[18/01/2014] Rokoko

Les nouveautés d’Essen 2013 continuent de sortir sur notre table de jeu, à intervalles réguliers. En effet, il y a eu tellement de jeux, et surtout tellement de bons jeux voire excellents, lors de cet opus 2013, qu’on ne peut pas jouer à tout en quelques jours ou mêmes semaines. En ce qui me concerne, Rokoko n’avait pas encore été découvert et n’a pas concouru pour les incontournables 2013. Mon petit doigt me dit, et vous pourrez le constater en lisant ce compte-rendu, que ce jeu devrait figurer en bonne place dans les incontournables 2014…
Le thème du jeu, celui de la haute-couture royale sous Louis XV, est pour le moins original et je peux vous garantir qu’il est très très finement rendu, soutenu par des mécanismes très bien huilés qui rendent le jeu hyper tendu ! Je ne vous en dis pas plus, bonne lecture…

ROKOKO

Le boîtage allemand de ce jeu thématiquement très fort...
Le boîtage allemand de ce jeu thématiquement très fort…
Le plateau de jeu représente le palais du roi, dans lequel les joueurs vont tenter de placer leurs réalisations couturières, portées par les grands de ce monde, et d'investir dans les décorations intérieures des 5 halls, de la terrasse et du parc en façade du palais...
Le plateau de jeu représente le palais du roi, dans lequel les joueurs vont tenter de placer leurs réalisations couturières, portées par les grands de ce monde, et d’investir dans les décorations intérieures des 5 halls, de la terrasse et du parc en façade du palais…
Voici le plateau en fin de premier tour, avec des positionnements variés selon les joueurs. Ainsi, Odile a réalisé deux robes qu'elle a placées dans deux halls différents avec un marqueur violet, Françoise a investi dans la fontaine (ce qui augmentera ses revenus à chaque tour en fonction du nombre de robes réalisées), Béatrice a conçu une robe, Fabrice aussi (mais il l'a vendue pour avoir un pactole d'une vingtaine de £) et il s'est placé sur la fontaine (pour augmenter son revenu en lien avec le nombre de décorations investies), quant à moi j'ai fait une robe (placée dans le Hall du roi en haut) et placé un marqueur sur la fontaine. A noter que Fabrice et moi avons embauché chacun un personnage, le mien me permettant de défausser une carte (j'y vois un axe stratégique fort)...
Voici le plateau en fin de premier tour, avec des positionnements variés selon les joueurs. Ainsi, Odile a réalisé deux robes qu’elle a placées dans deux halls différents avec un marqueur violet, Françoise a investi dans la fontaine (ce qui augmentera ses revenus à chaque tour en fonction du nombre de robes réalisées), Béatrice a conçu une robe, Fabrice aussi (mais il l’a vendue pour avoir un pactole d’une vingtaine de £) et il s’est placé sur la fontaine (pour augmenter son revenu en lien avec le nombre de décorations investies), quant à moi j’ai fait une robe (placée dans le Hall du roi en haut) et placé un marqueur sur la fontaine. À noter que Fabrice et moi avons embauché chacun un personnage, le mien me permettant de défausser une carte (j’y vois un axe stratégique fort)…
Je commence ma série de conservation de la carte Premier Joueur (à droite)... Fabrice était premier au premier tour, puis au deuxième (personne n'avait pris la carte), mais je la choisis et réussirai à la conserver, en la prenant à chaque tour, jusqu'à l'avant-dernier tour de jeu !!! Il faut dire qu'avec les £5 qu'elle apporte et le gros avantage de profiter en premier du plateau, cela me paraissait vraiment crucial...
Je commence ma série de conservation de la carte Premier Joueur (à droite)… Fabrice était premier au premier tour, puis au deuxième (personne n’avait pris la carte), mais je la choisis et réussirai à la conserver, en la prenant à chaque tour, jusqu’à l’avant-dernier tour de jeu !!! Il faut dire qu’avec les £5 qu’elle apporte et le gros avantage de profiter en premier du plateau, cela me paraissait vraiment crucial…
Le plateau en fin de deuxième tour, avec des positions qui deviennent hyper tendues, notamment sur la fontaine : il ne reste plus qu'une seule place, sur la ligne du haut ! A 5 joueurs, le jeu est d'une tension hallucinante !!!!
