en utilisant notre chariot. Ce faisant, cela permet au personnage à sa couleur de partir, en haut à gauche, sur la carte de cité correspondante.
Petite vue après le tour de pose de notre capitale (élément en forme d’étoile), sur laquelle on a aussi placé notre chariot. Comme Angélique est première joueuse, c’est Jean-Luc qui a choisi la sienne en premier, puis moi-même puis la Grande… Ensuite, on a placé nos 9 personnages sur les 9 autres cités. Le but sera de livrer des denrées (une produite par cité) aux cités qui en ont besoin (les 4 autres denrées non produites), en utilisant notre chariot. Ce faisant, cela permet au personnage à sa couleur de partir, en haut à gauche, sur la carte de cité correspondante.
Petit exemple de mon tour de jeu. Depuis ma capitale, mon chariot a emporté 1 bois jusqu'à la cité n°1, en sillonnant sur 3 autres cases avant d'arriver. J'ai décidé de poser des marqueurs carrés à ma couleur sur les tuiles sur lesquelles je suis passé, afin d'empocher un revenu supérieur. Puis mon personnage vert a rejoint la carte n°1 à gauche, ce qui a aussi augmenté mon revenu. Celui-ci, d'ailleurs, est de 20 de base + 10 pour mon personnage (10 pour le premier, 20 le second, etc...) + 15 pour les trois tuiles parcourues (5 par tuile) + 10 pour le carré posé sur la cité (la montagne aurait rapporté la même chose) = 55 en tout. Comme au départ on avait 80 chacun et que j'ai dépensé 20 pour acheter une carte de privilège et 35 pour améliorer la vitesse de mon chariot, je démarrerai mon deuxième tour avec un total identique au départ. Ça va, vous suivez ?
Petit exemple de mon tour de jeu. Depuis ma capitale, mon chariot a emporté 1 bois jusqu’à la cité n°1, en sillonnant sur 3 autres cases avant d’arriver. J’ai décidé de poser des marqueurs carrés à ma couleur sur les tuiles sur lesquelles je suis passé, afin d’empocher un revenu supérieur. Puis mon personnage vert a rejoint la carte n°1 à gauche, ce qui a aussi augmenté mon revenu. Celui-ci, d’ailleurs, est de 20 de base + 10 pour mon personnage (10 pour le premier, 20 le second, etc…) + 15 pour les trois tuiles parcourues (5 par tuile) + 10 pour le carré posé sur la cité (la montagne aurait rapporté la même chose) = 55 en tout. Comme au départ on avait 80 chacun et que j’ai dépensé 20 pour acheter une carte de privilège et 35 pour améliorer la vitesse de mon chariot, je démarrerai mon deuxième tour avec un total identique au départ. Ça va, vous suivez ?
En fin de premier tour complet de table, on voit que chacun est parti dans une direction différente sur le plateau mais que chacun a effectivement rallié une coté. On commence à craindre que nos développements se ressemblent un peu trop : augmentation de la vitesse du chariot, un personnage au moins par tour sur les cartes de cités, ... L'avenir le dira.
En fin de premier tour complet de table, on voit que chacun est parti dans une direction différente sur le plateau mais que chacun a effectivement rallié une coté. On commence à craindre que nos développements se ressemblent un peu trop : augmentation de la vitesse du chariot, un personnage au moins par tour sur les cartes de cités, … L’avenir le dira.
Le système de jeu est simple et efficace : on doit programmer méticuleusement ses déplacements dans une problématique du voyageur de commerce. Juste cette question de montée en puissance financière, trop poussée et trop similaire d'un joueur à l'autre, qui ne nous emballe pas plus que ça...
Le système de jeu est simple et efficace : on doit programmer méticuleusement ses déplacements dans une problématique du voyageur de commerce. Juste cette question de montée en puissance financière, trop poussée et trop similaire d’un joueur à l’autre, qui ne nous emballe pas plus que ça…
Le système d'achat des cartes de privilèges est bien vu : soit on achète une carte, donc à droite pour le moment, pour un coût de 20, soit toutes les cartes passent à gauche et le coût tombe ainsi à 0 pour... le joueur suivant ! En plus, lorsque le  dos des cartes passe de I à II puis à III, on doit faire la même transition de la droite vers la gauche.
Le système d’achat des cartes de privilèges est bien vu : soit on achète une carte, donc à droite pour le moment, pour un coût de 20, soit toutes les cartes passent à gauche et le coût tombe ainsi à 0 pour… le joueur suivant ! En plus, lorsque le dos des cartes passe de I à II puis à III, on doit faire la même transition de la droite vers la gauche.
Et du coup, on a à présent le choix entre avoir gratuitement une carte qui vaut 2 PV (on ne peut avoir qu'un exemplaire de chaque carte) et payer 20 pour avoir la carte de droite et qui augmente le déplacement de son chariot d'une case.
Et du coup, on a à présent le choix entre avoir gratuitement une carte qui vaut 2 PV (on ne peut avoir qu’un exemplaire de chaque carte) et payer 20 pour avoir la carte de droite et qui augmente le déplacement de son chariot d’une case.
Grâce à mon augmentation de la capacité de mon chariot, de 1 à 2 denrées transportées à la fois), prise plus tôt que Jean-Luc et Angélique, je commence à prendre une petite avance sur mes deux adversaires. Ci-dessus, je viens de procéder à la livraison de deux cités, en partant de celle de gauche qui produit du blé (en en emportant deux unités), puis en passant en haut et en y posant un blé (devant moi mais cache de la denrée de blé) et en y récupérant un charbon, puis, enfin, en livrant blé + charbon en bas à droite, avant de recharger deux poissons sur mon chariot. D'ailleurs, à ce sujet, on constate très vite que c'est clairement plus lisible de placer les denrées transportées sur les chariots plutôt que devant soi sur sa carte de chariot...
Grâce à mon augmentation de la capacité de mon chariot, de 1 à 2 denrées transportées à la fois), prise plus tôt que Jean-Luc et Angélique, je commence à prendre une petite avance sur mes deux adversaires. Ci-dessus, je viens de procéder à la livraison de deux cités, en partant de celle de gauche qui produit du blé (en en emportant deux unités), puis en passant en haut et en y posant un blé (devant moi mais cache de la denrée de blé) et en y récupérant un charbon, puis, enfin, en livrant blé + charbon en bas à droite, avant de recharger deux poissons sur mon chariot. D’ailleurs, à ce sujet, on constate très vite que c’est clairement plus lisible de placer les denrées transportées sur les chariots plutôt que devant soi sur sa carte de chariot…
La partie s'approche de son terme et on n'aura pas fait tant de tours que ça (5 ou 6 peut-être). En effet, elle s'achève à la fin du tour où 23 denrées, au moins, ont été livrées en tout...
La partie s’approche de son terme et on n’aura pas fait tant de tours que ça (5 ou 6 peut-être). En effet, elle s’achève à la fin du tour où 23 denrées, au moins, ont été livrées en tout…
Ca y est, c'est fini...
Ca y est, c’est fini…
Petite vue des cartes de cités numérotées, avec donc 7 cités livrées par Jean-Luc et Angélique, contre les 9 pour moi !
Petite vue des cartes de cités numérotées, avec donc 7 cités livrées par Jean-Luc et Angélique, contre les 9 pour moi !
Les éléments de Jean-Luc en fin de partie, avec les denrées livrées classées par type, sachant qu'elles rapportent 5 PV si elles sont seules, 9 PV si elles sont deux, 12 PV si elles sont trois, 14 PV si elles sont quatre et 15 PV si elles sont au moins cinq. En plus, un bonus de 2 PV est donné par série différente. Jean-Luc marque donc 14 + 5 + 5 + 9 + 9 + 2 = 44 PV. A cela s'ajoutent les PV indiqués sur certaines cartes de privilèges (2 PV donc pour Jean-Luc).
Les éléments de Jean-Luc en fin de partie, avec les denrées livrées classées par type, sachant qu’elles rapportent 5 PV si elles sont seules, 9 PV si elles sont deux, 12 PV si elles sont trois, 14 PV si elles sont quatre et 15 PV si elles sont au moins cinq. En plus, un bonus de 2 PV est donné par série différente. Jean-Luc marque donc 14 + 5 + 5 + 9 + 9 + 2 = 44 PV. A cela s’ajoutent les PV indiqués sur certaines cartes de privilèges (2 PV donc pour Jean-Luc).
Les éléments d'Angélique...
Les éléments d’Angélique…
Et les miens...
Et les miens…

