[18/01/2004] Dvonn

Participants
– Jacques, mon beau-père, qui teste aujourd’hui son second jeu du projet GIPF,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Après avoir découvert Yinsh le week-end dernier, mon beau-père s’apprête à se lancer dans le précédent opus, à savoir le réputé Dvonn. Le côté très déroutant de ce jeu devrait, selon toute vraisemblance, contraster de manière importante avec le côté connu de Yinsh.
J’explique la règle en quelques minutes et nous attaquons assez vite, sachant que Jacques dispose de 20 minutes devant lui pour cette partie.

Jacques a le trait (blancs)


La configuration initiale de la partie, avec une disposition assez
aléatoire de nos anneaux. A ce sujet, je suis preneur de toute
considération stratégique..


Jacques en pleine phase de déplacement d’une pile d’anneaux.
Même s’il me dit éprouver des difficultés pour savoir
quoi, quand et où déplacer ses pièces, il n’hésite
que peu au moment de jouer…


Une vue en cours de partie, alors que les piles d’anneaux commencent
à se faire sur la droite du plateau. Dans lemême temps,
sur la gauche, je tente de me réserver des disponibilités
sur mes anneaux noirs du pourtour…


La configuration finale du jeu…

Décompte final
Je remporte la partie avec un total de 38 anneaux contre
5 pour Jacques.

Débriefing
Dvonn est toujours aussi déroutant : très difficile à appréhender
pour la disposition initiale, il demeure délicat à jouer même
en cours de partie ! Par exemple, malgré leur manque de mobilité,
les grandes piles d’anneaux sont potentiellement sources de points importants,
à condition :
-1- De rester connectées à un anneau rouge,
-2- De ne pas se faire absorber par une pile contrôlée par l’adversaire.
Cette seconde condition est très difficile à gérer, surtout
en raison des écarts entre les pièces sur le plateau et l’accroissement
de la hauteur des piles qui modifie la donne assez rapidement.

Au final, même si le jeu est beaucoup plus bizarre à jouer et
plus déroutant que Yinsh, mon beau-père a préféré
celui-ci et se montre motivé pour y rejouer un de ces jours. Nickel !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ cinq = 6