[18/02/2022] Maracaibo + The Uprising – Histoire 2

Superbe partie ce jour avec la poursuite de la campagne du jeu en mode Histoire donc, avec son extension. Voici donc : Maracaibo + The Uprising – Histoire 2 !

Bonne lecture et n’hésitez pas à réagir dans les commentaires, c’est toujours très agréable…

MARACAIBO + THE UPRISING – HISTOIRE 2

Ah… revenir à ce jeu, en mode campagne avec l’extension, ah…
Lors de notre première partie, jouée 4 jours auparavant, nous avions eu une manche pour essayer de terminer cette carte Histoire mais nous n’y étions pas parvenus. Aujourd’hui, donc, nous redémarrons avec cette carte n°155…
Le petit plateau, placé en-dessous de la zone de ruines, sera accessible à un de nos espions dès lors que notre explorateur aura dépassé la zone avec les restes de pont (juste au-dessus de la case 82 de la piste de score).
Leila opte pour la carte de carrière Richesse, laquelle lui fera collecter quelques quêtes, des jetons violets et l’incitera à grimper sur les pistes d’influence sur les nations. Sa tuile de port d’attache retenue, elle, lui rapportera, quand elle sera débloquée, 2 sous à chaque fois que son bateau s’arrêtera dans un lieu espagnol. Je vois très bien sur quelle nation elle va investir… 😉
De mon côté, j’y vais avec une carte de carrière dite Expérience, laquelle m’invite à monter un peu sur les pistes d’influence de deux nations, à améliorer mon navire et, et ça j’aime de plus en plus, à réaliser de nombreuses quêtes ! Pour mon port d’attache, je ne pouvais pas défausser cette tuile : elle est très chère si je veux scorer 10 PV mais elle me paraît redoutable combinée avec ma volonté de bien avancer sur la piste d’exploration : à condition de faire déplacer mon explorateur d’au moins 2 cases, je profiterai du bonus de la case d’arrivée ET de la précédente !
Premier tour ultra-classique, avec un arrêt sur le premier lieu pour moi, suivi dans la foulée par Leila…
Elle construit, un peu plus tard, une très jolie carte qui l’incitera à s’arrêter souvent pour une action d’espion sur le lieu 15…
De mon côté, j’investis fort cher et fort tôt pour débloquer ma tuile de port d’attache, tant je suis convaincu qu’elle va être déterminante dans cette partie, surtout que j’envisage vraiment d’aller à fond sur la piste d’exploration, également pour tester le nouveau lieu (piste de progression dans les ruines)…
C’est Leila qui termine la première manche…
Configuration générale du plateau à ce moment-là…
Ayant réalisé la quête Histoire n°1, j’en lis le dos et on décide ensemble de plonger à nouveau car on craint que Geng ne soit justement impliqué dans le sabotage du bateau de Luysa…
Et c’est reparti ! Cette carte Histoire me semble très intéressante à compléter car empocher 7 sous n’est clairement pas neutre…
Entame classique…
Rentrez-moi cette langue mademoiselle !!! 😉
Ca y est : mon explorateur ayant dépassé la zone de ruines, en passant sous le pont, je place un espion sur la première case de ruines du plateau additionnel ! A noter que, en répartissant mes déplacements, j’ai pu, ainsi, empocher le gain d’une arme et de 3 PV + 3 sous sur la piste habituelle, ainsi que le tirage aléatoire d’une carte pour un bonus sur la piste additionnelle ! Ça va comboter à chaque tour mes amis… Miam !!!
Autre exemple, peu après :
– Je dépense deux points de mouvement avec mon explorateur principal, en passant par « en-bas », afin de glaner 3 sous + la tuile de quête précédente que je réalise (en dépensant 1 espion)
– Je dépense mon dernier point de mouvement pour empocher 5 sous sur la piste additionnelle des ruines.
Ah oui, ça me plaît bien tout ça… 😉
Mes sous s’entassent… Et encore, un peu plus tard j’en aurai 48 je crois, de mémoire…
Fin de deuxième manche, terminée à nouveau par Leila… Sur la piste de scores, nos pions ne sont pas très éloignés l’un de l’autre. Par contre, clairement, je suis surpris que Leila ne daigne pas avancer, ne serait-ce qu’un peu, sur la piste d’exploration…
A nouveau je lis la carte Histoire et nous allons finalement voir Cheng, sans aucun avantage de ne pas avoir été le voir plus tôt… 🙁
Je scie Leila sur ce coup : je construis pas moins de deux cartes de gouverneur en même temps, pour un coût total de 38 sous !!! Hallucinant et elle couine on ne peut plus fort !!!
Oui, on est toujours aussi bien dans le Paradis Jeux…
Je suis promu Amiral !