Le plateau en fin de deuxième tour, avec des positions qui deviennent hyper tendues, notamment sur la fontaine : il ne reste plus qu’une seule place, sur la ligne du haut ! À 5 joueurs, le jeu est d’une tension hallucinante !!!!
Le troisième tour s'achève, avec la fontaine totalement remplie et le hall des appartements du roi quasiment complet de robes également (reste de deux places). Il faut dire que ce hall est le seul qui permettra de monter sur la terrasse en fin de partie pour assister au feu d'artifice. Sur le toit, en effet, on peut investir sur des décorations lesquelles multiplieront la valeur des robes portées par les personnes du dernier hall qui y monteront. Quel délice ce jeu...
Le troisième tour s’achève, avec la fontaine totalement remplie et le hall des appartements du roi quasiment complet de robes également (restent  deux places). Il faut dire que ce hall est le seul qui permettra de monter sur la terrasse en fin de partie pour assister au feu d’artifice. Sur le toit, en effet, on peut investir sur des décorations lesquelles multiplieront la valeur des robes portées par les personnes du dernier hall qui y monteront. Quel délice ce jeu…
Yes, oui je dis Yes !!! En effet, en jouant une carte de compagnon pour aller au marché quérir un rouleau de tissu vert, je peux, grâce à la seconde action de la carte, fabriquer une robe que je place dans le dernier hall où je n'étais pas présent, ce qui a pour effet de me rapporter 8PV !!! Fabrice, qui visait le même bonus que moi, et qui va y parvenir dans le même tour, devra se contenter du bonus de 5PV... Ca couine, ça couine... ;-)
Yes, oui je dis Yes !!! En effet, en jouant une carte de compagnon pour aller au marché quérir un rouleau de tissu vert, je peux, grâce à la seconde action de la carte, fabriquer une robe que je place dans le dernier hall où je n’étais pas présent, ce qui a pour effet de me rapporter 8PV !!! Fabrice, qui visait le même bonus que moi, et qui va y parvenir dans le même tour, devra se contenter du bonus de 5PV… Ça couine, ça couine… 😉
Fin du quatrième tour, ce qui veut dire qu'il en reste trois, ce qui nous paraît hallucinant, tant nous avons déjà fait de choses dans cette partie. Sur le plateau, on voit que les appartements du roi sont définitivement verrouillés, avec 3 robes réalisées par Odile et 3 par Françoise. Elles vont donc, logiquement, aller se chamailler pour acquérir les décorations de la terrasse en prévision d'y faire monter leurs robes... A moins que... On y revient... :-)
Fin du quatrième tour, ce qui veut dire qu’il en reste trois, ce qui nous paraît hallucinant, tant nous avons déjà fait de choses dans cette partie. Sur le plateau, on voit que les appartements du roi sont définitivement verrouillés, avec 3 robes réalisées par Odile et 3 par Françoise. Elles vont donc, logiquement, aller se chamailler pour acquérir les décorations de la terrasse en prévision d’y faire monter leurs robes… À moins que… On y revient… 🙂
Avec ces deux personnages que j'ai embauchés et que j'ai donc en main, je vais déjà scorer un peu : 2PV grâce à mes 5 robes présentes sur le plateau + 6PV grâce à la défausse de £24. Au départ je ne pensais pas forcément redépenser aussi vite mes £22 empochées, mais je tente le coup de me reconstituer un capital pour mes vrais objectifs, profitant, une fois encore, d'être premier joueur de manière quasi-rituelle...
Avec ces deux personnages que j’ai embauchés et que j’ai donc en main, je vais déjà scorer un peu : 2PV grâce à mes 5 robes présentes sur le plateau + 6PV grâce à la défausse de £24. Au départ je ne pensais pas forcément redépenser aussi vite mes £22 empochées, mais je tente le coup de me reconstituer un capital pour mes vrais objectifs, profitant, une fois encore, d’être premier joueur de manière quasi-rituelle…
Le cinquième tour s'achève avec une seule nouvelle décoration achetée en terrasse par Odile, pour £23 (le feu d'artifice le plus à droite, lequel lui donnera l'avantage en cas d'égalité sur la terrasse). Pour le moment, personne n'a investi sur les fontaines mais ça ne saurait tarder, notamment parce que c'est un bon moyen de bonifier les robes déjà placées (+2PV par couleur)...
