[18/02/2007] Mitternachtsparty, For Sale

Troisième et dernière journée ludique de notre grand week-end auvergnat. En fin de matinée, un partie du Fantôme de Minuit (alias Mitternachtsparty) de Wolfgang Kramer avec les enfants et ensuite, juste avant de manger, une partie très rapide de For Sale de Stefan Dorra. Des petits jeux tranquilles pour finir.

MITTERNACHTSPARTY :

La partie va pouvoir débuter : 3 manches de fuite en avant pour échapper au fantôme de
minuit, la meilleure solution consistant à s’enfermer à double tour dans l’une des pièces du couloir…
Tristan fait avancer l’un de ses personnages jaunes, alors que le fantôme rode déjà dans
la foulée des personnages : nous avons donc le droit d’entrer dans les pièces, encore faut-il qu’elles soient libres et accessibles…
Et là, il jubile le père Sylvain : ne voilà-t-il pas qu’il parvient in-extremis à rentrer
dans la pièce avec bonus de 3 grâce à ce joli 2 obtenu au dé…
La première manche s’achève sur cette configuration et les joueurs noir (votre serviteur),
rouge (Sylvain), bleu (Maitena) et turquoise (Thibault) se retrouvent avec un sacré handicap…
Lors de la seconde manche, les gamins s’en donnent à coeur joie, d’autant plus que nous
changeons la donne pour rendre le jeu plus dynamique : le fantôme progresse de 3 cases au lieu de 2 à chaque face de fantôme sortie…
Fin de seconde manche et le bilan est très très sévère : 10 personnages ont été attrapés
par le fantôme sur les 15 en jeu, ce qui fait surtout les affaires de bleu et de turquoise…
Maitena n’en revient pas (mais de quoi ?), sous les yeux de Sylvain qui trouve que 3 cases
par face de fantôme, ça fait beaucoup…
La partie est terminée et nous avons 6 personnages attrapés sur 15, soit une quantité
raisonnable…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le fun du jeu provoqué par le côté abracadabrant de la situation : attendre que le fantôme soit en haut des marches pour le fuir !
– La possibilité d’y jouer avec des enfants, lesquels ont les yeux qui brillent lorsque le fantôme s’approche de leurs pions
– Les illustrations du plateau, avec pas mal de détails sympas

On a moins aimé
– Les scores tous négatifs : peu motivants et difficilement compréhensibles pour les plus jeunes…

Scores de la partie :

 

 

Tristan (jaune) : -33 (+3 -21 -15)
Maitena (bleu) : -25 (-9 -10 -6)
Lucarty (rouge) : -32 (-6 -17 -9)
Thibault (turquoise) : -23 (-7 -10 -6)
Ludo le gars (noir) : -26 (-11 -11 -4)

Note du jeu (sur cette partie) : 14 / 20

———————————————————————————————————————————————–

FOR SALE :

Un petit jeu d’enchères au double effets : on enchérit sur des biens immobiliers à l’aide de
piècettes, puis on mise face cachée ces mêmes biens pour acquérir de lucratifs chèques. A noter que nous jouons avec l’indispensable variante qui dit qu’on place un bien
immobilier de moins que de joueurs…
Un exemple de vente de biens immobiliers en phase 2 du jeu : chacun a posé une carte de bien face
cachée et le bien le plus qualitatif sera vendu contre le chèque le plus élevé, le second pour le deuxième et le troisième pour le dernier…
Révélation des cartes misées et attribution des chèques : comme j’ai 6 bâtiments et que mes copains
n’en ont que 5 chacun, j’aurais automatiquement le dernier chèque de la pile.
Fin de partie : chacun additionne ses chèques et ajoute ses piècettes restantes…
Bilan synthétique :

On a aimé
– La simplicité du jeu, pourtant bien difficile à imaginer avant d’avoir essayé : la seconde phase est tributaire à l’extrême des résultats de la première

On a moins aimé
– Le manque de fun à 3 joueurs : pas tellement de choix et seulement 2 biens immobiliers à chaque tour de la phase 1
– La place du hasard pour le dernier chèque automatiquement gagné

Scores de la partie :

 

Lucarty (bleu) : 41
Thibault (rose) : 55

Ludo le gars (turquoise) : 73

Note du jeu (sur cette partie) : 16 / 20

———————————————————————————————————————————————–

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


trois + = 12