Durée de la partie : 1 heure 30 minutes – Note de cette partie : 16 / 20 pour 123 mais 19 / 20 pour l’ensemble du projet 504

Scores de la partie :

Livraisons Privilèges Total
Jean-Luc (bleu) 44 2 46
Angélique (violet) 42 3+5 50
Ludo le gars (vert) 58 2 60

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le projet hallucinant mené au bout par Friedemann Friese, que je ne peux comparer qu’au projet Gipf en terme de richesse et d’ingéniosité,
– La qualité du matériel, vraiment très réussie,
– Le système épuré pour la règle 123, dans laquelle, effectivement, ce qui prime c’est bien du pick up & deliver, puis de la course, puis des cartes de privilèges,
– La durée réelle de la partie d’aujourd’hui, hors temps de compréhension et d’installation…
– L’envie de découvrir d’autres règles de ce jeu fabuleux..
.

On a moins aimé
– La montée en puissance financière trop rapide et trop similaire d’un joueur à l’autre,
– Les points de règles qui ne sont pas très clairs et / ou carrément omis : à quoi servent les symboles sur les cartes de privilèges (permanentes, …) ?

————————————————————————————————————
CRABS !

Crabs ! est un joli petit jeu qui se passe à la plage. Chaque joueur essaie d'attraper des crabes pour atteindre un total de 25 PV, sachant qu'outre les crabes ramassés, on peut marquer des PV en améliorant son matériel de pêche ou en réussissant des cartes d'objectifs.
Crabs ! est un joli petit jeu qui se passe à la plage. Chaque joueur essaie d’attraper des crabes pour atteindre un total de 25 PV, sachant qu’outre les crabes ramassés, on peut marquer des PV en améliorant son matériel de pêche ou en réussissant des cartes d’objectifs.
En haut, voici les matériels de pêche qu'on peut se procurer : l'épuisette (qui vaudra 1 PV car une étoile dessus), le piège, la nasse et l'embarcation. Pour passer d'une case à l'autre, il faut, à son tour, défausser une carte de sa main, ou deux ou trois en fonction d'où on en est. En dessous, voici les quatre premières cartes d'objectifs de la pioche, qu'on pourra revendiquer en fonction des critères indiqués (un crabe vertical de valeur 1 et un autre de valeur 3 permettent de prendre la première carte qui rapporte 8 PV).
En haut, voici les matériels de pêche qu’on peut se procurer : l’épuisette (qui vaudra 1 PV car une étoile dessus), le piège, la nasse et l’embarcation. Pour passer d’une case à l’autre, il faut, à son tour, défausser une carte de sa main, ou deux ou trois en fonction d’où on en est. En dessous, voici les quatre premières cartes d’objectifs de la pioche, qu’on pourra revendiquer en fonction des critères indiqués (un crabe vertical de valeur 1 et un autre de valeur 3 permettent de prendre la première carte qui rapporte 8 PV).
Au milieu de la table, on étale 10 cartes de crabes dans cette zone appelée la "cuvette" (en fait la zone dans laquelle on va pêcher les crabes). Comment procéder pour pêcher ? D'abord, il faut défausser une de ses cartes en main, puis autant de valeurs de crabes que requis pour pouvoir en attraper un que l'on vient de jouer. Exemple : un crabe de valeur 2 vertical nécessite qu'on rejette de sa main un total de 10 à 14 (moins la valeur éventuelle de notre équipement de pêche). Le crabe pêché est alors placé devant soi. Les autres cartes jouées sont alors étalées face visible dans la cuvette, prenables par les joueurs suivants...
Au milieu de la table, on étale 10 cartes de crabes dans cette zone appelée la « cuvette » (en fait la zone dans laquelle on va pêcher les crabes). Comment procéder pour pêcher ? D’abord, il faut défausser une de ses cartes en main, puis autant de valeurs de crabes que requis pour pouvoir en attraper un que l’on vient de jouer. Exemple : un crabe de valeur 2 vertical nécessite qu’on rejette de sa main un total de 10 à 14 (moins la valeur éventuelle de notre équipement de pêche). Le crabe pêché est alors placé devant soi. Les autres cartes jouées sont alors étalées face visible dans la cuvette, prenables par les joueurs suivants…
Chaque joueur dispose d'une petite aide de jeu, avec, d'un côté, les actions possibles résumées et les points de fin de partie...