Le cinquième tour s’achève avec une seule nouvelle décoration achetée en terrasse par Odile, pour £23 (le feu d’artifice le plus à droite, lequel lui donnera l’avantage en cas d’égalité sur la terrasse). Pour le moment, personne n’a investi sur les fontaines mais ça ne saurait tarder, notamment parce que c’est un bon moyen de bonifier les robes déjà placées (+2PV par couleur)…
Fin du sixième tour, mémorable, et oui, c'est fait : j'ai obtenu la majorité sur la terrasse, Odile n'ayant pas rajouter qu'un seul disque, Françoise en ayant sauvé un. Du coup, même si je ne vais pas pouvoir y mettre des robes associées (je n'en ai qu'une dans les appartements du roi), je vais empocher 7PV pour cette majorité et, deuxième effet non négligeable, j'empêche du même coup mes adversaires bleu et violet d'y mettre les leurs !!! En revanche, je crains de rater le coche sur les fontaines, surtout que Françoise sera première joueuse, et pourtant j'en ai besoin (j'ai 8PV pour les couleurs de robes + 2PV de la fontaine à y récupérer)...
Fin du sixième tour, mémorable, et oui, c’est fait : j’ai obtenu la majorité sur la terrasse, Odile n’ayant pas rajouté qu’un seul disque, Françoise en ayant sauvé un. Du coup, même si je ne vais pas pouvoir y mettre des robes associées (je n’en ai qu’une dans les appartements du roi), je vais empocher 7PV pour cette majorité et, deuxième effet non négligeable, j’empêche du même coup mes adversaires bleu et violet d’y mettre les leurs !!! En revanche, je crains de rater le coche sur les fontaines, surtout que Françoise sera première joueuse, et pourtant j’en ai besoin (j’ai 8PV pour les couleurs de robes + 2PV de la fontaine à y récupérer)…
Voici le plateau en fin de septième tour et donc en fin de partie !  Vous pouvez voir que j'ai in-extremis pu acquérir une fontaine, sans négliger l'acquisition de la carte premier joueur que j'ai même choisie au premier tour de cette manche, couplée à la réalisation d'une ultime robe que je vends (2ème action du compagnon) ! Et oui, elle vaut 3PV et, important pour moi, m'octroie un bonus de £5, nécessaires pour que je puisse, couplée à ma robe vendue, acheter la fontaine au tour suivant ! Ca passe mais c'est vraiment pile poil...
Voici le plateau en fin de septième tour et donc en fin de partie ! Vous pouvez voir que j’ai in extremis pu acquérir une fontaine, sans négliger l’acquisition de la carte premier joueur que j’ai même choisie au premier tour de cette manche, couplée à la réalisation d’une ultime robe que je vends (2e action du compagnon) ! Et oui, elle vaut 3PV et, important pour moi, m’octroie un bonus de £5, nécessaires pour que je puisse, couplée à ma robe vendue, acheter la fontaine au tour suivant ! Ça passe mais c’est vraiment pile poil…
La version franco-canadienne du même jeu ! Personnellement, je trouve que le nom Rokoko a quand même nettement plus de classe que ce "Maîtres Couturiers" bien franchouillard ;-) Ceci dit, je salue les choix éditoriaux de Filo, lesquels nous ont sorti des traductions fantastiques pour Essen 2013 : Route du Verre, Caverna, Russian Railroads et ce fameux Maîtres Couturiers ! Chapeau Filo...
La version franco-canadienne du même jeu ! Personnellement, je trouve que le nom Rokoko a quand même nettement plus de classe que ce « Maîtres Couturiers » bien franchouillard 😉 Ceci dit, je salue les choix éditoriaux de Filo, lesquels nous ont sorti des traductions fantastiques pour Essen 2013 : Route du Verre, Caverna, Russian Railroads et ce fameux Maîtres Couturiers ! Chapeau Filo…
Cette partie se jouera à 5, la configuration maximale, avec Odile qui placera les marqueurs violets, Françoise les bleus, Béatrice les rouges, Fabrice les jaunes et moi-même les verts. Chacun dispose d'une main initiale de 5 cartes, composée de deux apprentis, un compagnon et deux maîtres couturiers. A chacun des 7 tours qui constituent la partie, on va sélectionner 3 cartes parmi celles non encore jouées, sachant que, bien sûr, on pourra étendre sa main en embauchant de nouveaux personnages. Du handbuilding et du deckbuilding mêlés ! Trop fort...
