[18/03/2004] Auf & Ab

Participants
– Lolive, qui accepte de tester ce jeu après quelques inévitables palabres pour s’y résoudre 😉
– Sylvain, toujours partant pour une partie, mais qui se fait diablement prier ce soir (paraît-il que 8 h c’est tôt pour se lever ;-)))

– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Après avoir joué chacun de son côté, nous nous retrouvons Lolive et moi, ainsi que Sylvain, pour tester ce tout-petit jeu de Franjos, un jeu de défausse de cartes simple qui ne devrait pas durer trop longtemps. Nous optons donc pour une partie en 3 manches, histoire que chacun aie une fois donné les cartes.


La distribution des cartes pour le premier tour de jeu est mon oeuvre
: 18 cartes chacun et mise à l’écart face cachée
de 55ème carte du jeu…


Le reclassement perpétuel des cartes, selon que l’on doive
monter ou descendre, est un bien pénible travail. Cela s’améliore
lorsque le nombre de cartes se réduit, d’autant plus que l’on
peut, à ce moment-là, se rendre compte de l’autre valeur
en regardant sur le bas de ses cartes…


La partie se déroule dans une ambiance studieuse et peu emballante…


Quel artiste ce Lolive ! Il extrait de l’instant toute la saveur
avec cette photo digne des plus grands que l’on s’arrachera bientôt
sur le net 😉


Un exemple de pli : je joue 4 cartes (en réalité 3
mais le double 0 en vaut deux), puis Lolive joue 4 cartes de valeur
rouge 1, puis enfin Sylvain joue 4 cartes de valeur rouge 6. Puisque
ni Lolive ni moi ne pouvons jouer de combinaison de 4 cartes dont la
valeur rouge est identique et supérieure à 6, c’est Sylvain
qui attaquera le tour suivant…


La partie est terminée et nous rangeons les cartes, peu convaincus…

Décompte final
Durée de la partie : 30 minutes – Mise en place du
jeu : 3 minutes par manche – Explication des règles : 10 minutes
Lolive remporte cette partie avec un total de 35 points (16+19), devant Sylvain
avec 10 points et Ludo le gars avec 0 point.

Débriefing
Une fois la partie terminée, nous restons assez sceptique devant ce jeu.
Est-il réellement intéressant, maîtrisable, hasardeux, malin,
franchement simple, passionnant… ??? Nous ne savons pas trop quoi en penser,
excepté que la partie ne fut vraiment pas passionnante et que l’envie
de le ressortir ne devrait pas se révéler de sitôt.
Seul Sylvain a estimé que le jeu pouvait avoir son intérêt,
encore faudrait-il le prouver…

Sur le plan des enseignements ludiques, nous avons surtout relevé que
certaines cartes sont à jouer vite et d’autres sont à conserver
longtemps (pour prendre la main). Dans le même ordre d’idée, nous
avons pu voir qu’en raison du caractère inférieur pour les valeurs
rouges, il n’y a que très peu de cartes à forte valeur rouge,
et inversement pour les bleues. Il doit falloir jouer avec ça, mais bon…
Un jeu à retester, certainement, dans la lignée des jeux de cartes
classiques, mais pour lequel je devrais fortement me bouger 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


6 + = quinze