[18/07/2008] Age of Steam – Europe

Après plusieurs mois sans y revenir, alors qu’on adore tous ce jeu aux Ludophiles, et bien nous ressortons notre bon vieux Age of Steam, le chef d’oeuvre incontesté de Messire Wallace…
Histoire de dire, pour passer un aussi bon moment, nous nous lançons dans une carte que nous n’avions pas encore découverte : l’Europe de Ted Alspach, une carte jouable de 3 à 6 joueurs et sortie pour Essen 2007.
Allez, hop, en route, prenons le train !

AGE OF STEAM – EUROPE :


Nous venons d’installer le jeu, avec sa carte relativement peu innovante : l’action Production est améliorée (plus de hasard) puisque le joueur placera 4 cubes issus de chaque côté
du tableau sans jet de dés et il sera possible, une fois par joueur, de construire une ligne expresse, pour un coût double, laquelle doublera les gains de celle-ci (2 sur la piste
au lieu de 1)…

J’avais déjà calculé que je voulais à tout prix (ou presque 😉 remporter l’enchère car je savais exactement ce que je voulais construire : ma ligne expresse, au premier tour donc
bonifiée potentiellement plus souvent, et une urbanisation bleue (B) bien choisie afin de livrer les 2 cubes bleues environnants (en plus, sur le tableau de production, dans la
colonne B, il y a 2 cubes violets). Mes adversaires couinent bien comme il faut, surtout que j’ai réussi à ne la payer que 5 $…

Fin de premier tour : gêné par la présence de Sylvain qui a construit absolumment contre mes lignes vertes, je n’encaisse que 3 PV, tout comme Franck en jaune qui a joliment scoré,
alors que Romain en noir a marqué 2 PV et Sylvain, en rouge, a reculé jusqu’à la case 0…

Le plateau de jeu illustre d’ores et déjà que la carte est plutôt réservée à 5 ou 6 joueurs, car à 4 joueurs il semble que l’un de nous soit tranquillou au sud/ouest, en l’occurence
Romain. A noter, quand même, que Franck a payé pas moins de 20 $ pour acquérir la liaison Londres-Paris en en payant le double de son coût pour y créer sa liaison expresse !

Nous sommes engagés à fond dans cette partie prometteuse, même si mon placement initial suscite déjà beaucoup d’inimitiés et que certains me voient déjà vainqueur. En ce qui me
concerne, je pense surtout que l’on devra se méfier de l’isolement de Romain, propice à un développement sécurisé et rentable, surtout avec la nouvelle Production…

Sylvain expérimente l’action Production, bigrement puissante sur cette carte, mais il vaut mieux que ce soit un joueur proche de soi sur le plateau qui s’y colle que vous, car ainsi
on peut profiter des cubes placés et bénéficier d’une autre action…

Lstableau de production une fois l’alimentation réalisée par Sylvain, juste avant qu’il y ajoute deux cubes issus du sac …

Une vue du plateau de jeu en fin de deuxième tour, celui où je deviens rentable (événement rare, au 2ème tour)…

L’action Urbanisation est de celle que tout le monde voudrait et Franck, bien implanté en Angleterre en a furieusement besoin, mais ce n’est pas de l’avis de Sylvain qui la veut
également. Il couine le père Franck car l’enchère monte, monte, monte…

Et monte encore ! Quand on sait que Sylvain est à la limite de la banqueroute et qu’il ne sait pas conerver son argent, on se met facilement à la place de Franck et on se dit qu’on
la paie bien chère cette action…

Il la paie 10 $ cette action d’Urbanisation le père Franck ! Du coup, certes il urbanisera bien où il le souhaite mais il ne pourra pas relier la ville en question pour la
rejoindre par la liaison maritime…

Une vue en fin de troisième tour de jeu et on ne peut que remarquer la très grosse présence noire en Espagne et au Portugal, alors que les 3 autres joueurs se chamaillent au centre
du plateau…

Une vue de la situation des 2 plateaux de suivi : nous nous tenons à 3 (noir, vert et jaune) sur la piste de score, alors que Franck a déjà 2 locomotives de retard sur Sylvain. Sur
les actions choisies, on constate que la Loco, l’Urbanisation et la Production sont encore une fois choisies (Sylvain a opté pour le First Move, mais c’est moins fréquent)..

Le 4ème tour est celui où l’incident se produit : je suggère à Sylvain de me faire confiance et de me laisser l’enchère, lui qui n’a que très peu d’espoir d’échapper à la
banqueroute (je lui affirme que je vais réaliser une action qui lui servira aussi). Il accepte, ce qui est très rare, et j’urbanise donc en noir (ville D) au nord de
la carte. Et là, Sylvain couine de chez couine car il voulait lui aussi urbaniser mais dans une zone où il était seul (j’ai beau lui expliquer qu’il est normal que je tire
quand même un bénéfice de mon action, cela ne passe pas)…

Grosse grosse tension autour de la table à ce moment-là, Sylvain pensant plus à construire pour se venger qu’à autre chose. J’ai beau insister pour dire que je n’ai pas à
être sa cible, je sens bien que je vais me mordre les doigts d’avoir essayé de lui proposer un accord…

Avec son action First Move, Sylvain va me faire un coup pendable : il va déplacer un cube noir pour gagner 1PV, prétextant qu’il n’allait pas me donner 3PV en en prenant que 2 pour
lui ! Même si c’est compréhensible, il faut savoir qu’il a un besoin impérieux de revenus et qu’il pouvait gagner 2PV tout seul en convoyant un peu plus loin…