Cette partie se jouera à 5, la configuration maximale, avec Odile qui placera les marqueurs violets, Françoise les bleus, Béatrice les rouges, Fabrice les jaunes et moi-même les verts. Chacun dispose d’une main initiale de 5 cartes, composée de deux apprentis, un compagnon et deux maîtres couturiers. À chacun des 7 tours qui constituent la partie, on va sélectionner 3 cartes parmi celles non encore jouées, sachant que, bien sûr, on pourra étendre sa main en embauchant de nouveaux personnages. Du handbuilding et du deckbuilding mêlés ! Trop fort…
Comme j'ai défaussé une carte d'apprenti à mon tour précédent, issue de mes deux cartes restantes du premier tour, je n'en avais qu'une inutilisée et j'ai donc pu en ajouter deux issues de ma défausse. Voici donc ma main retenue de 3 cartes pour le deuxième tour, avec à nouveau le personnage que je ne regrette pas d'avoir embauché à droite, lequel devrait me permettre de défausser à nouveau une carte d'apprenti. Ce faisant, je purifie ma main (plus d'apprentis) et mes cartes reviennent plus vite...
Comme j’ai défaussé une carte d’apprenti à mon tour précédent, issue de mes deux cartes restantes du premier tour, je n’en avais qu’une inutilisée et j’ai donc pu en ajouter deux issues de ma défausse. Voici donc ma main retenue de 3 cartes pour le deuxième tour, avec à nouveau le personnage que je ne regrette pas d’avoir embauché à droite, lequel devrait me permettre de défausser à nouveau une carte d’apprenti. Ce faisant, je purifie ma main (plus d’apprentis) et mes cartes reviennent plus vite…
Une robe de maître que je réalise à l'aide du maître couturier que je joue à gauche. Je choisis le patron qui demandait 3 rouleaux de tissu vert + 1 cube de dentelles. Du coup, je vais placer mon oeuvre sur le plateau, laquelle me rapportera 4PV en fin de partie. J'aurais pu aussi la vendre pour empocher £23 mais j'ai estimé qu'il était mieux d'habiller un joli damoiseau...
Une robe de maître que je réalise à l’aide du maître couturier que je joue à gauche. Je choisis le patron qui demandait 3 rouleaux de tissu vert + 1 cube de dentelles. Du coup, je vais placer mon œuvre sur le plateau, laquelle me rapportera 4PV en fin de partie. J’aurais pu aussi la vendre pour empocher £23 mais j’ai estimé qu’il était mieux d’habiller un joli damoiseau…
Nos tours de jeu ont tendance à bien durer, car on ne peut pas joue en dilettante à ce grand jeu. Oui, car plus le jeu avance, plus on se dit qu'on joue vraiment à un grand grand jeu...
Nos tours de jeu ont tendance à bien durer, car on ne peut pas joue en dilettante à ce grand jeu. Oui, car plus le jeu avance, plus on se dit qu’on joue vraiment à un grand grand jeu…
Ce jeu, aussi sérieux soit-il, nous permet aussi de passer de bons moments de rigolade, lorsque l'un ou l'autre couine ou passe un temps négligeable à choisir sa main de cartes. Ici, Béatrice fait -gentiment- remarquer à Fabrice que, peut-être, il devrait choisir plus vite... Mais c'est clair que ce moment de choix peut s'avérer très délicat, surtout quand on mesure que les cartes que l'on ne prend pas seront forcément jouées le tour suivant...
Ce jeu, aussi sérieux soit-il, nous permet aussi de passer de bons moments de rigolade, lorsque l’un ou l’autre couine ou passe un temps négligeable à choisir sa main de cartes. Ici, Béatrice fait — gentiment — remarquer à Fabrice que, peut-être, il devrait choisir plus vite… Mais c’est clair que ce moment de choix peut s’avérer très délicat, surtout quand on mesure que les cartes que l’on ne prend pas seront forcément jouées le tour suivant…
Franchement, le jeu est d'une tension palpable, à tout instant, et on passe un excellent moment, avec toujours quelque chose à faire et des décisions cruciales permanentes. Avec ses airs de Bruxelles 1893, je constate que ce jeu semble encore plus tendu, encore plus malin et encore meilleur... Je n'aurais pas cru !
Franchement, le jeu est d’une tension palpable, à tout instant, et on passe un excellent moment, avec toujours quelque chose à faire et des décisions cruciales permanentes. Avec ses airs de Bruxelles 1893, je constate que ce jeu semble encore plus tendu, encore plus malin et encore meilleur… Je n’aurais pas cru !