Chaque joueur dispose d’une petite aide de jeu, avec, d’un côté, les actions possibles résumées et les points de fin de partie…
De l'autre côté, on a le détail des actions réalisables et les valeurs à jouer, à droite, pour pêcher tel ou tel crabe. Les actions possibles sont : prendre 2 cartes de crabes dans sa main, défausser X cartes dans la cuvette et en reprendre le même nombre, défausser un total de valeurs de Y et en reprendre le même total en valeurs, améliorer son matériel de pêche, redresser verticalement jusqu'à 3 crabes horizontaux et, enfin, pêcher. Clairement, ce jeu nous a semblé un mix entre Freak Shop (pour son système de prise de cartes au centre de la table) et Les Bâtisseurs (pour son score à atteindre avec possibilité d'améliorer son matériel). En tout cas, les sensations sont les mêmes que dans ces deux jeux...
De l’autre côté, on a le détail des actions réalisables et les valeurs à jouer, à droite, pour pêcher tel ou tel crabe. Les actions possibles sont : prendre 2 cartes de crabes dans sa main, défausser X cartes dans la cuvette et en reprendre le même nombre, défausser un total de valeurs de Y et en reprendre le même total en valeurs, améliorer son matériel de pêche, redresser verticalement jusqu’à 3 crabes horizontaux et, enfin, pêcher. Clairement, ce jeu nous a semblé un mix entre Freak Shop (pour son système de prise de cartes au centre de la table) et Les Bâtisseurs (pour son score à atteindre avec possibilité d’améliorer son matériel). En tout cas, les sensations sont les mêmes que dans ces deux jeux…
Voici ma main de cartes en début de partie.
Voici ma main de cartes en début de partie.
Crabs ! au premier plan, avec Quentin, Tristan et moi, alors qu'au deuxième plan, ça joue à un jeu dont j'ignore jusqu'au nom, avec Jean-Luc, Yannick et Angélique...
Crabs ! au premier plan, avec Quentin, Tristan et moi, alors qu’au deuxième plan, ça joue à un jeu dont j’ignore jusqu’au nom, avec Jean-Luc, Yannick et Angélique…
Première pêche en ce qui me concerne, avec la défausse d'une carte (la corde du dos de la carte indique qu'on utilise du matériel) et de trois autres pour un total de 10, donc je peux pêcher un crabe de valeur 2 (en fait conserver ma carte 2 avec l'étoile, car elle rapportera 1 PV de plus)...
Première pêche en ce qui me concerne, avec la défausse d’une carte (la corde du dos de la carte indique qu’on utilise du matériel) et de trois autres pour un total de 10, donc je peux pêcher un crabe de valeur 2 (en fait conserver ma carte 2 avec l’étoile, car elle rapportera 1 PV de plus)…
Un peu plus tard, après avoir pêché ce joli crabe de valeur 3, j'ai eu le droit de revendiquer la prise de la carte d'objectif de droite, laquelle vaut 4 PV. Mon total actuel de PV est donc de 11. Ça a l'air d'aller très très vite comme jeu...
Un peu plus tard, après avoir pêché ce joli crabe de valeur 3, j’ai eu le droit de revendiquer la prise de la carte d’objectif de droite, laquelle vaut 4 PV. Mon total actuel de PV est donc de 11. Ça a l’air d’aller très très vite comme jeu…
Le jeu est bien plaisant mais un tantinet trop rapide et on commence à se demander s'il est bien raisonnable d'aller améliorer son matériel (on utilise une action pour ce faire, donc un tour)...
Le jeu est bien plaisant mais un tantinet trop rapide et on commence à se demander s’il est bien raisonnable d’aller améliorer son matériel (on utilise une action pour ce faire, donc un tour)…
Fin de partie ! Quentin a, en effet, atteint le total fatidique de 25 PV, sachant que Tristan et moi avons rejoué et que j'ai atteint, moi aussi, ce total...
Fin de partie ! Quentin a, en effet, atteint le total fatidique de 25 PV, sachant que Tristan et moi avons rejoué et que j’ai atteint, moi aussi, ce total…
On n'a pas vraiment amélioré notre matériel... Ceci dit, ça dépend peut-être des parties et des joueurs...
On n’a pas vraiment amélioré notre matériel… Ceci dit, ça dépend peut-être des parties et des joueurs…
Les éléments de Quentin...
Les éléments de Quentin…
Ceux de Tristan...
Ceux de Tristan…
Les miens...
Les miens…