La zone noire est encore très profitable mais elle va sombrer bientôt dans le quasi-épuisement des cubes. Et pourtant, on ne peut pas dire que l’on parvienne à venir le gêner le
père Romain…

Une vue en fin de 4ème tour, alors que je suis vraiment énervé à ce moment-là, contraint d’avoir pris une Loco en lieu et place d’un convoiement, et avec le sentiment d’avoir pris
un tour de retard sur Romain en prévision de la fin de partie. Tout ça, à cause du déplacement spécial couinage du père Sylvain…

Les tableaux de suivi attestent que Romain a bien pris un peu d’avance sur la piste de score…

Petit à petit, le plaisir de la partie va reprendre ses droits, même si pour moi le caractère imprévisible et l’esprit « rentre dedans » de Sylvain m’auront quand même bien
entamé le bonheur de m’adonner à Age of Steam ce soir…

Au 5ème tour, je me rends bien compte que si je veux espérer quelque chose, il me faurda bien réagir contre l’ingérence de Romain. Comme je ne pense pas très profitable de
l’attaquer de face, je me décide pour tenter l’exploitation, en 2 tours, de l’une des des deux villes jaunes du Sud/Est…

Une vue générale en fin de 5ème tour, alors que Romain se rend lui aussi compte qu’il va lui falloir aller chercher des cubes ailleurs : il tente de remonter vers Paris afin de
relier la zone où les 3 autres joueurs s’amusent à produire un maximum de cubes (évidemment, on ne va pas en mettre chez lui)…

En payant encore 12 $, je relie effectivement la ville rouge A à la ville violete n°3. Comme je suis le seul dans cette zone, je vais pouvoir profiter des précieux cubes
placés dessus ..

Ambiance optimisation pour Franck et moi, alors que Romain sent que la partie pourrait bien lui échapper finalement, car on est un peu tous les 3 contre lui à présent…

Le plateau en fin de 6ème tour…

Les 2 tableaux de suivi au même moment et on peut se rendre compte que je suis revenu sur Romain (mais j’ai 2 titres de plus)…

Nous sommes au coeur du 7ème tour de jeu et la tension, plus sereine cette fois car placée dans l’esprit du jeu, est bel et bien revenue…

J’ai probablement commis l’erreur de la partie sur ce tour alors qu’on aurait pu croire qu’en reliant la deuxième ville jaune à la ville noire G que je viens de placer et à la ville
A je venais de faire un gros coup. En effet, étant 1er joueur, j’avais la possibilité de prendre l’action Production en en privant du même coup Romain (et comme les cubes se font
plus que rares pour lui, ça aurait sûrement été fatal pour lui)…

Fin de 7ème tour et le fait que Franck et moi avons dépassé Romain est purement annecdotique car, je le rappelle, il a préparé son dernier tour en rajoutant des cubes bienvenus pour
lui (il avancera de 13 cases sans qu’on puisse l’en empêcher)…

Une vue des tableaux de suivi en fin du 8ème et dernier tour de jeu : Franck termine devant sur la piste de score mais il manquera de tronçons sur le plateau, Romain et moi
terminons dans un mouchoir et Sylvain, au final, n’aura pas été en banqueroute…

La partie s’achève, après 8 tours de jeu de haut niveau, et on ne peut que trouver BEAU ce plateau de jeu (oui, je le trouve particulièrement esthétique, n’en déplaise aux
détracteurs du look d’Age of Steam)…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le régal de pratiquer ce jeu, un véritable chef d’oeuvre, et qui se renouvelle tellement bien avec toutes ces cartes d’extension !

La revalorisation de l’action Production même si elle eput conduire à une sorte de kingmaking,
– La tension générée par la liaison expresse : on a envie de la construire vite, mais cela suppose de repérer en bon emplacement et d’être prêt à y mettre le prix.

On a moins aimé
– Les actions parfois irréfléchies de certains joueurs, pouvant plomber la progression d’un autre (j’en couine encore 🙂

Scores de la partie :

Piste Titres Voies Total
Franck (jaune) 33 11 14 80
Romain (noir) 32 8 23 95
Lucarty (rouge) 25 15 16 46
Ludo le gars (vert) 32 10 21 87

Note du jeu (sur cette partie) : 18 / 20

 

Durée de la partie : 3 heures 15 minutes

———————————————————————————————————————————————–

4 commentaires à propos de “[18/07/2008] Age of Steam – Europe”

  1. Y’a pas de gros problème Mr le joueur rouge… Juste que ça m’a fait marronner pendant la partie car, oui, mon urbanisation pouvait aussi te servir, c’était du gagnant-gagnant en quelque sorte. Et puis, si tu avais misé plus cher, pour l’enchère, tu n’aurais pas pu aller plus loin, en tombant en banqueroute… D’ailleurs, je me souviens bien que tu avais vraiment échappé de peu à celle-ci le tour d’avant et que c’est grâce à un de mes convoiements, passant par une de tes liaisons, que tu t’en es sorti… Y’a plus du justice messieurs dames ! Où va-t-on ?
    😉

    Pas de problème, on y rejouera prochainement 😉

  2. Whouaahhh, quel compte-rendu!
    Ah le jeu qui nous prend passionnément! presque trop hein Sylvain et Ludo!

    Très intéressant, ça permet de voir que j’ai eut tort de négliger la construction des voies. A cause de ces lourdes enchères qui m’ont fait couiner, ne me laissant pas assez d’argent pour construire les voies.  Et comme je trouvais avoir déjà pris trop de titre…

    Ce sera toujours un grand plaisir de jouer 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


9 − quatre =