Le cinquième tour de jeu a démarré et je commence par réaliser une robe que je revends pour empocher £22. Cela a l'air de surprendre mes adversaires mais ils ne sont pas au bout de leurs surprises... Je vais tenter quelque chose...
Le cinquième tour de jeu a démarré et je commence par réaliser une robe que je revends pour empocher £22. Cela a l’air de surprendre mes adversaires mais ils ne sont pas au bout de leurs surprises… Je vais tenter quelque chose…
La partie commence à durer de manière presque indécente, puisque nous jouons ce cinquième tour alors qu'elle devrait être terminée depuis déjà 1 heure environ ! En même temps, nous sommes 5 attablés, nous découvrons tous le jeu, nous prenons notre temps (on réfléchit en décalage) et nous avons l'impression que le jeu nous raconte une histoire... Du bonheur...
La partie commence à durer de manière presque indécente, puisque nous jouons ce cinquième tour alors qu’elle devrait être terminée depuis déjà 1 heure environ ! En même temps, nous sommes 5 attablés, nous découvrons tous le jeu, nous prenons notre temps (on réfléchit en décalage) et nous avons l’impression que le jeu nous raconte une histoire… Du bonheur…
Voila, c'est lors de ce sixième tour, et avec l'utilisation de ces deux personnages embauchés, que je vais me lancer dans le fameux pari fou que je commençais à mentionner précédemment : je vais tenter de remporter la majorité des décorations sur la terrasse ! J'en paierai une £10 de moins et l'autre £5 de moins, ce qui pourrait m'assurer, à condition qu'entre les deux Odile n'ait pas le temps de réagir, de passer en tête...
Voila, c’est lors de ce sixième tour, et avec l’utilisation de ces deux personnages embauchés, que je vais me lancer dans le fameux pari fou que je commençais à mentionner précédemment : je vais tenter de remporter la majorité des décorations sur la terrasse ! J’en paierai une £10 de moins et l’autre £5 de moins, ce qui pourrait m’assurer, à condition qu’entre les deux Odile n’ait pas le temps de réagir, de passer en tête…
Comme nous n'avions pas regardé les cartes qui allaient être proposées au tour 7, nous ignorions tous qu'elles pouvaient être aussi puissantes !!! On reste assez scotchés quand même et, personnellement, je crains que ces cartes-là me plantent, car je n'aurai pas le temps de m'y lancer si je veux pouvoir acquérir une fontaine...
Comme nous n’avions pas regardé les cartes qui allaient être proposées au tour 7, nous ignorions tous qu’elles pouvaient être aussi puissantes !!! On reste assez scotchés quand même et, personnellement, je crains que ces cartes-là me plantent, car je n’aurai pas le temps de m’y lancer si je veux pouvoir acquérir une fontaine…
Dernière photo illustrant cette partie, avec la montée des demoiselles et damoiseaux issus des appartements du roi pour qu'ils aillent se pavaner sur la terrasse. Je ne suis pas mécontent d'avoir bloqué deux cases de robes... On va donc pouvoir passer au décompte et vous pourrez constater combien les scores peuvent être serrés à partir de stratégies complètement différentes. Ainsi, pour les deux stratégies les plus opposées : Fabrice a joué une très grosse main de cartes, qu'il a bonifiée financièrement très régulièrement, alors que j'ai misé sur l'épuration permanente de mon deck, pour faire revenir mes cartes plus rapidement. Quel jeu !!!
Dernière photo illustrant cette partie, avec la montée des demoiselles et damoiseaux issus des appartements du roi pour qu’ils aillent se pavaner sur la terrasse. Je ne suis pas mécontent d’avoir bloqué deux cases de robes… On va donc pouvoir passer au décompte et vous pourrez constater combien les scores peuvent être serrés à partir de stratégies complètement différentes. Ainsi, pour les deux stratégies les plus opposées : Fabrice a joué une très grosse main de cartes, qu’il a bonifiée financièrement très régulièrement, alors que j’ai misé sur l’épuration permanente de mon deck, pour faire revenir mes cartes plus rapidement. Quel jeu !!!