Leila, de son côté, maintient son cap stratégique, à savoir y aller toujours à fond sur les combats, en construisant pas moins de 4 cartes lui octroyant un bonus de 4 niveaux d’armes à chaque fois !
« Oh la la » me dit Leila… En effet, je marque de suite 40 PV car il reste deux décomptes de PV (autrement dit, mon marqueur va retomber à 0 mais ce gain d’un coup a de quoi inquiéter effectivement)…
Fin de la troisième manche, validée par votre serviteur, alors que j’ai presque un tour de plateau d’avance (donc 80 PV à peu près) sur Leila ! On a un moment de discussion à ce moment-là et je lui donne des billes pour progresser (même si c’est certainement trop tard pour aujourd’hui) : ne pas se focaliser sur un seul axe de jeu (elle devrait aller explorer pour obtenir d’autres bonus fort utiles), savoir monter en puissance (et ne pas se contenter de grappiller quelques PV mais miser haut et fort), savoir « lire » le jeu et les avantages spécifiques à tel ou tel aspect du scénario.
Je lis à nouveau la carte Histoire terminée : on décide d’aller à La Ceiba même si on ne sait pas trop pourquoi. En effet, le bateau de Luysa devait-il y passer ? Nous verrons bien…
Père et fille pour de vrais bons moments partagés… 😉 😉 😉
Au premier tour de la dernière manche, je vois Leila s’arrêter à Santiago, de mon côté je file direct sur le premier lieu où je peux réaliser encore deux explorations ! Aucune envie de traîner dans cette dernière manche, il semble que ce soit déjà plié et nous le savons tous les deux…
Je m’essaie à un arrêt sur le lieu en-dessous du lieu n°9, histoire de pouvoir empocher 5 PV et jouer deux actions de village…
A cet instant, Leila a positionné son bateau sur Maracaibo pour y mener encore un nouveau combat : elle est toujours à fond sur cet axe et elle est (ou va être sous peu) au bout de deux pistes d’influence, empochant 2 PV pour chaque dépassement…
Assez rare que nos deux bateaux se retrouvent sur un lieu ! Ça méritait bien d’immortaliser ce petit moment…
Je termine la manche et nous allons pouvoir passer à l’enchaînement des étapes du décompte final : construction d’une carte, revenus, comptabilisation des PV liés aux cartes de personnages construites + celles de prestige, PV liés aux pistes des nations…
Pour le moment, et la piste de scores en atteste, je possède une avance pour le moins très très confortable (83 PV d’écart) !
Petite vue du plateau des ruines, avec l’atteinte des 6 PV pour mon espion… J’ai beaucoup aimé cette tuile héritage, franchement novatrice et agréable à utiliser.
Les pistes des nations et les cartes de prestige.
Je n’avais pas soupçonné, avouons-le, que Leila marquerait autant de PV sur les nations…
Pour les cartes de prestige, elle me remercie bien de mon conseil de construire celle de gauche qui lui rapporte pas moins de 27 PV !!! Au départ, elle était partie sur une carte « normale » qui lui rapportait 8 PV (ceci illustre sa nécessité de monter en puissance pour progresser).
Les éléments de Leila…
Et les miens…
C’est Leila qui lit, cette fois, le verso de la carte Histoire et on voit que, pour la deuxième fois lors de cette partie, nous n’avons rien gagné à aller à La Ceiba : le jeu nous ramène à Portobello !
Rendez-vous pour la partie suivante de ce jeu fantastique !!! Merci Monsieur Pfister…

Durée de cette partie : 3 heures 45 minutes – Note de cette partie : 19 / 20

Scores de la partie :

Décompte final
Piste Carte Revenus Cartes construites Cartes de prestige Nations Total
Leila (bleu) 85 3 7+8 25 20+24 6+24+36+0 238
Ludo le gars (vert) 168 2 0+0 23 14+14 3+12+6+4 246

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’incroyable retour aux scores de Leila : elle échoue à 8 minuscules PV de son père après avoir été larguée à plus de 80 !!!,
– La preuve que le jeu possède tout plein de chemins stratégiques pouvant mener à la victoire et que ça peut se jouer dans un mouchoir de poche au final,
– La très très grosse envie de poursuivre cette superbe campagne…

On a moins aimé
– La frustration d’avoir eu l’impression de « perdre » deux manches en empruntant des chemins inutiles…


————————————————————————–

3 commentaires à propos de “[18/02/2022] Maracaibo + The Uprising – Histoire 2”

      • Oui.
        Je trouve formidable 2 choses :
        1°) le côté résumé de chaque partie…mais c’est l’essence même de votre « blog/site »
        2°) toutes ces parties et moments partagés avec votre fille…je trouve cela SUPER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


cinq + = 7