Durée de la partie : 20 minutes – Note de cette partie : 15 / 20

Scores de la partie :

Pêche Objectifs Matériel Total
Quentin (bleu) 9 15 1 25
Tristan (jaune) 11 2 0 13
Ludo le gars (vert) 8 23 1 32

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le look du jeu,
– La finesse et l’élégance de sa règle,
– La solidité de la boîte et du matériel fourni,
– Les diverses manières de s’y prendre : matériel à améliorer, gros ou petits crabes, objectifs, ..
.

On a moins aimé
– La trop grande rapidité des parties (mais on peut jouer en plus de 25 PV si on veut, 30 ou 35 paraissent pas mal),
– Le côté double emploi si on a Les Bâtisseurs et Freak Shop,
– La disponibilité du jeu en France…

————————————————————————————————————

3 commentaires à propos de “[17/12/2016] 504 – 123, Crabs !”

  1. Rétroliens : [17/12/2016] 504 – 123, Crabs ! - eJouer.info eJouer.info

  2. j’ai moi-même fait l’acquisition du jeu et le recevrais bientôt, j’ai rapidement fait le tour des forum BGG Tric Trac & vidéos et il en ressort que le 123 est + une version d’initiation pour apprendre le jeu et qu’il est assez moyen.

    Sur BGG il y à une liste avec les meilleurs dans chaque catégorie et beaucoup de joueurs proclament que les meilleurs configs sont celle comprenant le chiffre 9.

    après cela reste vérifier.

    • J’ai hâte d’y revenir aussi et j’avais bien noté que la mécanique n°9 était particulièrement intéressantes et, en tout cas, proche de mes centres d’intérêt ludique.

      Merci de nous faire un retour quand tu en auras essayé certaines.

      Bonne fin de Noël 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− trois = 2