Durée de la partie : 4 heures 15 minutes !!! – Note de cette partie : 19 / 20

Scores :

£ Cartes Maj. Halls Maj.
Feux
Terrasse Statues Possessions PV Total
Odile (violet) 1 3 6+7 3 13 10 14 2 59
Françoise (bleu) 1 8+4 5+7 0 9 9 11 6 60
Béatrice (rouge) 2 9 2+3+4 0 0 7 18 3 48
Fabrice (jaune) 4 0 3 0 4 9 25+5 6 56
Ludo le gars (vert) 2 3 4 7 4 10 15+8 11 64

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La tension démente et permanente, à tous les tours de jeu, sans exception !
– L’extrême interaction avec les patrons des robes sur l’étalage commun, les zones pour les placer dans les halls, les décorations, …
– Le thème du jeu, très bien rendu, servi par un matériel de toute beauté,
– L’iconographie parfaitement maîtrisée et qui permet de jouer facilement, avec une règle hyper claire et facile à expliquer : bravo !
– Les multiples stratégies que l’on peut mettre en place, même si le cycle : achat de tissus + confection de robes + vente ou pose est immuable, on a d’autres voies à explorer…
– L’intelligente et originale gestion de sa main : 3 cartes parmi son deck et ajout de cartes embauchées jouables le même tour !
– L’impression de vivre une histoire en jouant à ce jeu épique.

On a moins aimé
– La durée absolument délirante de notre partie à 5 ce soir,
– Les temps d’attente qui peuvent être un zeste pénibles entre deux tours personnels, surtout à 5 joueurs.

————————————————————————————————————

4 commentaires à propos de “[18/01/2014] Rokoko”

  1. Ah oui, quand même… Moi qui trouvais que 2h30 c’était beaucoup. Dans les jeux modernes, on a tendance à moins attendre – ou plus participer – il me semble. J’avais vu passer le jeu sans trop savoir quoi en penser et c’est vrai que ce compte rendu intrigue pas mal.

    Et je suis d’accord que Rokoko a plus de gueule même si c’est probablement moins parlant pour des Français.

  2. Voilà un jeu qui va rejoindre ma ludothèque sans attendre. J’avais déjà regardé hier la vidéo partie sur Tric Trac avec de belles promesses. Ton compte-rendu de partie m’a totalement convaincu. Ces jeux tendus à souhait, avec des scores hyper serrés après 4 heures de jeu, c’est ce que je préfère !!! J’adore « Bruxelles 1893 » (testé en proto à « Paris est ludique » à 5 et, bien sur, acheté par la suite) et je pense que j’aurais un sentiment similaire pour celui-là.
    Je remarque tout de même que le mix deck-building/jeu de plateau fonctionne bien actuellement : « la route du verre » et j’ai acheté récemment « Archon » avec un principe similaire.
    Beau compte-rendu en tout cas, qui donne envie.

  3. c’est marrant, la partie à 4 joueurs que j’avais faite en novembre… avait du durer maximum 2 heures… j’avais terminé 2e avec 70 points.
    Dans les 4h, tu compte le temps d’explication ?
    Aprés, j’avais entendu dire que le jeu n’était pas forcément bien à 5 car trop long justement.
    C’est vrai que c’est un bon jeu… malheureusement, le thème est pas forcément attirant pour tout le monde et je lui ais préféré Russian Railroads (qui en plus est moins cher…)

    • Hello,
      Non, non, je ne compte pas le temps d’explication ! Mais c’est vrai qu’à 5 on a un total de 7 tours * 4 rounds (au max) * 5 joueurs = 140 tours !!! D’où une explication à la durée du jeu si on considère que chacun dure en moyenne 2 minutes.
      En contrepartie, à 5, il y a une tension splendide qu’on ne retrouve pas à moins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


2 + neuf =